Les Fils de l'Homme

Portrait de Lebreihz

le rire des enfants

Lebreihz (I am Legend - 2301 critiques)

On pourrait penser que ce film est un film de science-fiction , et puis en fait c'est plutôt un film d'anticipation !

Ce film dépeint un monde en train de mourir , faute d'enfants et ces images d'école vides foutent franchement la frousse !

Quoi de mieux pour lutter contre la dépression qu'une école pleine d'enfants qui gazouillent , et tant pis pour les vieux schnocks que ça dérangent !

Oui ! le futur , ici est très "no futur" fait de crises, de pénuries , de guerre civiles , l'affrontement finale dans la ville fait penser à ce que subissent actuellement certains pays ,les gosses tués en moins !

Et puis il y aura cette femme, enceinte du premier enfant que l'on ait vu depuis des décennies , bien sur il y a des groupes de pression qui souhaiteraient récupérer l’événement et en faire pourquoi pas le second avènement du Christ !

D'ailleurs , le film montre de l'espoir vers la fin lors de cet invraisemblable carnage , les belligérants qui devant cette vision d'un nouveau né , baissent momentanément leurs armes !

publié le 24/02/2018 - 23:49
Portrait de Fab-4

Sans déscandants...sans espoirs

Fab-4 (Serial Killer - 740 critiques)
9
 

Notre histoire se déroule en 2027. Les hommes sont devenus stériles depuis longtemps et le terrorisme, les guerres de pensées ont continué de ravager notre monde... L'Angleterre est un des rares états ou un semblant de société survie encore. Les immigrés et les réfugiés y sont chassés, traqués et traités durement. Mais l'avenir de l'homme va venir d'une de ces "ref", une femme... enceinte...

Un film d'anticipation donc, un film catastrophe dans un futur proche. Un monde qui pourrait ressembler au notre dans quelques temps vu l'emballement du moment... Le film (et le roman dont il s'inspire) colle parfaitement à l'actualité. Un chaos réaliste dans le fond mais également dans la forme.

Une forme des plus travaillée. La mise en scène est superbe ! On s'y croirait. Sa fourmille de détails. Des plans séquence et une photo à tomber rendent certaines scènes magistrales. Certains passages sont chocs et surprenants, les rebondissements font mouche grâce à cette façon de filmer.

J'aime ce genre apocalyptique et là je suis servie. Un enchantement visuel sur un sujet très crédible. Un très beau film, réfléchie, à l'atmosphère réaliste réussie. On suit facilement ces personnages simples et attachants.

Une vrai surprise pour moi. Ce réalisateur à vraiment du talent. Film Puissant !

A voir absoluement !!!

publié le 24/10/2016 - 13:06
Portrait de Thierry

Grand film de mise en scène

Thierry (America's Most Wanted - 394 critiques)
8
 
Il est vrai que le film d'Alfonso Cuaron est limité par un scénario trop peu original et aux références parfois balourdes, mais il s'avère une merveille esthétique à la photographie et à la mise en scène de toute beauté. Le parti-pris d'une anticipation très réaliste plutôt que d'une science-fiction débridée contribue à donner une atmosphère très contemporaine et contribuera sans doute à son bon vieillissement. Un cinéaste à suivre.
publié le 12/12/2013 - 15:40
Portrait de AqME

De la protection de la femme enceinte

AqME (America's Most Wanted - 604 critiques)
8
 
Il y a des films qui font parler d'eux. Et je pense que c'est toujours mieux que des films qui ne font pas parler d'eux. En ce sens que sinon, on se ferait grave chier au cinéma ou devant sa télé. Avec les fils de l'homme, Cuaron change complètement de registre. Après un Harry Potter en demi-teinte, (de toute façon, les adaptations de roman, sont moins bien que le roman lui-même, alors lisez!) nous voici ici avec un film d'anticipation traitant d'un sujet à la fois grave et surement improbable. Mais laissons porter par ce message insidieux comme quoi en 2009, les femmes seront toutes stériles (vous vous attendiez à quoi avec du maïs transgénique?) et que l'homme le plus jeune du monde s'est fait descendre dans la rue. C'est alors qu'une femme tombe enceinte (référence surement biblique) et c'est à Clive Owen de veiller à sa sécurité car elle devient l'attention de tout le monde. Et tout le monde se tire dans la gueule... Certains d'entre nous voit dans ce film une accumulation de clichés sur l'humanité. Mais, je pense que si les gens tels qui nous sont décrit n'avaient pas existé, on nous aurait dit que le film est impensable, que c'est complètement hors nature. Les clichés existent parce que les gens sont comme dans les clichés (putain, je vais me mettre à faire de la philosophie!). Il faut arrêter de faire les prétentieux et de prétendre savoir à quoi ressemble un hippie ou une femme noire. Certes, il y a des exceptions mais nous ne sommes que des moutons, et bien souvent des moutons de Panurge. Nous suivons quasiment tous une mode ou une tendance malgré nous. Mais je m'égare du film, qui finalement montre à tout le monde que nous ne sommes que d'insignifiantes créatures qui ne pensent qu'à détruire. Le film balance sans vergogne notre propre égoïsme dans nos gueules et montre que le jour ou un espoir naitra, il y a toujours une guerre, toujours des gens pour tuer notre salut et notre espoir. Les scènes d'action du film sont vraiment bien faites et très poignantes. Le sang gicle et éclabousse la caméra, on est vraiment au centre de l'action et on ressent notre haine primaire envers les autres. Au final, les fils de l'homme est film important, qui ne peut laisser indifférent et qui prend aux tripes. Un film qui emmerde la société actuelle et montre sans détour la véritable humanité. Pour ma part, je conseille vivement ce film!
publié le 05/08/2010 - 23:09
Portrait de Sly29

Le john mc lane du futur

Sly29 (America's Most Wanted - 253 critiques)
8
 
C'est vrai, il n'a pas de bol ce clive Owen, embarqué malgré lui dans une histoire de fin du monde ou différents goupuscules se battent pour le pouvoir, alors que le sort de l'humanité est scellé. Du coup il vas morfler sévere. Et, comme notre johny Mc clane préféré, notre ami Clive vas se retrouver pied nus a se trimballer dans la boue et autre gravas qui vont lui attendrir la plante des pieds. Le héro évolue dans un monde sur le déclin, ou l'humanité se retranche dans ce qu'elle a de plus ignoble, là ou elle se montre sous son vrais jour, et le constat n'est pas flatteur. Il est vrais que malgrer tout ce que l'on peut dire sur le film (scénario caricatural par exemple) je suis tout de même persuadé que si cela arrive, le film ne s'éloignera pas beaucoup de la réalité, car OUI MES FRERES nous ne somme que la caricature de nous même, pauvres humains amoindris par le capitalisme!!!!!...hum pardon... Certe le scénario n'est pas vraiment original, mais la mise en image est des plus intéressante. La caméra colle au corp du héro et nous l'accompagnons dans tous ses faits et gestes grace a de somptueux plans séquences. J'ai toujours adoré ce genre de pratique (fan de De Palma oblige). Un atmosfere grisâtre, des protagonistes investis, des effets spéciaux dicrets, une histoire simple mais universelle et intemporelle (même si datée) et le realisateur nous concocte une bon film, pas un chef d'oeuvre, ni une oeuvre majeure, mais une curiositée dans laquelle j'aimerai me plonger de temps en temps.
publié le 03/12/2009 - 07:32
Portrait de Tifab

Ringard et inconcevable

Tifab (Copycat Killer - 62 critiques)
Je ne noterai pas ce film car j'ai arrêté le visionnage bien vite...SPOILER : déjà l'affiche est on ne peut plus mensongère et roublarde : Julianne Moore disparaît de l'écran au bout de 20 minutes! Et plusieurs invraissemblances et incohérences agaçantes m'empêchent d'adhérer à l'univers d'anticipation dépeint dans le film : l'an 2027, 18 ans qu'il n'y a plus eu de naissances...soit en 2009! Comment cela peut-il arriver?!? l'explication vient peut-être plus tard ms cela paraît tellement incongru et inconcevable que je n'ai pas l'envie ni la patience de l'apprendre. Egalement un détail à la fois curieux et grotesque : les voitures utilisées sont quasiment toutes de "vieilles" françaises à peine customisées! Anticipation de la crise mondiale automobile? On aperçoit des renault (modus et advantime) ou des citroen passant pour du dernier cri...en 2027 (sic!), vraiment c'est ridicule. Sans parler des bus qui doivent avoir au moins 50 ans...Des "détails" qui pour moi sont aberrants et plonge le film dans une ringardise absolue, d'autant plus que le film a l'air d'hésiter longuement entre film d'auteur/docu et blockbuster.
publié le 15/08/2009 - 15:19

Mon avis

Dr West (I am Legend - 1282 critiques)
6
 
J'ai pas trop accroché ce film d'anticipation sur la race humaine, les quelques scènes d'action sont plutôt pas mal mais pour le reste faut réussir à s'accrocher à l'histoire!!
publié le 28/03/2009 - 11:50

Real blockbuster

Langanay (Serial Killer - 857 critiques)
4
 
Entre blockbuster et cinéma auteurisant, Cuaron hésite pas trop longtemps. Car ce film rejoint bien les standards américains par son développement peu poussé des personnages, des caricatures en veux tu en voila par les personnages rencontrés par le héros ( la hippie pacifistes des 70's fume de la marie-jeanne , l'ex-femme du héros est à la tête d'un mouvement de résistant auprès duquel la planète des 12 singes passe pour un documentaire). D'ailleurs, les apparitions de Caine ou J. Moore sont courtes et ne servent pas le scénario.

Et pourtant les plans - séquences gardent un peu d'intérêt à ce film, en particulier , la séquence tourné dans une voiture. Donc pas mal de maestria du réalisateur gâché par une ambition (prétention?) démesuré pour ce film. Un exemple : les mobiles de la résistance restent obscurs, le dernier quart d'heure du film sombre dans le messianisme et l'idéologie douteuse.

publié le 27/08/2008 - 17:53

Démago et ridicule

Mikthecutler (Copycat Killer - 30 critiques)
2
 
Comme l’écrit très justement « Harlequin » plus bas, l’idée de départ du scénario promettait. Seulement voilà, les invraisemblances et les stéréotypes font de ce film une épreuve difficile à supporter. On ne connaît à aucun moment la raison pour laquelle il n’y a plus de naissances sur terre ou de la stérilité des êtres humains. On ne sait pas non plus pourquoi la campagne anglaise est déserte ou tout simplement les tenants et les aboutissants de la fuite en avant des protagonistes. Que fuit ils en réalité et pourquoi ? Mais le pire est cette insupportable galerie de personnages aussi stéréotypés que ridicules : écolo fumeur de haschich, infirmière bouddhiste, noire inculte mais au grand cœur, militants prêt à tout, tzigane roublarde et militaire fascistes… Par moment le film dérape un peu à la façon de « V pour Vendetta » dans des amalgames nauséeux : le summum étant l’assimilation des islamistes en résistant… Exemple de scène absolument pathétique : les troupes Britanniques prennent d’assaut un bâtiment occupé par des opposants écolos. Les soldats tombent à genoux et se signent en voyant descendre des marches de l’immeuble la dernière femme enceinte. Lumière bleutée, musique mystico ringarde façon « Deep Forrest » pour cette apparition qui suffit à elle seule à faire taire les armes. En résumé : mieux vaut marcher dedans que voire ce film.
publié le 14/05/2008 - 17:20

Démagogique

Harlequin (Newbie - 8 critiques)
2
 
Que dire du film d'Alfonso Cuarón ? Tout d'abord qu'il partait d'un postulat intéressant : l'Humanité au bord de l'extinction à cause d'un problème de dénatalité absolue. Puis une naissance est annoncée après toutes ces années sans en dénombrer une seule. Ensuite, le traitement scénaristique qui en est fait est hélas horriblement caricatural : Les gouvernements sont totalitaires, les flics brutaux et corrompus, les héros prêts à tous les sacrifices (y compris le meurtre), les groupuscules veulent absolument renverser le pouvoir, etc. Le tout plongé dans un contexte où l'extinction de la race humaine est proche... Des luttes de pouvoir pour le court terme !? Comme s'il n'y avait rien de mieux à faire que de se taper dessus dans un monde où il n'y a pas d'avenir. Je veux bien croire que l'être humain est un fieffé idiot, mais à un tel niveau, cela me paraît totalement invraisemblable - ou démagogique. Bref, le contexte dans lequel se déroule le film ne tient pas la route une seule seconde. De même, il existe une idéologie douteuse - mais bien d'actualité, il est vrai - sous-tendue dans Les fils de l'homme : le sacrifice du plus grand nombre pour la survie d'un seul, sans jamais se poser la moindre question sur le sens de ce sacrifice. L'espoir peut-être ? Avec une humanité aussi stupide que celle dépeinte dans le film (du côté de tous les protagonistes), il n'y a rien à espérer.
publié le 18/04/2008 - 11:32

Pages

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Sur Horreur.net