Casshern

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Fab-4

Nihon-Go !!!

Fab-4 (Serial Killer - 812 critiques)
8
 

L'histoire d'un Japon isolé, seul contre tous puis seul contre lui même (inspiré de faits pas si irréels...). Un héro entre deux mondes...

Un Manga-live en effet, ni plus ni moins. Et cela pourra en rebuter quelques-uns... Une production nippone pas vraiment grosse mais qui fait des miracles avec les moyens du bord. Très synthétique mais tout ceci est assumé et rudement charmant. C'est beau, quasi romantique, fouillée dans l'esthétique et l'atmosphère. C'est plein de force et d'originalité. Le tout avec une bonne BO et un final émouvant.

Belle oeuvre atypique.

A voir !!!

publié le 14/03/2019 - 18:35
Portrait de AqME

De la crise d'épilepsie

AqME (America's Most Wanted - 604 critiques)
4
 
Et bien merde! Je vais passer pour le vilain petit canard avec cette critique, mais tant pis. Et puis mon avis est personnel et n'engage que moi... et ma copine qui n'a pas aimée aussi. Alors je viens d'apprendre que l'on appelle cela du mange live, et bien je le préfère en format papier le manga, ça fait moins mal aux yeux et puis on peut revenir en arrière si on ne comprend quelque chose. Or avec un film c'est plus dur. En plus quand on dessine, les décors ou les costumes des héros ne font pas plastique ou carton pâte. Mais dans Casshern, on voit que les épées bougent et ressemble à du plastoc. Sans parler des costumes ridicules à la sauce Power Ranger. Et sans parler non plus du temps qui défile, c'est moins long de lire un manga. Alors oui, je me suis ennuyé ferme devant Casshern avec un scénario abracadabrantesque, des personnages clichés du manga de S.F avec le groupe de méchant et le seul gentil qui survit à chaque et devient même plus fort. Sans parler de l'aspect visuel qui en jette trop et qui pique les yeux. On a plus affaire à un jeu vidéo mal fait qu'à un film à proprement parler. Je lis, beaucoup d'action, mais c'est illisible, ça bouge dans tous les sens et on ne comprend pas ce qu'il se passe. D'ailleurs ma copine s'est endormie devant, c'est pour dire! Alors je ne comprends pas trop les avis sur ce film mais tous les gouts sont dans la nature et je respecte les avis de chacun. Pour moi, ce film est vraiment pas terrible, pas beau et vraiment trop compliqué, je ne suis pas rentré dedans. Et pourtant je lis des mangas, j'adore ça, mais là c'est non, à la rigueur Zetman à lire c'est mieux...
publié le 14/05/2010 - 14:52
Portrait de Spawn

Claque visuel

Spawn (Serial Killer - 702 critiques)
8
 
Un manga live de très grande qualité au niveau du visuel et sur ce point personne ne pourra contredire ou mettre en doute l'indéniable talent du réalisateur pour nous balancer des images a couper le souffle et qui nous laisse pantois d'admiration sur nos fauteuils. Les images de synthèses sont réellement magnifique, on se demande comment un film avec un budget assez moyen (600 000 000 de yens) peut arriver à un tel résultat avec une réalisation entièrement numérique, franchement je suis bluffé. Les scènes d'action sont elles aussi bien prenantes et nerveuses quoique un peu brouillon par moment, ce qui est vraiment dommage car ça coupe un peu la puissance que ces séquence aurait réellement pus rendre, les acteurs sont plutôt convaincants et interprète très bien leurs rôles, ce qui est aussi une grande prouesse car quand on sait que aucun des protagonistes principaux du film n'ont vu la série animé d'origine dont est tiré, ni ne savent vraiment de quoi elle retourne exactement et donc ne savent pas non l'origine ni les aspect des personnages de bases, ils faut avouer qu'il s'en sortent très bien et arrivent a nous prendre vraiment au jeu et on rentre dans cette univers apocalyptique où les conflits sanglants règne en maître. Par contre le gros défaut du film c'est la trame scénaristique, qui il faut l'avouer est assez bordélique et décousue, on à parfois bien du mal à suivre les évènements qui se déroulent. Une chose aussi qui est un peu dommage, c'est la lenteur et la presque inutilité de certains passages qui débarquent d'un coup en plombant totalement l'action qui venait juste de s'écouler devant nos yeux ébahis, mais dans l'ensemble on ne s'ennuie pas. Le choix de la musique électronique n'est peut être pas le meilleur choix pour ce film, mais il faut bien avouer qu'elle contribue à donner de la nervosité et de la dimension au métrage. Pour une première réalisation Kazuaki Kiriya s'en sort magnifiquement bien est nous offre un spectacle de grande qualité et on prend un énorme plaisir à la vu de Casshern malgré ses défauts.
publié le 19/04/2009 - 18:21

Mon avis

Dr West (I am Legend - 1290 critiques)
10
 
Un très beau film de SF à la sauce asiatique, un vrai manga live aux sublimes effets spéciaux!! Très prenant malgré la durée du film, de l'action non stop!!
publié le 28/12/2008 - 22:01
Portrait de Killafornia

Visuellement impeccable

Killafornia (Graine de psychopathe - 208 critiques)
8
 
Si il est un point sur lequel le film de Kiriya Kazuaki n’est pas critiquable, c’est bien l’aspect graphique. En Effet, Casshern épate, rare son les films à petits budget qui dispose d’une mise en scène totalement numérique et aussi somptueuse. Si la première heure est captivante, il faut bien avouer que certaines séquences la suivant paraissent d’une longueur déconcertante tant elles semblent inintéressantes ou bien incompréhensiblement trop philosophiques.

De plus, si les combats sont magnifiques, la Bande son de ces moments la, sorte de combinaison électro / techno des plus fadasses nous feraient presque croire à un nouveau « Mortal Kombat » le film (voir les derniers pitoyables jeux vidéo de la franchise) tant le tout confère à l’ensemble un côté ridicule mais ceci dit assumé (voir le costume de Tetsuya).

Heureusement, on prend un réel pied à regarder ce film, dut surtout au visuel impeccable et au charisme de certains personnages, oubliant aisément son nombre pourtant élevé de défaut. Notons la courte mais plaisante apparition de Susumu Terajima, l’acteur fétiche du grand Takeshi Kitano. Pour son premier film, Kiriya Kazuaki fait preuve d'un certains talent et on ne peut qu'ésperer qu'il retiendra les points négatifs afin de nous réaliser de futurs éventuels bombes.

publié le 01/01/2007 - 00:00
Portrait de Frank zito

Casshern

Frank zito (Graine de psychopathe - 103 critiques)
8
 
A la suite d’un accident, un projet de régénération de cellules différenciées accouche d’une race de mutant surhumains. Kazuaki Kiriya se lance donc à l’abordage d’une vaste fresque vengeresse des idées plein la tête et de l’ambition à revendre. Expérimentation de nouvelles techniques de tournage, effets révolutionnaires, Casshern possède un visuel proprement magnifique. Et l’on passe ainsi de tableaux intimes saturés de couleur à des combats homériques baignés dans une grisaille furieuse, du noir et blanc de la guerre à l’ancienne aux monochromes rutilant des combats du futur. Seulement, le jeune réalisateur fourre tout dans son Casshern. Déjà dans un scénario où l’on croise tour à tour clones, androïdes, spectres, mutants et cellules autonomes sans que cela serve véritablement le sujet. Ensuite dans des effets de caméra inégaux (Sublime dans l’intimité, souvent très raté dans les combats). Mais passons, toutes ces erreurs de jeunesse se pardonnent devant l’immensité du spectacle, la musique souvent ample et mystique, quand elle ne fait pas jeu vidéo, et la beauté des personnages, les mutant en tête, quand ils ne sont pas noyés dans une bouillabaisse numérique. Kiriya a tourné une véritable expérience visuelle et rien que pour cela, elle mérite le déplacement, même si on est loin de la réussite absolue d’Avalon. Par contre, si vous aimez le cinéma rythmé, il faut vous prévenir que Casshern s’avère être terriblement mou du genou, la faute à un contenu trop pauvre et superficiel qui ne tient pas ses promesses et cale bien longtemps avant la fin. Pas un très bon film donc, mais un très beau film. C’est déjà pas si mal…
publié le 01/01/2007 - 00:00
Portrait de Frank zito

Casshern

Frank zito (Graine de psychopathe - 103 critiques)
8
 
A la suite d�un accident, un projet de r�g�n�ration de cellules diff�renci�es accouche d�une race de mutant surhumains. Kazuaki Kiriya se lance donc � l�abordage d�une vaste fresque vengeresse des id�es plein la t�te et de l�ambition � revendre. Exp�rimentation de nouvelles techniques de tournage, effets r�volutionnaires, Casshern poss�de un visuel proprement magnifique. Et l�on passe ainsi de tableaux intimes satur�s de couleur � des combats hom�riques baign�s dans une grisaille furieuse, du noir et blanc de la guerre � l�ancienne aux monochromes rutilant des combats du futur. Seulement, le jeune r�alisateur fourre tout dans son Casshern. D�j� dans un sc�nario o� l�on croise tour � tour clones, andro�des, spectres, mutants et cellules autonomes sans que cela serve v�ritablement le sujet. Ensuite dans des effets de cam�ra in�gaux (Sublime dans l�intimit�, souvent tr�s rat� dans les combats). Mais passons, toutes ces erreurs de jeunesse se pardonnent devant l�immensit� du spectacle, la musique souvent ample et mystique, quand elle ne fait pas jeu vid�o, et la beaut� des personnages, les mutant en t�te, quand ils ne sont pas noy�s dans une bouillabaisse num�rique. Kiriya a tourn� une v�ritable exp�rience visuelle et rien que pour cela, elle m�rite le d�placement, m�me si on est loin de la r�ussite absolue d�Avalon. Par contre, si vous aimez le cin�ma rythm�, il faut vous pr�venir que Casshern s�av�re �tre terriblement mou du genou, la faute � un contenu trop pauvre et superficiel qui ne tient pas ses promesses et cale bien longtemps avant la fin. Pas un tr�s bon film donc, mais un tr�s beau film. C'est d�j� pas si mal.
publié le 01/01/2007 - 00:00
Portrait de Krehn

Meilleur film au mooonde

Krehn (Newbie - 9 critiques)
10
 
Depuis que j'ai vu ce film... ma vie a changé! lol :p, non franchement ce film est le meilleur que j'ai jamais vu, une sorte de philosophie qui en ressort, des combats magnifiques (une mention pour la scéne du 1er combat entre le chef des Néo-Sapiens et Tetsuya), seul défaut, des scénes de dialogues parfois chiantes (surtout celle avec le médecin dans la zone 7), une bande son géniale! Certains resteront peut ètre sceptique devant, mais il faut quand même savoir que c'est le premier film du réalisateur!!! Enfin bon c'est devenu mon film fétiche, depuis je l'ai vu environ 10-11 fois, et le plaisir demeure intact :D
publié le 01/01/2007 - 00:00
Portrait de Carth

Neo-sapiens powaa!

Carth (Serial Killer - 711 critiques)
10
 
Au-delà d'un scénario complexe et de séances de discussion drôlement chiantes, Casshern est un pur récital d'images et de son. Parfois inspiré de mangas cultes apocalyptiques du style Gunmm, ou d'autres objets filimiques délicieusement Z (combinaison kitsch de Tetsuya), Casshern est une oeuvre fascinante. Non pas que j'y ai porté un réel intérêt au niveau de la trame scénaristique, plus ou moins décousue, mais un tel festival d'images et de son n'est pas monnaie courante de nos jours. Numérique à souhait, univers pixelisé à outrance, ambiance cyberpunk hardcore, Casshern sera apprécié uniquement par les fans de gros OFNI dont seuls les japonais ont le secret. Néanmoins, quelle bande son!
publié le 01/01/2007 - 00:00