Je suis une Légende

7.1/10
Je suis une Légende

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Thierry Thierry
America's Most Wanted - 394 critiques
publié le 30/07/2013 - 22:47
4
 

Médiocre

Cette adaptation m'a plutôt déçue.

J'ai d'abord été gêné par des sfx plutôt laids, à base d'images de synthèse, et quelques plans abdos/ belle voiture franchement racoleurs (genre : ouais l'humanité a été exterminée mais je suis trop classe avec mon corps d'athlète dans ma super voiture de sport).

Ensuite, viennent les incohérences: comme pour les sfx, je veux bien être indulgent et bon public mais bon le coup de l'électricité et de l'eau chaude dans un monde dévasté, niveau invraisemblance qui flingue la crédibilité du film, ça se pose là... Enfin le pompon a été le final qui verse dans une bondieuserie autant pénible que ridicule.

Bon alors, à ce stade, on peut se poser la question: le film est-il un naufrage total? Non, en raison de plans particulièrement beaux d'un New York désert, d'une narration bien menée et d'un Will Smith qui parvient parfois à être convaincant, voire émouvant.

En tout cas, ce film ne deviendra pas une légende...

Captain Nono
America's Most Wanted - 327 critiques
publié le 13/10/2012 - 16:19
8
 

Bonne adaptation

I am Legend est l'adaptation d'un classique de la littérature de science-fiction, écrit par l'américain Richard Matheson et paru en 1954. Le film de Martin Lawrence n'est cependant pas le premier film à s'inspirer directement de ce roman passionnant. Une première adaptation fut réalisée en 1964 avec Vincent Price dans le rôle de Robert Neville, puis une seconde en 1971 - Le Survivant - avec un Charlton Heston seul dans les rues de Los Angeles...

Pour cette troisième adaptation, Francis Lawrence prend quant à lui ses distances avec l’œuvre originelle en situant l'action à New York, mégalopole symbolique et habituée de longue date au genre post-apocalyptique. Un virus extrêmement contagieux s'est répandu sur l'ensemble de la planète, anéantissant la quasi totalité de l'espèce humaine en l'espace de trois années. Parmi ceux qui ont survécu à la maladie, certains se sont transformés en sortes de mutants enragés et ultra sensibles à la lumière. Quant aux autres, à l'image de Robert Neville, l'existence ne se résume plus qu'à une dangereuse quête pour la survie...

C'est donc Will Smith qui a été choisi pour incarner Robert Neville. Un choix surprenant de prime abord, mais finalement judicieux au regard de l'implication et de la justesse que propose l'acteur dans son interprétation. J'aime beaucoup Will Smith, et sa présence apporte un certain poids et une véritable crédibilité à son personnage, et au film en général. Le roman de Richard Matheson insiste beaucoup sur le sentiment de solitude que ressent Robert Neville au quotidien, seul au cœur d'un monde vide et hostile. Will Smith retransmet parfaitement cette solitude pesante à l'écran, et sa relation avec son berger allemand, Sam, en est d'autant plus touchante.

Le film prend certes quelques libertés avec le roman de Richard Matheson, mais pour un résultat cohérent et maîtrisé, alliant parfaitement action et suspense avec quelques scènes plus intimistes. Le climat post-apocalyptique est excellent et distille quelques plans impressionnants d'une ville de New York vide de toute présence humaine, désormais peuplée par quelques animaux sauvages en liberté, dans des rues où la végétation commence déjà à envahir le bitume où ne circule désormais plus aucun véhicule... Pour les fans du genre comme moi, le résultat visuel est très convaincant !

Au rayon des déceptions maintenant, je regrette l'apparence des contaminés et l'abus des images de synthèses, de même que l'apparition de la femme et de son gosse dans la dernière partie. De manière générale, je n'ai pas trop adhéré au final du film, trop classique et trop optimiste, bien loin de l'impact émotionnel que procurait le final du roman. Des défauts subjectifs pour ma part, et qui n'atténuent que très peu la qualité générale de l'ensemble. Je pense que Francis Lawrence a réalisé du bon boulot sur cette adaptation, avec un acteur au top, du suspense, de l'action et des émotions.

I am Legend constitue à mon sens une réussite. Peut-être pas l'adaptation idéale dont rêvaient tous ceux qui avaient été conquis par l’œuvre de Richard Matheson, mais un bon film post-apocalyptique, immersif et visuellement réussi. Je vote pour !

Seifer
America's Most Wanted - 642 critiques
publié le 02/04/2012 - 01:29
8
 

Mon avis

Film vue et pas nul du tout et voire surpris de ce film un will smith qui joue super bien une ptite enbiance fin de monde avec des infectee asser sympa voire d'otre malin. dans ce genre la je suis une legende fait fort mais sont point faible malgres c'est caliter manque action du zombies ce qui et dommage et des musiques stressantes. Pour le reste, c'est un regal.
Portrait de FesterCoffin FesterCoffin
America's Most Wanted - 344 critiques
publié le 25/02/2011 - 10:05
6
 

Pas mémorable

J'ai pas trop accroché. Pourquoi je n'en sais rien parce que Will Smith joue pas trop mal, les décors sont bien foutus... Mais c'est trop simple je trouve et pas réaliste du tout. Très franchement je préfère regarder "Le survivant" avec Charlton Heston. Ok c'est vieux, mais au moins le film a une âme, ce que n'a pas ce "Je suis une légende" filmé pour le fric.
Mimipasse
Graine de psychopathe - 88 critiques
publié le 24/02/2011 - 21:02
10
 

Superbe adaptation !

Après l’invasion extraterrestre (Independence Day - 1996), le monstre mutant (Godzilla - 1998), le raz de marée (Le Jour d'après - 2004) et j’en oublie sûrement d’autres, la Grosse Pomme accueille cette fois-ci, une flopée de zombies, due à un terrible virus, qui a déjà décimé le reste de la planète (ou presque).

Librement adapté du romancier américain Richard Matheson, son livre I Am Legend, roman d’anticipation de 1954 a déjà été transposé deux fois sur grand écran ! Une première fois en 1964 avec The Last Man on Earth porté par Vincent Price et une seconde fois en 1971 avec Le Survivant, porté cette fois-ci par Charlton Heston.

Et enfin, c’est en novembre, en même temps que sort la nouvelle version au cinéma, qu’un direct to video de mauvaise qualité voit le jour : I Am Omega avec Mark Dacascos, très vaguement adapté du roman original.

Cette fois-ci, Francis Lawrence adapte à sa sauce, le célèbre roman de science fiction et convie Will Smith dans sa folle aventure, celle de devenir malgré lui, la légende, le seul homme sur Terre (enfin, presque). Dans la lignée de 28 jours plus tard (2003) ou 28 semaines plus tard (2007) pour le survival en plein jungle urbaine, à la différence près qu’ici, il s’agit d’un seul homme face à tous ces monstres sanguinaires.

Une métropole habituellement grouillante, qui tout à coup, ressemble à Paris en plein mois d’août (et encore, c’est peut être exagéré). Un univers, une ambiance glauque, des personnages attachants, comme le héros malgré lui accompagné de son fidèle chien. On appréciera le scénario qui tient la route et évite la surenchère gratuite et abusive à laquelle on a droit avec ce genre de film. La prestation de Will Smith étant, comme toujours, sans défaut, on le suit à travers cette ville fantôme. Pour les prouesses techniques, on appréciera beaucoup les trucages ayant permis de transformer cette métropole en zones sinistrées, truquant chaque recoin de l’image, afin d’effacer au mieux les riverains ou ne serait-ce que pour rajouter de la verdure sur le bitume. On saluera aussi l’excellent travail de Patrick Tatopoulos, qui comme à chaque fois nous bluffe, par son travail, notamment pour rendre ces créatures si effrayantes et crédibles à l’écran.

Bien que se soit une libre adaptation, Francis Lawrence s’en sort haut la main, pour un second long-métrage, après son très moyen Constantine (2005). Dernier clin-d'oeil au grand Will Smith !

Portrait de Goodmad Goodmad
Serial Killer - 873 critiques
publié le 09/02/2011 - 17:52
6
 

Seul au monde

Vu au ciné à sa sortie et je n'en garde pas un souvenir impérissable. J'ai eu l'impression de voir "28 jours plus tard" version hollywood (pas d'idée mais plein de pognon), les "infectés" ne sont visuellement pas convaincant du tout (on dirai de la playstation 2 limite), ils font pas vrai du tout(au chiotte la magie du cinéma les enfants) et leurs design, je n'en parle pas, c'est du foutage de gueule là.

Sinon Will Smith s'en sort pas trop mal mais je préviens tout de suite, contrairement à ce que vous diront les fans acharnés et fous furieux de l'acteur, il n'arrive pas à émouvoir et ne remportera surtout l'oscar du meilleur acteur, il n'était pas fait pour ce rôle à mes yeux. Sinon la déco est nickel, New York en ruines, magnifique, rien à dire. Les scènes d'actions sont pas trop mal mais bon la fin n'est pas parfaite, elle aurait pu etre mieux. SPOILER Reste la scène du chien qui meurt qui reste dans la tête un moment, elle est très réussie FIN SPOILER.

Loin d'etre un chef d'oeuvre et encore moins un film culte (ce qu'il est devenu) il reste très regardable mais on sent que les producteurs se foutent bien de notre gueule quand même et qu'il ne respecte pas du tout le livre.

Portrait de AqME AqME
America's Most Wanted - 604 critiques
publié le 09/02/2011 - 17:13
6
 

De comment dénaturer un livre

S'il y a des choses qui m'énervent, c'est lorsqu'un film sort avec le titre d'un livre, et que ce film n'est pas du tout fidèle à l'histoire originale contenue dans le livre. Et c'est exactement ce qu'il se passe avec Je suis une légende. Pour expliquer mon point de vue, plusieurs points doivent être abordés.

Parlons tout d'abord du personnage principal, campé ici, par un Will Smith plus ou moins charismatique, jouant les gros bras avec un berger allemand et se fritant avec des mutants imberbes. Et bien, dans le livre, le héros est blond aux yeux bleus, exactement comme Will Smith en fait. Déjà, on sent dès le début, et même avant que le film ne sorte que ce métrage ne sera qu'un blockbuster de plus sans grand intérêt. On peut aussi parler du chien, où dans le livre, le héros le découvre bien portant, puis finit contaminé et meurt au bout de 2 chapitres. Or, dans le film, le chien n'est qu'un héros de plus pour attendrir les cœurs émus et les fans de Brigitte Bardot.

Vient ensuite les mutants, monstres ou autres humanoïdes qui prennent la place des vampires du livre. Et oui, parce que dans le livre, il s'agit de bons gros vampires assoiffés de sang et non de pseudos mutants sans poils qui hurle à la lune. Du coup, quand on est fan du livre et de l'écrivain, on en peut être que déçu par cette adaptation qui se veut dans l'air du temps, mais qui est en fait une grande opération marketing.

Vient ensuite le sens même du film et sa fin. Là où le livre frappait fort et nous laissait sans voix sur la fin en donnant tout son sens au titre du livre. On se retrouve ici dans une espèce de trip mégalo avec un Will Smith jouant les rois du monde et espérant presque être le seul homme sur terre pour bien être une légende. Le livre se veut beaucoup plus fin et plus intelligent ne prenant pas ses lecteurs pour des idiots nourris au pop-corn.

Bon, il est vrai que le film est tout de même bien foutu et assez accrocheur dans son ensemble. Les effets spéciaux tiennent la route, les décors sont somptueux et l'action y est omniprésente. Du coup, on ne s'ennuie pas et c'est plutôt un bon point pour celui qui ne connait pas l'œuvre de Matheson. Néanmoins, le film est beaucoup moins percutant que le livre et la plastique de Will Smith avec la scène sous la douche n'apporte rien du tout au film. Surement que Matheson a eu envie de se suicider en regardant le métrage.

Au final, je dirai que je suis une légende est une vaste fumisterie qui fait énormément de tort à l'œuvre de Richard Matheson, malgré le fait qu'il soit bien fichu et que l'on ne s'ennuie jamais. Je suis donc le cul entre deux chaises, mais bon, cela fait moins mal que d'avoir deux chaises dans le cul.

Portrait de Fab-4 Fab-4
I am Legend - 1016 critiques
publié le 26/01/2011 - 01:29
8
 

Sam plait

Comme dans "28 jours plus tard", un virus a eu raison de l'espèce humaine ou presque... J'adore ce genre d'ambiance apocalyptique. Y'a plus grand monde et le peu de personne qu'il reste cherche à survivre comme il le peu. Cette thématique me "plait" d'autant plus car je pense que tôt ou tard les humains causerons leur propre perte, quelle qu'en soit l'origine... Euh ok, c'est un peu glauque tout ça lol Parlons du film : très bien réalisé techniquement avec de zolies z'effets. Un Will Smith énorme à l'image de son personnage complètement déboussolé et très attachant. Pas facile la solitude, la vrai celle qui vous amène au bout du délire à causer avec des ballons de volley ;) Franchement ce film tiens vraiment bien la route, j'oserais dire que c'est un peu un croisement entre "Seul au monde", "Mad Max" et "28 jours". Et comme ce sont trois bons films... A voir, ça vaut le coup. PS : je n'ai pas encore vu les autres films adaptés du roman (ni lu le roman d'ailleurs), mais je compte bien pallier à ce manquement.
Portrait de ED13 ED13
Graine de psychopathe - 129 critiques
publié le 18/11/2010 - 22:29
6
 

Mon avis

Mr Will « bankable » Smith dans un film de genre tiré d’un best seller de science fiction, qui a déjà donné une adaptation il y a quarante ans avec en tête d’affiche Charlton « bankable de l’époque » Heston, a priori on se dit c’est surtout fait pour exploser le box office. Et puis finalement on se dit que le Fresh Prince est capable d’une belle interprétation dans un film maitrisé de bout en bout par un réalisateur qui m’était alors inconnu. Tout cela donne un film, maladroitement qualifié de Zombie (comme souvent), avec le lot habituel d’angoisse, de sursauts et de morceau de bravoure mais aussi d’émotion et de réflexion. Je regrette que les contaminés ne soient pas plus exploités dans l’horreur mais, à mon avis, les producteurs et le distributeur ont surtout cherché à rendre le film le plus rentable possible.
Portrait de Ghylin Ghylin
Graine de psychopathe - 186 critiques
publié le 09/11/2010 - 22:45
6
 

Et paf le chien!

Que dire de ce film qui repose entièrement sur les larges et musclées épaules de Will Smith ? J'ai eu du mal à accrocher aux effets spéciaux numériques, que ce soit pour les animaux en liberté ou pour les contaminés... je les préfère nettement sortant du noir pour aller dans le sombre avec un maquillage franchement dégueulasse, mais bon, à priori ici on n'est pas dans un film de zombie... Niveau caution scientifique, j'ai laissé tomber mes réflexions sur la biologie humaine pour me consacrer à l'aspect humain du film, sans ça je n'aurais pas pu suivre. Et quel aspect humain! Du pathos (la femme et la fille décédées, et je parle même pas de la chienne!!!), un poil de patriotisme et beaucoup de sacrifice. J'ai l'impression en me posant ici après avoir vu le film que l'histoire est incomplète, baclée... je devrais peut-être lire le livre pour en tirer autre chose!

Pages

Thématiques