En Quarantaine

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Fab-4

En Quarantaine, comme le peuple américain...

Fab-4 (Serial Killer - 909 critiques)
5
 

Si vous avez vu REC avant celui là vous allez certainement être peu emballé. Mais pour qui n'a pas vu l'original, ce remake reste un bon film...forcément, il se contente de copier son grand frère sans jamais l'égaler.

La petite Carpenter déjà n'est pas la meilleur trouvaille pour ce film. De plus on se concentre ici un peu plus sur les personnage et la raison des phénomènes. On perd alors un peu d'angoisse générale. Les dialogues de ces personnages à la sauce US sont également bien moins dans l'esprit.

Les quelques scènes modifiées ou ajoutées ne sont pas d'un grand intérêt. Et tout ce qui est repris de REC est bien moins efficace ici. C'est long même parfois... La goutte d'eau qui fait déborder le vase est la scène des coups de caméra. A partir de là j'ai vraiment sombré dans l'apoplexie...ayant toujours en tête la version d'origine et me sentant dans l'incapacité de ne pas comparer les deux.

Encore un mauvais remake. Pourtant certains réalisateurs arrivent à faire de belle versions US, ça n'est pas toujours si mauvais, parfois même meilleur (rarement il est vrai). Je vous conseille par exemple ceux de La Colline à des Yeux, de Massacre à la Tronçonneuse ou de Halloween.

Pas un mauvaise film mais un mauvais remake.
Alors voilà, bien inutile tout ça, sauf si vous n'avez vraiment pas l'occasion de voir REC......
A découvrir ou carrémen à ne pas voir.

publié le 08/08/2015 - 11:40
Portrait de Nandrolone

Quarantaine

Nandrolone (Serial Killer - 726 critiques)
8
 

Ba non de dieu ! Vous êtes dur avec ce film ! Moi qui avait eu un mal fou à "rentrer" dans REC° l'original, j'ai trouvé ce remake beaucoup mieux, beaucoup plus plaisant à suivre. Et pourtant j'étais partis avec des aprioris énormes, que ce soit un remake d'un film que je n'est pas particulierement adoré déjà et surtout qu'une actrice assez connu, Jennifer Carpenter qui à joué plusieurs années dans une série bien connu surtout. Je me suis dit que ça ne prendrai pas dans un film qui veut nous faire croire à un documentaire, eh bien non au contraire ! le début fait très "Journaliste en immersion" dans la caserne, la suite également est mieu foutu. Pour moi tout est "plus", plus dur, plus réaliste, plus gore, plus sanglant, plus oppressant. Et personne me fera changer d'avis, c'est mon ressenti personnel.

Que l'on aime pas le principe du "remake" est normal mais quand le film est de qualité faut aussi le reconnaître et pas lui mettre un 3 ou un 4, surtout que tout est loin d'être copié collé, faut pas exagérer non plus.

publié le 02/05/2015 - 03:40

Copié collé

Orion666 (Graine de psychopathe - 188 critiques)
2
 
Aaaaah, les américains. Leurs fast-food, leurs superproductions, leur puritanisme et leur opportunisme aussi.

On prend Rec, on change juste l'équipe et 2-3 détails et on sort Quarantine. Sérieux, ils ont osé! Le pire c'est que certains ont probablement aimé. Les acteurs sont à la ramasse, l'histoire ben c'est Rec pur et dur. Mais ce qui tache en plus du fait d'être un pompage ignominieux du film espagnol, c'est le rajout d'un tas de trucs idiots et inutiles: origine du mal frappant l'immeuble (sûrement pour faire plus réaliste et pas choquer les ptits puritains croyants des states), blagues salaces (au moins on sais comment c'est en Amérique maintenant...), véritables caricatures d'êtres humains dans leurs rôles, ajout de gore qui ne choque même pas tellement on s'endort, surjeu et illogisme total dans les réactions, caméra vraiment trop propre...

Après avoir appris qu'il avait fallu deux, oui DEUX, "scénaristes" pour pondre cette daube j'ai finalement accepté de voir les américains comme une bande de décérébrés, même les zombies de Romero sont plus futés.

publié le 20/06/2013 - 15:58
Portrait de Punisher84

On (rec)commence ?

Punisher84 (I am Legend - 1390 critiques)
4
 
Le film est vraiment un cas à part intéressant à étudier. Il serait idiot de le qualifier de merde sans essayer de voir plus loin. Difficile car en apparence tout est contre lui et il sent vraiment la bouse. D'un côté, il y a le film en lui-même et la sensation générale qu'il fait ressentir. De l'autre, il y a son statut de remake « rapido presto » et tout ce qui s'y rapporte. Quand j'ai pesé le pour et le contre ainsi que le bon et le mauvais, j'en suis arrivé à la conclusion que le film est abusivement fustigé mais qu'il ne mérite pas que l'on soit tolérant ou même empathique avec lui. Et le fait qu'il y ait beaucoup de plans copiés sans vergogne ne joue évidemment pas en sa faveur. L'ambiance est sympa et certaines scènes gores aussi mais le film pue tellement l'opportunisme que je ne peux lui trouver d'excuses valables. Même le nom du personnage principal n'a pas été changé ! S'il y en a un qui ose me dire que Jennifer Carpenter a des allures d'espagnole, je l'étrangle moi-même. Ajoutez à cela l'impression de déjà vu qui ne fait que rajouter une couche sur le dos déjà bien chargé de notre rage à nous, spectateurs. C'est en plus assez mal joué mais au point ou j'en étais dans le film, je m'en foutais un peu. Le plus drôle étant qu’il fallut deux scénaristes, John Erick et Drew Dowdle, pour ré-écrire (grands rires) le scénario de Balaguero et consorts. En plus d'être fainéants, les américains ont maintenant inventé le film remake cambrioleur nul en géographie qui sert à rien.
publié le 15/03/2012 - 23:39
Portrait de AqME

De la pâle copie

AqME (America's Most Wanted - 604 critiques)
4
 
Le cinéma américain est relativement bizarre. En effet, j'ai parfois l'impression qu'il se fout de la qualité de ses métrages et qu'il s'intéresse de plus prêt au pognon et au recette du box office. Avec en quarantaine, on peut avoir une sorte de confirmation de cette pensée, puisque seulement six mois après la sortie de [rec], film espagnol de Jaume Balaguero, voici que John Erick Dowdle sort son remake. Les américains sont-ils aussi fermés d'esprit qu'ils n'ont pas eu la décence de voir le film espagnol, et donc, le vilain réalisateur à penser à se faire un fric monstre sur ce film? Je pense bien que oui, car quand on regarde le film d'un bout à l'autre, on remarque bien que le film est quasiment identique plan par plan. Alors cela vaut-il le coup? Rajouter deux scènes supplémentaires est-il pertinent? Les acteurs américains sont-ils meilleurs que les espagnols?

Le scénario est vraiment en tout point identique à Rec. En gros, une journaliste veut filmer de nuit des pompiers en espérant une intervention. Les premières minutes montrent une caserne tout ce qu'il y a de plus normal avec son lot de mecs machos et de héros en herbe. Puis une intervention survint et voilà notre équipe qui s'en va vers un immeuble à la rencontre d'une vieille dame qui sera tombée dans son appartement. Bien entendu, la contagion commence, et l'horreur va commencer avec son lot de morsures et de sang. Si tout cela semble assez bon, on reste forcément déçu car on se retrouve devant un film déjà vu et qui n'essaye aucunement de se détacher de son remake pour renforcer une ambiance glauque ou pour mettre des personnages plus attachants. Donc forcément, quand on a aimé le premier, on reste peu surpris et on s'ennuie assez vite devant le métrage.

Mais finalement, le plus choquant dans tout ce fourbis, c'est qu'il en devient difficile de ne pas être méchant envers ce film, car s'il était apparu avant rec, on aurait taxé ce dernier film de daube. Bon, en même temps, c'est tout de même une copie de rec et aucun américain n'aurait eu l'idée de faire un film aussi couillu. L'ambiance qui se dégage du film reste bien sage et le réalisateur n'insiste pas, par exemple, sur la petite fille malade et préfère centré son image sur le vétérianaire et sur l'histoire du chien qui a la rage. Alors certes, l'explication est plus explicite, mais on reste dans de l'aseptisé purement américain. Il faut dire que les américains sont tellement cons, qu'il faut tout leur expliquer rapidement sinon, ils ne comprennent rien...

Les acteurs sont tout aussi aseptisés que l'ambiance elle-même. Jennifer Carpenter, qui joue l'atout charme du film, et la vedette, n'est en fait qu'un zombie de plus et son interprétation est purement et simplement mauvaise. D'ailleurs, son texte de fin se résume à trembler et crier alors qu'il faut faire le silence. Jay Hernandez, déjà vu dans le sympathique Hostel porte une interprétation sans envergure de pompier sauveur au grand cœur et cela n'aide pas le film. Pour le reste des personnages, on a une galerie vite oubliée avec un couple d'immigrés, des colocataires, une petite fille malade et un vétérinaire qui va devoir essayer de sauver des vies. L'accent qui est mis dessus dans rec est complètement ellipsé dans ce métrage et de ce fait, on ne s'attache à aucun des personnages. Même les zombies jouent mal, c'est pour dire! La grosse mémé en devient presque gentille, un comble!

Après il reste les effets gores et pour le coup, ils ne sont pas trop mal foutus. Malheureusement, Rec n'est pas Hostel et le film ne peut se reposer que sur le gore en outrance. Les amateurs apprécieront la fracture ouverte du pompier qui tente de remarcher avec cette jambe et le gros zoom dessus. Certains préfèreront le rat écrasé avec les boyaux à l'air. Bref, niveau gore, il y a de quoi faire, mais les contaminés ne sont pas vraiment effrayant, la faute à une caméra beaucoup trop vivace qui gâche tout le plaisir des scènes d'action. Il faut dire aussi que le rôle de la petite fille, qui été si effrayante dans l'original, reste vraiment amoindri dans ce remake et du coup, ça fait un effet en moins. Putain de puritanisme américain.

Au final, en quarantaine est un remake inutile qui ne fera jamais avancer le cinéma. Le divertissement n'est pas au rendez-vous pour ceux qui ont vu le film ibérique, et pour les autres, ils y verront un énième film de zombies filmé caméra à l'épaule façon documentaire comme c'est la mode actuellement. Ce métrage prouve que le cinéma américain est en perdition d'idées et que faire des copies de films européens reste, pour eux et pour les spectateurs américains si chauvins, une solution miracle et bankable. L’Europe serait-elle le berceau des meilleurs idées de films d'horreur. Le preuve en est avec Morse qui est devenu Laisse-moi entrer en très peu de temps. A quand un remake du Père Noël est une ordure?

publié le 13/12/2011 - 19:09

Oublié, très vite

Langanay (Serial Killer - 860 critiques)
4
 
Aussi vite produit, aussi vite oublié, que ce film pas dirigé, avec une photo médiocre, une mise en scène faible. On cherchera vainement un quelconque intérêt à ce film, même quand on aime le film de genre. Parfois, si on est bon public, on peut rire tellement les scènes d'horreur sont ratées, le plus souvent on reste affligé si on s'intéresse aux dialogues... Je plains si certains voulaient regarder REC et sont tombés malheureusement sur cette malfaçon.
publié le 09/08/2011 - 17:54
Portrait de Sardaukar

Un REC pour les nuls

Sardaukar (America's Most Wanted - 318 critiques)
6
 
Le problème de ce remake c'est: 'REC'. L'original l'est tellement, qu'il n'est pas possible de comparer cette version US à la version espagnole. De plus, 'quarantine' se voulant plus réaliste, plus didactique même, voire plus lisse. A chaque moment, on nous explique tout (virus, rage, ...). La version musclée 'made in USA' tombe à plat. Les acteurs sont moins bon et véritable comble pour ce film: "on rigole même". Pour exemple la 'zombie' qui se fait tuer à coup de caméra 'live' en gros plan!

Pour résumer, ce film m'a fait surtout regretter l’original et le plaisir qu’on éprouve à regarder un bon film.

publié le 29/08/2009 - 09:49
Portrait de Willow

Mon avis

Willow (America's Most Wanted - 591 critiques)
6
 
Alors pourquoi ce film? A part pour l'argent je n'y vois aucune autre raison. Car le film est un pur copier coller du terrifiant REC.

Certaines personnes crient au scandale quand ils voient des remakes comme Week-end de terreur, celui du bal de l'horreur où encore celui de fog, bien sûr ceux cité ne sont pas top du tous mais au moins ils nous présenter quelque chose de différent par rapport a leur modèle. Hors ici on est à l'identique, à part un peu plus de gore comme le pompier qui marche sur sa cheville bouffée, sinon le reste est identique. Ensuite les morts sont peut-être plus sanguinolentes mais jamais elle nous terrifient comme dans son modèle.

Ensuite une chose qui m'avait le plus fait flipper dans rec, c'est le passage final ou angela lisait les articles sur une fille possédait au Mexique, ainsi que l'enregistrement vidéo, a ce moment là je tremblais et c'est véridique, or ici rien du tout. Ensuite le plan final, aucune comparaison! le monstre ne fait pas autant peur que l'original qui était anorexique, ici rien du tout.

En conclusion un film pas autant efficace que son modèle, donc vraiment inutile. Dommage pour jennifer carpentr qui elle, est aussi douée que sa confrère espagnole.

publié le 24/07/2009 - 17:54
Portrait de Dante_1984

Je rec [Rec] et ça donne En quarantaine

Dante_1984 (I am Legend - 1124 critiques)
4
 
Remake des plus discutables de l'excellent [Rec], on peut se demander de la réelle utilité d'un tel film avec à peine 6 mois d'intervalle. Il ne me semble pas avoir connue une si grande rapidité pour produire un remake US sur son homologue étranger. En quarantaine est donc une copie conforme de [Rec], le talent et l'originalité en moins. D'ailleurs, on peut s'amuser au jeu des 7 différences pour tenter de démarquer les deux films dans leurs déroulements respectifs. Au final, En quarantaine empeste l'opportunisme mal placé ou comment se faire de l'argent sur les idées talentueuses de Jaume Balaguero. Préférez donc [Rec] et patientez pour sa suite, qui sera assurément meilleur que ce pseudo-film.
publié le 20/07/2009 - 22:58

Mon avis

Jujudu6210 (Copycat Killer - 32 critiques)
8
 
Personellement je l'ai trouvé aussi bien que REC meme si c'est vraiment du copier-coller. J'ai quand meme apprecié ce film.
publié le 26/06/2009 - 10:00

Pages

Derniers commentaires