Dead End

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Une dame blanche svp !

Captain Nono (America's Most Wanted - 327 critiques)
8
 
Dead End fait partie de ce genre de films qui n'ont pas besoin de s'appuyer sur une intrigue très poussée et des acteurs au top pour remporter l'adhésion du public. Son atmosphère travaillée suffit amplement !

Imaginez-vous un instant en train de rouler de nuit, sur une route que vous ne connaissez pas, et que vous avez emprunté uniquement dans le but d'éviter l'autoroute et ses embouteillages, ses péages et ses foutus radars de mes cou***... Bref, tout va bien, jusqu'à ce qu'une légère impression de solitude vienne tout à coup vous titiller : pas une seule voiture croisé en l'espace d'un bon quart d'heure ! Aucune station-service ni même de motel au bord de la route, ni même le moindre croisement ou même un simple panneau de signalisation... So, what's the fuck ?

Forcément, le trouillomètre commence à atteindre un degré tout de même préoccupant, d'autant plus qu'aucun portable ne capte de signal et que la radio ne semble quant à elle capter qu'une seule fréquence, laquelle diffuse une sorte de bruitage plutôt inquiétant... Pour une veille de Noël, ça la fout mal ! Et le pire, c'est que ce cauchemar ne risque pas de s'arrêter de sitôt : la route maudite semble interminable, perdue au c½ur d'une gigantesque forêt recouverte par les ténèbres. Un climat oppressant donc, parfaitement mis en valeur dans le film, avec quelques plans aériens et autres bruitages qui viennent astucieusement accroître le sentiment de malaise déjà présent.

A l'exception de Ray Wise, les autres acteurs ne sont pas forcément transcendants, mais à défaut de s'attacher aux personnages, on est tout de même curieux de savoir comment tout cela va se terminer. Un bon suspense et quelques passages flippants, notamment lors des apparitions de la dame blanche, aussi sexy qu'inquiétante. Le film propose de nombreuses bonnes idées en entretenant avec réussite un climat empreint de mystère. Seul le plan final m'a laissé un brin circonspect, mais pas de quoi gâcher le plaisir. Un film que l'on peut aisément regarder une ou deux fois par an sans se lasser.

Bref, un très bon film d'épouvante, réalisé avec peu de moyens mais avec de très bonnes idées. L'atmosphère du film est particulièrement immersive ! Je recommande vivement !

publié le 05/11/2012 - 12:54
Portrait de AqME

De la longue route

AqME (America's Most Wanted - 604 critiques)
8
 
Les films de genre français ont toujours eu une mauvaise réputation dans notre pays, alors que dans d'autres contrées, c'est tout le contraire. Du coup, bon nombre de réalisateurs de talent se sont expatriés aux States pour pouvoir faire leurs films qu'ils avaient envie avec d'un coté un bon pack de bières et de l'autre un gigantesque bidon d'hémoglobine de synthèse (du sirop de framboise en gros). C'est le cas pour Alexandre Aja (la colline a des yeux), Pascal Laugier (Martyrs), Franck Khalfoun (2ème sous-sol) et c'est aussi le cas en 2003 avec Jean-Baptiste Andrea et Fabrice Canepa qui signe ce Dead End, film minimaliste, mais foutrement efficace. Alors qu'est-ce qui fait la différence entre un film français couillu et un film américain plein de moyens? La french touch est-elle plus imaginative que le gros blockbuster bien gras américain? Je ne sais pas, mais en tous les cas, Dead End remplit son contrat facilement, alors qu'il se contente d'un décor et de six acteurs le long d'une route entourée d'arbres.

Mais quel peut bien être le scénario d'un film se déroulant sur une petite route de campagne? Et c'est à la fois assez compliqué et relativement simple. D'ailleurs, il va être très difficile d'en parler sans dévoiler la surprise finale. En gros, une famille doit se rendre chez une parente pour Noël. Le mari décide alors de prendre une autre route que d'habitude et s'endort au volant. Il manque un accident et continue finalement son chemin. Puis au bout d'un moment, ils croisent une femme toute de blanc vêtue avec son bébé qu'ils embarquent à bord. Sauf que la demoiselle est inquiétante et que les protagonistes vont disparaître les uns après les autres, enfermés dans le coffre d'un corbillard noir qu'il est impossible de rattraper. Cela peut paraître assez déroutant et invraisemblable, mais il ne faut pas oublier que le cinéma d'horreur est le cinéma le plus inventif et que c'est là dedans que l'on trouve les meilleurs idées. Du coup, avec des moyens plus que limités, les deux réalisateurs font un travail de très bonne qualité, notamment au niveau du scénario.

Mais le point fort du film, c'est l'ambiance angoissante et oppressante qui s'en dégage. La noirceur de la route est très bien rendu pour plusieurs raisons. La première est sa longueur rectiligne presque infini que l'on nous propose de voir en vue du ciel. On a une sensation d'infini et de profondeur qui fait froid dans le dos. Ensuite, il s'agit d'une route bordée de forêts de chaque côté, ce qui ajoute le coté isolement et point de non-retour. Enfin, le fait qu'il n'y ait personne sur cette route et que ce soit la nuit noire renforce encore une fois la sensation d'être esseulé au fin fond du monde. Donc, au niveau de l'ambiance, on est bien servi et pour pas cher. Ce film est la preuve vivante que l'on peut faire des ambiances angoissantes et stressantes avec très peu de moyens. Surtout que les deux compères utilisent parfois plusieurs fois le même plan pour servir l'histoire du scénario et rendre cette route encore plus mystérieuse et stressante.

Au niveau des acteurs, il n'y a pas grand monde de bien connu, mais il faut dire que toute cette petite troupe joue assez bien et c'est tant mieux. En effet, il aurait été dommage de gâcher une si bonne ambiance à cause d'acteurs médiocres ou mal dirigés. En tête de liste, on retrouve Ray Wise, acteur assez connu pour différents rôles et des apparitions récurrentes dans un très grande nombre de série. Il joue ici le père de famille, à la fois détestable, drôle et protecteur, il incarne à lui tout seul la réussite du casting. L'actrice jouant sa femme reste assez crédible et plutôt drôle quand elle pète un câble, mais on sent parfois un léger surjeu assez désagréable. Son fils, un sale connard pensant à se branler dans les bois et à fumer un pétard, est bien incarné par Mick Cain et il fait plus rire qu'autre chose. Enfin, la fille, héroïne de l'histoire est bien campée et justement interprétée. On notera tout de même l'actrice jouant la dame blanche qui reste assez inquiétante et qui tient très bien son rôle, notamment avec son bébé ensanglanté.

Là où l'on sent que le budget a du être serré, c'est au niveau des effets gores. Ils sont peu nombreux et concernent uniquement du maquillage. A chaque arrêt, quelqu'un se fait dézinguer la gueule, il part dans le corbillard et son corps est retrouvé un peu plus loin. Mais on ne voit pas le corps. Bien souvent, on voit les réactions des personnages encore vivants de la vue du cadavre. Alors bien évidemment, on va voir une oreille arrachée ou une main déchiquetée, mais pas de gros effet gores qui tâchent et pourtant ça fonctionne relativement bien. Il faut dire qu'avec une bonne ambiance et des effets suggérés, si c'est bien maîtrisé, ça passe mieux, et c'est le cas avec ce métrage. La fin reste assez surprenante, même si pour ma part, j'avais deviné le dénouement bien avant. En effet, si vous êtes rompus aux films d'horreur incluant du fantastique, alors vous ne serez pas dépaysé. D'ailleurs, le film m'a fait penser à Reeker ou Farm House dans le même genre de film.

Au final, Dead End est un bon film d'horreur comme on en fait moins. Pas d'éclats, pas d'effets clinquants, pas de bling-bling pour un rendu sympathique et très angoissant. Ce métrage est l'exemple même de ce que l'on peut faire de mieux avec un budget minime et qui pourtant fonctionne très bien. De bons acteurs, un scénario intriguant et solide et un final attendu pour moi mais surement pas pour tout le monde, Dead End ravira un grand nombre d'amateurs de sensations fortes. Bref, un film mélangeant habilement fantastique, mythe de la dame blanche et horreur, avec un humour noir décapant et une ambiance sombre renforçant un sentiment d'isolement presque claustrophobique. Je conseille donc.

publié le 29/02/2012 - 21:23
Portrait de Blutch

Une bombe

Blutch (Graine de psychopathe - 94 critiques)
8
 
Film horrifique avec Ray Wise ? OK, j'ai acheté..; Et que j'ai été bien inspiré ! Totale réussite pour film à petit budget. Une route sans fin au milieu d'une forêt en pleine nuit; pas exactement le réveillon rêvé. Ne s'agirait-il d'ailleurs pas de rêve ici ? Pas sûr... Personnages attachants, ambiance s'alourdissant progressivement. Que s'est-il réellement passé ce soir là ? Qui conduit cette mystérieuse voiture noire ? Osez embarquer avec la petite famille, vous ne serez pas déçu du voyage...
publié le 09/01/2012 - 02:31

Mon avis

Seifer (America's Most Wanted - 642 critiques)
8
 
Encore une belle surprise made in france. De l'humour noir, des moments top dans ce film et finalement, tres bon dans le style. La france est bien de retour dans les film d'horreur. Agéable à voir.
publié le 31/03/2011 - 20:29
Portrait de Alol7

Terriblement efficace !!

Alol7 (America's Most Wanted - 505 critiques)
10
 
J’en ai vu quelques vidéos sur la Dame Blanche, et c’est vrai que ce genre de choses m’angoisse assez facilement donc lorsque j’ai aperçu que Dead End traitait de la Dame Blanche, je n’ai pas hésité longtemps à me le procurer. Evidemment, j’ai été très pris par le film mais je ne m’attendais pas à ce qu’il soit aussi réussi.

Dès le début, on trouve les personnages sur la route au bon milieu de la nuit donc cela enlève toutes les scènes inutiles, qui auraient pu avoir avant qu’ils prennent le chemin. Ce début de film est plutôt détendu avec l’adolescent qui fait son show (ah oui ! Il m’a bien fait rire lui !) mais bon pas pour très longtemps car on arrive très vite à l’essentiel. Alors à partir de ce moment, le film devient inquiétant et angoissant aidé par un cadre efficace (la nuit et une route déserte en bon milieu de la forêt). Certaines scènes sont angoissantes comme les interventions de la voiture noire, la scène de la grange à la fin avec les allumettes qui s’éteignent toutes les cinq secondes et les éléments qui se tourne autour du bébé. En plus de cela, les personnages apportent un grand plus, à l’image de Marion dans la première partie du film, avec son visage horrifié, et la mère, par la suite, qui devient complètement folle : elle est drôle (on rit nerveusement) mais flippante à la fois (elle nous sort quand même des scènes mythiques comme le dessin qu’elle fait pour Marion par exemple, mais il y en a d’autres). Et pourtant, je suis surpris de voir que le film ne présente pas non plus des choses incroyables ; tout est relativement simple mais c’est juste que ce tout est terriblement efficace. Malgré que le tout le film se déroule de la même façon (voiture, arrêt, voiture, arrêt…), il ne tombe dans la monotonie et le suspense reste très présent.

Dead End est donc un film que j’ai trouvé très efficace qui m’a bien angoissé et bien fait rire aussi par moment.

publié le 07/03/2011 - 20:48
Portrait de Bzittt

Douce nuit sainte nuit.

Bzittt (Graine de psychopathe - 199 critiques)
8
 
Dead end est une bonne surprise, s'appuyant sur le mythe de la dame blanche pour nous proposer une ballade au frontière du fantastique et du réelle. Dead end s'il est loin d'être parfait recèle suffisamment de qualités pour être saluer du chapeau.

Déjà il a compris que quand on a pas le budget, il ne sert a rien de faire ce qu'on ne pourra pas livrer correctement et préfère miser sur une mise en scène judicieuse et sur le pouvoir de suggestion, de mon point de vu c'est un signe de bon goût.

Si le scénario peut parraitre relativement simpliste, il apparait rapidement qu'il ne s'agit en fait que d'un prétexte à mettre en scène une famille patriarcale traditionnelle heureuse et les relations que ses membres entretiennent les uns avec les autres, toujours sur le fil, entre l'amour et la haine.

(d'ailleurs, réflexion a part, le choix de l'acteur qui joue le père n'est peut être pas tout à fait anodin, c'est LE père de famille des téléfilms américains de l'après midi sur la 6, sachant les réalisateurs français je doute être la seule a rattacher cet acteur à ce type de rôle de père américain idéal.)

Du coup comme il n'y a ni matière, ni moyen à pousser le propos du côté du fantastique et de l'horreur, l'écriture des personnages et des dialogues à été particulièrement soignée, je regrette simplement que le garçon ait été un peu baclé jusqu'a finir par devenir une espèce de caricature d'ado stupide (c'est la scène ou il va se palucher dans le bois qui gache le personnage sans cette dernière il aurait eu l'épaisseur nécéssaire pour être crédible). mais dans l'ensemble le pari est plutôt réussit.

Je rajouterai que le principe de folie, le paysage, la lumière, le son qui sont les principaux éléments d'angoisse du film sont parfaitement exploités, les effets bouh grotesques nous sont épargnés et tout se fond avec fluidité dans la trame.

il y a évidement aussi beaucoup de défauts, certaine lenteur, incongruité, des dialogues un peu lourd (a vouloir trop bien faire parfois on se plante), un classicisme dans la réalisation qui donne à l'ensemble une impression de déjà vu, mais j'ai pas envie de m'attarder la dessus, parce-que malgré tout, la bonne volonté des acteurs et l'envi de bien faire des réalisateur sauve le film 10 fois.

bref les membres de la famille sont tué les uns après les autres et les squelettes familiaux sortent du placard au fur et à mesure jusqu'à un final qui propose plusieurs axes de réflexion sur ce qu'il a bien put se passer sur cette route départementale ce soir de noël, libre a chacun de choisir entre réalité et fantastique à moins qu'on adhère à une théorie qui se situerai entre les deux. J'ai fait mon choix à votre tour ;) (Nb : je met 7 parce que je trouve que 6 serai sévère si on prend en compte les paramètre petit budget et premier film, mais je ne pense pas qu'il vaille tout a fait un 7 disons 6,5 donc :p)

publié le 06/02/2011 - 21:19

Mon avis

Evil-pimp (America's Most Wanted - 643 critiques)
4
 
Un film où il ne se passe rien sauf des kidnappings dans une voiture. On respire par le nez et on inspire par l'anus disait le jeune garcon. Meme si la femme en blanc est assez etrange, il n'y a rien d'autre à dire à part mauvais.
publié le 19/09/2010 - 16:45

Mon avis

Euroced (Newbie - 1 critiques)
4
 
Dead End fleurait bon la série B avec sa dame blanche et sa famille de déjantés (la mère est un modèle d'hystérique!) perdus au milieu de cette forêt sur cette route sans fin. Finalement, le réalisateur semble hésiter en permanence entre la peur (on compte les rares scènes gore, au demeurant assez réussies) et le rire (humour potache à gogo). Au final, on obtient un machin inclassable et indigeste qui ne fait à aucun moment peur et qui n'assume pas non plus pleinement son potentiel comique. Film bâtard, bâclé et dispensable!
publié le 07/02/2010 - 15:06

Mon avis

Davis (Graine de psychopathe - 95 critiques)
8
 
Dur de parler de ce film sans balancer tout de suite le pourquoi du comment... C'est une toute petite prod, premier long de deux réal français. Film d'épouvante très classique à la mi-chemin entre en Wind chill et Chambre 1408. Petite prod puisque tout le film a été tourné sur une portion de route aux USA avec pour simple matériel une voiture ! Une poignée d'acteur et aucun effets spéciaux !

Alors, forcément ça ne plaira pas à tout le monde. Moi-même qui attendait de le voir depuis plusieurs années la première partie m'a peu passionné, mais plus cela avance plus cela devient captivant avec cette famille passer fêté Noël chez leur grand-mère, mais vont tourner en rond sur une petite route isoler sans jamais ne croiser personne à part... une dame blanche ! Et partir de ce moment les évènements étranges et tragiques vont se succéder vitesse grand V... Bon un ptit spoil-indice c'est un peu le même système que pour le film Reeker, mais je n'en dis pas plus...

Les acteurs sont crédibles ! Les dialogues sont très souvent tordants peut être même un peu trop mais bon... Le film ne fait jamais vraiment peur mais l'ambiance générale est assez perturbante. On ne comprend pas vraiment ce qui se passe et c'est justement ce qui donne envie de continuer la vision du film jusqu'à la dernière scène ou l'on comprend alors d'un coup très facilement ce qui s'est réellement passé et ou ils étaient...

publié le 11/11/2009 - 17:53
Portrait de Dante_1984

Vive le vent d'hiver

Dante_1984 (I am Legend - 1124 critiques)
8
 
Une famille sur le point de fêter Noël chez des proches se perd sur une route déserte. Une mystérieuse femme vêtue de blanc va les traquer. Celle-ci reste énigmatique en tout point. Qui est-elle ? Quel est son but ? Le scénario n’est bien évidemment pas le point fort du film. Des personnages à la limite du caricatural, des meurtres vite expédiés et une fin prévisible (un indice de taille se cache au début du film). Cependant, j’ai apprécié Dead end. Même s’il ne renouvelle aucunement le genre, l’ambiance qui s’en dégage est réussit. Glauque et angoissant. Dead end possède une bonne dose d’humour noir pour détendre l’atmosphère sur certains passages et les gémissements d’enfants que l’on peut entendre (à la radio ou dans les bois) sont des plus sinistres. Il y a très peu d’effets gores, mais le budget limité du film ne gêne aucunement ses réalisateurs. En conclusion, Dead end est une petite production agréable où les acteurs se donnent à cœur joie de jouer leurs personnages le plus justement possible. Une bonne surprise.
publié le 16/10/2009 - 09:55

Pages

Derniers commentaires