L'Assistant du Vampire

6.4/10
L'Assistant du Vampire

Critiques spectateurs

Réalisateur: Paul Weitz Avec John C. Reilly, Salma Hayek, Josh Hutcherson, Patrick Fugit, Willem Dafoe

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de AqME AqME
America's Most Wanted - 604 critiques
publié le 07/04/2012 - 17:30
4
 

Du vampire en crise d'adolescence

Les adaptations de roman de jeunesse ou pour jeunes adolescents au cinéma ont le vent en poupe ces derniers. Est-ce à cause d’un manque d’imagination des scénaristes? A cause de la facilité de prendre ce qui a déjà été fait? Ou alors de savoir que de jeunes lecteurs vont se précipiter dans les salles obscures pour voir leur livre prendre vie et ainsi rapporter plein d’oseille à l’industrie cinématographique? Après, les Harry Potter, les Narnia, Les Chroniques de Spiderwick, voici que se profile l’assistant du vampire narrant les aventures extraordinaires de Darren Shan, l’écrivain même du bouquin! Surfant aussi sur la vague de Twilight, on devine aisément quel est l’objectif des producteurs hollywoodiens. Néanmoins, certaines adaptations m’ont laissé d’agréables souvenirs comme Narnia et le prince Caspian ou encore les Chroniques de Spiderwick, alors pourquoi pas ce cirque du Freak? Bah, j’aurai du m’en doutais en voyant le casting et l’histoire, on est face à un bien piètre métrage pour jeunes attardés…

Le scénario est assez lénifiant il faut dire. On va voir deux jeunes garçons, Darren Shan, plutôt cool, travailleur et bien vu par tout le monde, autant ses amis que sa famille. Il est pote avec un autre jeune, qui est tout son contraire et assez brute. Darren est fasciné par les araignées alors que son pote est incollable sur les vampires. Un beau jour, un cirque des horreurs ambulant est en ville et il décide de s’y rendre pour voir de quoi il en retourne. Sauf que les monstres sont réels et que c’est Darren qui va se transformer en vampire. Il apprend alors que deux factions de vampires se font la guerre et qu’il est au milieu de cette guerre. Son pote, apprend la nouvelle, il est déçu et décide de rejoindre le clan adverse. Bref, rien de bien neuf sous le soleil des vampires. Le film n’est qu’un prétexte pour aligner des effets spéciaux, des monstres et quelques scènes bagarres sans grande envergure. Mais ce qui me gêne le plus, c’est que l’auteur se met en temps que héros de son propre bouquin, et je ne trouve pas ça judicieux. D’autant plus qu’il se la raconte grave dans le métrage et que je ne suis pas sûr qu’un tel livre est mérité une adaptation. L’ambiance, qui se veut gothique reste très superficielle et ne régale pas les yeux. Bien au contraire, tout semble faux, jusqu’au costume et maquillage que j’ai trouvé grossier, et beaucoup trop numérique. On est très loin des productions Hammer ou des films sur les cirques de monstres (je ne peux pas parler de Freaks de Tod Browning car je ne l’ai pas vu).

Au niveau des acteurs, on retrouve quelques têtes connues qui se sont littéralement fourvoyées dans ce film. On retrouve par exemple, John C.Reilly, que l’on a vu dans Carnage de Polanski, et qui campe ici un vampire gentil à la coupe de cheveu improbable et au look tout aussi improbable. Le gros défaut, c’est qu’il n’est pas crédible pour deux sous dans ce film et il fait un bien pitoyable vampire. On retrouve aussi Willem Dafoe, dans un rôle secondaire inutile ainsi que Salma Hayek en femme à barbe dans un registre qui lui va très mal. Pour les jeunes acteurs, on retrouve Josh Hutcherson, un acteur que je trouve pour le moins insipide et sans aucun talent. D’ailleurs, dans le film à part se la raconter ou encore forcer pour faire une émotion, il ne sert à rien. Le genre d’acteur qui aurait besoin d’un gros laxatif pour bien jouer. Et le héros est campé par Chris Massoglia, acteur d’une rare naïveté et qui reste surement le héros le moins charismatique du cinéma fantastique. Bon, il est vrai que les effets spéciaux restent assez corrects, mais là encore tout n’est pas parfait. Prenons pour exemple l’araignée du vampire, qui ressemble à une incrustation version Asylum et qui donc fait vraiment tâche. Certains monstres restent sympathiques, mais sans plus, car on les survolent pour se recentrer sur les crises d’adolescence des deux mongoliens.

Au final, l’assistant du vampire est un film plus que dispensable. Le scénario ressemble à n’importe quel film de vampire incluant deux castes ennemies, mais le tout est très édulcoré et vise résolument un public jeune et enfantin. Si vous voulez une comparaison, c’est du Underworld avec du Charlie et la Chocolaterie, en gros, quelque chose de relativement indigeste. Mais je me pose la question, si Darren Shan s’aime tant qu’il se met en tant que héros de son livre, pourquoi ne joue-t-il pas le rôle au cinéma? Ainsi, il pourrait embrasser pleinement son égo surdimensionné. Bref, un film très moyen, sans grande ambiance et pas du tout crédible. Je ne suis même pas sûr que les fans de vampirisme soient satisfaits de ce film.

Portrait de Sardaukar Sardaukar
America's Most Wanted - 318 critiques
publié le 18/09/2010 - 05:22
8
 

Fable pour…

…préados.

Et oui ma bonne dame de nos jours les vampires ne font plus peurs à personne. On est bien loin de Nosferatus et de ses disciples qui théorisaient notre petit monde. Adieu vision d’horreur et autres sombres tourments. Non aujourd’hui, le phénomène vampire pour ado (et consort) a tellement aseptisé l’original, que de Twilight à True Blood en passant par l’assistant du vampire, les vrais vampires pourraient faire leur « coming out » qu’aucun problème d’intégration ne se passerait. Bien au contraire…

Mais revenons au film, qui est un pur produit pour préados, contrairement à Twilight qui est un produit pour préadolescentes. Non ici, on parle d’amitié entre « garç… homme », de justice, d’affrontement entre le bien et le mal et on y trouve aussi une belle à sauver. Un véritable conte de chevalier pour petit garçon.

J’ai débuté ce film avec un apriori négatif, dut à sa note, mais avec une curiosité bienvenue. Et bien m’en à pris. Il ne faut jamais critiquer sans voir, ni connaître. Donc même si le film contient certaines faiblesses techniques et scénaristiques dues au budget et au cœur de cible de ce métrage. On est agréablement surpris par d’autres effets, détails et une certaine inventivité, pour ne pas dire prise de risque, dans la dynamique de l’image. Nan sérieusement, là où les valeurs sûres nous présentes toujours la même chose, il faut attendre ce genre de film pour se faire surprendre.

Pour l’histoire, n’ayant pas lut la saga, je la trouve tout aussi valable qu’un Harry Po’machin et autre Twil’truc. Pour les acteurs, ils surjouent, mais pourquoi pas, cela se prête bien à l’ensemble. On devine aussi très rapidement qu’il y aura une suite. Mais l’essentiel, c’est qu’arrivé à la fin, on se surprend à vouloir connaître la fameuse suite. Un exploit en soit.

Bref, un film sympathique dans la veine des productions actuelles qui est à son affaire. Mais, comme celle-ci, il ne marquera pas les mémoires, mais vous divertira une heure quarante.

Portrait de Dante_1984 Dante_1984
I am Legend - 1124 critiques
publié le 18/06/2010 - 10:35
6
 

La crise bicentenaire

Adaptation des trois premiers tomes de la saga de Darren Shan (le protagoniste porte le même nom que l’auteur !), on serait en droit de penser que L’assistant du vampire profite du vent en poupe soufflé par le phénomène Twilight (injustifié et surestimé à mon humble avis). A ceci près, le réalisateur est Paul Weitz, qui n’est autre que le responsable d’American pie. Une saga vampirique, un amateur de teen-movie discutable, une histoire peu rassurante quant à ses qualités intrinsèques, voilà qui ne laisse augurer rien de bon pour la suite des évènements. Ce constat va se vérifier par la suite. Hormis l’éternel guerre fratricide entre deux clans rivaux, un flirte entre le protagoniste et une jeune fille membre du cirque ambulant, l’ami devenant le meilleur ennemi, tout y passe pour nous servir un récit divertissant, mais éprouvé jusqu’à la moelle. Néanmoins, L’assistant du vampire ne s’adresse pas forcément à un public de spécialiste ou d’aficionados. Il se destine avant tout aux fans de l’œuvre littéraire (que je n’ai pas lu) et à un public familial. Tout est entrepris pour divertir et enthousiasmer les amateurs de cet univers avec une petite touche d’humour. Pris dans ce sens, le film remplit allégrement son contrat. Pour les autres, il ne s’agira que d’un simple film vampirique sans saveur et sous-exploité. Il est déjà suffisamment difficile d’adapter un roman sur grand écran, mais en compiler trois dans un peu plus de 100 minutes relève de la folie furieuse. Nombre d’aspects scénaristiques passent à la trappe. Il n’y a pas besoin de connaître l’œuvre originale pour s’en rendre compte. Ainsi, on se retrouve avec un enchaînement de scènes plus ou moins cohérentes se déroulant sur un rythme irrégulier. Les séquences d’action sont mal intégrées dans l’intrigue. Soit il y en a de trop, soit c’est le calme plat. Bref, L’assistant du vampire ne dispose que des atouts esthétiques (le cachet donné pour créer une ambiance sépulcrale fonctionne plutôt bien) pour espérer convaincre de jeunes spectateurs. Vous l’aurez compris, les amateurs de vampires resteront sur leur faim… ou plutôt sur leur soif de sang frais.
Portrait de FesterCoffin FesterCoffin
America's Most Wanted - 344 critiques
publié le 21/03/2010 - 09:45
8
 

Petit film pour toute la famille

J'avais vraiment du mal à me lancer et j'ai finalement vu ce film qui m'a bien surpris. Ca sentait le teen movie à plein nez et pourtant ça se regarde super bien. Une super ambiance,On se laisse porter tout du long même si c'est loin d'être révolutionnaire. Tout ce coté Cirque des monstres rappelle bien le "FREAKS" de Tod Browning en bien plus fantastique tout de même. Un film familial.

Thématiques