Spirits

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de ROMAIN66

Mon avis

ROMAIN66 (Newbie - 12 critiques)
10
 
C'est LUI le plus grand film d'horreur de tous les temps. C'était la première fois que j'avais eu autant peur, grâce à ce film désormais j'adore les films d'horreur, c'est lui qui m'a donné goût à ce genre. Et le mieux est que je l'ai vu au cinéma, j'aimerais beaucoup le revoir et revivre l'angoisse que j'ai vécu. Ce film vous fait connaître la vraie peur, il vous laisse pas indifférent. J'adore ce film et pour moi il est la référence au niveau film d'horreur, il est presque parfait. Je le conseille vivement à tous ceux qui veulent vivre des émotions fortes.
publié le 02/06/2012 - 15:30
Portrait de Bzittt

Au Royaume du remake...

Bzittt (Graine de psychopathe - 199 critiques)
6
 
"Shutter", remake d'un film thaïlandais revisité par un réalisateur japonais et réécrit par un Américain... au vu de la très bonne version originale de trois jeunes réalisateurs aux noms a coucher dehors ça risque d'être dur de me ferrer, à savoir que si l'original ne brillait pas non plus par son originalité la parfaite maitrise des codes du genres et les scènes horrifiques saisissante m'avait à l'époque franchement plût.

Sachant cela , c'est non sans a priori que j'aborde ce "Shutter" sauce occidentale et j'avais déjà en tête d'en faire un comparatif après visionnage.

D'une manière générale peu de changement entre les deux versions. Voyons donc les plus notables.

La narration se concentre principalement sur le personnage masculin dans la version thai, ce sera sa femme qui sera mise en avant dans l'US, dans la version Thai le héros est un lâche complet, vrai faux coupable, dans la version US il fait nettement plus calculateur.

Quelques scènes horrifique sont pensées un peu différemment, bien que dans l'ensemble elle soit pratiquement similaire avec une scène clairement différente dans les deux métrages, la scène au lit précédent la conclusion, qui dans l'originale ne se passe d’ailleurs pas que dans la chambre, j'ai préféré celle de l'originale qui m'avait bien marqué (pour que je m'en souvienne aussi bien deux ans après) que le roulage de pèle du remake.

Évidement on ne peut pas passer à côté de l'occidentalisation des éléments horrifiques tant dans la représentation fantomatique que dans la symbolique. L'eau est beaucoup moins utilisée et pas de la même façon dans le remake et certaine scènes sont remaniées assez intelligemment car évidement certaine question de folklore ne se pose pas dans la version originale. Du coup le remake voit la disparition de certains personnages au profit d'autres n'existant pas ou n'étant pas développé dans l'original (comme l'assistante par exemple), les second rôles tiennent une fonction différente, didactique dans le remake et absolument nécessaire a l’héroïne ne serait-ce que d'un point de vu culturel, dans l'original il ne sont que des leviers pour faire avancer la narration, leur présence à l'écran est d’ailleurs nettement moins importante. C'est une des réussites du remake, prendre en compte le fait qu'il s'agisse d’étrangers à Tokyo et l'intégré aussi brillamment dans la trame.

D'un point de vu technique les deux sont également réussis avec un avantage certain de budget pour la version US et une photographie nettement au dessus. Et côté acteur, idem, rien a redire Rachael Taylor et Joshua Jackson sont impeccables bien au delà de ce à quoi je m'attendais, les acteurs de la version original était de mémoire également tout à fait crédibles.

Au final c'est une adaptation plutôt réussie, cependant au vu de l'original qui était très bon on peut se demander l’intérêt d'un tel remake, si ce n'est surfer sur une mode financièrement très rentable. D'autant qu'esthétiquement, techniquement et scénaristiquement il n'apporte rien d’essentiel.

S'il n'est pas franchement moins bon que son modèle il n'est pas non plus meilleur du coup pas indispensable cela dit je m'attendais déjà à tirer à vu sur ce "Shutter" alors que finalement il dépasse largement ce que j'avais imaginé, c'est pas si mal donc.

publié le 15/03/2012 - 01:45
Portrait de Arkana

Respectez les limitations de vitesse

Arkana (Graine de psychopathe - 117 critiques)
8
 
A l'est, rien de nouveau. En tout cas quand ce sont les remakes américains qui s'y collent. Pourquoi déjà ? Ah oui, pour une meilleure compréhension pour les pauvres petits occidentaux bouchés que nous sommes... Mais là pour le coup, on transporte l'histoire au Japon où Ben, photographe de son état, vient d'être muté et où il s'installe avec son épouse. Peu de temps après leur arrivée alors qu'ils rentrent chez eux, ils renversent une jeune femme qui reste introuvable malgré leur recherche. Suite à cet accident, une figure floue apparait sur tous les clichés que fait Ben... C'est le début des ennuis paranormaux pour ce jeune couple.

Longuet il l'est mais pour un remake ce film tire les bonnes ficelles et si on est parfois tenté de piquer un petit roupillon entre deux développements, la fin et son twist finissent par pointer le bout de leur nez et on ne regrette pas d'avoir attendu pour savoir. Des comédiens convaincants au service d'une réalisation honnête... finalement pas l'hécatombe que j'attendais. Une bonne surprise pour le coup.

publié le 03/11/2009 - 13:36
Portrait de KANNE1979

Mon avis

KANNE1979 (Graine de psychopathe - 97 critiques)
4
 
Je mets 3 car j'aime bien la culture nippone et les paysages du film...
publié le 13/10/2009 - 23:47
Portrait de Lebreihz

Photo voilée

Lebreihz (I am Legend - 2309 critiques)
6
 
Hum !, je dois dire que tout cela n'est pas nouveau. En fait on s'ennuie pas mal dans ce film ou s'alternent apparitions, et photos voilées. Par contre ce qui est intéressant c'est que l'on nous montre le Japon et ses moeurs d'un point de vue occidental, alors que l'ensemble est réalisé par un oriental. Mais bon je dois dir'e que le film est longuet, la fin par contre relève largement l'ensemble, car elle est curieusement sordide, et intéressante d'une certaine façon, je me demande si il n'y a pas là la volonté du réalisateur de traiter de la place de la femme dans la socièté Japonaise ?
publié le 12/11/2008 - 21:15
Portrait de Spawn

Ennuyeux

Spawn (Serial Killer - 702 critiques)
6
 
Je n'ai pas vu l'original mais celui m'a gonflé et je me suis fait chier. Un scénario en rien original et toujours la petite fille brune aux yeux chelou qui traine toujours dans les films de fantômes asiatique. Je sais pas si c'est le fait que en ce moment ils n'arrêtent pas de nous faire ces remakes à la sauce américaine et que on en voit de trop qui me saoule, mais je le répète je me suis fait vraiment chier. Pourtant les acteurs sont bons et la photographie est très propre et c'est pour ça que je met 5/10 mais l'originalité fait cruellement défaut.
publié le 02/09/2008 - 20:36
Portrait de Punisher84

Souriez, vous êtes photographié !

Punisher84 (I am Legend - 1390 critiques)
8
 
Le point fort du cinéma asiatique c'est qu'il nous apporte quelque chose de nouveau à chaque film. Une qualité qui en fait le cinéma le plus talentueux dans le domaine du fantastique. Mais si vous n'êtes pas "préparer" à regarder ce genre de long-métrage vous ne vous en sortirez jamais. Difficile alors pour nous occidentaux de réellement assimiler tout ce que veut nous faire passer ce genre de film. C'est pourquoi dans le cas présent je pense que les remakes sont une très bonne chose. Evidemment; encore faut-il qu'ils soient réussis ! Ce qui était le cas de THE GRUDGE (le un, pas le deux !) et à plus forte raison l'excellent THE RING (le un, pas le deux ! Rebelote...). SPIRITS (titre enfantin) est le remake de SHUTTER. Bon petit film thaïlandais doté d'un scénario original et d'une fin magnifique et terrifiante. D'entrée de jeu, je fus très étonné de voir que le film se passait au Japon et non pas en Thaïlande comme dans l'original. Est-ce une façon de continuer de surfer sur le sucés des remakes d'antant ? Je ne sais pas mais ce changement radical de décors (et de culture) n'entache en rien l'histoire, très respectueuse du matériel d'origine et ce même si le décor change. Un couple de jeune marié débutant une nouvelle vie au Japon et s'apercevant qu'ils sont suivis par un mal étrange et ce depuis plus longtemps qu'il n'y parait. Scénario assez simple aux premiers abords mais qui recel bien des surprises. Même pour ceux qui comme moi ont déja vu l'original de Banjong Pisanthanakun et Parkpoom Wongpoom. Bavo au scénariste Luke Dawson. Tiens Dawson, ça tombe bien car c'est Joshua Jackson qui s'y colle ! Enervant en Pacey Witter durant des années, il remonte sa cote dans THE SHUTTER en incarnant un jeune photographe tourmenté. Excellente et étonnante interprétation de la part de Joshua Jackson ! Le reste du casting s'en tire avec les honneurs même pour Rachael Taylor. Type même de comédienne blonde qui croie tout savoir. Banale au départ, elle s'en tire avec les honneurs en incarnant un rôle qui aurait pût la jeter aux oubliettes. Ce qui n'est pas à jeter par contre c'est la manière dont le réalisateur gère la situation. En effet, difficile de renouveler les stéréotypes surtout quand il s'agit d'un remake américain d'un film de fantôme asiatique. Opération plus casse gueule que de donner une suite à un slasher. Ô surprise ! L'on frémi pas mal de fois devant les séquences de frousses proprement dites. Du très bon travail car il n'arrive pas toujours ce que le spectateur croît. C'est donc avec beaucoup de surprise que l'on avance dans le film au fur et à mesure que l'histoire se déroule. Jane se baladant dans l'immeuble en mitraillant les alentours au polaroïd pour trouver LE fantôme. Terrifiant ! Jane et Benjamin lorsqu'ils découvrent l'horrible vérité, magnifique ! L'ultime tentative de Ben, incroyable ! Et la fin... Mais quel final ! Pour vous dire, je fus plus étonné que dans l'original même si sa fin est strictement la même ! Je peux maintenant le dire sans craintes : j'ai mieux aimé SHUTTER 2008 que SHUTTER 2004 même si celui si est visuellement plus beau. Mais il serait injuste de dire que le film est meilleur car les cultures asiatiques et européennes (et américaines de surcroit) sont totalement différentes. Malgré ça, le réalisateur à sût monter un film très soigné avec un scénario identique à son ainé mais toujours impressionnant. Alors pourquoi s'en priver ?
publié le 16/07/2008 - 12:44

Derniers commentaires