Les Révoltés de l'an 2000

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Lebreihz

Attention aux enfants

Lebreihz (I am Legend - 2309 critiques)
8
 
Ce film c'est bien simple, est une terreur à lui tout seul. En fait l'idéal est de ne jamais lire le résumé, comme ça vous allez de surprise en surprise tout au long du film.
publié le 26/07/2011 - 18:09
Portrait de Punisher84

Forever Young

Punisher84 (I am Legend - 1390 critiques)
8
 
Si vous ne savez pas si vous êtes capable de tuer un enfant, regardez Les Révoltés de l’an 2000. Vous ne regretterez pas de (re)découvrir le meilleur film d’ « enfant » dans le domaine de l’horreur. Une horreur réaliste et toute aussi monstrueuse que le pire film gore jamais tourné. Le long-métrage touche là ou ça fait mal sans jamais tomber dans le voyeurisme. A ce titre, il y a beaucoup de passages suggérés faisant froid dans le dos. Mais comme je dis souvent tout ceci n’aurait eu aucun effet si le casting n’avait pas suivi. Les comédiens, adultes comme enfants, sont tout à fait bluffant et à mille lieux des belles tronches des films comme The Children de Tom Shankland. Contrairement au très sympathique mais creux Les Tueurs de l’éclipse, Narciso Ibáñez Serrador s’attaque à un sujet difficile : la guerre. Mais surtout les millions d’enfants qui en sont victimes. A ce titre, je ne manquerais pas de souligner l’excellent générique d’introduction. On peut considérer le film comme une bande de science-fiction. Personnellement, je le prends surtout comme un avertissement. En effet car si on ne fait pas quelque chose, les enfants se retourneront un jour contre nous. Peut-être pas comme dans le film mais il suffit de regarder de nos jours autour de nous. Se rendre compte comment les jeunes insistent sur leurs droits en faisant comme si leurs devoirs n’existaient pas. Je crois que le réalisateur était en avance sur son temps et cela ne m’étonne guère que la censure s’en soit mêlée. Décidemment, il sont le chic pour dénicher les meilleurs films (rires). Le sujet est donc excellent et conduit de manière réaliste et forte par son réalisateur. Il est clair que le scénario n’est si épais que ça mais il s’agit avant tout de culpabilité, de courage et de sang-froid. Le tout baignant dans une atmosphère de peur constante mise en valeur par des décors somptueux et des comédiens concernés. En 2010, il reste toujours le meilleur dans son genre.
publié le 26/05/2010 - 12:20
Portrait de Willow

Mon avis

Willow (America's Most Wanted - 591 critiques)
6
 
Bon film, mélange de Hitchock et Long week-end. Un peu flippant, et un bon final.
publié le 13/02/2009 - 23:44

Bonne ambiance

Langanay (Serial Killer - 857 critiques)
8
 
Sympa série B, le début du film avec un couple qui arrive sur l'ile déserte instaure une ambiance, une légère tension. Par la suite, faute à un scénario en dent de scie, l'intérêt sur l'histoire n'est pas maintenue. Dommage car le sujet est excellent, les enfants font peur et leur rire donne froid dans le dos.
publié le 14/09/2008 - 14:05
Portrait de Carth

Gunslinger kids

Carth (Serial Killer - 711 critiques)
8
 
Belle expérience que ces "Révoltés de l'an 2000", douteuse traduction du "Quién puede matar a un niño" bien plus logique. Sorte de survival horror dans un décor rappelant les westerns italiens, le film prouve que la nuit n'a jamais et ne sera jamais un prétexte à la peur. Seuls les tâcherons filment la nuit pour instaurer une peur qui ne découle ni de la musique ni de l'interprétation des acteurs. Les Révoltés de l'an 2000 marche donc parce que le combo mise en scène au sommet et musique d'ambiance atteint un degré d'intensité assez ultime pour un film maritime. Les enfants portent le poids du crime sur leurs épaules, leur regard insolent effraye davantage qu'un coup de slash dans la jugulaire. Si le film a vieilli et n'est EN RIEN le chef d'oeuvre dit un peu partout, il est une série B extrêmement efficace, culminant dans un final noir pessimiste et tétanisant parce qu’il ricane. Osé et bien exécuté.
publié le 09/08/2008 - 18:55
Portrait de Anthropophagous

Qui pourrais tuer un enfant ?

Anthropophagous (America's Most Wanted - 367 critiques)
10
 
Véritable film choc "Quien Puede Matar a un Nino" peut s'averer comme l'un des films d'horreurs les plus effrayants jamais faits. Et il réussi avec brio à en faire partie.Ici point de méchants monstres ou assassins pas beaux,mais des enfants, enfants au visage angeliques mais qui finiront par montrer leurs vrais nature. Le film est basé sur une question simple : Qui peut tuer un enfant ? Qui pourrait en arriver à faire une telle chose ? Mais le film se base aussi sur la dénonciation que les plus nombreuses victimes des guerres ,famines etc,étaient les enfants,tout ceci est expliqué lors du génerique du début de 7 minutes très violent ,montrant des enfants victimes de la guerre ou des famines avec en musique de fond,des enfants entrain de chanter. Car dans ce film,les enfants se rebellent en quelques sortes face à "l'adulte" ,le responsable des guerres ,des famines etc...Tout ceci n'est que question de vengeance ,mais pour les enfants dans le film, le meurtre devient plus qu'une simple vengeance, il devient un jeu. Revenons au desormais au film. Beaucoup de films d'horreurs se déroulent de nuit, nuit qui est synonyme de terreur, mais ici non ,le film se deroule presque tout long en plein jour, et le film parvient à se montrer flippant, très flippant, chose rare. Ce qui effraie dans ce film, ça n'est pas le suspense,car il y en a peu, mais ce qui effraie, ce sont les enfants, et surtout l'ambiance.Le village où se retrouve le couple est desert, il n'y a seulement que les enfants qui les guettent en riant,le sourire aux lèvres et pressés de passer à l'acte... Le film se termine dans un final d'une rare violence, provoquant une intensité rarement ressentie dans un film, un final aussi beau que cruel .
publié le 04/08/2008 - 01:10
Portrait de Dexter

Derriere l'enfant, l'ennemie

Dexter (Serial Killer - 475 critiques)
10
 
Passé une intro de près de dix minutes, montrant la misère que peut engendrer la guerre sur des enfants, appuyée d’images crues, morbides et enlevant tout envie de rire, même au plus endurci, faisant par la même occasion penser que certains de nos problèmes sont insignifiants, contrairement au leurs. Narciso Ibanez Serrador signe ici, un film, poignant est à la morale assez monstrueuse, montrant des enfants voulant prendre le controle de l’humanité. Pour cela leurs méfaits débuteront sur l’île d’Almanzora toute petite île ou s’échoueront un couple de touristes, Tom et Evelyne, venues pour la tranquillité de celle-ci. Tranquille ca c’est moins sur ! Narciso Ibanez Serrador arrive sans peine à instaurer un climat désertique, accablé par une chaleur caniculaire amenant une sensation de peur assez poussée que finalement, à la présence de Tom, nous pourrons avoir un soupçon de soulagement et de sécurité. Ainsi peut débuter la quête du couple, sur la disparition des adultes de l’île, et pour cause, au plus ils avanceront dans leur enquête, plus ce qu’il trouveront leur glacera le sang. Voulant au début ne pas croire ce qui se déroule sous leurs yeux(voir comment le mari d’Evelyne trouve une excuse à une fillette qui venait juste de massacrer un pauvre vieillard à l’aide da sa propre canne) Le film continue de nous montrer la descente aux enfers pour ce gentil couple apparemment sans histoire mais qu'à celà ne tienne, Serrador n’oublie pas que les assassins sont des enfants et les fera agir ainsi, ils joueront comme si de rien était(avec des cadavres) riront, feront en gros ce que feraient des enfants de leur âge…a quelque exceptions près. Mais pourtant Tom, un adulte aimant les enfants, devra faire violence à ses sentiments envers eux, avec brutalité et dégout, ne serait-ce pour obtenir une chance de s’en sortir. Les révoltés de l’an 2000 s’est révélé à mes yeux agréablement plaisant à suivre. Serrador, maitrise plus que son film ,il lui a carrément donné une âme.
publié le 16/07/2008 - 16:22
Portrait de Goodmad

Chef oeuvre ultime!!

Goodmad (Serial Killer - 874 critiques)
10
 
J'ai jamais rien vu d'aussi inquiétant sur les enfants depuis Battle Royale (Les révoltés de l'an 2000 est plus inquiétant et plus terrifiant). Les enfant sont vraiment inquiétant dans ce film. On commence avec des images et vidéos choc de la guerre où on peut remarqué que les enfants prennent et subissent les conséquences des conneries crée par les adultes, donc on peut penser que la rage que les enfants ont auprès des adultes est une vengeance. Ceci ce prépare (et on le sent) dans le monde réel, sauf que dans notre monde les enfants sont juste des sales mômes alors que dans le film ils sont purement méchants. La censure a massacré ce film, ce qui prouve que la censure est bête comme ses pieds, car ce film nous avertis du danger à venir, mais la censure croit nous protéger de la violence du film, mais en réalité elle nous aveugle. Un Chef oeuvre Ultime, à voir impérativement, oubliez le reste et les autres films, visé ce film, franchement, FAITE LE! vous ne serez pas déçu du voyage et ça va franchement vous faire posez de sérieuses questions.
publié le 12/07/2008 - 01:18