Hannibal Lecter: les origines du mal

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Nandrolone

Hannibal Lecter

Nandrolone (Serial Killer - 693 critiques)
9
 

Désolé, je ne vois pas comment on peu noter le film 4 ou 2, faut pas exagérer... Que l'on est pas aimé parce que ça tranche un peu avec les autres films de la franchise je peu le comprendre, mais on se doit de reconnaître toutes les qualités de cette production.

Ce film est bon, très bon ! Le scénario intelligent, sombre et cruel est de qualité, et de nos jours avoir le loisir de voir qu'un film inspiré d'une série aussi forte et populaire que "Hannibal" (qui aurait rapporté du blé même si il aurait été une daube), crée avec autant de soin est une aubaine. La réalisation et la photographie sont splendide, l'ambiance de guerre du début très réaliste et la monté en puissance de la vengeance d'Hannibal jouissive. Les acteurs sont très bons également et Gaspard Ulliel encore plus, il habite son rôle. à voir !

publié le 19/05/2015 - 03:05
Portrait de Fab-4

Pas mal, pas mal...

Fab-4 (Serial Killer - 844 critiques)
7
 

La petite enfance d'Hannibal et le drame qui accompagne la perte de sa famille puis de sa soeur Mischa. Ce fait qui changera à jamais sa vie... Puis la vie d'un Hannibal étudient qui va construire malgrès lui et avec l'aide de sa tante retrouvée, un monstre, prêt à tout pour venger sa petite soeur.
Gong Li est magnifique mais elle ne fait pas trop japonaise...c'est une chinoise. Enfin bref. Le personnage d'Hannibal est intéressant et pluôt bien rendu. Reste que ce film contient pas mal de lenteurs et je trouve qu'au final ce préquel n'apporte pas grand chose au personnage de Lecter. Thomas Harris aurait peut-être dû s'arrêter avant.
Pas un mauvais film néanmoins mais pas indispensable non plus. A voir tout de même !

publié le 14/07/2014 - 18:04
Portrait de AqME

De les origines de l'ennui

AqME (America's Most Wanted - 604 critiques)
4
 
Monstre sacré du cinéma américain et plus précisément du thriller, Hannibal Lecter s'est forgé une réputation bien glauque et bien sadique au fur et à mesure des années. Le premier film, le silence des agneaux, est un véritable chef d'œuvre porté par deux acteurs de renom. Deux suites se sont succédés mais je ne les ai pas vues, bien qu'il semblerait qu'elles soient moins bien que le premier opus. Le film qui nous intéresse est le quatrième film de la franchise et s'intéresse à la jeunesse de notre cannibale des temps modernes. Hélas, le résultat n'était pas à la hauteur de mes attentes.

En effet, le pitch de départ nous proposait de découvrir comment ce cher Hannibal est devenu un serial killer cannibale en nous contant sa jeunesse et son terrible passé. Le jeune Lecter donc, est issu d'une famille de noble vivant dans un château en Lituanie, dans la ville de Kaunas (oui, moi aussi ça m'a fait rire). Mais la guerre fait rage en 1944 et les russes attaquent de partout. La famille se réfugie dans un chalet. Les parents de Hannibal se font tuer par des tirs et des pillards squattent le chalet en attachant ce pauvre Hannibal et sa sœur, Micha. Les pillards ont fait, ils décident de bouffer la sœur. 8 ans après, Hannibal se retrouve dans un orphelinat, puis s'exile en France où il croise la veuve de son oncle, une japonaise qui lui apprend à se battre. Il décide alors de se venger de ceux qui ont bouffé sa sœur. Du coup, on voit vite le tournant du film, qui au lieu de se vouloir psychologique et de montrer la chute du méchant, décide de faire un film vengeance justifiant des actes odieux et pour le moins étranges.

Car oui Hannibal devient cannibale, mais sans aucune raison apparente. Le fait que sa sœur se soit fait dévorée aurait peut être du lui couper l'envie de bouffer de l'être humain non? Au lieu de ça, il goute les joues de ses victimes. En ce sens, le film me semble très maladroit et l'explication du cannibalisme plus que foireuse. Du coup, le monstre prend un coup dans l'aile et on se prend à attendre patiemment les différentes morts des méchants par le méchant.

Bah oui, parce qu'on sait que Hannibal survit. Les différentes morts sont assez différentes, mais cela ne révolutionne pas le genre et on reste dans un conventionnel soft. Très peu de sang, pas de tripailles, il faut que ça vende mes enfants! De ce constat, tout est dédramatisé, le passé sanglant de Hannibal, les pièges sadiques, les deux plans gores du film, on ne peut se raccroché à rien et il n'y a rien qui s'assume.

Cela sans parler des acteurs et en particulier Gaspard Ulliel qui signe ici son plus mauvais rôle que j'ai jamais vu. Aucune classe, aucune grâce, aucun charisme. C'est bien simple, au départ, j'ai bien cru que le Hannibal Lecter était en fait un homosexuel refoulé. Quelle déception! Et que vient faire Gong Li dans ce film? Une japonaise à Paris en 1954? Déjà que j'ai trouvé cela improbable, mais son jeu se limite à faire la gueule et à serrer le futur psychopathe. Quant aux méchants, ils se ressemblent tous et possèdent des charismes de pain de mie sans croute.

Au final, je dirai que ce film a été une grande déception, long, ennuyeux, hasardeux sur la fin et sur la déviance du tueur qu'est le cannibalisme. La série aurait du s'arrêter il y a belle lurette, mais l'appel du fric est plus intéressant que l'appel de la qualité... Dommage.

publié le 15/02/2011 - 23:43
Portrait de Alol7

C'est réussi !

Alol7 (America's Most Wanted - 505 critiques)
8
 
Après avoir vu et aimé la trilogie d'Hannibal Lecter, je n'avais plus qu'une envie: c'est de découvrir les origines de ce mal. Au final, ce volet, je l'ai trouvé très bon mais sans être non plus un chef d'oeuvre.

Ce volet est tout d'abord intéressant car il montre l'anéantissement d'un homme donc les origines du mal. Avec ce "déchirement de l'homme", il contient alors un peu d'émotions, surtout qu'Hannibal n'est pas le seul à avoir souffert, il y a aussi Murasaki Shikibu (qui a perdu sa famille lors de la guerre). La vengeance d'Hannibal est réussie, dans le sens où on voit beaucoup de haine de la part du personnage.Cette haine donne donc lieu à des meurtres assez sanglants mais aussi assez créatif. En ce qui concerne les acteurs, je dois avouer qu'ils sont très bons avec Gaspard Ulliel qui joue à merveille sachant qu'il reprend très bien Hannibal d'Anthony Hopkins (le regard froid, il arrive à retourner et détourner les questions donc manipulateur et intelligent) et puis il a aussi un côté psychopathe.J'arrive à maintenant à Gong Li, où je n'ai rien à craindre, je sais qu'elle a un grand talent d'actrice en l'ayant vu dans Mémoires d'une Geisha ou La cité interdite (et elle le confirme encore une fois); en tout cas cela m'a fait vraiment plaisir de la voir jouer dans ce film.

Cependant, je ne dirais pas que ce volet soit excellent alors le problème, c'est que je ne peux pas trop l'expliquer.Pour moi, il manque quelque chose à ce film, alors peut être le manque de ryhtme (parfois) ou le manque de surprise au niveau de l'histoire.Le deuxième cas serait plus favorable car malgré que la vengeance soit bien faite, on devine assez finalement ce qu'il va se passer et comment le film va se finir.

Cet Hannibal Lecter, très intéressant, possède donc beaucoup de qualités mais manque d'un petit quelque chose pour être parfait.

publié le 09/06/2010 - 14:38
Portrait de Cypher

Difficile à digérer...

Cypher (Copycat Killer - 26 critiques)
2
 
Le début très prometteur du film, qui situe l’enfance d’Hannibal Lecter dans un pays de l’Est durant la seconde Guerre Mondiale, laissait envisager le meilleur. En effet, une bande d’aspirants nazis, poussée par la faim et l’avancée des Soviets, se retranche dans la maison occupée par Hannibal et sa sœur fraîchement orphelins. Une meute de loups entrant dans la bergerie, en quelque sorte… L’horreur suscitée par le cannibalisme est particulièrement bien rendue, et l’on assiste aux prémices de la folie du futur génie du crime.

Puis le métrage se centre sur Hannibal en jeune homme, qui n’a de cesse de vouloir se venger des bourreaux de sa sœur – et l’histoire bascule dans la facilité et la médiocrité. L’intrigue est peu palpitante car terriblement convenue. Tous les personnages sont caricaturaux à l’extrême (à l’exception de la magnifique Gong Li, touchante en femme indépendante) : les victimes du fameux cannibale sont des types plus vils et brutaux les uns que les autres, Hannibal est super fort (bien que, pour un véritable génie, il commet énormément d’erreurs qui auraient dû aisément le conduire à l’échafaud). Le cabotinage excessif et le rictus outrageusement machiavélique arboré par l’acteur jouant ce rôle (Gaspard Hulliel) présente le personnage comme un individu sarcastique et vicieux – très loin de l’image de dandy, d’esthète et de fin gourmet des romans de Thomas Harris qu’Anthony Hopkins avait si admirablement retranscrit à l’écran dans Le Silence des Agneaux & Hannibal. Le charisme et le raffinement du cannibale le plus connu laissent ainsi place dans Hannibal rising à une âme égarée, poussée seulement par une soif de vengeance.

Avoir si violemment écorché l’image d’un personnage aussi culte qu’Hannibal Lecter me donne à mon tour des envies de meurtre et de cannibalisme (avec des maux de ventre en perspective).

publié le 03/02/2010 - 21:39
Portrait de Spawn

Très bon

Spawn (Serial Killer - 702 critiques)
10
 
Un très bon film sur l'enfance d'Hannibal Lecter doté d'un scénario intelligent et bien foutue. Les acteurs sont tous vraiment très bon et surtout bien évidemment Gaspard Ulliel qui fait des merveilles en incarnant le célèbre docteur féru de chair humaine. Peter Webber nous livre donc l'histoire du jeune Hannibal, de ses traumatismes et du pourquoi il est devenu ce terrible assassin que l'on connait tous. Une histoire donc fort sympathique qui ne ridiculise absolument pas le personnage où ne fait pas d'incohérence avec "Le silence des agneaux" et les autres suites. Tous y est bien menée, une histoire sombre et cruelle d'un enfant ayant perdu tous se qu'il avait et se retrouve sans repère ni attache pendant une bonne partie de sa vie. Une très bonne préquelle qui mérite vraiment le coup d'œil.
publié le 23/07/2009 - 18:53

Mon avis

Dr West (I am Legend - 1291 critiques)
10
 
Une préquelle qui en dit long sur ses origines et ses pulsions meurtrières, vraiment intéressant avec de bons passage sanglants et des meurtres inventifs!!
publié le 14/09/2008 - 19:32
Portrait de Goodmad

Mieux que Dragon rouge.

Goodmad (Serial Killer - 874 critiques)
10
 
Je m'attendais pas à un miracle et bien si,l'acteur qui joue Hannibal est excellent (physiquement et aussi dans son role),l'histoire est bien et cruelel.Le film à reçu de très mauvaises critiques, ne les écoutez surtout pas! il est super ce film.
publié le 04/05/2008 - 22:54

Ca commence fort !

Langanay (Serial Killer - 857 critiques)
6
 
Le début du film est de toute beauté, c'est un vrai plaisir de voir Hannibal le Cannibale. A l'époque, il était gentil, c'était un vrai petit ange, et ses parents l'adoraient, en plus, Hannibal s'occupait très bien de sa petite soeur. Le script est parfait pour nous le vendre, sacré Harris, il remplit sont porte feuille tranquillement. Après, c'est un peu moins bien, on le retrouve ado, mais c'est comme même intéressant. Après, il est adulte, et est même amoureux ( oui oui Hannibal le Cannival , notre monstre adoré). La dernière heure du film est par contre très longue , l'acteur fait ce qu'il peut, mais bon, je suis pas sur que ca soit son style de film. Et finalement, l'apprentissage de serial killer se fait assez tranquillement, j'ai trouvé Hannibal faisant moins de parlottes que ce qu'il nous a habitué dans les opus suivants de la saga. Film à voir quand on aime Hannibal , sinon, il y a peu d'intérêt.
publié le 11/02/2008 - 23:10
Portrait de Papa jupiter

Un des meilleurs de la saga

Papa jupiter (America's Most Wanted - 461 critiques)
10
 
Aucun doute,c'est l'un des meilleurs Lecter de la série!(non,non,je vous rassure,j'ai rien fumé!!)Moi je pense que tout le monde surréstime Le silence des agneaux(qui est un bon film,c'est clair) et du coup,les sequels s'en prennent plein les dents au niveau des critiques...Hannibal de Ridley Scott et Dragon Rouge sont de très bonnes suites(chaques réalisateurs apportent leur touche personnelle,ce qui est bien,je trouve)Quand à ce Hannibal Rising,il est vachement réussit(même s'il contient quelques longueurs),Gaspard Uliel donne de l'humanité au personnage(notemment sa relation avec Gong Li,très spéciale mais néanmoins émouvante) et la "transformation"du jeune Hannibal vengeur en Hannibal le cannibale est somptueuse dans sa mise en scène...on voit bien qu'elle est graduelle,il ne devient pas cannibale directement(d'ailleurs beaucoup de monde l'a reproché à Peter Webber)Mais moi je trouve ça logique,car chacunes de ses actions lui fait franchir la limite,ce qui l'amène à devenir le Hannibal cruel et calculateur que nous connaissons...Tout ça n'aurait pu avoir lieu sans le talent du jeune français et du réalisateur qui donne une ambiance différente à son film(changement radical par rapport aux précédents)Donc ce film n'est absolument pas inutile et permet d'apporter des réponses au sujet de l'un des personnages les plus facinants du cinema.Personnelement,j'aimerai bien un 5ème opus qui associerait Gaspard Uliel à Anthony Hopkins afin de raconter d'autres parties de la vie d'Hannibal(comment il a commencé sa vie aux USA ou encore ce qu'il est devenue après le 2ème...)Sa montrerai à quel point l'interprétation des 2 acteurs est assez similaire tout en étant différente.En tout cas s'il serait aussi réussi que celui là,je suis client(et comme ça,sa fera encore parler les mauvaises langues!)
publié le 24/01/2008 - 10:59

Pages

Derniers commentaires