Shadowz - la plateforme de VOD

Identify

4.0/10
Identify

Critiques spectateurs

Réalisateur: Steven Gomez Avec Vanessa Kirby, Thure Lindhardt, David Ajala, Deborah Rosan, Tom McKay

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de LeWolfer LeWolfer
Graine de psychopathe - 89 critiques
publié le 24/05/2016 - 23:58
4
 

Dog Soldiers, sans le fun.

Film très bien fait, mais sans grand intérêt.
Scénario éculé, utilisant sans aucune vergogne toutes les ficelles du genre sans jamais envisager ne serait-ce qu'une nanoseconde d'en tordre une pour donner au film une ou deux minutes originales. Les surprises n'en sont pas (sauf pour les chanceux n'ayant jamais vu aucun film du genre Robotspascontents... et encore), les rebondissements sont aux abonnés absents, les revirements de situation sont prévisibles 10 à 15 minutes à l'avance... Le pire, au niveau de l'écriture, tient selon moi dans l'utilisation particulièrement décevante du cyborgisme (ou la cyborgalité ?), qui mine de rien est à la base de l'intrigue.
Réalisation très professionnelle, mais là encore sans rien qui sorte des sentiers battus. C'est bien tourné, certes, mais planplan, routinier même, endormant peu à peu le spectateur, ce qui est fort préjudiciable pour une série B orientée vers l'action. Et ici aussi, les atout technologiques des protagonistes sont très mal mis en avant. Et pourtant, il ne sont que 2 à avoir été boostés...
Les effets tiennent très bien la route, la plupart du temps. Hormis quelques plans bâclés, l'intégration des numériques est réussie, ceux-ci sont très crédibles, et leur animation est soignée. Malheureusement, la réalisation platissime en casse complètement le bénéfice, et n'octroie à aucune scène le moindre souffle. Vu le talent des graphistes, c'est fort dommage de sortir de là sans en avoir pris plein les mirettes.
Côté interprétation, les rôles secondaires, bien que déplorablement négligés par le scénario pérave, sont très justement joués. Par contre, le premier rôle masculin est assez insipide (mais je ne suis pas vraiment sûr que ce ne soit le fait que de son interprète : c'est pas évident de donner de l'épaisseur à un personnage creux), et le féminin yoyote du niveau à chier au pas mal (mais on lui pardonne : elle est jolie... mais elle se dessape pas).

Un divertissement plaisant à voir, pas fatigant du tout (ni pour le coeur ni pour le cerveau), qui ne marque le spectateur que par sa totale absence de démarquage.

PS : si vous avez aimé l'ambiance générale de Dog Soldiers, le métrage vous semblera agréable (mais il vous fera l'effet d'une insulte, si vous avez adoré DS) tant la trame générale fouette le copié-collé (à ceci près que les loupiots sont devenus des grilles-pains). Sauf qu'au moins, dans le film de Marshall, on rigole.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?