La Part des ténèbres

Portrait de Fab-4

Une petite part mais d'un bon gâteau...

Fab-4 (Serial Killer - 751 critiques)
7
 

Une entré en matière intéressante avec ce pré générique montrant Thad petit..et son frère jumeau pas si mort que ça.

Intéressante également la première partie avec la double personnalité du héro. Le bien et le mal se tiraillent. Mais chassez le mal, il revient au galop !

S'en suivra une longure série de meurtres du mauvais double enfin en vie. Il joue avec lui, j'ai bien aimé la scène avec le crayon dans la main.

C'est pas mal tout ça mais ça n'est pas à la hauteur du roman et parfois un peu long et mou. Il en reste que le double jeu d'acteur et très réussie. Que l'esprit et l'ambiance de King sont bien là.

Étrange et original, à l'image de l'auteur, Romero sort de son carcan "zombies" pour nous offrir une adaptation sympathique. Mais bien en déça de ce que sait faire Frank Darabont...

A découvrir.

publié le 02/08/2015 - 10:04
Portrait de CROQUE-MITAINE

La dualité

CROQUE-MITAINE (Copycat Killer - 50 critiques)
8
 
J'avais visionné ce film il y a longtemps et je n'avais pas trop accroché!le laissant prendre la poussiere pendant quelques années je me suis decidé a le ressortir il y a peu et bin c'est un tres bon film finalement!a mi chemin entre le thriller et le fantastique!le scenario est bien trouvé (bonne ideé que cet part de schizophrénie qui sommeil en chaque ecrivain,cette dualité entre notre bon et mauvais coté de notre etre,entre le conscient et subconcient...) l'acteur principal est vraiment bon dans ces 2roles!l'ambiance est sombre et assez crue! Romero prouve qu'il peut faire autre chose que du mort vivant! et du trés en bon plus...
publié le 04/10/2012 - 10:09
Portrait de Fantho

Réussi

Fantho (Graine de psychopathe - 121 critiques)
8
 
Une bonne adaptation de Roméro avec un Timothy Hutton très convaincant. Le film souffre de quelques longueurs et s'avère moins glauque que le livre mais se laisse suivre avec plaisir.
publié le 12/01/2009 - 13:37

Excellent!!

Dr West (I am Legend - 1282 critiques)
10
 
Excellent film adapté de Stephen King, un film bien sombre avec des passages bien saignants!!! Un alter ego qui prend vie pour s'attaquer à la famille de son créateur, bien sombre et hallucinant!
publié le 10/11/2008 - 12:24
Portrait de Spawn

Mon avis

Spawn (Serial Killer - 702 critiques)
6
 
Je me rapelle que quand j'avais lu le livre j'avais été trés emballé par cette histoire pleine de folie et de tension, Stephen King avait vraiment réussi a nous prendre dans son monde sans nous lacher un seul instant, dommage que le film ne soit pas de la même trempe. les acteurs sont bons, les meurtres sans pitié et expeditif mais ça ne suffit pas a rendre le film trés bon. même si il n'est pas mauvais il ne deviendra jamais culte, comme beaucoup d'adaptation des roman du King.
publié le 31/08/2008 - 16:39
Portrait de Goodmad

Bien mais un peu tiré par les cheveux

Goodmad (Serial Killer - 874 critiques)
10
 
Pas très facile à comprendre comment ça marche entre les 2 personnes (leurs communication, les trucs un peu fantastiques.....), certe on ne comprend pas tous. Mais le reste est bien,les crimes sont cruels et sans la moindre pitié,les acteurs sont super mais la fin est trop rapide (le mechant est mort OK mais comment le heros est innocenté?....). A voir, sauf si vous n'avez le cerveau en marche ses temps-ci revenez plus tard...
publié le 21/05/2008 - 08:44
Portrait de Aliendeejay

La part douce des tenebres

Aliendeejay (Graine de psychopathe - 182 critiques)
8
 
Film suivant la trame du livre du même nom, de façon linéaire mais en collant de façon proche a l'oeuvre littéraire. Ayant bien aimé le livre, j'ai bien entendu apprécié dans l'ensemble ce film (à part peut être les sfx des oiseaux]. Le seul regret que j'ai après visionnage c'est que ce film est trop sage et pas assez déjanté notamment dans les actes meurtriers comme cela peut etre le cas dans le livre. A voir tout de même sans problème.
publié le 13/04/2008 - 22:06

Excellent

Sir Gore (America's Most Wanted - 526 critiques)
8
 
Stephen King lui-même a considéré que cette adaptation cinématographique signée Romero était l'une des plus fidèles à son univers si particulier. Grandement mésestimé par le public et la critique, ce remarquable thriller psychologique illustre le thème du double avec une efficacité et une intelligence rares. Mais au-delà de ses qualités intrinsèques, La Part des Ténèbres se veut avant tout un brillant film d'auteur, permettant au cinéaste responsable de la fameuse saga horrifique consacrée aux morts-vivants qui lui fournit la clé du succès d'œuvrer dans un registre plus intimiste et cérébral, à mille lieues de ses outrances gore émaillées de violentes critiques sur la dégénérescence humaine; ainsi peut-on le rapprocher du non moins excellent Incidents de Parcours, un suspense animalier qui lui fait écho dans le sens où Romero y développe une véritable étude sur les liens psychiques de deux êtres agissant sur leur subconscient (le cerveau d'un homme va se « combiner » avec celui d'un singe « trop » intelligent dans Incidents de Parcours, dans La Part des Ténèbres, un écrivain schizophrène va involontairement donner naissance à son jumeau maléfique tout en ayant la capacité de communiquer avec ses pensées et inversement). Le réalisateur de Zombie a recours à un traitement très épuré, mais soigne la mise en scène comme personne: fluidité du montage, mouvements de caméra et angles de vues parfaits d'avance, sublime photographie, nous voici loin du visuel brut, crasseux, proche du documentaire, qui caractérise ses films de zombies. L'interprétation n'a guère à pâlir face au reste, à commencer par Timothy Hutton, impressionnant dans son rôle à double facette, Thad Beaumont le romancier à la vie sentimentale et professionnelle épanouie et George Stark le psychopathe venu perturber l'existence paisible de son double. Le film contient quelques effets numériques (l'invasion des passereaux), mais l'indigence des moyens et l'évolution technologique font qu'ils accusent le poids des ans et ne semblent plus crédibles aujourd'hui, même se cela lui confère une sorte de charme kitsch et ne nuit en aucun cas à sa qualité d'ensemble. Œuvre subtile, passionnante et aboutie, La Part des Ténèbres aurait amplement mérité la même reconnaissance que Shining, Carrie ou Misery dans le cercle des plus glorieuses adaptations cinématographiques de King, quoiqu'il aura heureusement joui d'une réputation considérable auprès des inconditionnels de Romero. L'atmosphère envoûtante que ce film distille justifie à elle seule de telles éloges.
publié le 01/01/2007 - 00:00

Mon Avis

Daniel (America's Most Wanted - 326 critiques)
6
 
Je suis un fan assidu - du moins en lecture - du grand maître Stephen King. Je suis un fan assidu de Georges A. Romero, principalement pour sa quadrilogie des morts-vivants. Le film "La part des Ténèbres" respecte le scénario du roman, pas le meilleur, de King mais un roman honnête. Le film qui en découle est donc à cette image : honnête.... sans plus. Mais bon, inutile de rajouter dans une histoire ce que le roman n'a pas fait. Résultat, un peu de déception au final mais pas un nanar non plus. Tiens, Monsieur ROMERO, si vous surfez par hasard sur Horreur.Net, Mr KING a écrit un roman gé-nial intitulé "Cellulaire" où les gens deviennent fous et s'entre-dévorent...... je crois que LA, vous seriez l'homme de la situation !
publié le 01/01/2007 - 00:00
Portrait de DorianGray

King attitude

DorianGray (I am Legend - 2000 critiques)
6
 
Entre livres et romans, King le dira lui-même, préférez le livre (frocément, c'est lui le vendeur!). Et il a souvent raison. La part des ténèbres n'y fait pas exception. Le livre est un monument de folie et de déraison, le film un gros téléfilm dégoulinant de sang et de bêtise. Pourtant, on aurait pu croire à mieux: les acteurs ne sont pas mauvais, l'histoire colle au roman original, mais encore une fois Romero se livre à un charcutage visuel plutôt que de préférer une autopsie en live du cerveau du héros. Il reste un film moyen se situant dans le No'Man'sLand des adaptations de King, ce territoire obscur où vieillissent (souvent mal) des films pas complètement ratés mais loin d'être réussis. Dommage.
publié le 01/01/2007 - 00:00

Pages

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !