A.I. Intelligence artificielle

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Fab-4

Un robot qui rêve...et nous endort avec lui

Fab-4 (Serial Killer - 803 critiques)
6
 

Un mélange d'anticipation et de conte de fée. Un Pinochio de science fiction. Une idée intéressante à la base, dans l'air de notre temps qui use de plus en plus de ces intelligences de moins en moins artificielles.

Une réflexion d'ensemble sur les robots, leur "intelligence" et leur devenir. Malheureusement pas assez approfondi, le tout étant beaucoup trop orienté fable. On a fait beaucoup mieux dans le genre depuis avec la série "Real Humans" par exemple.

La réalisation est bonne et les visuels assez envoûtants. Mais cela ne suffit pas... C'est long, très long. C'est lent, trop lent. On s'ennui, on s'endort... Le tout est bien trop policé, les dialogues sont culcul. Ambiance boite à musique. Tout ceci au final ne m'a procuré que peu d'émotion.

Je retiendrai de ce film son esthétique. Ainsi que la dernière partie, toujours aussi lancinante mais bien plus prenante. Et enfin le Teddy, ancêtre de notre cher Ted :o)

A voir comme un conte pour enfant; qui peu aussi très bien faire office de somnifère.

A découvrir pour sa beauté (seulement)

publié le 01/01/2016 - 17:26
Portrait de Nandrolone

A.I

Nandrolone (Serial Killer - 693 critiques)
8
 

Très beau film dans l'ensemble et bonne adaptation moderne du conte de Pinocchio, rempli de bonnes idées et de fortes émotions (similaire pour ma part à Gran Torino, c'est à dire des émotions qu'il provoque et reveil en moi plutôt que par le film en lui même). Très joli decors colorés et des effets spéciaux magnifiques, grosse performance de Haley Joel Osment également qui porte le film, j'ai apprécié Jude Law également très bon dans son personnage. Malgré tout, il manque un "petit quelque chose" qui aurait fait de ce film un chef d'oeuvre, un film qui aurait mérité d'être approfondi sur le fond mais qui reste passionnant à suivre.

publié le 10/04/2015 - 15:23
Portrait de Alol7

David aurait pu être le fils d'Andrew !

Alol7 (America's Most Wanted - 505 critiques)
8
 
Steven Speilberg nous livre ici un très bon film de sciences fiction contenant de l'émotion.

J'ai tout de même eu du mal à accrocher au début. Vis-à-vis de David, les parents sont assez cruels. L'atmosphère est un peu froide malgré que l'acteur qui joue David fait une bonne prestation. Ce que je dis est certes paradoxal car ces scènes de début permettent l'histoire du film.

Lorsque David est abandonné dans la forêt, l’aventure sera bien divertissante et touchante. Visuellement, le film est appliqué dont les décors futuristes (Rouge City est un univers incroyable qui fera légèrement penser à Tron). Il y a beaucoup d’effets de lumières dans la scène finale (cela fait comme un rêve). SPOILIER. Cette scène est très touchante par l’émotion dégagée par David et par le sujet du film (un rêve qui se réalise). Cette fin se montre comme un rêve heureux mais aussi avec une ambiance triste et tragique. Elle m’a aussi donné froid dans le dos du fait d’imaginer l’extinction des humains. FIN SPOILIER

Lorsque l’on regarde le film dans sa globalité, l’histoire fera logiquement penser à l'Homme Bicentenaire (un robot possédant des sentiments qui est à la recherche d'un amour). En dehors de l’histoire, il y a de réelles similitudes entres ces deux productions comme la mise en évidence du temps qui passe et de la mort.

Ai Intelligence Artificielle est donc un très bon film raconté comme un comte de fée touchant, beau mais aussi triste.

publié le 02/11/2011 - 19:41

Qu'aurais-tu fais Kubrick ?

Marc.mlc (I am Legend - 1114 critiques)
6
 
Je fais parti de ceux qui pensent que "A.I" aurait été meilleur avec Kubrick derrière la caméra. Le film a néanmoins un sujet puissant, un univers réellement interessant et des idées qui ne le sont pas moins. Visuellement le métrage est bien entendu superbe (on n'en attendait pas moins de Spielberg). Mais après un premier acte accrocheur, un deuxième qui l'est un peu moins, on a droit à un troisième et dernier acte s'enfonçant dans la niaiserie Spielbergienne. Spielberg est un excellent réalisateur pour le grand spectacle mais pas pour la profondeur, et il le prouve encore ici. De plus, il parait que la vision de Spielberg du personnage de Gigolo Joe est très différente de celle de Kubrick qui en avait fait un personnage lâche et malfaisant. C'est vraiment dommage ! Dans un genre proche, je conseille plutot l'excellent et méconnu "L'homme bicentenaire" avec Robin Williams, beaucoup plus profond et émouvant, moins ennuyeux aussi. Reste tout de même de belles images et la superbe musique de John Williams, mais l'ensemble reste décevant !
publié le 18/07/2011 - 12:34

Zzzz !

Joe_D_Amanto (Copycat Killer - 20 critiques)
2
 
Un film beaucoup trop long ! On s’endort. Pourtant l’idée de départ est très bonne ! Mais quel ennui !
publié le 19/09/2010 - 22:30

Mon avis

Daniel (America's Most Wanted - 326 critiques)
8
 
Très belle adaptation " à la mode futuriste " de l'histoire de Pinocchio ( le petit robot garçon qui veut devenir un vrai petit garçon ) rès agréable à regarder avec juste des petites longueurs qui font baisser le rythme du film. Un très bon moment à passer et à voir en famille.
publié le 17/07/2010 - 13:56
Portrait de Rhum1w

Mon avis

Rhum1w (Newbie - 2 critiques)
8
 
Très beau film, très bonne adaptation de Pinocchio.
publié le 22/09/2009 - 15:19
Portrait de Joe_D_Evil

Mon avis

Joe_D_Evil (Graine de psychopathe - 160 critiques)
4
 
Ce film est beaucoup trop long, il est ennuyeux. C’est dommage il y avait de bonnes idées.
publié le 24/06/2009 - 14:30

Mon avis

Evil-pimp (America's Most Wanted - 643 critiques)
4
 
Ce film est un mauvais film ,le plus mauvais film de Spielberg. Ah si c'était Kubrick qui l'avait réalisén ça serait tout autre chose...
publié le 16/04/2009 - 04:12
Portrait de Ghylin

Fausse brune...

Ghylin (Graine de psychopathe - 186 critiques)
6
 
Du grand Spielberg : des effets spéciaux très réussi, un casting costaud, un scénario avec ce qu'il faut de rebondissements... Mais ça reste du Spielberg... Bourré de bons sentiments, ce film que j'espérais un poil plus pervers (en ce qui concerne justement la personnalité de David, ce robot si humain, et son ressenti) n'est finalement qu'une relecture moderne d'un genre de Pinocchio high-tech... Car c'est là tout le problème que j'ai eu en allant voir ce film au ciné (et ça ne date pas d'hier, pourtant je m'en rappelle vraiment très bien...). Je me suis fermement ennuyée, et je suis même sortie! (au prix de la place, franchement, faut le faire!!!) pour aller fumer une clope avec un pote qui s'ennuyait aussi fermement que moi!

Haley Joel Osment venait de sortir du "Sixième Sens" de Shyamalan, gros succès pour lui... En effet, ce gamin était terriblement expressif dans ce film de fantômes, et il arrachait des larmes au plus endurci lorsque, submergé de sanglots, il annonçait à sa mère qu'il pouvait communiquer avec la Mamy trépassée depuis belle lurette!!! C'était très bien dans le "Sixième Sens", ça avait fait un carton, et lancé en flèche la carrière du jeune garçon... Le problème, c'est qu'il devait être entouré d'agents qui avaient repéré le filon :"vas y mon Coco, encore un peu plus de sanglots dans la voix... prend ton nounours et supplie ta maman adoptive..."

Pourtant, Dieu sait que j'aime les enfants, j'en ferai même un jour quelques uns à moi, mais là je lui aurais coller une bonne paire de calottes!! ça va bien 5 minutes le cinoche!! Alors oui, Kubrick, le grand Kubrick, le mec qui prenait tout son temps pour faire un film au millimètre de pellicule près, ce mec là devait réaliser A.I. En aurait-il fait un conte moderne où David est si humain qu'il a en lui des travers pervers? La folie l'aurait-elle envahit, faisant de lui un véritable et pur esprit, et non plus une machine résonnant à coups de logarithme? On ne le saura jamais, le destin voulu que son dernier film fut une commande de l'Eglise de Scientologie... Et qui sait, Kubrick aurait très bien pu réaliser de nouveau l'exploit de "2001 l'Odysée de l'Espace" : un film qui se regarde sous acide et dont les tenants et aboutissants nous échappent malgré tout (dans ce cas, je serais sûrement aussi sortie de la salle pour fumer ma cancerette...) ...

En attendant, on n'a que la peloche de Spielberg à se mettre sous la dent... prenons le pour ce qu'il est, et admirons les images qu'il est capable de pondre! A ce moment là, je sors mon âme d'enfant du placard et je vais regarder ce Spielberg, les yeux grands ouverts, émerveillée, du pop-corn dans la bouche, et sans me poser aucune question, je trouve que c'est bien triste et qu'HJO joue à la perfection...

publié le 27/05/2008 - 22:51

Pages