Doomsday

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Lebreihz

No futur ! fuck the scotland

Lebreihz (I am Legend - 2309 critiques)
6
 
Décidément l'Angleterre et les contaminations a grandes échelles sont un sujet récurrent au cinéma. Nos chers rosbifs craignent-ils secrètement ce genre de chose .car les films ayant pour cadre le royaume uni frappé d'une contamination d'une grande échelle sont légion.Peut-être que la crise de la vache folle a frapper les esprits il y a 17 ans.Alors Neil Marshall et l'écosse , c'est une vieille connaissance, l'autre jour dans le film "centurion", il évoquait cette région du monde mais avec un con texte historique bien particulier. Très clairement le début du film est très sombre!, on voit des militaires qui quadrillent la zone infectée, avec un mur , et oui ! encore un mur !qui isole la région du reste de l'Angleterre, et qui ironie de l'histoire reprend le tracé du mur d'Adrien. C'est très sombre, c'est très violent, c'est m^me choquant , on nous montre des militaires Britanniques qui n'hésitent pas à faire feu sur les leurs. Et puis trente ans plus tard , rien n'est réglé, la Grande Bretagne est mis eau banc des nations et risque a sont pour l'infection. Bref l’ambiance n'est pas rose il pleut, il fait nuit. Bon on nous ressort le coup du commando de la dernière chance qui doit aller rechercher un antidote dans la zone infectée.

Et là... on change de décor, et comme aurait dit Edouard II d’Angleterre (enfin dans le film "bravehart") "le problème avec l'écosse , c'est qu'elle est pleine d'écossais). Oui !, et même d 'Écossais rebelles. On a des punk qui produise des exécutions sommaires sous fonds musicaux tels que les classiques de la pope anglaise, voyez, c'est une ambiance très décadente, on a envie de s'écrier "no futur fuck the scotland".Remarquez fut un temps les concert de notre Johnny national ressemblait à ça , notre homme était alors en plein trip "mad max", avec le film que vous connaissez peut-être que le rockeur refuse d'évoquer.

Et puis encore plus incroyable ou débile selon votre avis c'est le coup des chevaliers quasi-médiévaux avec le roi a leur tête dans le châteaux du Loc ness !. Si si j'ai bien dit chevalier en armure, en 2035, d'ailleurs je ne sais pas ou il sont pu trouver ces armures, ou alors ils le sont fabriqué, avec quoi ? je ne sais pas !, tout comme le charbon qui alimente l'antique locomotive a vapeuir..il vient d'ou !, et que dire de l'essence des voitures....l'écosse est retourné au moyen age, dont ça veut dire qu'il n'y a plus électricité; Enfin bon on pardonnera ce genre d'abération.

Et puis il y a ce roi, joué par Macdowel,le dernier roi d'écosse si j'ose dire. Et là le coup du roi qui maintien son "peuple" dans l'ignorance, car il ne veut pas que l'on sache que l'autre monde existe......ah parce que ça lui plait à lui de vivre dans un tel inconfort !

Moi ce film je le perçois comme un fourre tout, pas toujours maîtrisé, que veut nous dire le réalisateur ?, cherche t-il à symboliser la résistance séculaire de l'Ecosse face à l'Angleterre ?....oui mais bon on est pas obligé de faire non plus un truc aussi grossier, quelque chose de plus léger aurait fait l'affaire.

D'autant que nos Anglais semblent être dirigés par des politiciens corrompus, sans scrupules...assez classique quoi.

Moi ce qui me fascinait c'était ce concept de région isolée du monde pendant des... milliers d'années . Je pense au livre édition bibliothèque verte "la voûte invisible" il s'agit de l'explosion d'une centrale nucléaire en Bretagne (laquelle ?, parce que les ancêtre des bonnets rouges sont déjà passés par là il y a 33 ans), et l’explosion de la centrale créa automatiquement un mur invisible et infranchissable condamnait les habitants et leurs descendants a rester dans la zone pendant les milliers d'années... et régressant ainsi jusqu’à l'âge de la pierre.

publié le 03/12/2013 - 00:07
Portrait de KrazyKiller

Pas mal...

KrazyKiller (Newbie - 4 critiques)
8
 
Pour commencer, des histoires de virus il y en a des centaines mais ce fill est assez différent puisque là contrairement a Resident Evil ou autre ce n'est pas toute la Terre qui est contaminée. Ensuite le scénario tient debout malgré quelques scènes marquantes ou d'autres totalement ennuyeuses. Au niveau acteur, très très bien joué a part deux ou trois mecs. l'histoire se passe en Ecosse pour une fois et le film ne manque pas d'action ni d'horreur !!! le film n'est pas énormément gore. Globalement, c'est un bon film mais qui a malheureusement quelques éléments raté. je mest un 7/10 pour l'action et le scénario.
publié le 11/03/2013 - 02:00
Portrait de Warhammer

Décevant.

Warhammer (Serial Killer - 929 critiques)
6
 
Difficile de noter un film pareil tellement on passe d'un extreme à l'autre!! Et pourtant la premiére demi-heure est prometteuse avec cette ambiance post-apocalyptique digne des meilleurs films du genre mais par la suite ça tombe à plat, c'est le grand n'importe quoi scénaristique, on plonge tout d'un coup au temps des chevaliers pour ensuite finir dans une course-poursuite façon mad max, alors certes l'ensemble se suit malgré tout avec plaisir, l'action est omniprésente et l'on ne s'ennuie pas ,cependant les clichés s'ammoncellent tout le long avec une héroine qui non seulement met des raclées à tout le monde mais en plus notre terminator en jupon se reléve à chaque fois qu'elle reçoit un coup sur la tronche, alors certes la nana est costaude mais il faut pas exagérer non plus!! Un peu plus de réalisme dans le scénario n'aurait pas nui à ce film de neil marchall, dont je respecte le talent indéniable, mais je n'ai pu me résoudre qu'à lui mettre tout juste la moyenne!!
publié le 02/10/2011 - 14:57
Portrait de Satyr

Acclamez Sol !!!

Satyr (America's Most Wanted - 494 critiques)
8
 
Encore un très bon film signé par le talentueux Neil Marshall, là il change complètement de registre et signe un long métrage faisant référence aux plus grands grands à commencer par Mad Max pour la bande de punks complètement allumés, adeptes du cannibalisme qui plus est, et des différents véhicules présents. Pour New York 1997, c'est reconnaissable entre mille et qui n'a pas fait le rapprochement avec l'oeil de Snake Plissken et celui de notre héroïne Eden Sinclair. Après le scénario se repose sur un film de contamination somme toute classique, mais quelle énergie dans la mise en scène, malgré quelques temps morts par instant, c'est sur un rythme quasi effréné que se déroule l'action. Rhona Mitra tient son rôle parfaitement en plus d'être belle ce qui ne gâche rien, les seconds sont tout aussi convaincants. Par contre ce qui m'a un peu déçu c'est donc dans la seconde partie , 30 après la contamination, on a d'un coté le peuple d'hystéros barbares, et de l'autre plus improbable un peuple vivant à l'âge médiéval, donc un fossé assez stupéfiant entre les 2,qui me paraît un peu tiré par les cheveux, je pense même que c'est plutôt déstabilisant dans la continuité du film. Pour conclure, Neil Marshall nous octroie un film très violent mais terriblement prenant, mêlant avec maitrise, suspense, horreur et une touche d'humour.
publié le 09/11/2010 - 23:11
Portrait de Vivahorror

Superbe

Vivahorror (America's Most Wanted - 326 critiques)
10
 
Un excellent film avec d'excellents effets spéciaux. Superbes décors également. Plus ou moins drôle. Une pure merveille. Et dire que, le film étant usagé, je ne l'ai payé que 7$. Une vraie aubaine pour une telle merveille.
publié le 02/10/2010 - 16:56
Portrait de Sxtwin

Doomsday

Sxtwin (Graine de psychopathe - 242 critiques)
10
 
Ce film est une pure merveille de Neil Marshall. Classique scénario de la contamination : pas grand chose à en tirer aux premiers abords, même si c'est déjà mieux fait que 28 jours plus tard. Mais la partie vraiment génial de ce film est la deuxième, trente ans après la première, où on assiste à des scènes très inhabituelles : le territoire en quarantaine censé être désert et contagieux, est en réalité peuplé par des humains, assez normaux physiquement si on ne fait pas allusion à leur look, qui ont progressivement réussi à résister au virus, et qui ont un mental... un peu particulier ! On rencontre en réalité deux "tribus", non seulement ils ont résisté mais ils ont fondé un nouveau mode de vie en partant de pas grand chose. La première "tribu" est l'équivalente d'une bande de hippies cannibales et dégénéré, et la deuxième est celle des nouveaux occupants des châteaux forts, qui ont décidé de vivre comme les chevaliers du moyen-age. Bref scènes chaotiques garanties, certain diront que ce film est d'un ridicule rarement atteint, mais franchement, j'ai trouvé ça vraiment bien travaillé, et loin d'être bette.
publié le 21/09/2010 - 20:30
Portrait de AqME

De steam punk à l'âge médiéval

AqME (America's Most Wanted - 604 critiques)
8
 
Le premier film que j'ai vu de Neil Marshall m'a plutôt déplu. En effet, j'avais trouvé the descent assez triste et relativement mal maîtrisé à cause d'une caméra trop agitée et d'une luminosité bien trop sombre pour distinguer quoi que ce soit. Ici, il change de registre et j'ai de suite plus adhérer. Alors ce n'est pas un chef d'œuvre, loin de là! Mais il s'agit d'un film post-apocalyptique relativement bien foutu avec deux bien distincte ce qui est rare dans le domaine du cinéma (je n'ai vu cela que dans l'exorciste pour l'instant). Alors le scénario est assez simple, un virus a décimé une grand nombre de la population et on a donc fait une zone de quarantaine. Malheureusement, le virus revient et il faut trouver un antidote qui se trouve dans la zone de quarantaine bien évidemment. Ce qui est intéressant finalement, ce n'est pas tant le scénario mais le distinction très nette entre deux façon d'évoluer dans une anarchie totale. La première "tribu" est très axé steam-punk avec un chef complètement déjanté et d'une violence inouïe. Et ils bouffent les humains tant qu'à faire! De l'autre côté, on a une société médiéval qui sous ses apparences de hiérarchie et d'ordre, cache une violence toute aussi dure que dans la première tribu. Et nos héros doivent se sortir, avec le sérum, de cette merde gigantesque et puante. Les acteurs s'en sortent plutôt bien, Rhona Mitra est vraiment juste dans son rôle de femme fatale et sans pitié. Ensuite, certaines scènes sont assez choquantes comme le mec qui se fait cramé sur le bucher puis bouffer par les tarés. Et d'autres sont bien drôles comme le coup de la flèche dans la tête de la femme morte. Après tout n'est pas parfait, certaines séquence sont inutiles comme la danse sur one step beyond de Madness qui est ridicule, le scénario contient des faiblesses que les scènes d'action ne parviennent pas à cacher. Néanmoins, Doomsday reste un bon divertissement.
publié le 13/07/2010 - 18:56
Portrait de Jason71

Mon avis

Jason71 (Graine de psychopathe - 110 critiques)
8
 
Doomsday est un pur film dejanté ou l'on croit frémir dès le début alors que ce n'est pas du tout le genre de film qui fais dresser les cheveux sur la tête. J'ai apprecié les héros qui sont assez bien joués surtout l'implacable Rhona Mitra.
publié le 30/06/2010 - 21:20

Série B décomplexée!

Marc.mlc (I am Legend - 1114 critiques)
8
 
Oubliez le film précédent de Neil Marshall (The Descent), on change totalement de registre avec Doomsday. D'un film d'horreur sérieux et dramatique on passe d'une série B puisant ses inspirations dans le New York 1997 de John Carpenter ou dans le Mad Max de Georges Miller. Pourtant le début (les 40 premières minutes) est vraiment prometteur avec une ambiance apocalyptique bien rendue et une poursuite en blindé assez impressionnante. Car on peut dire en effet que Marshall n'est pas un manchot pour ce qui est de mettre en scène de l'action. Tant mieux, car Doomsday c'est avant tout de l'action avec un scénario qui assure le minimum syndical et qui n'a pas peur du ridicule (le clan des chevaliers!!!). Mais reste que Rhona Mitra est charismatique et parfaite dans son rôle de Ripley sauce Mad Max et que l'ensemble bien que manquant de profondeur se révèle prenant et divertissant. Bref une bonne série B !
publié le 20/04/2010 - 18:44

Mon avis

Seifer (America's Most Wanted - 642 critiques)
10
 
Il vaut pas 10 (ndr : sic) mais de la à dire que c'est un navet non. Je l'ai trouvé plutot pas mauvais !
publié le 14/03/2010 - 08:06

Pages