Contes macabres

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de AqME AqME
America's Most Wanted - 604 critiques
publié le 13/08/2011 - 15:48
2
 

De comment vendre un produit de merde

Comment vendre un produit de merde, même à bas prix, en balançant à la gueule des gens un mensonge aussi gros qu'un semi-remorque roulant sur une départementale au fin fond de l'Ardèche profonde? C'est bien simple, vous mettez sur la jaquette du DVD le nom d'un écrivain connu pour ses ½uvres horrifiques, dans ce cas-là, ils ont prit le meilleur, ils ne se sont pas fait chier, et vous marquez que c'est lui le scénariste des trois courts-métrages présents sur la galette. C'est ainsi, que même pour 1,50 euros je me suis fait arnaquer en beauté! Comme un benêt, j'ai vu Stephen King écrit sur la jaquette (hideuse en plus) et je me suis laissé tenter. Bien mal m'en a prit et c'est bien fait pour ma gueule, je serai plus méfiant à l'avenir. Nous avons ici trois courts-métrages aussi mauvais les uns que les autres et surtout très soporifiques. Petite analyse mesquine de chaque épisode.

Le premier épisode, disciples of the crow est ce que je pourrai appeler une grosse arnaque pure et simple. Se reposant sur une nouvelle du King, on nous met devant une bande de gosses machiavéliques (mais faut le découvrir), dont leur chef est un petit enfant auquel on a collé une grosse mouche sur le coté droit, en dessous de la lèvre. Cet enfant bute sa mère qui baise avec un gars et quelques années plus tard, le bled est gouverné par les enfants. Un couple va y passer et écraser un enfant sans le vouloir. Ils vont être alors la nouvelle proie de ces sales têtes blondes. Je pense sérieusement que même un tétraplégique filmerait mieux que le réalisateur. En effet, c'est plat, il ne se passe rien, le cadrage est anecdotique, aucun risque prit et surtout des plans coupés qui nuisent grandement à la lisibilité de l'épisode. Le scénario est intéressant mais il est servi par des acteurs dopés au Lexomil et qui sont aussi crédibles que Shirley et Dino dans un film d'action. Pas de gore, pas de suspens, c'est mal foutu et on se fait grave chier. A oublier au plus vite.

Le deuxième épisode est surement le plus sympathique, mais il faut rester tolérant et pas être difficile. L'histoire se passe dans un hôtel miteux avec pour cadre un gosse qui travaille de nuit pour payer ses études, le gérant de l'hôtel qui aime les blagues pourries et qui est un peu (beaucoup) débile et une chambre hantée par un vieux meurtre. Le point fort de court est de mettre en avant une ambiance assez sombre et une montée crescendo vers une angoissante étouffante. Malheureusement, les acteurs ne sont pas bons du tout et on ne ressent aucun investissement. De plus, l'ambiance met du temps à s'installer alors que le métrage ne dure pas très longtemps. La fin demeure assez intéressante avec un plan convaincant, mais elle est malheureusement trop vite bâclée et j'en aurai aimé un peu plus. D'ailleurs, le générique de fin m'a surprit car je ne pensais pas en être déjà à la fin. Un épisode anecdotique mais moins chiant que le premier.

Le troisième épisode est le plus nébuleux pour moi. On suit un dessinateur de comics refoulé de partout et qui va dans un mini market de nuit avec son meilleur pote. Il rencontre alors Helen, l'ex de son meilleur ami visiblement, mais elle a une sale gueule et semble complètement camée. Son ami décide alors d'y retourner. C'est là que le réalisateur se perd dans un imbroglio spatial et temporel d'où on ne peut plus rien comprendre. On suit le dessinateur chez lui, mais visiblement il a des visions jusqu'à l'annonce de la mort de son collègue. Il va donc suivre une drôle de camionnette pour essayer d'en savoir plus. L'idée de base est bonne et c'est assez intéressant, malheureusement, on prend encore une fois le parti de faire vite et de bâcler la chose. la fin est ridicule, le héros ressemble à Guy Lagache et seuls quelques effets de style sont intéressants somme voir ce que regarde l'acteur sous la forme de dessins tortueux et glauques. Il reste un épisode bizarre, qui ne fait ni peur, ni rien en fait.

Au final, contes macabres est une pure arnaque, le genre de galette qui risque fort de finir à la poubelle ou dans un vide-grenier. Comme quoi, mêle dans les années 80 on faisait des films médiocres, et on essayait de niquer les pauvres amateurs de films de genre. Braves gens qui lisaient cette piètre critique, ne regardez surtout pas ce film à sketchs qui fait perdre une bonne grosse heure de votre vie. Aucune ambiance, aucun talent, donc aucun intérêt.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Zombi01 Zombi01
Copycat Killer - 19 critiques
publié le 12/06/2009 - 07:06
10
 

Mon avis

J'aime l'ambiance, surtout le premier episode dans l'oklahoma.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Dark Musician
Graine de psychopathe - 139 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
6
 

Médiocre mais agréable

3 courts-métrages produits à des différentes dates, dont la première ne s'avère être qu'un essai du « Children of the Corn » de Stephen King. Film 80s plutot médiocre, ça possède tout de même un petit quelque chose qui le rend en quelque sorte intéressant malgré tout.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de DorianGray DorianGray
I am Legend - 2000 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
2
 

Liar, liar !

Suite pénible de 4 histoires peu passionnantes vendues sous une jaquette mensongère laissant croire à une quelconque participation du King ... que neni braves gens, passez votre chemin, il n'y a pratiquement rien à voir ... un épisode des contes de la Crypte vous paraîtra un chef d'oeuvre à coté de ces stories bien pâles !

Avez-vous apprécié ce commentaire ?