Shadowz - la plateforme de VOD

Hard Candy

8.1/10
Hard Candy

Critiques spectateurs

Réalisateur: David Slade Avec Patrick Wilson, Ellen Page, Sandra Oh, Odessa Rae, G.J. Echternkamp

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Gripsou
Serial Killer - 779 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
8
 

Dur sur l'homme

Quelques scènes particulièrement tendues, surtout pour la gente masculine particulièrement attachée aux attributs manifestes de sa virilité... Noooon, pas ça ! Des acteurs impeccables, une jeune chaperon-rouge aux motivations réelles troublantes, un final déroutant... Mouais, pas totalement convaincu, même si le film mérite largement qu'on s'y intéresse au moins une fois !

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Rcol
Graine de psychopathe - 96 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
10
 

Un bijou!!

Attention bijou! Quelle merveilleuse surprise que ce Hard Candy qui vous plonge très vite, dès les premières minutes, dans un thriller psychologique déroutant et malsain à souhait. Le sujet en soit est déjà très fort puisque l’histoire s’articule autour de deux personnages troubles, mystérieux. Une jeune adolescente de 14 ans donne rendez-vous à un correspondant internet qui s’avère être un beau gosse de 32 ans et qui l’invite chez lui le jour même. S’enchaîne alors un jeu étrange de la part de la jeune fille mêlant séduction et machiavélisme. Le séducteur semble lui aussi posséder des secrets terrifiants et son attitude vis-à-vis d’une mineure laisse peu de place au doute. Le triller psychologique, que dis-je, la torture psychologique se met en place et la victime doit tout déballer sous peine de sanction radicale. Et quand je vous parle de sanction radicale je pèse mes mots croyez-moi. On a beaucoup parlé de l’interprétation magistrale de la jeune Ellen Page, petite chaperon rouge d'un compte morbide, qui joue à merveille l’ambiguïté et le mystère de son personnage tourmenté. Mais que dire alors de l’interprétation de Patrick Wilson parfois inquiétant parfois pitoyable. Le réalisateur David Slade arrive à vous retourner dans votre fauteuil tant l’atmosphère est tendue, incertaine et parfois franchement nauséeuse surtout lors d’une scène chirurgicale mémorable mais inracontable sans devoir vous révéler le contenu même de l’histoire. Hard Candy fait partie de ces films qui vous suivent dans votre tête plusieurs jours durant et vous emmène loin dans les profondeurs noires de l’âme humaine.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Antonio Antonio
Copycat Killer - 16 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
10
 

Une Traque de ouf'

Hard Candy est un film vraiment impressionnant ! David Slade nous sort ici un film de grande classe avec une mise en scène vraiment époustouflante. Les acteurs sont vraiment très bons notamment Ellen Page qui nous sort une interprétation à la limite de la perfection, chapeau mademoiselle car vous m’avez tout simplement épaté ! Au départ on ne comprend pas trop pourquoi elle s’acharne contre cette homme en particulier, on voit qu’elle a la rage, son regard est rempli de tristesse et de noirceur… Par la suite on découvre qu’en réalité le type est un pédophile et à partir de ce moment, on prend complètement le partie de l’adolescente… Le passage où elle décide de lui faire la castration est à a limite de l’insoutenable, même si c’était plus du suggéré, le visage crispé du mec fait monter en nous la tension… La scène est vraiment dure ! On a mal pour lui mais en même temps on est vraiment derrière la jeune femme car si chaque pédophile recevrait le même sort, je pense qu’il y en aurait beaucoup moins… Le déroulement du film va de surprise en surprise jusqu’au final complètement dément, la jeune femme est au maximum de sa rage et quand on apprend pourquoi en réalité elle a fait tout ça, j’en avais presque les larmes aux yeux… Comme quoi par moment, se faire justice soit même est peut-être la bonne solution… Bref un film à ne louper sous aucun prétexte, on est vraiment pris dans le film, l’ambiance du film est vraiment très bizarre… Après avoir visionner le film, il vous restera en tête un bon bout de temps, un film vraiment choquant du fait qu’il traite d’un sujet très sensible ! Bravo… an

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Sir Gore
America's Most Wanted - 526 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
8
 

Le vilain petit Chaperon Rouge

Si l'on vous dit que ce vénéneux et machiavélique Hard Candy mord méchamment la peau à Saw et tous ses ersatz, le croirez-vous ? En réalité, peu importe, l'essentiel est de découvrir sous n'importe quel prétexte cette perle rare de thriller psychologique, las mal distribuée dans nos contrées et encore bien trop méconnue des aficionados du genre, pour s'en convaincre ou non. Cela fait simplement plaisir de constater que des auteurs comme David Slade sachent, à l'heure où le paysage de l'horreur et du thriller se noie dans les recettes rabâchées ainsi que les devises du remake ou de la séquelle, prendre des risques et accoucher d'une œuvre à la saveur inédite. Film dérangeant, sinueux, éprouvant et moderne, Hard Candy ne réserve rien moins que l'un des faces à faces les plus retors et cauchemardesques de l'histoire du cinéma, et se réclame autant de Roman Polanski (La jeune Fille et la Mort) que de Rob Reiner (Misery) dans son traitement. Autant affirmer de suite qu'il s'agit là d'un grand coup de maître.

L'intrigue débute à la manière d'une pétillante comédie sentimentale qui relate la rencontre entre une adolescente de quatorze ans d'une impressionnante maturité et un charmant photographe trentenaire après plusieurs mois de dialogues sur un chat Internet. Le courant passe immédiatement entre les deux personnes, si bien que le bougre invite la jeune fille à prendre la pose chez lui. Enthousiasmée par la ravissante demeure high-tech et le mode de vie un brin particulier de l'individu, la gamine va rapidement l'assommer d’innocentes questions sur ses premières amours et la signification des photographies de jeunes femmes (mineures pour certaines d'entre elles) accrochées au mur de son séjour. Suite à cette introduction atypique, maîtrisée et accrocheuse, Hard Candy bascule dans un univers non moins surprenant mais à la tonalité autrement plus glauque, où manipulations perverses, coups de théâtre palpitants et violence psychologique entretiennent le suspense et la tension dramatique du récit avec une efficacité exceptionnelle. L'originalité principale du scénario — qu'il serait stupide de révéler, quand même les plus malins l'auront probablement saisi — et la stupéfiante crédibilité du duo d'acteurs permettent de maintenir l'intérêt d'une histoire de séquestration au canevas somme toute assez classique. En sus de la grande qualité de son écriture et de son interprétation, le film bénéficie d'une mise en scène délicate et agréable, au plus proche des protagonistes, à laquelle seuls un ou deux effets clipesques pas forcément utiles (du « fast motion » censé procurer le stress au spectateur lors de certaines actions) viennent faire un peu d'ombre. La bande-son, qui mêle chansons pop, techno et orchestrations de base, n'est guère en reste et participe à cette curieuse sensation de fraîcheur que nous prodigue Hard Candy.

En définitive, cette œuvre glacée et roublarde constitue une fort belle surprise en matière de thriller horrifique et rappelle, par son approche clinique et cérébrale, l'excellent May de Lucky McKee. Hard Candy démontre par la même occasion qu'un sens de la suggestion et de la violence mentale produit souvent un impact nettement plus fort qu'une multiplication lambda de scènes gore ou sanglantes. Du cinéma percutant, novateur et intelligent, qui fait du bien dans l'industrie corrodée du genre.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Guill Guill
Serial Killer - 838 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
8
 

Hard Candy

Hard Candy est une très bonne surprise de l'année. Un film très original et marquant par moment. Un jeux d’acteur surprenant. Le manque de music ainsi que d’effet visuel à la 'video clip' rend le film très crédible, on n’y croit vraiment. Les nombreux temps morts son les seuls choses que je lui reproche. Bref à voir.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Pages