Septième Lune

6.0/10
Septième Lune

Critiques spectateurs

Réalisateur: Eduardo Sánchez Avec Amy Smart, Tim Chiou, Dennis Chan

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Nemo89 Nemo89
Copycat Killer - 59 critiques
publié le 30/06/2011 - 09:42
2
 

A la "The Descent"

Comme le fait remarquer mon titre, ce film reprend le défaut caractéristique de "The Descent" : L'obscurité. On ne voit rien, on ne comprend rien, on n'apprécie rien donc on s'ennuie car étant tout à fait en dehors du film. Ajoutez à cela qu'il ne se passe rien et vous en avez fait le tour. Franchement je suis réellement déçu car je m'attendais à mieux !
Seifer
America's Most Wanted - 642 critiques
publié le 19/11/2010 - 00:11
8
 

Mon avis

Un film sympa mais bourré de defauts. Cela reste un petit film agréable à voir mais qui aurait pu être mieux si le realisateur avait fait quelques retouches. A classer dans "film sympa à voir une fois"
Portrait de Alol7 Alol7
America's Most Wanted - 505 critiques
publié le 17/10/2010 - 19:47
6
 

Mon avis

Seventh Moon est un film correct qui aurait pu être mieux si la deuxième partie aurait suivie les qualités de la première. La première partie est très convaincante : le film entre assez vite dans le vif du sujet. L’atmosphère est assez inquiétante et le film nous procure quelques petits frissons. Malheureusement, la deuxième partie arrive, et le film bascule un peu dans l’ennui. Les scènes horrifiques se font rares et peu importantes.L’atmosphère de la première partie se dissipe tout doucement (que même la scène dans la grotte des créatures n’apportent pas grand-chose). Seventh Moon est donc un film correct mais qui aurait pu être très bon si la deuxième partie n’aurait pas été un peu laissée à l’abandon.
Portrait de Le nemesis Le nemesis
Copycat Killer - 12 critiques
publié le 29/08/2010 - 21:45

Soporifique zzzzzzzzz

Quelle perte de temps que d'écouter ce film tourné presque entièrement caméra à l'épaule et en pleine noirceur. un autre navet asiatique de plus ...

ne perdez pas une minute de votre présieuse existence et éviter à tout prix ce film........ c'est un conseil d'ami ....zzzzzzzzzzzzzzzzzzz

Portrait de Punisher84 Punisher84
I am Legend - 1390 critiques
publié le 29/04/2010 - 18:27
8
 

Le 7 ça porte bonheur

Eduardo Sanchez, c’est avant tout LE PROJET BLAIR WITCH. Parlons en car SEVENTH MOON y ressemble à bien des égards. D’un point de vue pratique avant toute chose car le film est d’une noirceur peu commune. Celle-là même qui caractérisai si bien le grand film cité ci-dessous. Un parti pris casse-tête ou beaucoup s’y sont prêtés et ont trouvés la mort. Je pense notamment au film CARVER de Franklin Guerrero Jr.. Mais dans la Chine profonde de nos jours et avec une bonne veille légende de fantômes, le réalisateur avait de quoi faire exploser son talent. Les moyens étant là, le film se pait le luxe de la ravissante Amy Smart. Seul star connue et véritable héros du film, on suit ses péripéties avec intérêt. En tout cas jusqu’en milieu de film. Car des longueurs se font ressentir à partir de là. Rien de bien méchant et heureusement que la tension ne baisse pas de régime. Les vedettes sont aussi ses fameux fantômes. Avec leur allures de zombies des années soixante dix, ils sont tellement bien mis en valeur qu’ils foutent réellement les chocottes. Et Dieu sait que ce n’était pas gagné d’avance car le domaine du « ghost movie » version jaune est comme les autres. C’est un citron qui un jour arrive à terme. Tout comme les scénarios qui fondent aussi vite que neige au soleil. Ici, c’est l’histoire d’une survie dans la jungle chinoise. Un couple apparemment « choisi » et qui n’en demandait pas autant. Pas la peine de continuer car vous aurez certainement compris la suite. Mais l’important est la qualité d’interprétation et la teneur en vitamines de la mise en scène. Le reste, comme les effets spéciaux, est secondaire. Ce long-métrage est donc un film d’atmosphère qui tient ses promesses mais qui montre trop souvent ses limites. D’où certaines longueurs qui font trouver le temps long et ce même dans les révélations finale. Mais ce qui sauve SEVENTH MOON de la déception amère, c’est sa réalisation. Baladant sa caméra dans tout les sens et donnant la migraine aux amateurs, Eduardo Sanchez plonge son film dans un noir peu commun. Une atmosphère lugubre et pesante collant presque parfaitement à l’histoire. Un traitement plus qu’originale qui a le mérite de relever les degrés du film. Sans être vraiment inoubliable, SEVENTH MOON est un film de fantômes original qui sort des sentiers battus.
Vous souhaitez soutenir Horreur.net ? N'hésitez pas à faire un don, même symbolique, sur Tipee.