Ouvre les yeux

10.0/10
Ouvre les yeux

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Pinou
Copycat Killer - 44 critiques
publié le 07/06/2008 - 13:47

Mon Avis

Où se trouve la réalité ? Comment recommencer sa vie lorsqu'on a tenté de l'achever dramatiquement, et que la survie est pire que le pire des cauchemars ?

C'est la question que pourra se poser Eduardo Noriega tout au long de son histoire. Le spectateur peut se sentir oppressé. Mais ce n'est rien en comparaison du combat psychologique que mène César contre lui-même. A la fois la Belle et la Bête. Jeckyll et Hide de l'illusion.

Du grand art mis en scène par Alejandro Amenabar : vision poétique d'une fuite en avant où le malaise ambiant envahie peu à peu le spectateur pour son plus grand plaisir.

Aucune comparaison possible avec son erzatz sinon la présence dans Vanilla Sky comme dans Abre Los Ojos de Penelope Cruz. Non que Vanilla Sky soit un mauvais film (l'histoire reste la même), mais la machine de la super-production hollywoodienne en a sucé toute l'essence poétique.

Portrait de Frank zito Frank zito
Graine de psychopathe - 103 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
10
 

Virtuose

César, superbement interprété par Eduardo Noriega, est incarcéré dans un asile où il se remémore, avec l’aide d’un psychiatre, son existence passée, depuis un accident qui l’a défiguré jusqu’au meurtre dont il est accusé. Amenabar impose dès les premières images du film un ton paranoïaque et oppressant qu’il ne quittera jamais, et ce jusqu’à la dernière minute. Drame, tragédie, thriller, science fiction, fantastique, le réalisateur espagnol brouille les cartes pour mieux nous perdre dans un scénario formidablement écrit, tout en flash back, leurres et manoeuvres tortueuses. A l’instar de Tésis, il réussit à mettre le spectateur sous pression, en lui faisant suivre un personnage qui se perd dans sa propre histoire, le malaise ne faisant que progresser au fil de ses souvenirs qui se déstructurent. Le récit se croise, mêle les genres, truffe son contenu de thèmes aussi éclectiques que l’acceptation de soi, la culpabilité et même l’immortalité. Déroutant et parfois morbide, à l’image du visage de Noriega tantôt sain, tantôt défiguré, le plus souvent dissimulé derrière des masques inexpressifs sans que l’on sache vraiment ce qu’ils cachent, « Ouvre les yeux » est un film aussi manipulateur que virtuose. Du grand cinéma malheureusement déprécié par le très fade « Vanilla Sky», copie non conforme de l’original pompé par un Cruise arriviste plus inexpressif que les masques qu’il porte et une réalisation cliché à vomir. Si vous n’avez vu que cet infâme ersatz, jetez vous sur le magnifique « Ouvre les yeux » et suivez l’énigmatique César à la recherche de cette vérité qui, peut-être, n’a jamais existé.
Darkside
Graine de psychopathe - 102 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
10
 

MAGNIFIQUE!

Avant la copie"Vanilla Sky" il y avait "ouvre les yeux". Que dire de ce film culte ? Un voyage dans la degradation progressif du héros nous renvoyant à nos propres peurs jusqu'au pitch final de la mort qui tue. On suit, on deteste puis on a de la pitié vis à vis de ce gars dont la vie bascule du paradis à l'enfer... Mais est-il fou ? A vous de découvrir.

Dernières critiques spectateurs

Thématiques