The Pledge

Portrait de Fab-4

Sean Penn, t'es flippant...

Fab-4 (Serial Killer - 652 critiques)
5
 

Dans le froid de Reno - Nevada, un flic prend sa retraite au moment où une affaire d'homicide sur une fillette éclate.

Froid et malsain, le film provoque un certain malaise. Nous sommes au sein d'une Amérique profonde, religieuse, appauvrie et peuplé de personnages pas très nette, s'accrochant à ce qu'ils peuvent...

Une "certaine" lenteur s'installe, rendant l'ambiance tout à fait étrange mais surtout rendant le fond vraiment ennuyeux. Le final, assez frustrant bien qu'original, nous laisse sur un goût de très inachevé.

Cette oeuvre ne me convainc pas, c'est long et soporifique. Audacieux et bien réalisé, cela plaira certainement à d'autre...moi je n’accroche pas au rythme, à l'écriture et à l'ambiance.

A essayer...

publié le 08/08/2017 - 19:55
Portrait de Goodmad

Excellent

Goodmad (Serial Killer - 874 critiques)
Un excellent thriller, rien à dire, bien du debut à la fin (surtout à la fin), j'ai adoré l'histoire, un pauvre vieux flic qui veut pas prendre sa retraite parce qu'une mère en larmes l'a fait promettre de retrouver l'assassin de sa fille, j'ai trouvé ça super comme idée. Nicholson est excellent comme d'habitude. A voir.
publié le 12/06/2008 - 13:19
Portrait de Punisher84

La Penn de mort.

Punisher84 (I am Legend - 1390 critiques)
Une chose est certaine, aprés avoir vu THE PLEDGE l'on devine assez facilement ou est parti la moitié des 45 millions de dollars de budget. Au toujours incroyable Jack Nicholson ! Voilà la star qui porte un film, déja lourd de sens, à bout de bras. Voilà le premier point fort de THE PLEDGE. Un comédien de talent qui n'a plus rien à prouver depuis longtemps. Une interprétation toute en justesse et en retenue qui cotoie les meilleures seconds rôles jamais vu. Je pense surtout au trop méconnu Aaron Eckhart, alias le futur Harvey Dent. Sam Shepard, Helen Mirren, Tom Noonan, Robin Wright Penn, Benicio Del Toro, Mickey Rourke,... etc Un casting de ouf à faire tomber Steven Seagal dans les pommes. Mais ce casting en or massif n'est pas celui d'un thriller sophistiqué mais bel et bien celui d'un drame humain trés refermé sur lui-même. La fin de carrière (et de vie) d'un homme seul qui à fait une promesse. THE PLEDGE raconte cette histoire avec comme toile de fond une enquête policière d'un classicisme attirant. Sans s'y méprendre, il s'agit bien là d'une descente aux enfers. Aussi douce soit telle dans la forme elle n'en demeure pas moins effrayante car le spectateur s'attache rapidement au personnage de Jerry Black. Et comme un excellent film n'arrive jamais sans ses afficionados de la destruction facile, je dirais que si je devais trouver un petit détail et bien il serait le suivant : les deux heures du film paraissent plus longues. Mais pour ma part cela n'est certainement pas un problème. Au contraire ! Il fallait du temps pour bien saisir la trame "mentale" du film. Je dis mental pour vous mettre sur la voie car en fin de compte, c'est bien de ça qu'il s'agit. Rien à dire du coté de la réalisation, toujours impeccable chez son réalisateur. Je dirais même que c'est son meilleur film aprés THE INDIAN RUNNER (sans avoir vu INTO THE WILD). Et si vous êtes déçus de ne pas avoir assisté à une poursuite 'thrillerresque" hollywoodienne et bien allez vous faire voir chez les grecques :-)
publié le 03/06/2008 - 10:44