La Cité de l'ombre

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de AqME

De la recherche de la lumière

AqME (America's Most Wanted - 604 critiques)
8
 
La cité de l'ombre fait partie de ces films relativement inclassable de part leur genre et de part le sujet qu'il traite. Néanmoins, on peut le ranger dans la catégorie des adaptations de bouquin jeunesse qui cartonnent. Pour situer le film, je dirai que l'on est dans un univers futuriste, où le monde commence à dérailler et dont certains scientifiques décident d'enfermer sous terre une ville de 200 habitants alimentée par un seul générateur. Au bout de 200 ans, une boîte doit donner des indications pour remonter à la surface. Hélas la boîte se perd et une jeune fille la retrouve et avec l'aide d'un garçon vont essayer de comprendre comment remonter à la surface surtout que le générateur commence à se barrer en couilles. En bref, on l'aura comprit, il s'agit d'un film destiné à un public jeune. Néanmoins, le rythme du film est assez lent, les dialogues plutôt intelligents et je pense que certains enfants auront du mal à comprendre certains passages. En fait, ce film semble plus intelligent que les films de la moyenne pour jeune public et c'est finalement pas plus mal. Les acteurs sont assez convaincants hormis la petite fille qui joue une sorte de débile. Tim Robbins est plutôt pas mal dans son second rôle de père mais Bill Murray est excellent dans son rôle de maire incompétent et ventripotent. Finalement il en résulte un film plutôt sympathique, qui n'a pas la prétention de rivaliser avec de grands films tel que Harry Potter mais qui finalement se trouve être plus intelligent et plus travaillé. Un film que je conseille de voir au moins une fois pour l'univers et l'ambiance très rétro futuriste et la fin pleine d'espoir.
publié le 27/05/2010 - 18:14
Portrait de Dante_1984

Injustement ignoré

Dante_1984 (I am Legend - 1124 critiques)
10
 
Dans une cité construite à l'aube de la fin du monde, des phénomènes étranges semblent être la cause de plusieurs dysfonctionnements au sein de la ville. Reflet d'une image de l'humanité tombée en complète désuétude après une apocalypse dont les causes ne nous sont pas expliqués (ce n'est pas le but du film, l'intérêt est tout autre), La cité de l'ombre nous entraîne dans un voyage extraordinaire au sein d'une époque incertaine. La ville possède une atmosphère étrange, envoûtante et merveilleuse. A elle seule, la cité compile les maux et les moeurs de notre société. Les effets spéciaux, bien que discrets, sont saisissants de vérité (Walden Media oblige) et c'est avec plaisir que l'on retrouve également Bill Murray et Tim Robbins en tête d'affiche. Je ne comprends pas comment ce film a fait un bide retentissant au box-office, lors de sa sortie en salle. Au final, La cité de l'ombre nous offre une aventure fascinante et haletante. Le film nous transmet un message subtil, mais à ne pas prendre à la légère : notre Terre est précieuse, arrêtons de gaspiller ses ressources avant qu'il ne soit trop tard. Pour ma part, je suis tout a fait d'accord, mais je pense que le point de non-retour est atteint depuis un certain temps. Etant de nature plutôt pessimiste (ou réaliste selon le point de vue), cela n'engage que moi. Un petit bijou de Fantasy à découvrir absolument.
publié le 12/08/2009 - 19:48
Portrait de Lebreihz

Et la lumière fut...

Lebreihz (I am Legend - 2309 critiques)
8
 
Ca commence par une description d'un univers de fantasy assez chargé, dont on se demande bien ou tout cela va nous mener. Et puis on se rend compte que la cité en question n'est qu'un gigantesque bordel mené par des dirigeants aussi inefficaces que menteurs. Alors certes, il y a des messages dans ce film, il paraît qu'ils sont d'ordre écologiques !, personnellement je n'ai pas vu cela. Je crois que l'on décrit plutôt un univers en décadence, ou le progrès technique a régressé, on ne connaît plus le télephone, et les électriciens compétents sont inexistants, quand aux dirigeants, il semblent incapable à résoudre les problèmes hormis par des discours auquels personne ne comprend rien, un peu comme maintenant quoi !. Cette citée est apparement un vase clos, et il est dangereux d'en sortir, d'ailleurs sortir pour quoi faire, car dehors ce ne sont que les ténèbres !, enfin c'est du moins le discour officiel. C'est la justement que le film est intéressant, car le réalisateur au lieu de pondre une fantasy formatée, prend le risque au contraire de la personnaliser. Il faut voir d'ailleurs l'extravagance des décors !Par contre, même si je dois reconnaître l'utilité des personnages de ces 2 jeunes, qui ont décidés de braver l'ordre établi, c'est normal !, les jeunes font toujours cela, c'est bien connu. J'ai un peu de mal à m'attacher aux personnages en eux-même. Mais malgré cela, c'est un film à voir, et le meilleur c'est la fin, c'est l'apparition de la lumière, qui éclaire à la fois le monde et les esprits, qui en étaient si cruellement privés.
publié le 25/07/2009 - 00:00
Portrait de DorianGray

Ember ...

DorianGray (I am Legend - 2000 critiques)
10
 
Je dois avouer qu'en attaquant ce film je ne savais pas à quoi m'attendre de bon ... le début m'a surpris ... et la surprise a continué ... vaille que vaille jusqu'à une finale particulièrement attachante ... j'adore ce film ! Le scénario tout d'abord est excellent et fait enfin une large place à ce que devrait être la fantasy de qualité (c'est-à-dire celle qui sort des sentiers ultra-battus par les seigneurs des anneaux et autres), l'histoire se suit avec un grand intérêt, les découvertes sont intenses et offrent à chaque fois une envie d'en savoir plus ... les acteurs sont formidables et c'est toujours un plaisir que de retrouver Martin Landau et Bill Muray dans des rôles complètement allumés ... les décors sont extraordinaires, penchant d'un coté vieille mécanique usée et territoires sombres et inconnus ... le tout a ce coté magique et déjanté que l'on attend souvent de pareilles réalisations ... Le message écologique ayant passé comme sur des roulettes avec pareille mise en scène, je ne peux qu'applaudir des deux mains et souhaiter bonne continuation à deux formidables jeunes acteurs : Saoirse Ronan, Harry Treadaway ... en espérant du fond du coeur que ces deux petits ne deviennent pas des tranches de lard et de charcuterie que l'on expose dans les boucheries locales hollywoodiennes où par principe économique autant qu'auto-satisfait un jeune acteur valable est un acteur nu !!!!
publié le 16/04/2009 - 10:01

Derniers commentaires