Halloween

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Mon Avis

Chucky&Tiff (Newbie - 5 critiques)
10
 
Le remake est excellent !! Même si il ne reprend pas exactement l'histoire de =Halloween - la nuit des masques. L'enfance de Michael était trés dure et on comprend mieux pourquoi il est devenue un tueur !!
publié le 01/01/2007 - 00:00
Portrait de Gory Freddy

Réponse à punisher84

Gory Freddy (I am Legend - 1773 critiques)
10
 
Bonjour mon ami! Je n'ai toujours pas vu le film de Rob Zombie, mais de part tout ce que j'ai lu et compris, je vais tenter de répondre à ta question... Nous deux, nous trouvons le film de Carpenter longuet et sur-estimé, pour ma part il me laisse souvent de glace et m'ennuie un peu (pour les raisons voir ma critique), sauf pour la fin, absolument épatante, mais pour les autres internautes, c'est un classique qui les a marqué pour toujours! Beaucoup semblent penser qu'il ne fallait pas lever le voile sur les origines de Michael Myers, le rendant humainement accessible, mais laisser son statut de mal ultime au-delà de la compréhension humaine (c'est des critiques qui ont déjà été émises par des fans de la série, lors de la sortie d'"Halloween 6", qui tentait de tout expliquer... Voir le passionnant reportage sur le triple dvd sorti pour "Halloween" '78. Ben oui, je l'ai acheté, je l'aime bien quand meme ce film...). Pour beaucoup, Michael Myers ne doit pas etre rationnalisé, c'est une entité maléfique inexplicable et insaisissable, et cela donne effectivement un certain charme au personnage, meme si cela s'essouffle sur plusieurs films! Pour ce que j'ai compris du nouvel "Halloween", que je n'ai pas vu, je le répète, Michael Myers est présenté comme un etre humain, dont le comportement est parfaitement explicable par des traumatismes, ceci le ramenant au statut de "simple" etre humain, et non d'entité maléfique ultime! Pour ma part, je trouve que les deux voies sont intéressantes, l'une surnaturelle, pleine de mystères, et l'autre, logique, de plein pied dans la société actuelle. Ces deux choix étants dignes d'intérets, cela rend vos "joutes verbales" stériles et sans issue possible, car tout le monde a tord et raison à la fois... Le problème étant plus une question de gouts, et de critères de jugement, que de qualité de film!!! Une personne comme notre ami(e) DorianGray (on ne sait jamais si c'est Ben ou Cassandre qui parle, c'est dommage), déplore le manque de morale présenté dans les films en général, en le jugeant inutile pour raconter une histoire, je ne suis pas d'accord avec il ou elle, considérant que l'immoralité fait partie intégrante de notre société, et que donc la montrer, c'est juste montrer une société crédible, mais là encore, c'est une question de sensibilités personnelles, chacunes dignes de respect, tant que l'on ne devient pas trop "trash", ou à l'inverse trop "cul-béni"... Ne te pose pas trop de questions Punisher84, l'essentiel est que tu ais pris du plaisir, et crois-moi, d'après ce que j'ai entendu, tu es loin d'etre le seul...
publié le 01/01/2007 - 00:00
Portrait de Punisher84

Réponse à Gory Freddy

Punisher84 (I am Legend - 1390 critiques)
10
 
Oui c'est vrai je pensais fantastique en terme de genre :) Tu as raison dans ce que tu dis mais je ne peux m'empecher de me demander quel film les détracteurs de Rob Zombie auraient voulus avoir. Qu'auraient-ils fait quoi ... Ceci n'étant pas une nouvelle attaque, nin, juste de la curiosité qui m'aiderai à me mettre (un peu) d'accord avec eux. En tout bien tout honneur.
publié le 01/01/2007 - 00:00
Portrait de Gory Freddy

Réponse à Gripsou

Gory Freddy (I am Legend - 1773 critiques)
10
 
Bonsoir cher ami! Je crois que tu as mal interprété ce que voulait dire Punisher84 par "...n'avait rien de fantastique", en parlant du "Halloween" original. Ce qu'il fallait comprendre surement, c'est qu'il n'a vraiment rien d'exceptionnel, c'est à dire est loin d'etre le super film inoubliable que l'on veut bien nous présenter! Et là dessus, au risque de te déplaire, je suis parfaitement d'accord avec lui, ce film est très sur-estimé! Pour plus d'explications, voir la critique que j'ai laissée pour ce film "pas si fantastique" que ça (qui ne mérite pas sa réputation de slasher ultime, quoi)... Maintenant tous les gouts étant dans la nature, et respectables à partir du moment où ils sont intelligemment argumentés, vous devriez arreter de vous chamailler, tous... Vous n'avez pas les memes critères de jugements, donc vous ne parviendrez pas à faire "entendre raison" à vos petits camarades, à supposer que quelqu'un ai plus raison qu'un autre... Et puis la vie serait bien chiante si tout le monde pensait pareil, non???
publié le 01/01/2007 - 00:00
Portrait de Punisher84

Réponse à DorianGray

Punisher84 (I am Legend - 1390 critiques)
10
 
Tu as raison, c'est too much cette vulgarité...Parceque le monde est too much justement et qu'il le devient de plus en plus ! Surtout aux Etats-Unis, le pays ou tout peut arriver ! Même si c'est difficle à dire, le cinéma à besoin de vulgarité. C'est un élément essentiel qui donne de la couleur au film. Je ne pourrais, par exemple, ne pas concevoir un film tel que MASSACRE A LA TRONCONNEUSE ou THE DEVIL'S REJECTS sans gros mots. Dans ces deux cas, la vulgarité est quasi obligée. Mais c'est vrai que dans certains films elle ne l'est pas du tout. Et quand certins réalisateurs instaurent de la vulgarité dans un film qui n'en a pas besoin et bien cela devient risible tout simplement :)
publié le 01/01/2007 - 00:00

Réponse à punisher84

Gripsou (Serial Killer - 779 critiques)
6
 
Pas de fantastique dans l'original de 1978 ??? On ne doit pas parler du même film là... Le film de Carpenter comporte bien un aspect fantastique, qui s'il n'est pas exprimé de façon explicite, demeure bien présent tout au long du métrage. Michael Myers est resté 15 ou 17 ans prostré sans dire un mot dans l'hôpital psychiatrique où il était interné. Le Docteur Loomis dit lui-même dans le film qu'il n'avait jamais vu des yeux aussi noirs, sans âme... Un jeune garçon détaché du monde réel, ne ressentant plus aucune émotion, n'ayant plus aucune notion de ce qui est bien ou mal... Puis brutalement, au bout de plusieurs longues années, Michael Myers s'évade et se pointe à Haddonfield le jour d'Halloween pour taquiner sa frangine, assassinant brutalement l'entourage de cette dernière... Le Docteur Loomis se pointe à son tour et lui balance quelques bastos dans le bide... Résultat ? Michael Myers s'écroule pour se relever presque aussitôt, avant de mystérieusement disparaître... Si tu n'y vois implicitement rien de fantastique, alors je ne peux plus rien faire pour toi...
publié le 01/01/2007 - 00:00
Portrait de DorianGray

Réponse à punisher84

DorianGray (I am Legend - 2000 critiques)
4
 
Sans vouloir critiquer plus loin, parce qu'on ne sera jamais d'accord l'un avec l'autre (et c'est normal, tu aimes ce film, tant mieux, Mister Gripsou et moi-même préférons l'ancien, c'est aussi bien) mais tu ne trouves pas que c'est un peu too much de dire que dans un film d'horreur, il doit y avoir de la vulgarité ???? La société n'est-elle pas déjà assez dérangée comme ça ? ! Enfin, c'est peut-être moi qui suis trop vieux mais j'aime à penser que l'on sait faire des films d'horreur valables sans s'adjoindre une vulgarité de bas étage (la psychologie de ce film étant justement au niveau de la société de maintenant ... j'éviterai donc les adjectifs qui risqueraient d'être désobligeants) ...
publié le 01/01/2007 - 00:00
Portrait de Punisher84

Réponse à Gripsou

Punisher84 (I am Legend - 1390 critiques)
10
 
Déja, l'original de 1978 n'avait rien de fantastique. Ensuite, on repproche à Rob Zombie d'avoir tenté une approche différente et de l'autre on lui repproche de copier John Carpenter...Faudrait m'expliquer là ! Le croquemitaine est un personnage que l'on raconte aux enfants pour leurs faire peur. C'est aussi le nom qu'ont donné certains à Michael Myers, mais il n'en reste pas moins qu'un tueur psychopathe ! L'appelation CROQUEMITAINE n'étant qu'une étiquette. Encore une fois, sachonc faire la différence. Connait-on vraiment les raisons qui l'on poussé à agir ? Et si la famille en question n'était qu'un catalyseur à une raison encore plus grave ? Qui nous dit que Rob Zombie n'a pas garde le reste pour la suite ? Même si il y a surplus de vulgarité, il est nécessaire dans un film d'horreur tout comme le cul dans un AMERICAN PIE. C'e n'est pas juste de dire la psychologie de Rob Zombie est basique. Comme je l'ai dis, cette famille désastre n'est peut-être qu'un catalyseur et même si ce n'était pas le cas, j'ai déja vu dans mon travail d'éducateur des familles détruites pour moins que ça. Et oui, le monde dans lequel nous vivons est tellement pourri qu'il ne faut pas beaucoup pour péter un cable, qui plus est un enfant. Donc la psychologie n'est pas si sommaire que ça. Pour terminer, le dernier plan n'est pas Laurie en train de hurler mais bel et bien Michael et sa soeur étant petit.
publié le 01/01/2007 - 00:00

Inutile et maladroit

Gripsou (Serial Killer - 779 critiques)
6
 
Ca fait des mois qu'on nous bassine avec le nouveau bébé de Rob Zombie, au prétexte que ce dernier a révolutionné le genre avec ses deux précédents films : "La Maison des 1000 Morts" et "The "Devil's Rejects". J'ai également succombé à l'enthousiasme général, en croyant qu'un réalisateur passionné (car Rob Zombie l'est) serait capable de relever le défi, à savoir se hisser à la hauteur du chef-d'oeuvre de John Carpenter... Contrairement à l'original, Rob Zombie a choisi de privilégier l'aspect social de l'histoire au détriment du fantastique. Un choix déterminant qui a dû déstabiliser bon nombre de fans, moi y-compris ! Michael Myers n'est plus ce croque-mitaine indestructible représentant le mal absolu. Il s'agit désormais d'un simple psychopate, à la carrure impressionnante certes, mais dont on connaît désormais les raisons qui l'ont pousser à agir ainsi. Le pauvre Michael est un garçon grassouillet et éfféminé, vivant dans un milieu social défavorisé, au sein d'une famille où les bons sentiments sont bannis... Ca gueule, ça vocifère des insultes en rafales (la scène du début en est presque ridicule...) Bref, Michael est en manque d'amour, magré celui que lui porte sa mère... En plus de ça, Micky se fait charrier dans son bahut parce que sa mère est une adepte des danses exotiques... On l'insulte ? On insulte sa vieille (sacrémment bonne d'ailleurs) ? Le petit Michael pête un cable et devient un tueur impitoyable et sadique. Quoi de plus normal ? Un peu limitée la psychologie de Rob Zombie, même si les intentions de départ sont louables... En plus de ça, le choix du jeune acteur incarnant Michael n'est guère judicieux. Son visage n'a absolument rien d'inquiétant, son jeu d'acteur rien d'extraordinaire... A mon avis, une erreur de casting ! John Carpenter avait fait preuve de davantage de finesse en plaçant son rejeton dans une famille normale de la middle-class américaine. C'était bien plus effrayant à mon goût ! Ici, on excuserait presque le pauvre Michael d'avoir massacré une partie de sa famille... La seconde partie du film, à savoir l'internement de Michael en hôpital psychiatrique, aurait pû être terrible si le potentiel de l'histoire avait été exploité jusqu'au bout. Ce n'est malheureusement pas le cas, les scènes se succédant sans réel intérêt, si ce n'est de voir Michael tirer la tronche et sortir quelques phrases anodines à un Docteur Loomis en panne d'inspiration... Seule la fabrication de ces nombreux masques réhausse l'attention ! Le reste n'est que du déja-vu, et même si l'évasion de Michael s'avère particulièrement brutale, la façon dont il opère se perd dans les méandres de la banalité. Un minimum d'imagination aurait été fort apprécié Mister Zombie ! La dernière partie du film s'avère être la plus chiante, même si Michael Myers est souvent présent à l'écran, pour le plus grand bonheur de nos rétines ! L'est sacrément impressionnant le bougre, et son masque est sans conteste le plus réussi de la franchise ! Mais les meurtres s'enchaînent sur un rythme d'une banalité affligeante, violents mais peu justifiés au regard des motivations du tueur. Aucune surprise, on sait exactement à quel moment les meurtres vont survenir, et comme les victimes ne nous ont été présentées que somairement auparavant, point de compassion face au sort qui leur est réservé ! Quel intérêt à reproduire le travail de Carpenter ? Aucun. Rob Zombie est un réalisateur en phase avec la mouvance actuelle, présentant les adolescents comme des têtes à claque accrocs au cul, ne parlant que de ça, passant leur temps à s'esclaffer bêtement et à hurler sans arrêt... Lors de la poursuite finale entre Michael et sa soeur Laurie, je n'avais qu'un seul souhait, que cette conne se fasse étriper rapidement pour qu'on en finisse et qu'elle arrête enfin de gueuler ! Non seulement la dernière partie du métrage est longue, mal construite et même parfois ennuyeuse, mais en plus le final s'avère à chier, la dernière image du film étant un gros plan de Laurie en train de hurler... Le coup de grâce pour le spectateur après une longue agonie ! En conclusion, je dirai que ce remake est à oublier, impressionnant visuellement, mais maladroit dans sa construction, déficient au niveau de son approche psychologique des évènements, manquant cruellement d'originalité et d'imagination. Après ce film, la réputation de Rob Zombie ne sera jamais plus la même... L'original de Carpenter n'est pas prêt d'être détrôner !
publié le 01/01/2007 - 00:00
Portrait de Gory Freddy

Réponse à DorianGray

Gory Freddy (I am Legend - 1773 critiques)
10
 
Je respecte ton point de vue sur le film, s'il s'agit du produit fini que tu as regardé, douce et merveilleuse Cassandre! Par contre, là où je ne suis pas d'accord, c'est avec ta conception de l'inutilité d'un remake... Un remake est une grosse merde inutile (là on peu meme mettre bout à bout tes 2 appréciations), si il est conçu juste pour faire du fric! Maintenant, quand il s'agit d'apporter une vision différente (mais une vraie vision de cinéaste, pas celle de studios incompétents et stupides), je trouve cela tout, sauf inutile. Pour moi, c'est comme une excellente chanson que l'on a remixée, et que le remix est réussi... Quel plaisir!!! Quant au fait que notre ami Michael soit issu, dans cette nouvelle version, d'une famille de tarés (contrairement à celle de Carpenter), cela justifie à mon sens d'autant plus son traumatisme, et en tout cas propose une approche différente d'une meme idée... C'est tout l'intéret des vrais remakes (ceux qui sont UTILES), apporter un sang nouveau, une vision différente, à partir du meme matériau de base! Pour ma part, n'ayant toujours pas vu le film, je ne peux en dire plus... Amicalement, Philippe
publié le 01/01/2007 - 00:00

Pages

Derniers commentaires