Powder

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Blockhead Blockhead
Copycat Killer - 69 critiques
publié le 29/11/2022 - 21:46
8
 

Une touche de fantastique

Une touche de fantastique pour un film sur le rejet de quelqu’un, de quoi intriguer.
En effet, l’histoire de Powder n’est pas que intrigante, elle est surtout prenante et vraiment émouvante. Le fait que Jeremy ait été coupé du monde fait qu’il a déjà du mal à s’adapter à la ville et aux gens. Mais surtout, le film traite de l’exclusion. Étant albinos, il passe pour un phénomène de foire et est souvent qualifié de monstre par les autres. Un thème assez fort et qui parlera à beaucoup. Pourtant, le film est poignant dans la réaction de « Powder ».Il ne semble même plus souffrir des remarques des autres. D’avoir été rejeté par son père et n’ayant jamais connu sa mère, il a vécu une blessure tellement profonde qu’il n’est plus atteint par le reste. C’est là qu’on voit l’humilité qu’il dégage et que c’est anormal d’accepter à ce point les moqueries blessantes.

Puis Powder a sa thématique fantastique. Sensible à l’électricité, télékinésie… Jeremy doit aussi gérer ses pouvoirs face au monde. Par chance, on évite le côté convoitise de sociétés gouvernementales ou similaires. Même le personnage du scientifique ne voit pas notre héros comme une expérience mais comme un bienfait de l’humanité. Dommage que cette thématique n’est pas été plus développée d’ailleurs. Mais un autre de ses pouvoirs est la télépathie. C’est là un point fort du film lorsqu’il peut ressentir ce que les gens ont vécu. Cela donne droit à de belles scènes dans différents registres : la peur de mourir, la souffrance, l’amour…

Le long-métrage tourne autour de quatre personnages. À commencer par Jeremy incarné par Sean Patrick Flanery. Ce dernier est époustouflant. Il offre à la fois de la naïveté, de la tendresse, de la compassion, de la colère… Il est impossible de ne pas s’attacher à lui tant il semble fragile alors qu’il est doué d’une très grand force spirituelle avec une certaine philosophie de la vie. Les autres acteurs n’arrivent pas à être du même niveau, même Jeff Goldblum qui incarne le scientifique. Ce dernier a justement une bonne vision des choses et son potentiel n’est pas assez exploité. Nous avons également le sheriff qui va avoir droit à sa propre intrigue qui va être assez émouvante. Enfin, le docteur ne brille pas par son importance alors qu’elle avait également de quoi apporter plus de chose.

La réalisation de Powder est assez bonne et reste captivante tout du long. Les effets spéciaux ne sont pas toujours très réussis même pour 1995. En revanche, le point fort technique du film revient à sa bande originale. Elle est vraiment sublime avec des mélodies féeriques porteuses d’espoir.

Powder est un film assez prenant qui a osé tenter une approche différente, rendant ainsi un ensemble réussi. Il aurait fallu pousser encore plus loin certains passages pour en faire un chef d’oeuvre.

Portrait de Punisher84 Punisher84
I am Legend - 1390 critiques
publié le 17/06/2010 - 00:27
10
 

Faites parler la poudre !

Après la vision de ce film, je ne sais pas quoi dire. Les mots me manquent tellement pour qualifier ce que mes yeux ont vus ! Parfois et même souvent, il n’y a pas besoin de violence graphique ni de myriades d’effets spéciaux pour plaire. L’important c’est un bon scénario, des comédiens talentueux et un réalisateur qui a de l’amour pour son film. J’ai retrouvé tout ces éléments dans Powder. Mais en beaucoup plus fort que ce dont à quoi je m’attendais. Tout simplement un miracle… En bon critique que je suis, j’ai cherché des défauts. Mais ils sont tellement microscopiques qu’ils sont invisibles à l’œil nu. C’est bien là la meilleure façon de définir Powder. Un drame fantastique émouvant et profondement humain. Si vous ne savez pas vous laisse aller de temps en temps, vous ne l’apprécierez pas à sa juste valeur. Oui, il y a beaucoup de larmes. Oui, c’est un long-métrage pour toute la famille. Et encore oui pour pleins d’autres choses qui sont des défauts pour certains. Mais ouvrez bien les yeux et regardez plus loin que d’habitude. Alors seulement vous vous aperceverez que l’histoire de Jeremy Reed peut vous touchez dans votre cœur. L’homme se cache derrière de nombreux masques. Il ne se laisse jamais pénétrer pour aimer de la façon la plus simple qui soit. Un sacré message que véhicule l’histoire de ce garçon rejetté de tous. Accompagné par d’excellents collègues, Sean Patrick Flannery transperse l’écran. J’ai rarement vu un casting aussi émouvant que le film dans lequel il joue ! Toute la force de ce chef d’œuvre vient de là et la magie ne s’arrête qu’au clap de fin. Ne voir qu’un message contre la xénophobie, c’est passer à coté d’un long-métrage qui va beaucoup plus loin. Mais il faut « toucher » pour vraiment comprendre ce que tout ça veut dire. Descendons de notre pied d’estale et libérons-nous des poids qui nous pèsent sur les épaules. Sachons apprécier un film techniquement bien fait et parfaitement mis en boîte. Malgré le trop grand nombre de redites et de plagiats sur nos écrans, il y a des films qui me rappel encore à quel point le cinéma peut être incroyable même 115 ans après sa création. Vous n’en ressortirez pas indemne.
Hanson
Newbie - 10 critiques
publié le 05/03/2008 - 20:40
8
 

Mon Avis

C'est un classique, j'ai adoré ce film depuis ma jeunesse et je l'aime toujours autant, je vous le recommande
Portrait de Ghylin Ghylin
Graine de psychopathe - 186 critiques
publié le 11/12/2007 - 03:07
8
 

Réponse à Gory Freddy

J'ajouterais à ta critique à laquelle j'adhère complètement que François Truffaut était aussi critique de ciné (notamment dans les Cahiers du Cinéma) et qu'après avoir été critiqué à son tour ("Faites le si vous êtes si malin!!!") il s'est pris au jeu et à prouver qu'il savait le faire, et même mieux que ça!!!
Portrait de Ghylin Ghylin
Graine de psychopathe - 186 critiques
publié le 11/12/2007 - 03:05
8
 

émouvant au possible

Powder, c'est d'abord l'histoire d'un enfant malheureux qui s'appelle Jérémy et qui a toujours vécu comme un paria... Rien que ça tirerait des larmes à un mur! Des gens qui lui veulent du bien tentent de le sortir de sa solitude et de le placer dans une société qui le rejette... Quelle erreur, même si la tentative est belle et vient du coeur! Sean Patrick Flannery est super émouvant, il est aussi hypnotisant dans le rôle de cet ado "aimant" (alors là dans tous les sens du terme!!)... La fin du film est magique, un soir d'orage... Pouvait-il y avoir une autre explication? J'ai beaucoup aimé ce film qui repasse parfois sur RTL9 (on peut reprocher beaucoup à cette chaîne mais parfois elle nous rappelle qu'elle est la seule à protéger des trésors mal-aimés et qui pourtant sont de petits bijoux!)
Portrait de Gory Freddy Gory Freddy
I am Legend - 1922 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
8
 

Ecoutez votre coeur...

Ce film s'est fait régulièrement démonter assez méchamment par la presse, soi-disant pour sa mièvrerie... Je ne suis absolument pas d'accord !!!

Je trouve que ce film fantastique autour de cet adolescent incompris et persécuté, car il possède des pouvoirs particuliers, est très bien écrit et mis en scène... De plus les 4 acteurs principaux (Sean Patrick Flanery en tête, et Mary Steenburgen, Jeff Goldblum, et Lance Henriksen) sont vraiment excellents !

Personnellement j'ai trouvé ce film intelligent, sensible et émouvant... Que les critiques de cinéma apprennent donc à tenir un stylo ou une caméra mieux qu'une guenon, et peut-être qu'un jour je les prendrais au sérieux... En attendant, sauf rare exception comme Christophe Gans, on ne les a toujours pas vu apporter quelque chose d'utile ou créatif au 7ème Art !!!

Vous souhaitez soutenir Horreur.net ? N'hésitez pas à faire un don, même symbolique, sur Tipee.

Thématiques

Les clowns tueurs au cinéma