Elmer le Remue-Méninges

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Warhammer Warhammer
Serial Killer - 998 critiques
publié le 07/06/2013 - 12:53
6
 

Elmer food brain

Bah je peux comprendre que la génération actuelle ne soit pas très sensible à ce genre de série B, il faut bien avouer que cette histoire de parasite caoutchouteux a pris un sacré coup de vieux. Mais c'est du second degré totalement assumé par le réalisateur Henenlotter spécialiste du genre, responsable entre autre de Basket Case. Le résultat n'est peut-être pas exceptionnel, c'est même par instant risible mais cela reste malgré tout honnête car souvent drôle et assez gore. Sûrement pas indispensable mais devrait plaire aux amateurs du genre et y'en a beaucoup car on n'en fait plus des films comme ça.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Tifab Tifab
Copycat Killer - 62 critiques
publié le 06/02/2011 - 03:19
2
 

Elmer l'endors-méninges

Très déçu par ce soi-disant film "culte"! Le sujet est certes original et quelques audaces pointent leur nez, mais quelle pochade Z ennuyeuse! C'est bien d'avoir de la créativité, mais encore faut-il s'en donner les moyens (financiers et artistiques...). Pour faire court : ambiance ratée, effets désastreux, acteurs risibles, comique INVOLONTAIRE de certaines situations (décidément le film fait rire, mais pas pour les bonnes raisons). Loin derrière ses autres films, beaucoup plus fréquentables! 2 points pour le sujet et la créature pour le moins originale et marrante (mix de phalus tchernobilisé et de bronze tout frais), mais tellement mal animée! Dommage...

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Frank zito Frank zito
Graine de psychopathe - 103 critiques
publié le 16/12/2010 - 08:02
8
 

Brain damage

Elmer, une créature ancestrale à l’aspect située à mi-chemin entre le Muppets carbonisé et l’étron, possède la capacité d’injecter de forte doses d’une drogue puissante dans le cerveau d’humains qu’il finit le plus souvent par parasiter.

Frank Henenlotter, chantre du mauvais goût assumé, signe un film énorme sur le désir, l’extase, le manque et la dépendance, le cul entre la vulgarité décoincée d’un John Waters et la jubilation cradingue d’un Peter Jackson version Bad Taste. Doté d’un budget à peine moins dérisoire que celui de Frère de sang, il signe avec Elmer un film plus abouti, oppressant, sans concession, mais aussi corrosif, coloré et complètement frappé.

Un must de vidéo club des années 80, auquel le temps écoulé a renforcé la profondeur et la noirceur, faisant passer Elmer du statut de pochade gore au statut d’œuvre à part entière. A (re) découvrir.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Goodmad Goodmad
Serial Killer - 874 critiques
publié le 14/02/2010 - 10:55

Excellent!

Un excellent petit film undergroud gore 80s à l'humour noir. Des tas de bonnes idées, le monstre Elmer est amusant aussi bien de la manière dont il est fabriqué (avec du carton et du plastique a 1er coup d'oeil) et aussi bien dans sa personnalité. En prime un petit méssage sur les effet dévastateur de la drogue. Culte!

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

David
Copycat Killer - 47 critiques
publié le 12/02/2010 - 16:57
8
 

Mon avis

Une perle de série b. A découvrir de toute urgence tous comme Basket case du méme réalisateur.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Yohann762009 Yohann762009
Graine de psychopathe - 88 critiques
publié le 29/11/2009 - 15:04
10
 

Chef d'oeuvre trash

Une perle du gore/trash comme il en existe peu, du grand henenlotter

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Dr West
I am Legend - 1386 critiques
publié le 14/09/2008 - 08:03
10
 

Mon avis

Bricolé avec des bouts de ficelles, un bon petit film avec un parasite qui devient une drogue pour un jeune devenu l'hôte du parasite nommé Elmer!! Gore et fun sont les bons mots pour résumé ce film génial!!!

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Anthropophagous Anthropophagous
America's Most Wanted - 367 critiques
publié le 26/06/2008 - 17:25
10
 

Elmer ,mon pote !

J'ADORE ce film !!! Franchement,je m'attendais pas à un truc magistral. Ben en fait si ,ce "Brain Damage" est absolument extraordinaire ! Le film est à prendre au second degré (même si il est parfois très serieux) ,au premier degré surtout pas,ou vous ne l'aimerez peut être pas du tout. L'avantage du film est qu'il amuse et interesse à la fois ,on s'amuse à voir l'attitude d'Elmer et ses mefaits (qui font pas trop sourire niveau violence tout de même !) et par l'histoire très inventive,et on est interessé surtout par l'ambiance assez bizzare du film . Pour ce qui est des meurtres,il n'y en a pas une tonne non plus,mais sont violents et un peu gore tout de même (j'ai mal au crâne pour les victimes !) . Les acteurs font pas des étincelles mais font de leur mieux,surtout pour une prouction fauché de ce type. Bref pas grand chose à dire sur "Elmer le Remue Meninges" ,si ce n'est un chef d'oeuvre tout court qu'il faut voir le plus vite possible,même juste par curiosité ! Un sommet du mauvais goût !

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Bliss91
America's Most Wanted - 545 critiques
publié le 25/05/2008 - 19:48
8
 

Troublant et Suffisant

De l'humour noir, du Gore, de l'epouvante : voici le Coktail d'elmer...Totalement impregné par les techniques des films des eihties notamment dans le jeu de lumiere et de la bande sonore, on reste accroché à ce film qui joue sur differents tableaux de maniere alternative...des fois on en as meme de l'affection pour ce parasite qui reste qu'un monstre assoifée de cerveaux...un vrai dealer assoiffé d'argent qui quand il a ce qu'il veut il nous semble toujours sympathique...eh oui ce film qui reste qu'une critique acerbe de la toxicomanie et de ses dangers reste efficace...une fin morbide sans concession tel un drogué succombant à une Overdose.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Sir Gore
America's Most Wanted - 526 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
8
 

Intéressant

Frank Henenlotter fut, au même titre que Jim Muro ainsi que Sam Raimi et Peter Jackson à leurs débuts, un grand spécialiste du cinéma d'horreur underground américain des années 80. On lui doit un premier long-métrage plus ou moins culte, Frère de Sang, mix d'hommage aux monsters movies d'antan, de film gore et de drame fraternel dont le style crasseux et l'originalité font indéniablement mouche. Réalisé quelque temps plus tard, Elmer le remue-méninges suit à quelques éléments près la même thématique que l'œuvre précédente d'Henenlotter, à savoir la complicité morbide unissant un jeune homme et un monstre sanguinaire – en l'occurrence une sorte de gros limaçon fluorescent doté d'une voix de crooner et d'une propension à dévorer les cerveaux humains. Une fois encore, le tout s'avère pétri d'inventivité et dénote un triomphe du système D (le budget de production fut bien évidemment très limité), sauf que l'auteur de Frankenhooker devait avoir un projet plus ambitieux dans la tête, ce qui explique la présence de cette satire sous-jacente de la dépendance vis-à-vis de la drogue, illustrée par la descente aux enfers du personnage principal qui ne peut plus se séparer de cette ignoble créature. En effet, Elmer (le nom du spécimen) agit à la manière d'un dangereux stupéfiant en injectant une substance liquide bleutée dans le cerveau même; il « s'approprie » ainsi un individu qui lui servira d'intermédiaire physique pour commettre ses assassinats. Derrière la forme d'une bande trash aimable, délirante et doucement malsaine, il y a donc un fond moins joyeux et insouciant, pas si naïf qu'on pourrait le croire. Frank Henenlotter aurait pu faire de cet Elmer le remue-méninges un petit chef-d'œuvre du genre si l'ensemble avait bénéficié d'un meilleur sens du rythme: on se surprend à s'ennuyer quelque peu entre deux séquences saugrenues ou cartoonesques, car le film n'est hélas guère exempt de longueurs et semble s'essouffler dans sa seconde partie. En dépit des faiblesses en question, il y a pléthore de bonnes choses dans cet ovni horrifique, à commencer par l'atmosphère et la musique, tout à fait dans l'esprit de Braindead, mais également cette esthétique savoureusement eighties et parfois très « pétante » à l'image des filtres bleus utilisés dans la photographie lors de scènes se déroulant à l'intérieur qui lui confèrent un aspect très arty. La direction d'acteurs reste acceptable pour sa part, même si l'on discerne facilement l'amateurisme des comédiens. Enfin et surtout, les effets spéciaux sont extrêmement bons, qu'il s'agisse du design d'Elmer comme d'autres trucages tout autant farfelus (arrachage de cerveau par l'orifice auriculaire, mini-cerveaux dans une assiette de spaghettis), et l'indigence des moyens ne se fait guère sentir. Au final, même si l'on peut lui préférer le charme rare et l'ambiance glauque de Frère de Sang, cette curiosité au propos assez grave édulcoré par un généreux quota d'humour noir et d'inventivité loufoque demeure un fleuron à petite échelle du versant underground de l'épouvante, à conseiller vivement aux amateurs du genre.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Pages