Card Player

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de VonRolling VonRolling
America's Most Wanted - 369 critiques
publié le 11/04/2014 - 12:37
6
 

Joker ?

La carte du génie d’Argento a dû rester coincée dans sa manche car celles qu’on nous sert ne sont pas dignes de la réputation du réalisateur culte. Tout le monde l’a déjà dit : difficile de reconnaître la patte du Master Of Horror dans The Card Player. Ayant déjà vu bien pire, j’aurai compris que Dario pose son Joker sur ce film pour mieux rebondir. Mais aujourd’hui, on sait qu’il l’a gardé pour d’autres projets…

Je pars du principe que le réalisateur tente de prend un virage après les 90’s avec Non Ho Sonno et le poursuit avec The Card Player. Ainsi, il délaisse en deux temps les effets visuels et sonores qui ont fait sa renommée pour proposer du thriller italien à la sauce américaine. Malheureusement, ne plus se cacher derrière son style l’expose à une cruelle réalité : il est nettement dépassé par une nouvelle génération. Mais est-ce si mauvais pour autant ?

A dire vrai, je n’ai pas fait un rejet de ce film. Par contre, j’avoue que je l’ai vu comme un téléfilm ou comme un long épisode de série policière, ce qui est assez inattendu pour une oeuvre d’Argento. Pas de sang à profusion ou de scènes gores déjantées, mais des cadavres troublants de réalisme. La lumière froide et la musique électronique donnent vraiment une dimension diamétralement opposée à ses précédentes réalisations. Mais malgré de grosses maladresses scénaristiques, des incohérences flagrantes et une fin torchée, j’ai ressenti l’envie de bien faire et je suis resté accroché à ce thriller jusqu’au bout.

J’ai beaucoup apprécié les interprétations de Liam Cunningham, dans son rôle d’inspecteur irlandais, et de Stefania Rocca, sosie de Jodie Foster pour ce rôle. Ces deux flics ont en commun d’être torturés par leurs fonctions et leurs passés et c’est leur relation amour qui donne le panache du duo. Faites un comparatif avec les personnages de Giallo. Il n’y a pas photo…

Conclusion : je soutiens ce film mineur ! The Card Player est un Dario Argento décevant, certes. D’un autre côté, malgré ses grosses ficelles, ce thriller ce laisse agréablement regarder et réserve même quelques évènement inattendus. Pour être plus objectif, faites comme pour Match Point : oubliez son réalisateur le temps du visionnage.

Ps : J’ai lu quelque part que l’idée d’origine était de donner une suite à La Sindrome di Stendhal avec le retour d’Asia Argento. Vu le résultat, difficile de faire lien…

Portrait de Fab-4 Fab-4
I am Legend - 1016 critiques
publié le 07/06/2012 - 23:01
4
 

Je préfère la belote

Et bah ça vole pas bien haut tout ça... La réalisation et le scénario sont assez ridicule dans l'ensemble. Tout comme les parties de cartes. C'est bien la peine par exemple d'enroler un crack du poker, franchement j'aurais joué comme lui. La romance entre les deux "héros" et tout aussi navrante et la fin est bidon. Et puis cette musique sympathique au départ et horripilante in fine. On croierait franchement voir un téléfilm tellement c'est petit... On retiendra quelques scène comme l'autopsie au début ou la planche à clous. A noter que la seconde partie du film est un poil plus intéressante mais bon, ceci n'en fait pas un bon film. Tout juste médiocre. A éviter.
Portrait de Victoryanne Victoryanne
Graine de psychopathe - 149 critiques
publié le 15/01/2010 - 14:20
4
 

Plat

La preuve que Argento est capable aussi du pire apres le meilleur… film plat a souhait, un scenario plutot bidon et des acteurs bien moyen. A zapper vite.
Portrait de Spawn Spawn
Serial Killer - 702 critiques
publié le 02/04/2009 - 22:24
4
 

Ennuyeux

A la base, je ne suis pas non plus un grand fan d'Argento même si c'est film ne sont pas mauvais j'ai un peu de mal à réellement accrocher, et là ce film ne me fera pas radicalement changer d'avis et ne fait que confirmé mes quelque petites réticences envers ses réalisations. "Card player" partait pourtant d'une très bonne idée et avait les moyens de réussir quelque chose de plus prenant et je dirait même plus sérieux. Ici on n'a l'impression que Dario Argento ne pousse pas vraiment la chose et se contente du strict minimum, le scénario manque cruellement de surprise et l'on devine beaucoup de chose a l'avance. Des longueurs apparaissent et plombe un peu le rythme déjà peu soutenu du métrage. Les acteurs ne sont pas non plus vraiment convaincants. Je crois que ce qui fini d'achever le film c'est la séquence finale qui est, mais alors vraiment nul, longue et chiante. Autant sur les autres film de Argento j'arrive toujours a prendre un peu de plaisir en les regardant mais là non honnêtement je me suis carrément emmerdé et cette impression d'ennui grandissait de plus en plus au fur et à mesure que l'histoire avançait. Il y a quand même certaines chose de bonne et tout n'ai pas à jeter mais le problème c'est que l'on à l'impression que rien n'aboutis, le film laisse un gout d'inachevé.
Langanay
Serial Killer - 860 critiques
publié le 10/01/2008 - 21:30
6
 

Giallo qui tombe à l'eau

Un giallo, c'est un genre où on est rarement déçu, mais quand le tueur à part quand il porte ses gants nous fait peur, où il tue de façon différente sans respecter vraimmens ses propres règles, on se pose des questions sur le scénar. Par moment, des scènes sont vraimment de trop : je pense au petit pot qu'organise les policiers pour fêter un heureux évènement. Quelques éclairs tout de fois ( 1 mort violente par un piège et 1 séduction dans un bar) , mais qui nous font plus regretter ce qu'aurait pu être ce film quand on connait le potentiel de l'ami Dario. Très moyen, même si on peut pas lui retirer de rester fidèle à un certain cinéma tout en essayant de s'adapter aux nouveautés demandés par le public.
Sir Gore
America's Most Wanted - 525 critiques
publié le 09/12/2007 - 19:18
4
 

Derrick en Italie ?

Après un come-back réussi en 2001 avec Le Sang des Innocents, Dario Argento atteignait subitement l'abîme de la médiocrité trois ans plus tard en réalisant ce piteux Card Player, thriller d'une grande indigence cinématographique dont l'intrigue policière relativement bien menée lui évite le naufrage absolu. Les Suspiria, Ténèbres et Frissons de l'Angoisse semblent alors nés du talent d'un autre cinéaste, tant cette production à budget minuscule, mise en scène à la manière d'un mauvais téléfilm (les éclairages sont particulièrement dégueulasses), fait peine à voir. Le script ne se révélait pourtant guère dénué d'intérêt – un serial-killer s'ingénie à manipuler la police en lui disputant des matchs de poker cybernétique, le sort de sa victime dépendant du résultat final de la partie – et l'on doit bien avouer que ce Card Player possède suffisamment de suspense et de rebondissements inattendus pour tenir peu ou prou en haleine (si l'on parvient bien sûr à faire abstraction de ces trop longues scènes de poker virtuel), mais les comédiens sans grande motivation ni conviction plombent le potentiel de crédibilité et d'efficacité dont il bénéficiait au départ. Si Argento avait eu la bonne idée d'obturer la misère de l'ensemble en y insérant quelques touches auto-parodiques, la pilule serait déjà sans doute mieux passée, mais non, tout cela se prend tellement au sérieux qu'il n'évoque qu'un Seven de dixième zone. On retiendra néanmoins une honorable bande originale signée Claudio Simonetti, le leader de Goblin, qui œuvre ici dans un style techno-pop lui seyant pas mal du tout. Bien peu de choses à retenir au final de cet Argento bâclé, à la réalisation fort insipide, qui s'apparente davantage à un polar télévisuel de la Rai qu'à un vrai film.
Portrait de Gory Freddy Gory Freddy
I am Legend - 1903 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
4
 

Dario, où es-tu???

En voyant ça, je n'arrive pas à croire que ce soit Dario Argento qui l'ai réalisé!!! C'est tellement nul et ridicule! Le scénario est lamentable à pleurer toutes les larmes de son corps (dommage car l'idée de départ était excellente), les acteurs à chier des bulles multicolores, et la mise en scène... Non c'est pas du Argento... C'est pas possible... Même avec de la merde, d'habitude il arrive à imprimer sa patte, et à toujours nous réserver quelques bons instants... Là, c'est tellement plat, sans inspiration, digne d'un obscur téléfilm Z en seconde partie de soirée sur M6... Certaines séquences sont tout simplement grotesques! Indéniablement le plus mauvais film de toute sa carrière! Je n'arrive toujours pas à croire que c'était lui derrière la caméra!!! D'habitude je conserve tous ses films, même les plus ratés (Le Fantôme de l'Opéra), parce qu'il reste toujours un peu de la griffe d'Argento ça et là, mais celui-ci, j'ai pas pu...
Portrait de GORE MANIAC GORE MANIAC
Serial Killer - 798 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
6
 

Modeste polar !

Difficile de retrouver la patte du réalisateur de Suspiria ou Inferno dans ce polar tout juste potable. Essayant d'évoluer dans une ambiance high-tech (avec le poker sur le net), Argento délaisse quelque peu ses obsessions macabres habituelles, même si l'on retrouve, le temps de quelques scènes, tout son talent. Au moins, Argento reste fidèle au giallo, et c'est déjà honnête de sa part. A réserver aux nombreux fans du metteur en scène !
Single_dot
Graine de psychopathe - 108 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
6
 

Passable (hélas)...

ça se laisse regarder comme une série B de M6 sans pour autant être la débacle à laquelle je m'attendais (mais forcément, quand on craint le pire, on est d'entrée plus indulgent).
Les acteurs semblent y faire un travail de commande sans implication réelle mais l'intrigue reste relativement accrocheuse.
Malgrès quelques passages réussis (poursuite près du canal, découverte de la maison du tueur, dénouement bien fichu) la mise en scène est loin de ce qui caractèrise habituellement Argento.
Il est d'ailleurs symptomatique, chez l'ami Dario, de se planter à chaque fois qu'il essaye de se calquer sur la logique d'une grosse production : Opéra, en dépit d'audaces visuelles rarement atteintes pour l'époque, reste tout de même un baclage narratif complet aboutissant sur un final absurde et poussif qui tente l'effet de surprise habituel des grosses productions. Avec Card Player, cette tentative est mieux maîtrisée scénaristiquement mais retiens quand même le film à un niveau basique, dénué d'inventivité et c'est malheureusement tout le contraire qu'on attend (depuis un moment déjà) du cinéaste génial qui a donné jour à Suspiria. un p'tit 5/10 m'voyez!
Portrait de Jeremygrouard Jeremygrouard
America's Most Wanted - 422 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
4
 

Goodbye dario

Giallo a la c*n. Card player est digne d'un production M6. C'est julie lescaut sauf avec des meurtre (très soft).La musique "techno disco hard" est mal foutu bien que sympa pour les boites de nuit. Puis le coup de grace ........ LES ACTEURS,DES MOULES. Pauvre argento ,c'est triste pour lui . Je donne 3 point pour dario lui même .L'homme qui a réalisé "suspiria ,"inferno" ,"opera" ... .

Pages

Thématiques