Hatchetman

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Metaledge

Hachette!

Metaledge (Copycat Killer - 36 critiques)
6
 
Hatchetman c'est le slasher movie de seconde zone par excellence. Une pochette simple, un scénario direct et simpliste,d es acteurs trop moyens et un tueur qui s'en prend aux jolies femmes en tenue sexy, le tout réalisé d'une manière très "series des années 80" . Mais voila le film commence trés fort, à peine 15 min de dvd et déja 2 meurtres, la suite sera par contre toujours pareille et c'est dommage. L'intrigue du coupable reste convenable et les meutres de bonne facture mais sans prendre aucun risque. Le probleme de ce film c'est qu'il manque de style et c'est dommage car les ingrédients proposés font passer au spectateur une bonne petite soirée de slasher movie convenable!!
publié le 22/05/2012 - 13:48
Portrait de Le nemesis

Des seins des seins des seins

Le nemesis (Copycat Killer - 12 critiques)
4
 
Film plutôt insignifiant avec aucune touche de frayeur. Les 2 seules raisons d'écouter ce pastiche sont les personnages de star et surtout rita, ma préférée.

ça aurait été bien une scène où 2 dames se consolant doucement, sont interrompues par le tueur qui les trucident d'une façon différente que celle du film, avec les mauvaises effusions de ketchup à l'orange.

publié le 18/09/2010 - 17:14
Portrait de Stephanepaul

Un slasher très "charmant"...

Stephanepaul (Copycat Killer - 22 critiques)
6
 
Ah !! Les gars, ce slasher a été réalisé spécialement pour nous (…euh, « pour vous » : moi, je ne suis là que pour voir les gens se faire trucider, bien sûr !). Nous qui regrettions de ne jamais avoir vu Jennifer Love Hewitt ou Neve Campbell totalement nues… Robert Tiffi, le réalisateur, a voulu combler les aficionados du genre en leur offrant non pas une mais tout un groupe de stripteaseuses qui passent leur temps à dévoiler leurs atouts, que ce soit sur la scène de leur club ou dans leurs douches. Si le charme peut être un ingrédient incontournable dans la préparation d’un bon slasher, Tiffi a décidé de forcer la dose… Mais alors, quid de l’autre ingrédient essentiel dans un tel film: les meurtres ? Rassurez-vous, là aussi, Hatchetman tient ses promesses de film de seconde zone même si parfois les giclées de sang sont curieusement orangées… Tout va bien, alors? Euh… pas tout a fait. Sinon, j’aurai donné une bonne note, je ne suis pas sadique tout de même (ah ?!). D’abord, le film manque cruellement de moyens et cela se sent surtout dans le look du tueur façon « Scream au rabais » : sweet-shirt à capuche, masque de monstre probablement dégoté au bazar du coin de la rue pendant les fêtes d’Halloween et une hachette trouvée dans le rayon à jouets de la même boutique. Mais c’est surtout le scénario qui pose le plus gros problème : il tourne en rond. Le spectateur perd ainsi très vite l’espoir d’un quelconque rebondissement et doit assister malgré lui à la répétition des mêmes crimes, des mêmes dialogues et des mêmes questions existentielles (mais très féminines) que se pose la belle Claudia : pourquoi son petit ami policier ne fait-il pas des efforts pour passer plus de temps avec elle, quand sera-t-elle acceptée en fac de droit et (accessoirement) pourquoi le tueur coupe-t-il les mains de ses victimes? Non, n’espérez pas qu’on s’interroge sur l’identité du tueur dans ce film: tout le monde s’en fout parce que la présomption d’innocence n’existe pas. Résultat : il n’y a pas le moindre doute pour les autorités, le coupable c’est forcément le gars qui vient de sortir de prison et le salop aggrave son cas en jouant à l’homme invisible. Dans ces conditions, le spectateur a tendance à regarder sa montre plutôt que les courbes des actrices et il fonde ses espoirs sur « le final », LA scène à ne pas louper dans tout film de psycho-killer qui se respecte. Là aussi, la déception : c’est trop rapide, l’effet de surprise sur l’identité du coupable est raté et ce tueur à la hachette manque cruellement de résistance dans le combat avec l’héroïne… Malgré tout, Tiffi devait encore croire à son histoire puisqu’il choisit de faire disparaître dans la nature notre Hatchetman, ce qui laisse présager la possibilité d’une suite. Hi, hi, hi ! T’es fou, Tiffi ! Quoique… Pourquoi pas, après tout ?! Mais attention : cette fois-ci, allons-y franco et situons carrément l’histoire sur le tournage d’un film porno... Un poète me souffle déjà un slogan pour la jaquette de cet improbable Hatchetman II : « Elles voulaient de coups de queues, elles prendront des coups de hache »… STOOOP !!
publié le 13/08/2010 - 00:46
Portrait de Willow

Mon avis

Willow (America's Most Wanted - 591 critiques)
8
 
Slasher trés simple et de tres moyenne qualité il se laisse suivre jusqu'a la fin avec des scènes de meurtre peu gore sauf les mains coupé, bref ce qui ma plus plu c'est le fait que j'ai resenti l'ambiance de la ville ou le film a était tourner
publié le 13/02/2009 - 02:48

Slasher basique!!

Dr West (I am Legend - 1362 critiques)
8
 
Un énième slasher ressassé par la vague Scream et autres, ici un tueur de strip-teaseuses pour une fois c'est original!!! De jolies filles, des meurtres sanglants mais sans réel plus!!!
publié le 25/01/2009 - 18:51
Portrait de Spawn

Bidon

Spawn (Serial Killer - 702 critiques)
2
 
Un slasher de très mauvaise qualité a commencer déjà par le scénario, bon je sais que en générale les slashers de brillent pas par leurs scénario super intelligent mais là franchement il n'y a rien, c'est du vu revu et rerevu, il n'y a absolument rien d'original la dedans. Les dialogues sont aussi intelligent et réfléchi que dans Plus Belle La Vie ou que dans un épisodes de Beverly Hills. Les répliques sont d'une connerie phénoménales, intéressantes et surtout les trois quart du temps totalement inutiles et n'avorte absolument rien au film ou a l'action qui se passe, enfin "action" c'est un bien grand mot. les acteurs et les actrices sont d'une nullités affligeante, j'ai rarement vu plus ridicule, la palme d'or reviens surement pour l'actrice féminine à Mia Zottoli qui joue le rôle de Star et pour l'acteur masculin cette récompense va a John Briddell dans son rôle de flic amoureux d'une jolie strip-teaseuse, il est complètement bidon en flic ce gars là. De toute façon il n'y a pas que ces deux là qui sont mauvis ils le sont tous, dommage que le talents de ces jolie dames pour nous montrer leurs mignonnes petite fesses et leurs seins n'égale pas celui du jeux d'acteurs, car finalement le seul intérêt de ce film sont les strip-tease. Le réalisateur n'a pas pu non plus s'empêcher de nous refourguer tous les clichés les plus moisi du cinéma d'horreur. Les effets gore sont pour la plupart totalement inintéressants et peu convaincants et le tueur et d'un ridicule rarement égalé et puis sa justification des meurtres atteins aussi des sommets de nullités incroyables. Je met 1/10 pour les jolies charmes des demoiselles qui ne font que ça de nous les dévoilés, ce qui n'est pas pour me déplaire non plus.
publié le 27/11/2008 - 18:55
Portrait de Fleau

Oui

Fleau (Copycat Killer - 40 critiques)
8
 
Bon film pour ceux qui n'aime pas le gore mais qui prefere les thrillers.intrigue respectable,scenario sympa,juste ce qu'il faut d'action..j'ai passé un trés bon moment
publié le 01/01/2007 - 00:00

Derniers commentaires