Le Deuxième Souffle

Portrait de Lebreihz

totalement Melvilillien !

Lebreihz (I am Legend - 2275 critiques)

Alors certes , quand on me parle de Melville je pense à "l'armée des ombres", "le cercle rouge".

Mais pas forcément à ce film "le deuxième souffle".

Qui est un condensé de ce que le réalisateur à pu faire .

Il pleut !c'est l'hiver !, c'est sombre!. Des gangster croisent la route d'autres gangsters par hasard !

D'ailleurs chez Melville , les gangsters sont toujours bien habillés , ressemblent beaucoup aux flics d'ailleurs !

les flics quand à eux sont cyniques et n'hésitent pas à employer des méthodes qui les distincte à peine de ceux qu'ils sont chargés de traquer !

L'histoire quand à elle ! c'est celle d'un voyou de gros calibre !, "un beau mec " comme on dit !, qui s'évade de prison , va rentrer en conflit avec d'autres voyous.

le rôle interprété brillamment par Lino Ventura , est celui d'un tueur , qui à sa méthode bien à lui pour flinguer en toute discrétion .Et pourtant on ne le déteste pas en lui même .

L'homme est un "bandit d'honneur" qui ne peut tolérer de passer pour une balance , ce qui finira par provoquer sa perte d'ailleurs .

Au fond il y a une réflexion assez désabusée , ce qu'est "la reconnaissance " pour un gangster auprès de ses pairs !

publié le 14/02/2018 - 14:25

Mon avis

Evil-pimp (America's Most Wanted - 643 critiques)
8
 
Très bon film avec mon acteur fancais preferé, la blonde dans le film etait une speakrine a la télé. En plus il y a Paul Meurisse dans le film que j'aime beaucoup. Très bon film de hold up avec le jeu formidable de Lino (il a une de c'est facon de joué ce type incroyable) et la speakrine qui joue bien aussi. Bref très bon film à voir absolument.
publié le 19/09/2010 - 16:42

Thématique Melville

Langanay (Serial Killer - 857 critiques)
8
 
Du pur Melville. Un polar qui mélange l'univers de Paris et Marseille. Lino Ventura sort de prison, et va inévitablement replongé pour un dernier coup. Mais, son passage en prison, ne l'a t il pas ramolli. Va t il tenir le coup ; face à la nouvelle génération de voyous, face aux flics qui ne respectent plus aucun "code de l'honneur". Reste, comme Melville aime le filmer, l'amitié indéfectible des proches de Gu pour le sortir de différents mauvais pas. Le style est bien présent pour ce très long polar (2h30!).
publié le 05/01/2009 - 20:53

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !