Rocky Balboa

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Nandrolone Nandrolone
Serial Killer - 738 critiques
publié le 10/02/2017 - 20:10
10
 

Renaissance

Quel final, quelle claque dans la gueule ! Quelle émotion pour ce dernier Rocky ! Equivalent au premier épisode en version moderne selon moi. La réalisation est une pure merveille et le jeu des acteurs / actrices très sincères. Un vrai hommage à la série.

C'est rare, mais avec les quatre films de l'arme fatale, les films Rocky sont les seuls à m'avoir donné l'impression de "faire parti de la famille" en les regardant (je me comprend).

J'ai bien aimé le combat final, très moderne et réaliste.
à voir absolument !

Captain Nono
America's Most Wanted - 327 critiques
publié le 20/03/2013 - 21:13
8
 

Le champion tire sa révérence

Seize ans après Rocky V, Sylvester Stallone renfile les gants pour boucler la boucle d'une saga humaine et sportive qui aura définitivement marqué le cinéma américain et plusieurs générations de spectateurs à travers le monde. Rocky Balboa, un personnage fort et attachant, que le public découvrit pour la première fois en 1976, à une époque où son créateur, Sly, se bagarrait pour se faire une place à Hollywood. Trente ans plus tard, Rocky tire définitivement sa référence - enfin j'espère...

Beaucoup de fans s'imaginaient que la saga se terminerait avec Rocky V - opus de bonne qualité qui annonçait explicitement la retraite de Rocky. Le risque avec la sortie de cet ultime opus en 2006 était donc de verser dans la surenchère, avec un come-back raté d'un boxeur désormais "has-been". Mais Rocky ne nous a jamais déçu au cours de sa carrière, car Sly l'a façonné à son image, avec son coeur et ses tripes. Difficile de ne pas faire le parallèle entre la carrière de Rocky et celle de son créateur, Sylvester Stallone. Rarement un acteur aura été autant associé à un personnage qu'il aura incarné tout au long de sa carrière à l'écran !

Le temps a passé... Rocky vit toujours à Philadelphie, non loin de là où tout a commencé. Adrian, sa femme, est morte d'un cancer depuis trois ans, et Rocky ne s'en est jamais vraiment remis. L'ancien champion du monde gère désormais un petit restaurant et tente de renouer les liens avec son fils, qu'il ne voit plus très souvent. Paulie, le frère d'Adrian, continue à jouer les boulets comme il l'a toujours fait. Et comme au bon vieux temps, l'actuel champion du monde, Mason Dixon, va inciter Rocky a accepter un match d'exhibition pour le prestige - remember Apollo Creed en 1976...

Rocky va donc saisir l'occasion de remonter sur un ring, face à un adversaire peu apprécié du public. L'occasion pour "l'étalon italien" de sortir de son spleen et d'évacuer la nostalgie qui le ronge, pour retrouver l'intensité d'un combat de haut niveau et regoûter à la ferveur d'un public qui le tient toujours en très haute estime. Rocky a comme atouts sa passion de la boxe et l'incomparable popularité dont il bénéficie auprès du public, comme en témoigne le combat final à Las Vegas. Mason Dixon n'est clairement pas le meilleur adversaire qu'ait affronté Rocky au cours de la saga, tant en terme de charisme que d'intensité au niveau de l'affrontement sur le ring, mais la force du film n'est pas là...

La force de cet ultime opus réside avant tout dans la richesse humaine qui émane de l'ensemble, et plus particulièrement de Rocky lui-même. Un personnage toujours aussi attachant et authentique, simple et sincère, particulièrement bien interprété par Sylvester Stallone. Rocky est une sorte de modèle intemporel qui dépasse même le simple cadre du cinéma, ce qui explique sûrement l'immense succès qu'a engendré cette saga à travers le monde entier. Les six épisodes ont toujours brillé par leur intensité, leur humanité et leur cohérence. Ce sixième et dernier film achève ainsi avec brio et justesse la carrière d'une figure mythique du 7ème Art.

Rocky Balboa est un beau film, où l'action passe clairement au second plan. Sûrement pas le meilleur opus de la saga, mais une belle fin pour un personnage puissant qui nous aura tant fait vibrer. Thanks Sly !

Portrait de Sweeneytodd Sweeneytodd
Graine de psychopathe - 115 critiques
publié le 24/12/2012 - 20:09
10
 

Mon avis

Stallone signe avec brio le dernier volet du légendaire "Rocky". Moins energique que les 4 premiers volets mais malgré ses 60 ans (en 2006) il nous prouve qu'en tant qu'acteur d'ancienne génération, il peut toujours encaisser des gnons (ils se mettaient vraiment de vrais raclés apparement, lu dans "cinélive" je crois). Avec une touche d'émotions (pauvre Adrian sniff), et des personnages trés concluant, on se laisse transporter durant tout le film. Une pure merveille!!!
Foisxav
Graine de psychopathe - 185 critiques
publié le 22/02/2010 - 12:43
8
 

Toujours la même recette efficace

C'est surprenant de voir combien on est accroché à ces films (dont ce rocky) dés le départ alors que c'est uniquement du psychologique, enfin sauf à la fin où il faut bien reconnaître qu'il se mettre carrément sur la tronche pendant 20 minutes. Je crois que c'est la psychologie, le tempérament, soit en fait le charisme de Stallone, qui accroche. C'est vrai que son personnage est touchant. Je crois que toute la tension et le "tragique", voir le suspens du film viennent de son côté gros dur et en même temps tendre (genre amitié virile). Il y a en tout 3 étapes que l'on pourrait résumer par avant l'entraînement (1h), l'entraînement (1minute), puis le combat (20 minutes). Seul bémol, ils finissent presque ex-aequo mais je n'ai pas "compris" qui l'a vraiment et offciellement emporté. En tout cas psychologiquement c'est Stallone, pour l'exploit. C'est clair que c'était le dernier Rocky.
Portrait de Satyr Satyr
America's Most Wanted - 494 critiques
publié le 19/02/2010 - 11:24
10
 

Un des meilleurs rocky

Un rocky balboa revenant sur ses premiers pas, avec une approche plus approfondie du personnage, un stallone vieillissant ça va de soi mais tellement touchant , qui veut se prouver qu'il peut remonter sur un ring, vraiment un superbe film qui m'a vraiment ému, surtout pour stallone plein de sincérité , qui clôt en beauté, la saga rocky.
Dark Musician
Graine de psychopathe - 139 critiques
publié le 15/05/2008 - 07:15
4
 

Réponse à dexter

Dexter ou peu importe qui, je ne suis pas là pour faire une compétition, je suis là pour partager mes goûts et mes connaissances en tant que cinéphile. Je ne suis pas nécessairement nouveau, j'ai fait plusieurs critiques sous un autre pseudo avant. Je peux faire des textes élaborés comme je peux en faire des courts, tout dépend de mon choix. Je peux même juste écrire une ligne pour un foutu navet! En ce qui concerne «Rocky 6», j'ai juste pas apprécié et c'est tout. Selon moi, les 2 derniers Rocky n'ont pas la pêche des 4 premiers, que je trouve plus crédibles. Je suis même convaincu que je n'aimerai pas le 4e Rambo pour des raisons nostalgiques. Allez lire mes critiques soit sous Dark Musician, sinon sous McGrath qui est mon ancien pseudo.
Portrait de DorianGray DorianGray
I am Legend - 1998 critiques
publié le 14/05/2008 - 21:07
8
 

Réponse à punisher84

Je ne sais pas ce que ce brave 'musicien sombre' doit nous demander (je sais bien que je suis prof et que Philippe est un bon réflexo, mais on ne s'est jamais pris trop au sérieux !), mais voilà ... certains aiment émettre des critiques longues et fastidieuses (et cela m'est arrivé AUSSI !) ... et puis d'autres émettent simplement leur opinion sur un film qu'ils ont vu ... rien de plus ... à partir du moment où le site nous permet de placer 'mon avis' ... il faut bien laisser les gens s'exprimer ... que ce brave nouveau membre nous gratifie de deux lignes ou de trois quart de textos n'exclut en rien son envie de dire ce qu'il pense d'un film ! A partir de ce moment, je pense que si vous voulez discuter de pq vous aimez ou pas, pq vous trucidez certains films (perso j'adore ... cela et aussi em....... les autres ! C'est la vie !) et pas d'autres ... il existe le FORUM ! Je pense que cela serait plus facile et plus lisible pour everybody ! Enfin, moi, ce que j'en dis ! Mais ceci étant, je suis assez d'accord avec toi (putain, c'est rare ça !) je préfère aussi les critiques plus élaborées et plus longues où la passionné analyse les différentes situations ... toutefois, notons que certains membres parviennent en l'espace de trois-quatre lignes à décortiquer le film avec une relative facilité ... voilà, voilà ! Surtout évitons les disputes et préférons une discution intelligente sur le FORUM !!! Sinon, entre nous, moi j'l'aimais bien le dernier Rocky ... je le trouvais assez sympa et nostalgique ... mais tout le monde peut pas aimer la même chose, hein ? encore heureux d'ailleurs !
Sir Gore
America's Most Wanted - 525 critiques
publié le 14/05/2008 - 18:39
8
 

Un direct au cœur

Damned ! L'étalon italien retâte les sacs et les haltères avec soixante ans au compteur et le lourd fardeau d'une réputation d'ex-star déchue et ringarde depuis près de deux décennies. Il apparaissait évident que les détracteurs crieraient au scandale. Peu de choses laissaient présager une telle réussite, et pourtant… tous ou presque auraient mieux fait de tourner la langue sept fois dans leur bouche avant de se vautrer dans de tels préjugés. Car si Stallone ne fait plus impression depuis belle lurette en musclor invincible aux dents serrées, il a fort heureusement rangé ce costume pathétique et démodé dans le placard entre temps et s'est bien décidé à oser un vrai retour aux sources, soit jusqu'au premier Rocky. Ce dernier, film débordant de justesse et de sincérité, touchant portrait de loser et véritable ode aux petites gens, allait révéler l'acteur au grand jour et se voir succédé par quelques bonnes séries B d'action ou d'aventures qui laissèrent rapidement la place à une multiplication de nanars simplets ruinant la carrière de Sylvester Stallone. Après quatre suites de facture inégale, notre ami comptait bien rectifier le tir et rendre à la saga ses lettres de noblesses, et ce plus de quinze ans après un cinquième volet de triste mémoire. C'est désormais chose faite avec ce formidable Rocky Balboa, œuvre pétrie de sensibilité et d'authenticité, porté par l'interprétation bouleversante d'un Stallone qui n'a jamais joué aussi juste et démontré de la sorte sa capacité à transmettre de vraies émotions. Tendrement teinté de nostalgie, maladroit dans le meilleur des sens à l'image de son personnage, épuré à raison dans son esthétique et sa narration, ce film noue constamment la gorge et véhicule au bout du compte un merveilleux optimisme. Tourné avec un budget limité, à l'abri des dogmes de la production hollywoodienne, Rocky Balboa se garde bien d'user des artifices lacrymaux de rigueur pour susciter l'émotion. Une simplicité et une générosité sans pareils, la composition magnifique d'un comédien qui a pris du recul avec sa carrière passée, la musique intemporelle de Bill Conti, et hop ! le tour est joué. On pourra toujours remettre en question les enjeux de l'histoire, à savoir le come-back de Rocky sur le ring en duel avec un boxeur noir américain au top de sa forme et de plus de trente ans son cadet, on pourra toujours prétendre que tout cela ne tient pas debout sur le plan de la crédibilité, mais qu'importe, cet aspect douteux du scénario est entièrement supplanté par l'extraordinaire portée sentimentale du film dans ses trois premiers quarts. Et n'en déplaise à cela, l'affrontement final tient sacrément en haleine et se conclue de la plus juste des façons. Bougre de Stallone ! Quel beau direct au cœur il nous a asséné là ! Son Rocky Balboa, remarquable leçon d'humanisme et de sincérité, reste ancré dans la mémoire comme l'œuvre somme d'un comédien/réalisateur au parcours jalonné de faux-pas, mais qui a prouvé qu'il n'était jamais trop tard pour remonter au sommet de la pente. Sublime.
Portrait de Punisher84 Punisher84
I am Legend - 1390 critiques
publié le 14/05/2008 - 13:46

Réponse à Dark Musician

Comme c'est souvent le cas, ceux qui fustigent injustement un film n'argumentent pas ! Cela n'est pas un avis et encore moins une critique mais bel et bien deux phrases mises l'une à coté de l'autre. Il est alors facile de cumuler le nombre de messages postés et de devenir un membre avancé aussi rapidement. D'accord sur le fait que l'on aime pas un film mais il faut argumenter un minum et l'a en l'occcurence tu dis juste "décevant" ou "...les quatres premiers". Mais bon sang explique toi ! C'est pas compliqué et tellement mieux pour que nous puissions débattres constructivement comme des adultes. Et en cela, pose la question à GoryFreddy ou a DorianGray.
Portrait de Dexter Dexter
Serial Killer - 475 critiques
publié le 13/05/2008 - 20:30

Réponse à Dark Musician

Bon je voudrais pas ressembler au membre punisher 84 , mais la y'a de l'abus , pour toi les bon rocky sont les quatres premiers , pour moi tous sont bons , le 5eme est nul pour toi et bien c'est l'un de mes fétiches pour moi , car il represente bien le mal que peut avoir un boxeur cherchant par tous les moyens de retrouver la passion d'un combat , quite a y délaisser les siens , et je peux te garantire que stallonne maitrise plus son sujet qu'autre chose. Et pour le dernier a moins que tu te sois endormi (c'est la que je trouve que tu abuses un peu ) , c'est quoi qui t'as laissé sur ta faim? non parce qu'un peu plus de précision avant de cracher sur ce film (certe pas parfait) mais qui boucle en beauté, toute une épopée, d'une manière parfaite . Donc un peu de respect envers de telles oeuvres ne serait pas trop demander.

Pages

Vous souhaitez soutenir Horreur.net ? N'hésitez pas à faire un don, même symbolique, sur Tipee.

Thématiques

Les clowns tueurs au cinéma