Resurrection

Portrait de Lebreihz

corpus christi

Lebreihz (I am Legend - 2215 critiques)

Je vous demande à tous d’oublier le parcours de l'acteur principal, ainsi que les nombreux navets et autres nanars dont il a put nous gratifier.

En fait Christophe Lambert sait jouer quand il a décidé de bien jouer ,et aussi quand il est bien diriger.

Dans ce cas, il se glisse parfaitement dans ce rôle assez sombre , en oubliant ses petits rires agaçant !

Certes c'est un scénario semblable à "seven".

Il s'agit d'un assassin redoutable et retors qui en fait n'est pas un SK ,pas au sens de la définition qu'en a fait le FBi.

Il y a un motif religieux dans le puzzle macabre et et à la fin vous allez le découvrir le puzzle monté de toutes ses pièces si je puis me ,permettre !, ça évoque à la fois une peinture de Dali e je ne sais quel sombre fantasme d'un fanatique religieux !

Avant cela se sera une plongée en eaux troubles, et là ou la différence avec "seven" est très nette , c'est que le film va virer brutalement au polar pur et dur, avec la chasse à l'homme habituelle!

On est loin de l'abomination finale de "Seven" quand le très inquiétant Kevin spacey ,annonce avec son sourire de béatitude exaltée , tel Bouda!, ce qu'il a fait à la femme de Mills! donnant au film un coté mystique très affirmé !

publié le 15/07/2017 - 23:47

Bon thriller!!!

Dr West (I am Legend - 1267 critiques)
8
 
Un bon thriller dans la lignée sanglante de Seven mais avec le brio en moins, un Christophe Lambert qui n'en fait pas des tonnes pour une fois et qui tiens la route dans son rôle!!!
publié le 03/04/2010 - 16:26

"Seven" est indétrônable !!!

Gripsou (Serial Killer - 779 critiques)
8
 
En regardant ce thriller dans lequel un mystérieux psychopathe tue pour reconstituer le corps du Christ (un hobby comme un autre), on ne peut s'empêcher de penser à John Doe, le tueur de "Seven", qui lui s'inspirait des sept pêchés capitaux ... Evidemment, "Resurrection" n'égale en rien le chef-d'oeuvre de David Fincher, mais force est de reconnaître qu'il possède des qualités non négligeables, et constitue de ce fait un thriller tout à fait honnête, à l'atmosphère poisseuse et bénéficiant de la bonne prestation de ... Christophe Lambert himself ! Eh ouais, vous ne rêvez pas ... L'ex de Diane Lane se la joue sobre en inspecteur de police, et parvient le temps du film à faire oublier sa piètre réputation de comédien (d'ailleurs quelque peu injuste à mon sens ...) Bref, un thriller qui mérite que l'on s'y attarde au moins une fois, ne serait-ce que pour la scène où la police découvre l'antre du fan number one de Jesus ... bien craspec !
publié le 13/02/2008 - 21:14
Portrait de Punisher84

Seven Bis

Punisher84 (I am Legend - 1390 critiques)
8
 
Le moins que l'on puisse dire c'est que on ne peut pas critiquer RESURRECTION sans le comparer à SEVEN. Et bien par rapport à ce dernier il vaut largement la peine d'être vu et revu. Déja rien que pour l'excellente intreprétation de Christophe Lambert ainsi que pour les émotions qu'il inspire à l'écran (la séquences du retour chez lui aprés le carnage est bouleversante). Il nous avait habitué à bien pire souvenez-vous du totalement merdique FORTRESS 2. Seven s'attardé sur la vie de ses personnages? De la solitude de Sommerset à la vie anxieuse de Mills. Et c'est ce qui fesait sa force. Dans RESURRECTION, l'introspection des personnages est remplacée par une mise en scène rapide, solide et sans fioritures. Bref, qui vat droit à l'essentiel. Non pas s'en faute car il y a quand même quelques petits écarts. Notamment certains dialogues innapropriés voir même con. Le tueur n'est pas non plus trés térrifiant à visage découvert cotrairement à Kevin Spacey qui, en quelques minutes à l'écran, le crevé littérallement. Une belle atmosphère moite que beaucoup compare à celle des bas fonds de New-York de SEVEN. Oui, ça y ressemble sauf que RESURRECTION a une esthètique plus clip. Et puis ce n'est pas plus mal. Par contre, le thème principal est furieusement bien fait. Un point fort pour un thriller ! RESURRECTION est un trés bon thriller qui n'a pas à rougir de son illustre maître qu'est SEVEN. A voir.
publié le 01/01/2007 - 00:00

George A. Romero : le maître de l’horreur

Diaporamas