Mort ou vif

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Lebreihz

Tuer ou être tuer, la est la question

Lebreihz (I am Legend - 2309 critiques)
8
 
Là c'est sur , ça crève l'écran, le film reprend tout les clichés du western spaghetti. Mais alors attention !, ce n'est pas une parodie,ce n'est pas drôle, c'est même franchement dramatique et absurde. En même temps, c'est quand même étonnant que ce soit un réalisateur Américain Sam Raimi qui fasse cela, étant donné que le genre n'a pas été toujours bien perçu par Hollywood, encore que me direz-vous Sam Raimi est un réalisateur qui sort des sentiers battus et qui a sut prendre des risques notamment au travers la production de film D'horreur, la série des Evil Dead. Quand je dis que ce ça reprend tout les clichés du genre, c'est bien simple, Sharon stone arrive dans une petite ville dirigé par un tyran aux méthodes quasi-féodale, j'aime bien le croque-mort qui prend de visu les mensurations de la belle étrangère (comme future cliente)"ici c'est le pays de la mort" comme il est dit "dans une poignée de dollars". Et bien sur la totalité de la gente féminine sont les prostitués du salon, les cow-boys sont crasseux et édentés.Tout le monde picole de la bière ou du whisky à gogo (un peu comme dans la série "Dallas" ou ils ont tous un verre de bourbon à 14 h, pour de vrai apparemment), je ne sais pas comment ils font pour ne pas trembler quand ils tirent, mais bon, et croyez-moi, ce syndrome arrive plus vite que vous ne le croyez ! (comme Yves Montant dans "le cercle rouge"). Et j'adore la collection de personnages haut en couleur, le tyran local, billy the kid, un chasseur de prime imitant lee van cleef,. Et tout ces rôles sont très bien interprète, jusqu’à l'ex-pasteur, interprété par Russel Crow, adepte de la non-violence.

Seulement voilà, le film manque un peu de scénario, c'est une histoire de vengeance,certes l'a vite compris, mais c'est aussi surtout une suite de duel aux aurores en pleine rue (ça rappelle une réplique de Roger Moore (avec l'ironie si particulière à l'acteur) à Christopher Lee dans "l'homme au pistolet d'or, "un duel aux aurore, ce n'est pas un peu démodé ?) , dont on sait à l'avance qui va gagner. Encore que, vers la fin le réalisateur entretient artificiellement le suspens.

C'est vrai que ça un coté complètement absurde, joué sa vie pour une (forte) somme d'argent..... tout de même, aussi absurde que la roulette russe d'ailleurs sois-dit en passant.

Oui c'est cruel, mais le western-spaghettis l'est aussi : souvenez-vous de la scène de la pendaison dans "il était une fois dans l'ouest"ou le meurtre (suggéré) du bébé dans "et pour quelque dollars de plus" par Lee Van Cleef . Le western-spaguettis est ainsi, et Sam Raimi a su lui rendre brillamment hommage.

publié le 13/01/2013 - 02:54

A réhabiliter!

Marc.mlc (I am Legend - 1114 critiques)
8
 
Cette incursion dans le western de Sam Raimi, jusqu'alors abonné aux films d'horreur (Evil Dead), est une bonne surprise. Pourtant trainé dans la boue aussi bien par le public que par les critiques, Mort ou Vif mérite d'être réhabilité. La première qualité du film est incontestablement son casting, jugez plutôt : Sharon Stone, Gene Hackman (dans un rôle assez similaire à son rôle dans l'excellent Impitoyable de Clint Eastwood), Russel Crowe (alors inconnu), Leonardo Di Caprio, Tobin Bell (le tueur de Saw), Lance Henriksen... Et surtout les acteurs ont un personnage qui leur va comme un gant! La mise en scène est soignée, moderne avec des scènes de duel plaine de suspense, la musique d'Alan Silvestri, hommage évident aux thèmes composés par l'illustre Ennio Morricone, est entraînante. Bref ce métrage de Sam Raimi est un bon divertissement, agréable sans être inoubliable, le point faible étant un scénario sans grande surprise. A voir!
publié le 19/08/2009 - 13:42
Portrait de Nirvana

Dégaine McFly !!!

Nirvana (Graine de psychopathe - 161 critiques)
8
 
Chaque sortie d'un nouveau western amène une énième comparaison avec les illustres nababs du genre, tels que Sergio Leone et Clint Eastwood ... Passage obligé pour tout réalisateur s'incrustant dans un genre où les fans ne pardonnent rien ! J'imagine que Sam Raimi a dû en entendre de belles à propos de son film, lors de sa sortie en 1995 ...

Mise en scène résolument moderne, histoire de vengeance basique, personnages stéréotypés et hauts en couleurs, suspense opérant lors des duels, malgré une absence totale de surprises au niveau du scénario ... Beaucoup de contrastes, ce qui aurait pu être préjudiciable au film si le casting n'avait pas été si relevé ! En effet, Gene Hackman réalise ici l'une de ses meilleures performances dans le rôle d'un bad-guy, dans la même veine que son rôle dans Impitoyable de Clint Eastwood : un salopard hautement charismatique, froid, cruel et cynique. A ses côtés, la séduisante et désirable Sharon Stone, et surtout le jeune Leonardo DiCaprio dans le rôle du Kid, un jeune pistolero charmeur, attachant et plein d'assurance, aveuglé par son talent et sa quête de respect : mon personnage préféré dans le film ! Mais le casting "5 étoiles" ne s'arrête pas là, avec les présences de Russell Crowe, Lance Henricksen, Keith David, Gary Sinise ...

Bref, la grande réussite de ce western réside dans le charisme affiché par les personnages, Sam Raimi ne s'étant vraiment pas trompé au niveau du casting ! C'est carré et soigné, divertissant et attractif, dynamique et finalement respectueux du genre. La marque d'un passionné !

publié le 28/04/2009 - 17:09
Portrait de Dante_1984

Avant que le carillon ne sonne

Dante_1984 (I am Legend - 1124 critiques)
8
 
Un casting de premier choix pour ce western. Malheureusement, le scénario n'est pas du tout à la hauteur. Une bande de cowboys s'affrontent en duel pour obtenir en récompense un bon paquet d'argent. Le tout sur fond de vengeance d'une femme mystérieuse venu d'on ne sait d'où. On ressent une impression d'apercevoir des gladiateurs dans une arène à l'époque romaine. Ni plus ni moins. Nous avons donc droit à un western des plus classiques. Un peu trop d'ailleurs, on se retrouve à la limite du caricatural. Il nous reste néanmoins un bon divertissement doté d'une bande son correcte, mais qui n'arrive pas à la cheville des morceaux de l'illustre Morricone.
publié le 23/04/2009 - 21:35

Derniers commentaires