Forest Warrior

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Nandrolone

Chuck Norris

Nandrolone (Serial Killer - 726 critiques)
5
 

Enfin ! Chuck commençait à me manquer depuis le temps, et c'est avec une de ses plus respectable oeuvre cinématographique que je renoue avec les aventures de l'unique et seul dieu de notre univers. 1H33 de pur plaisir onirique.

Et ça commence bien, image dégueulasse en 4/3 et gros plan viril sur notre Chuck Norris affublé d'un poncho indien acheté au magasin de déguisement du coin. Et notre Chuck court à travers la forêt, avec le regard du mec hyper futé qui ne doute de rien, accompagné d'une musique tirée d'un spectacle du Puy du Fou.. magistral !

Il est pourchassé par des brigands sanguinaires qui en veulent à ses arbres, mais Chuck ne se laisse pas faire et ça se fini, comme de coutume, en baston.. Il casse la gueule des six inconscients qui ne mouftent pas d'un poil.. malheureusement un septième caché dans les fourrés lui explose la tête à coups de fusil.. Ainsi commence la légende de Mc kenna (incarné avec brio par Chuck donc..) que raconte pour l'occasion Uncle ben's (le vendeur de riz) autour d'un feu à des enfants en totale admiration. raconté comme ça c'est pas terrible mais en fait c'est hyper puissant !

Au début c'est plutôt sérieux, ça tient la route est on assiste à un vrai pamphlet anti-déforestation, le rôle de Chuck en défenseur des arbres en es sublimé. c'est le premier quart d'heure. Ensuite ça part en couille et on remarque que les journées de tournages suivantes on dû être bien trop arrosées.. Les aventures des gamins (les Goonies Low cost) ne sont pas crédibles pour un sous et le film par en totale roue libre sur la dernière demie heure, l'humour (mal maîtrisée) prend le dessus sur l'idée initiale, là on rentre carrément dans le grand-guignol, et même dans le cartoon lorsque Chuck assène ses coups de point et autres coups de chaussure de sécurité dans les cotes, ça devient parodique et absolument débile ! Chuck incarne alors le rôle d'un super héros de la forêt qui se transforme en Ours ou en ce que vous voulez, se déplace sans bouger, et stoppe des tronçonneuses à mains nue.. C'est tellement con...

J'ai eu deux fous rire pendant le visionnage, un vers la fin quand il ce pointe avec sa femme et un après (le contre coup de l'émotion certainement)... Forest Warrior est donc un vrai et BON nanar signé Aaron Norris ! Débile, improbable, mais à l'instar d'un bon vieux épisode de Walker Texas Ranger; efficace ! Que celui qui ne c'est jamais passionné, même sur un malentendu, pour un épisode du ranger me jette le premier tronc d'arbre à travers la gueule!

publié le 22/01/2017 - 22:31

Derniers commentaires