Sans Retour

8.0/10
Sans Retour

Critiques spectateurs

Réalisateur: Walter Hill Avec Powers Boothe, Keith Carradine, Fred Ward, Peter Coyote

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Brainkiller Brainkiller
Graine de psychopathe - 119 critiques
publié le 25/01/2013 - 20:43
8
 

Survivance...

J'ai plutot bien apprécié. Ca aurait pu train bien ètre un "énième" film sur la guerre au viet-nam. L'intrigue monte "crescendo", les acteurs jouent bien sans "prétentions" d'après mes souvenirs... Walter HILL ce n'est quand mème pas DeCoteau!!!

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Captain Nono
America's Most Wanted - 327 critiques
publié le 11/07/2012 - 12:55
8
 

Vindiouuu, v'là l'bayouuu !

Milieu des années 70, dans le sud de la Louisiane. La garde nationale effectue un exercice militaire de routine au coeur du bayou, le tout dans la bonne humeur et avec une certaine désinvolture. Certains prennent leur rôle plus au sérieux que d'autres, et le reste supporte en silence de jouer au bon soldat. Une section de neuf hommes est alors envoyée faire une longue marche de quarante kilomètres à travers les marais. Mais en chemin, ils ont la mauvaise idée d'emprunter les barques des habitants locaux, les Cadiens, puis de leur flanquer la frousse en leur tirant dessus une rafale de balles à blanc pour déconner, le seul genre de munitions qu'ils sont censés posséder... Et là, c'est le drame !

Le Cadien, tel qu'il est présenté dans ce film, est un spécimen rural particulièrement susceptible et très territorial. Faut pas venir l'emmerder dans son marais pourri, et faut surtout pas lui piquer ses affaires : ça pourrait le mettre en rogne. D'autre part, le Cadien aime le sport en plein air, particulièrement la chasse au gros gibier. Il faut dire que leur lieu de vie s'y prête à merveille ! Des marécages à perte de vue, de la flotte partout, de la boue, de la vase, des sables-mouvants, des arbres au tronc pourri qui s'écroulent subitement dans un sinistre craquement... Difficile de se repérer dans un tel environnement hostile, ce qui confère au chasseur un avantage certain sur sa proie. La réalisation de Walter Hill met d'ailleurs parfaitement en évidence cet environnement naturel, inquiétant et immersif, qui constitue l'atout principal du film.

Walter Hill cherche également à souligner l'importance d'une cohésion solide au sein d'une troupe d'hommes à fort tempérament, dans une telle situation dramatique, et qui s'avère être en fait une authentique chasse à l'homme. Le gradé qui cherche à imposer son autorité, les caractères rebelles, les esprits fragiles, ceux qui suivent sans broncher, ceux qui pètent les plombs... Le film est plutôt intéressant de ce point de vue, mais pâti malheureusement d'une interprétation inégale, et surtout de personnages pour lesquels il est difficile d'avoir de l'empathie. Là, je pense principalement au personnage interprété par Powers Boothe, et qui se révèle tout sauf attachant. Hormis le personnage de Spencer (Keith Carradine), aucun des hommes de cette foutue section ne m'est apparu sympathique. Or, un survival ne peut être véritablement efficace que si le spectateur s'identifie et s'attache aux victimes. L'empathie est un élément indispensable à la réussite d'un film de ce genre.

Le rythme et l'action sont par contre au rendez-vous, et la mise en scène se révèle très inspirée. Walter Hill maîtrise son sujet, et ce jusqu'à un final très réussi dans le petit village Cadien. Un vrai ramassis de péquenauds à la fête ! On ne peut pas dire que cette population soit particulièrement mise en valeur dans ce film, mais bon... Sans Retour fait partie de ces bonnes surprises que l'on découvre par hasard, car très peu diffusé à la télévision et méconnu du grand public. Si le film commence à accuser son âge, notamment au niveau des effets sonores et de l'interprétation un peu forcée typique de ces années-là, l'ensemble s'avère efficace et très prenant, et figure en très bonne position au classement qualitatif des survivals.

Une série B à voir sans détour !

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Warhammer Warhammer
I am Legend - 1026 critiques
publié le 29/06/2012 - 14:07
8
 

Le cajun à la dent dure

Quand un groupe d'hommes au carctéres bien différents se retrouvent sans chef, c'est le bordel tout le monde sait ça(surtout avec les militaires). Si en plus ils se retrouvent pourchassés par des cajuns mécontents en pleins marais, alors vous imaginez dans quelle merde ils se trouvent. C'est toute l'histoire de ce trés bon survival, qui n'a pas grand-chose à voir avec "delivrance "comme on a pu le dire. Le scénar est simple mais efficace, les acteurs sont bons, les décors naturels des fameux marais conférent à ce film un cachet assez surréaliste et superbe. Cela dit il manque à l'ensemble une atmosphére peut-etre un peu plus lourde, ainsi qu'un peu plus de folie et de violence (qui n'enest pas totalement dénué non plus). Etant donné le peu de diffusion que jouit ce film, certains ne l'ont peut-etre jamais vus et je leur conseille d'y remédier au plus vite.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Willow Willow
America's Most Wanted - 591 critiques
publié le 16/02/2011 - 14:47

Réponse a dexter

Ben écoute, j'ai peut-étre mis tous les acteurs dans le même sac, mais c'est parce que j'ai fait une globalité! Je venais de visionner Rituals, donc j'ai surtout comparé ces deux films dans ma tête. Et oui par contre j'ai réemlement deviné qui allait survivre ou non, quand ce n'est pas le cas je le dis aussi ne t'en fait pas. Je m'attendais peut-étre a autre chose qui c'est, car le seul passage du film que j'ai aimé c'est dans le village à la fin. Bref, si tu n'a pas vu Rituals, je te le conseille. En tous cas ton avis, non agressif était intérressant.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Dexter Dexter
Serial Killer - 475 critiques
publié le 16/02/2011 - 11:50

Réponse à Willow

Alors la, je peux dire que tu m'as scié ! Des acteurs peu convaincants ? Sorry, mais je ne suis pas d'accord. Pour moi, le jeu de Keith Carradine et de Powers Boothe ne souffre d'aucune lacune (putain, Powers Boothe peu convaincant, j'en tombe des nues !).

Tu dis qu'il est facile de deviner qui va vivre ? J'aurais été curieux que tu développes un peu.

Tu trouves le film Soft face à Délivrance? Question de goût... Délivrance est certes un putain de classique, mais Walter Hill n'y va pas non plus avec le dos de la cuillère en offrant des mises à mort d'une grande cruauté à ses personnages. D'ailleurs, John Boorman n'aurait sans doute pas trouvé degeu de les placer dans son film.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Willow Willow
America's Most Wanted - 591 critiques
publié le 15/02/2011 - 19:20

Mon avis

Le film est vendu comme un Délivrance mais n'arrive guère à la cheville de celui-ci. Des acteurs peu convaincants, des persos trop stéréotypés (facile de deviner qui va vivre ou non) les decors ne sont pas vraiment extra et pour ce qui est de l'ambiance, seul le dernier acte dans l'enceinte du village et de la population locale est stressante. Le reste est ennuyant et trés soft. Je vous conseille fortement Délivrance ou RITUALS.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Arkana Arkana
Graine de psychopathe - 117 critiques
publié le 26/11/2009 - 11:42
8
 

Carnet de route

Voilà un film qui commence fort... Des exercices militaires dans la jungle humide de Louisiane effectués mollement tout en conversant sur un potentiel rendez-vous avec des filles de joie dès le soir même pour la petite troupe de gardes nationaux. Ce qui pourrait sembler une caricature n'en est même pas une. Mais avant d'arriver à se faire faire une petite gâterie, il va falloir crapahuter sévère dans le bayou avec tout le barda et les fusils-mitraillettes chargés à blanc. (Des militaires qui tirent à blanc... ha ! ha !) Bon, arrivés devant une rivière en crue qu'il leur faut passer, ils décident d'emprunter des canots qui traînent sur la berge. Enfin, plus précisément avant de prendre cette décision ils vont tergiverser pendant 3 heures parce que bon, voilà, ça a beau être un emprunt, c'est pas pas honnête, tout ça... Euh, oui mais d'habitude ce que la grande muette souhaite devient aussitôt propriété de l'état. Mais là on a affaire à des gars sympa, polis et plein de scrupules. Après avoir choisi de laisser un petit mot sur place, ils finissent par s'approprier les canots en question mais arrivés au milieu de la rivière, voilà les locaux qui se pointent sur la rive et qui se retrouvent à être accueillis par une salve (de balles à blanc) qu'un petit malin de la garde trouve tordant de leur envoyer. C'est pour les kakis le début des ennuis. Traqués dans une forêt moite et collante de Louisiane, ils vont devoir s'organiser pour survivre.

C'est là que ce film prend tout son intérêt parce que cette chasse à l'homme par les cajuns, si elle reste bien réelle, n'est finalement qu'un prétexte à mettre en avant les dissensions qui peuvent très vite apparaître dans un groupe quand il se retrouve sous pression. Et ici, ça ne rate pas, une fois Peter Coyote descendu, la cohésion s'effrite vitesse grand V. Les clans se forment et tout le monde essaie de tirer la couverture à lui. Ce qui a pour résultat qu'à la fin du film, le nombre de morts dus aux cajuns est bien moindre que ceux dus aux pétages de plombs et aux militaires eux-mêmes. Et c'est bien le fond de ce film, de quoi est-on capable pour rester en vie ? De tout bien sûr, même d'écraser son prochain... en fait, surtout d'écraser son prochain (très influencé par Hobbes en fait "Southern Comfort")

Au final un bon film, solide et parfaitement réalisé soutenu par un excellent casting emmené par un Keith Carradine en grande forme. On aurait pu s'attendre à un peu plus d'agressions mais en fait tout se passe dans la paranoïa plutôt que dans l'action et Hill fait là un choix judicieux. On pourra quand même regretter ces inutiles scènes avec les cochons (-1) quand 2 des survivants débarquent à Plouc-City en fin de métrage, ça craint, dommage.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Dexter Dexter
Serial Killer - 475 critiques
publié le 31/03/2008 - 12:32

Bienvenue chez les cajuns

Une chose a ne pas faire pour des militaires en manœuvres dans les marécages de la Louisiane , volé les pirogues des cajuns et s’amuser a leur tirer dessus avec des balles a blanc car eux il seront vous choper quand il le souhaiteront , voila le topo , alors certes le décors peut paraitre a la longue monotone mais sous la direction de Walter Hill ca n’en sera nullement le cas , les trois premiers quart d’heures aura pour objectif la présentation des militaires de la on verra de qui tiendra ou craquera sous la pression ennemis (mais les apparence de certains seront trompeuse ) passer ce temps la menace des cajuns s’amplifiera , Walter Hill nous les montrera sous l’apparence de silhouette passant par ici et par la entre des arbres , se qui n’arrangera pas le moral de certains militaires en leur renforcent leur psychose déjà fortement présente , pour ne rien vous cacher le but des cajuns reste un mystère pourquoi font-ils réellement ça , car plus le film avance et plus il nous donne l’impression que s’être fait tiré dessus a blanc ou le vol de pirogue n’était qu’un prétexte pour dézingué du militaires , la seul réponse viendra d’un cajun à l’accent ch’tis qui dira (boudiou ont aime pas s’faire emmerdé !) valable ou pas ? comme excuses , pour moi oui , le tout ce finira d’une manière légèrement téléphoner au beau milieu des habitations des cajuns dans un final qui pour ma part ma fait monter la tension en flèche , pour terminer Walter Hill nous offre un très bon film avec une mise en scène de très bonnes facture (le passage ou les cajuns font tomber des arbres sur les militaires est excellente) au suspense allaitant et des personnages sympathique, un must quoi !

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Lebreihz Lebreihz
I am Legend - 2308 critiques
publié le 24/03/2008 - 22:36
8
 

Les militaires à l'honneur

Décidément ! les films anti-militaristes sont légions. Non pas que celui -ci le soit complètement, mais c'est une sévère critique non pas de l'encadrement d'un haut commandement, mais plutôt l'imbécilité d'une troupe d'homme. Car au début du film, notre bande troufions, se croient vraiment en pays conquis, en prenant les habitants du bayou pour des ploucs. Mal leur en prend, car l'un d'entre eux va commettre une erreur irréparable. Le film est dans l'ensemble un excellent survival, et on ne devine pas forcément la fin. Et de plus le réalisateur insiste sur le coté psychologique, en faisant apparaître des tensions entre les membres de la troupe qui sont tous en train de craquer les un après les autres.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Gripsou
Serial Killer - 779 critiques
publié le 07/03/2008 - 23:29
8
 

Yep !!!

Excellent survival prenant pour cadre le Bayou en Lousiane, et mettant une patrouille de la Garde Nationale aux prises avec des cajuns particulièrement agressifs, fermement décidés à trucider du citadin ! Avec Walter Hill à la réalisation, le divertissement est en général assuré, et ce film ne déroge pas à la règle. Un rythme soutenu et un très bon suspense tiennent le spectateur en haleine tout au long du métrage, le comportement de ces hommes traqués par des ennemis invisibles étant très réaliste : ceux qui paniquent, ceux qui réfléchissent à la meilleure manière de s'en sortir, et enfin les futés à la gachette facile, adeptes de la confrontation directe ... Les amateurs de survival devraient logiquement apprécier ce film, qui a par ailleurs très bien supporté le poids des années (27 ans déja !)

Avez-vous apprécié ce commentaire ?