La Cité des Enfants Perdus

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Fab-4

Des miettes de magie

Fab-4 (Serial Killer - 921 critiques)
8
 

Jeunet, le Lynch français, avec son style inimitable et hors du temps nous livre ici un conte tout aussi majestueux qu'indescriptible.

L'esthétique est sensationnelle et la technique est parfaite, très en avance sur son temps à l'époque. Les personnages sont charismatiques, loufoques et enchanteurs. Totalement charmant !

Reste que cette oeuvre, dans son écriture, s’appréhende assez difficilement. Mais c'est tellement beau qu'on accroche quand même.

A voir !!!

publié le 18/06/2017 - 10:21
Portrait de Goodmad

Jeunet et son univers fou

Goodmad (Serial Killer - 874 critiques)
10
 
Après l'OVNI cultisime et fou "Delicatessen", Jean-pierre Jeunet nous livre encore une merveille de toute beauté! Des décors à rendre jaloux un bon nombre de réalisateurs, une histoire complement folle et plein d'imagination (encore une fois). Une galerie de personnages impressionnant, un Ron Perlman qui s'en sort très bien dans son rôle de gentil géant, mais celui qu'on retiendra le plus est Dominique Pinon complement déchainé! A voir de toute urgence!
publié le 30/12/2010 - 22:48
Portrait de Inferno

Catégorie beauté cinématographique

Inferno (Graine de psychopathe - 141 critiques)
6
 
J'avais vu ce film à l'époque de sa sortie en vidéo donc je pense que ça devait être en 1996, j'avais 9 ans. Je me rappelle que je n'avais rien compris et que le film m'avait réellement fait peur. Maintenant, plus âgé, je comprends que ce film cauchemar fait appel aux peurs enfantines et qu'en tant qu'enfant, il ne pouvait pas me laisser indifférent.

Avec un décor faisant penser aux abords des ports anglais des années 1900, l'intérêt du film réside bel et bien dans ses image qui a elles seules créent toute une ambiance. A sa sortie, La Cité Des Enfants Perdus détenait le palmarès du film le plus cher de l'histoire du cinéma à cause de ses effets spéciaux à outrances. On ne peut qu'être en admiration pour le travail fourni car le film n'a pas pris une ride (contrairement à Ron Pelman). Tout un univers a été créé, des personnages, aux paysages, en passant par tous les accessoirs et outils. On se croirait dans un autre monde, parallèle au notre avec quelques similitudes, mais globalement totalement différent.

Les personnages sont très bien dessinés et tous aussi "effrayant" les uns que les autres.

Par contre, une petite déception au niveau de la réalisation...un rythme trop lent, peu d'action, des situations peu efficaces...qui au final en font pâtir le film qui en souffrira beaucoup. Et un univers peut-être un peu trop loufoque auquel il est par moment assez difficile d'adhérer.

publié le 26/11/2010 - 09:58

A la fois beau et laid

Foisxav (Graine de psychopathe - 185 critiques)
6
 
C'est vrai que l'esthétisme a été soignée, mais si c'est l'atmosphère qui traduit une réalité, là ça navigue entre le féerique et le cauchemardesque, pour être précis je crois que ce film a une beauté vénéneuse. En effet il ne laisse pas indifférent, peut séduire mais c'est limite pas très sain, voir glauque, et autrement que "L'étrange Noël de monsieur Jack" de Tim Burton. Les personnages ont aussi leur personnalités propres et adaptées à celle du film, cad limite elles aussi. C'est pourquoi je ne mets qu'un 6.
publié le 01/02/2010 - 15:01
Portrait de Re-animagore88

Un joli conte!

Re-animagore88 (Graine de psychopathe - 147 critiques)
8
 
Des images d'une beauté exceptionnelle et un scénario au allure d'un conte semi infantile et enfantin. Un Ron Pearlman déconcertant avec un langage français douteux et accentué. Une oeuvre très spéciale à découvrir.
publié le 09/05/2009 - 18:25
Portrait de Ghylin

Du rêve au cauchemar...

Ghylin (Graine de psychopathe - 186 critiques)
6
 
Loin d'être le meilleur Jeunet/Caro (Delicatessen s'en charge :)) La cité des enfants perdus vaut pour son univers particulier aux accents de fête foraine Freakeste :) et on en redemande :)
publié le 01/01/2007 - 00:00
Portrait de Mafalda

Mon Avis

Mafalda (Graine de psychopathe - 131 critiques)
10
 
Superbe film dans tous les sens du terme. Les acteurs sont époustouflants, des clones en passant par les siamoises, avec une héroïne coureugeuse et ttrès indépendante pour son âge. Comme d'habitude, Jeunet nous livre un chef-d'oeuvre.
publié le 01/01/2007 - 00:00
Portrait de DorianGray

Mon Avis

DorianGray (I am Legend - 2000 critiques)
10
 
Un film fabuleux à l'esthétisme puissant et ravageur, servi par des acteurs formidables, de vraies gueules d'enfer dont un Perlman particulièrement sobre ... un grand moment du cinéma français servi par un réalisateur de premier ordre!
publié le 01/01/2007 - 00:00
Portrait de GORE MANIAC

Le meilleur Jeunet

GORE MANIAC (Serial Killer - 798 critiques)
10
 
Jeunet et Caro font merveille avec ce cauchemar poétique à la Burton, aux décors glauques, disposant d'une gallerie de personnages invraisemblable (du terrifiant Emilfork au géant Perlman, en passant par l'attendrissante Judith Vittet). Un film juste et original, à la fois mélancolique et cauchemardesque, délirant mais plus sobre que les précédents film du duo le plus frappé du cinéma français. On peut regretter le virage amorcé depuis Alien IV par Jeunet, qui s'éloigne de cet univers onirique style Alphaville que j'apprécie beaucoup.
publié le 01/01/2007 - 00:00
Portrait de Carth

Esthétiquement incroyable

Carth (Serial Killer - 711 critiques)
8
 
La cité des enfants perdus tient son succès grâce à son esthétique réellement impressionnante. Les décors font preuve d'une architecture tordue à l'extrême, torturée comme jamais avec une ambiance réellement sombre. C'est un film que je pourrais revoir encore une fois histoire de me replonger dans cet univers cadavérique, souvent onirique. Concernant le scénario, c'est un peu léger car ça part dans tous les sens avec des voyages dans les rêves de l'efficace Daniel Emilfork (le passage du Père Noël est flippant). Sincèrement un film à voir (si ce n'est déjà fait) ne serait-ce que pour voir les trognes des méchants et des gosses.
publié le 01/01/2007 - 00:00

Derniers commentaires