Commando

7.4/10
Commando

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Fab-4 Fab-4
Serial Killer - 965 critiques
publié le 06/06/2021 - 10:47
7
 

"Tout ce qui compte maintenant pour moi c'est Jenny"

Des éboueurs tueurs, un vol de caisse dans une concession, un bateau qu'on fait sauter… ça commence de manière agitée. Pendant ce temps, "Arnold" le colosse bucheronne tranquillou et partage de bons moments avec sa petite "Alyssa". Pas pour longtemps…

Commando est un peu à Shwarzy ce que Rambo est à Sly, en plus basique. De l'action (et de la violence parfois sanglante), des pétards, des cascades et les exploits (improbables…) de monsieur muscles. Tout ceci soutenu par un rythme et une musique en cadence. Il ne faut pas chercher plus loin : c'est du pur divertissement. La touche d'humour vient contrebalancer toute cette agitation couillu. Pour ce qui est du scénario, il est aussi simple que "bonjour, au revoir".

Un petit classique du genre et de son époque qui fait passer un joyeux moment sans non plus nous faire atteindre une quelconque extase.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Ratafouille Ratafouille
Graine de psychopathe - 84 critiques
publié le 10/06/2016 - 04:18

Rambo peut aller se recoucher

C'est qui le plus fort, Chuck Norris ou John Matrix ? John Matrix évidemment ! Avec un scénario tout ce qu'il a plus basique, Commando nous offre un moment de cinéma d'action que l'on est pas prêt d'oublier. Exit le héro vulnérable, en proie au doute. Ici, on à affaire à un professionel et les méchants vont dérouiller. Schwarzy reprend un rôle assez proche de celui qu'il campe dans Predator, un bon gros marine bien burné, sauf qu'il est beaucoup plus fort. D'ailleurs, dans la jungle colombienne, ils auraient mieux fait d'envoyer Matrix, plutôt qu'une bande d'amateurs. Sans doute qu'il aurait déboité le Predator en 2 coups de cuillère à pot. Commando, c'est aussi des dialogues savoureux ("une lame dans une gorge d'enfant...", "tu te souviens quand je t'ai dit que je te tuerais le dernier"). Les méchants sont également au top avec un Vernon Wells dans le rôle de sa vie dans le peau de Bennett, le bad guy ultime, vague sosie de Freddy Mercury et qui n'attends qu'une chose: en découdre avec Matrix. Devant un tel spectacle, certains ont quand même eu un doute: n'est ce pas un peu trop gros ? Ce film n'est-il pas qu'une vaste farce ? Commando tire assurément vers la parodie mais était-ce vraiment voulu ? Une question qui demeure sans réponse. En tous cas, ce qui est sûr c'est que l'on passe un sacré bon moment devant les péripéties de Matrix au point d'en faire un mini film culte pour une frange des amateurs du genre. C'est déjà pas si mal. A voir.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de VonRolling VonRolling
America's Most Wanted - 369 critiques
publié le 18/10/2014 - 17:45
8
 

Die Hard 0

Commando – Mark L. Lester – 1985 – 8/10

Quand on s’appelle John Matrix, ça sent direct la paire de couille colossale ! John Matrix, c’est pas fait pour la couture, pour danser sur du Patrick Juvet, ni même pour porter une putain de cravate ! John Matrix, c’est massif et intense !!! Ça sue et ça fait mal !!! C’est idéal pour défoncer n’importe qui et n’importe quoi si l’objectif est simple. Et dans Commando, on peut pas faire plus simple : « T’as pris ma fille ? Je vais débarquer sur l’île où tu l’as planquée et tout bousiller de façon à ce que même l’herbe repousse pas ! »

Quoi ? Vous trouvez ça réducteur ? Il est vrai que le film démontre à de nombreuses reprises que l’enjeu est de taille (« Que craignez-vous ? La troisième guerre mondiale ! ») et qu’il sait faire preuve de subtilités stratégiques particulièrement pointues (« J’vais t’buter entre les couilles ! ») Sans déconner, il y a aussi quelques moments d’émotion dans ce règlement de compte brutal. Je pense notamment au visage ému de Bennett (l’inimitable Vernon Wells)…

ATTENTION SPOILER : le festival d’émotions dont nous fait jouir l’acteur à moustache lors du combat de la fin traduit avec une grande habileté l’esprit fraternel qu’il y a entre lui et John Matrix. Toute cette camaraderie, tout ce respect, toute cette souffrance d’avoir dû refouler un amour trop fort mais impossible… C’est quand même très émotionnant… FIN DU SPOILER.

Et puis John Matrix prend toujours le temps de faire des blagues ! Ça détend l’atmosphère du métrage car la tension permanente mènerait vite à l’évanouissement. Mais l’essentiel, c’est que Commando, c’est l’action à 100%. Pas de détails, un objectif, une stupid girl, une armurerie et de la bonne humeur ! Et Tatatatatatatatatatatatata !!! Baoum !!!! Paf et repaf !!!!

Pour résumer, le film de Mark L. Lester (Class of 1984, Class of 1999, Firestarter) c’est de la testostérone en barre, du pur jus de couilles qui envoie du lourd avec un peu de Freddy Mercury enrobé. C’est tellement bon qu’Arnold est passé à deux doigts d’un Commando 2. Mais si vous lisez mon avis sur Die Hard, vous comprendrez que c’était peut-être mieux ainsi.

Sinon, notons la présence au casting d’Alyssa Milano et de Bill Paxton.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Warhammer Warhammer
I am Legend - 1031 critiques
publié le 16/02/2013 - 22:09
8
 

De la castagne à la pelle

C'était l'époque bénie des films musclés sans fioritures. J'en appelle aux meilleurs souvenirs des trentenaires, souvenez-vous quand nous faisions des aprés-midi entiéres à regarder les meilleurs films des Stallone,schwarzy ou autre jean-claude vandamme et j'en oublie surement. C'était hyper-basique mais tellement bon. Ce "Commando" en est l'exemple parfait où notre schwarzy tous muscles stéroidés dehors massacre à lui tout seul toute une bande de méchants qui ont eu l'outre-cuidance de kidnapper sa fille pour faire un sale boulot. C'est simpliste au possible mais ô combien efficace pour un film d'action qui ne fait pas dans la dentelle. C'est violent et sans temps morts,tout ce qu'on attend de ce genre de film finalement. Mais attention, malgré une affiche qui ravira avant tout les brutes épaisses, nous avons droit au charme de Rae dawn chong, comme quoi ils ont bien fait les choses mine de rien. On en fait plus des comme ça,car les films d'actions de nos jours sont noyés dans un surplus de technique au scénario souvent trop complexe et perdent de vu l'essentiel.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Punisher84 Punisher84
I am Legend - 1390 critiques
publié le 27/08/2012 - 12:36
8
 

Je t'aime bien

Dans les classiques de l'action décérébrée, le Commando de Mark L. Lester tient une place de choix. Pourtant en son temps, il ne faisait qu'affirmer ce que les gens savaient déjà. C'est-à-dire que Schwarzenegger était un action-man confirmé. Aujourd'hui le film reste un moment de plaisir coupable, voir même culte. La véritable raison ? Je ne sais pas. Disons que de voir ce bon vieux Arnold tout faire pour sauver sa fille ne s'oublie pas. Le film à beaucoup de charme et c'est peut-être bien sa générosité qui le rend si attachant. Le genre de truc que l'on peut regarder cinquante fois sans se lacer. Avec ces quelques répliques bien senties et ses bastons bien ancrées dans son époque, le film réussi à divertir du début à la fin malgré son statut. Ce n'est que du bonheur pour les fans, les autres passeront facilement. Scénario anémique, séquences téléphonées, faits improbables,...etc. Il y a beaucoup à redire mais parfois, péter un coup fait bougrement du bien. Et Commando est un bon gros prout comme on n'en fait plus. Alors pourquoi s'en priver ? Mais surtout pourquoi s'en cacher ?

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Satyr Satyr
America's Most Wanted - 494 critiques
publié le 31/03/2011 - 18:45
10
 

Crache ta vapeur sale pourriture!

Je ne compte plus le nombre de fois que j'ai pu voir Commando, car depuis mon adolescence il me suit, et je le regarde toujours avec autant de plaisir. Qui mieux que Schwarzy aurait pu incarné ce rôle, tout est fait de manière décomplexée, il est sûr que ça ne vole pas haut , ça dépend de quel point de vue on se place, et bien entendu c'est un film très ancré dans son époque à savoir les années 80, où pour le coup on savait nous en mettre plein la gueule. L'histoire donc, un ancien combattant d'élite John Matrix coule une vie paisible avec sa fille jusqu'au jour où celle-ci se fait kidnapper par une ancienne connaissance. Voilà des bases solides pour que notre héros fasse état de son expérience, et là y aura pas d'à peu près, pas de détails, finit la récré. On a donc droit à une succession d'explosions, de fusillades, de quelques répliques cultes, "ne réveillez pas mon ami, il est mort de fatigue","J'avale deux bérets verts au p'tit déjeuner et justement, j'ai très faim ". Enfin voilà le genre de programme qui peut en rebuter certains et pour d'autres au contraire raviver certains souvenirs. A cette époque on savait nous proposer des films uniques dans le sens où l'intérêt principal du film ne résidait pas forcèment dans son scénario mais bien sur le personnage central qui souvent représentait quelque part un justicier hors norme voire un "héros".

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Gory Freddy Gory Freddy
I am Legend - 1860 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
8
 

Youpidou!!!

Hé oui, "Youpidou!!!", n'ayons pas peur des mots... Soyons fous, que diable! Je viens de voir le "director's cut" du film, dispo en dvd zone 1, avec piste française... Et putain, la fin déchire encore plus, des plans gores décomplexés qui disent merde à la censure, vont vous électriser les neurones!!! Sinon il y a la fille de Matrix qui, au lieu de dire à un méchant, comme dans la version ciné en vo, qu'elle aimerait que son père "lui mette son poing dans la figure", elle dit qu'elle aimerait que son père "lui botte le cul" (rhhooooooo, la vilaine! 'fallait effectivement censurer çà...). Et enfin, deux scènes de dialogues entre Matrix et la jeune femme qu'il a kidnappée: une comique et une qui appronfondi le passé de Matrix... 2 scènes assez intéressantes d'ailleurs, mais pas autant que le corps transperçé d'une fourche, le bras coupé, le crane arraché, et la scie circulaire en pleine gueule qui arrosent la fin!!! Bref, une bouzasse encore meilleure pour le "brain" (cerveau en vo)!!! Allez, par rapport à mon ancienne critique (que je vous conseille vivement d'ailleurs, elle est excellente), je monte d'un cran: 9/10!

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Gory Freddy Gory Freddy
I am Legend - 1860 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
8
 

Plaisir coupable...

Bon d'accord, c'est vraiment con! Mais qu'est-ce qu'on s'éclate!!! Improbable action non-stop, avec Schwarzy qui attaque une ile à lui tout seul, pour retrouver sa fille qu'un méchant vilain pas beau, vraiiiiiiment très méchant et vicieux (excellemment interprété d'ailleurs), a enlevé rien que pour l'embeter... Veeeery funny! Con et décomplexé, pour ceux qui ont attaqué la bière au biberon! Un dialogue culte inoubliable entre Schwarzy, toujours aussi farceur, et un méchant qu'il a fini de cuisiner: "-Mais tu avais promis de me tuer en dernier..." , "-J'ai menti!" répond notre idole avant de le balancer du haut d'une falaise... Sacré Swartzy, quel bout-en-train décidément!!!

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Sir Gore
America's Most Wanted - 526 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
4
 

Bof...

À mi-chemin entre la série B passable et le nanar putassier, cet actioner banal et peu intéressant n'a pour but que de mettre en exergue l'impressionnante musculature et les méthodes de combat impitoyables d'un Schwarzenegger plus impavide que jamais. Après une première heure molle du bide, le film se laisse enfin aller à un dernier quart de bourinnage qui ne tient hélas pas tout à fait ses promesses: gunfights, explosions et affrontements à mains nues platement filmés s'enchaînent de façon terriblement routinière, sans atteindre une seule seconde le savoir-faire d'auteurs tels que John Woo, John McTiernan ou encore James Cameron dans le même genre. Ajoutez à cela un scénario plutôt médiocre, un score musical 80's ringard et désagréable ainsi qu'une réalisation sans grand relief de Mark L. Lester (le très bon Class 1984) et vous obtenez un produit dans l'air de son temps aussi regardable que fort vite oubliable.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Gnouf
America's Most Wanted - 462 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
8
 

Mon Avis

Arnold à la grande epoque , 45 cm de tour de biceps dans ta tronche , oui bon c'est pas du grand cinema mais ça se le laisse regarder...il y aussi Alyssa Milano (Madame est servie) sa fille dans le film.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Pages