Space Wolf

5.0/10
Space Wolf

Critiques spectateurs

Réalisateur: Timo Rose Avec Anja Gebel, Yvette Moreaux, Andreas Pape, Thomas Kercmar, André Reissig

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Sir Gore
America's Most Wanted - 525 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
4
 

À voir pour le gore

Bénéficiant d'une certaine renommée dans le cercle du cinéma gore/trash underground allemand, Timo Rose a réalisé au cours de ces dernières années une petite lignée de films d'horreur en vidéo qui l'ont peu ou prou révélé dans ce domaine. Avec Space Wolf, il s'offre les talents de maquilleur d'Olaf Ittenbach (fameux auteur des dérangeants Black Past et The Burning Moon puis de l'ultra-gore Premutos) et met en scène l'escapade en forêt d'une bande de délinquants accompagnés par leur psy qui tournera au bain de sang à la suite d'un pétage de plomb collectif puis de l'arrivée d'un mystérieux loup-garou, particulièrement féroce si celui-ci en est. Rose ne semble guère pressé par ce qui concerne le fait de filmer la boucherie et tente d'apporter une certaine profondeur à ses personnages. Grâce à des comédiens plus honnêtes que la moyenne et des dialogues qui pour une fois sonnent relativement juste, il y parvient d'une certaine manière, mais l'aspect excessivement amateur de la réalisation fiche tout en l'air. Comme si le format vidéo froid et laid ne suffisait pas, Timo Rose aggrave la situation en utilisant des effets de caméra minables, à la portée de quiconque possédant un caméscope chez soi. On sent qu'il a souhaité attribuer un rendu « clipesque » à la mise en scène et compte tenu du misérable budget de production, le résultat tient du gros fiasco. Le dernier quart de la bande, qui illustre le carnage du loup-garou, réserve quelques plans de gore extrême et sauve l'honneur. Têtes fendues ou décapitées, corps partagés ou sectionnés, la boucherie est bel et bien là, même si on aurait pu avoir quelque chose de plus copieux et moins expéditif sous la dent. Olaf Ittenbach s'est occupé des effets spéciaux dans leur intégralité et cela se voit: malgré les moyens limités, les trucages gore sont excellents et le design de la bestiole relativement réussi. Bien évidemment, le générique et la musique, malgré un titre rap sympa, paraissent très cheap et renvoient à un film fait à la maison. En dépit de son amateurisme évident, Space Wolf demeure une curiosité à découvrir pour les inconditionnels de ce que l'on pourrait appeler « l'école du gore underground germanique ». Moins efficace qu'un Ittenbach ou un Schnaas en terme de gore pur et dur, il ne nous gratifie pas moins de quelques atrocités bien senties durant ses vingt dernières minutes et se doit d'être vu rien que pour cela.
Portrait de Guill Guill
Serial Killer - 838 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
6
 

Space Wolf

Un groupe de criminel ce rende en foret accompagné par un responsable et d’un psychologue pour une thérapie en vu d'un retour en liberté. La thérapie tourne au plus mal car le responsable ce mets du coté des prisonniers et un loup de l'espace sortie de nul part commence à massacré tout le monde un par un. Space Wolf est un film indépendant amateur réalisé par Timo Rose, un réalisateur Allemand très peu connut dans le genre. Le film n’a rien de bien intéressant tout le long. Un scénario hautement ridicule, des acteurs bidons et des scènes de blabla très longues. Là ou ça devient un peu meilleur est lors des séquences gores, Space Wolf propose quelque plan ultra gore qui ont tous été concocté par un des génies dans le genre, soit Olaf Ittenbach. Ittenbach qui est à la fois réalisateur, acteur et maquilleur pour ses films dont Black Past, The Burning Moon, Premutos, Beyond The Limits et etc, tous des boucheries dans le genre. Bref il n'y a rien à sauver dans ce film mise à part les magnifiques séquences d'extrême gore mais c’est bien peu pour remonter la note du métrage.
Vous souhaitez soutenir Horreur.net ? N'hésitez pas à faire un don, même symbolique, sur Tipee.

Films en tendance

Thématiques