Ultimate Game

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Captain Nono
America's Most Wanted - 327 critiques
publié le 18/04/2011 - 15:48
6
 

L'avenir du jeu-video ?

Je ne suis pas vraiment fan de ces films de Science-Fiction qui proposent des histoires surréalistes et peu crédibles dans un contexte futuriste, lequel ne leur sert finalement que de justification. Ainsi, dans un futur proche, le jeu-vidéo s'est développé au point de brouiller les pistes entre la réalité et le monde virtuel. Confortablement vautrés dans leur canapé, les gamers du monde entier peuvent ainsi prendre le contrôle de véritables personnes, en théorie volontaires et payées pour servir de "cobayes" ; un peu comme si nos sims d'aujourd'hui étaient en fait de véritables individus ...

Jusque-là, tout va bien ... Sauf qu'un nouveau jeu online s'affirme comme le plus grand trip de tous les tarés de cette planète, avec comme idée de faire s'entre-tuer à coups de sulfateuse une flopée de condamnés à mort _ un peu dans le style Call of Duty _ l'ultime survivant étant assuré de retrouver la liberté. Le concept fait également penser au Running Man avec Schwarzy, lui-même inspiré d'une nouvelle éponyme de Stephen King. C'est l'acteur britannique Gerard Butler, alias Léonidas dans 300 qui incarne ici cet ultime survivant. J'aime bien cet acteur, qui possède pour moi beaucoup de similitudes avec Russell Crowe, tant physiquement qu'en terme de charisme. Quelques têtes connues viennent compléter un casting tout de même fort sympathique, comme Michael C. Hall (Dexter), Kyra Sedgwick (Miss Kevin Bacon), John Leguizamo ou encore Keith David ...

Evidemment, l'histoire n'est prétexte qu'à un déluge de scènes d'action, et de ce côté-çi, les amateurs vont être servis ! En effet, le rythme ne faiblit jamais, et les gunfights et autres mises à mort sont d'une violence plus qu'honorable. Il est regrettable que la mise en scène ne suive pas toujours le mouvement, abusant de mouvements intempestifs de la caméra, au point de rendre l'ensemble parfois impersonnel, au niveau d'un clip de MTV sans trop d'exagération ... Mais bon, certaines bastons à mains nues valent tout de même le coup d'oeil !

Ainsi, même si le concept global du film s'avère intéressant, il manque à l'ensemble un soupçon de crédibilité et surtout d'originalité _ surtout au regard du final particulièrement convenu _ ce qui n'empêche pas ce Gamer d'être une série B musclée et distrayante. Ma note : 6,5/10.

Seifer
America's Most Wanted - 642 critiques
publié le 31/03/2011 - 07:13
8
 

Mon avis

Un tres bon film action et original pour le coup. Avec un gerard butler toujours énorme, on se croirait dans une partie de call of duty, sauf que c'est en realité qu'un mec commandé pars un gosse de 17 ans. Un film à voir sans probleme de part son originalité et parce qu'il les exploite à merveille.
Dr West
I am Legend - 1429 critiques
publié le 07/08/2010 - 17:07
10
 

SF bourrin!!!

Un bon actionner de SF bien bourrin avec de bons acteurs. L'idée du film est excellente et le duo de réalisateurs nous livrent un divertissement total!!! Réjouissant!!!
Portrait de Alol7 Alol7
America's Most Wanted - 505 critiques
publié le 06/08/2010 - 14:55
8
 

Assez bonne surprise !!

Ultimate game est un très bon film intéressant malgré que le début soit complètement raté.

Ce film contient quelques bonnes scènes d’action. J’ai trouvé la mise en scène originale. Le mélange jeu et réalité est vraiment très bien réussi. De plus, le côté futuriste rend ce film plus intéressant et lui donne quelque chose de spécial.

Pourtant, le début annonçait plutôt un navet car elle était vraiment mauvaise et ennuyeuse. C’est au bout de vingt minutes que le film commence à faire ses preuves. De plus, j’ai trouvé ce film un peu trop court pour un sujet aussi intéressant et même presque original.

Ultimate Game est donc un très bon film divertissant et intéressant mais il ne faut pas se fier au début, qui est elle décevante.

Portrait de Gory Freddy Gory Freddy
I am Legend - 1908 critiques
publié le 02/08/2010 - 15:28
8
 

La technologie pour les beaufs !

Tel que nous sommes partis, le pitch de ce film (des êtres humains qui en contrôlent d'autres dans des jeux vidéos ultra-violents) a de fortes chances de devenir réalité. La bêtise humaine, ainsi que la paresse qui pousse de plus en plus de légumes à se faire assister et à "vivre" une fausse vie sur leur ordinateur, étant sans limites, on se demande même pourquoi ce n'est pas déjà le cas... Quelques vrais êtres humains avec un cerveau non formatés par les pubs et les plaisirs faciles, futiles et vains existeraient donc encore pour nous sauver de nous-même?

Quoiqu'il en soit, si on peut rêver que ces gens ne soient pas plus qu'une légende, le monde décrit dans ce film, aussi catastrophique et arriéré soit-il, contient encore quelques personnes qui peuvent prétendre au statut d'être humain (le vrai, pas celui simplement nominatif), et qui sont prêts à tout pour le conserver!

Film d'action bourrin qui se veut intelligent et qui y parvient étonnamment, nous avons là un spectacle qui devient finalement plus intéressant en dehors de ses scènes pyrotechniques. Déjà parce qu'elles sont souvent filmées avec la redoutable caméra "j'ai la maladie de Parkinson et j'en suis fier" à l'épaule, et donc assez bordéliques, fatiguantes pour les yeux, avec en plus un montage pas très aéré; mais aussi et surtout parce que les personnages et leurs actions sont vraiment intéressants.

Gerard Butler dans le rôle du héros "sévèrement burné" est excellent comme d'habitude, mais Michael C. Hall ("Six Feet Under", "Dexter") vole la vedette à tout le monde avec une interprétation de salopard déjanté réellement fabuleuse. La séquence dansée à la fin est une pure merveille!

Malgré tout, le scénario reste assez superficiel et reste tout public, les scénaristes étant bien conscients que le Ketchup et la Cervelle sont des mets qui ne font pas bon ménage de nos jours au Box-office...

8/10 donc, car le scénario aurait pu aller plus loin et aussi car les scènes d'action sont d'une qualité contestable malgré leur caractère spectaculaire.

Portrait de Punisher84 Punisher84
I am Legend - 1390 critiques
publié le 11/05/2010 - 21:50
8
 

Insert Coin

Sacrés Neveldine et Taylor ! Ces deux là font vraiment la paire. A mon avis, ils ne changeront pas de si tôt. C’est à se demander s’ils n’ont pas déjà couché ensemble ou si l’un se fait la sœur de l’autre. Allez savoir… Pourtant, l’énergie qui découle de chacun de leurs films sort bel et bien de quelque part, non ? Déjà le fait que ce genre d’idées se trouve dans leurs crânes, c’est frapadingue. Mais pour les mettre en live dans un « action movie » de scs-fiction shakycamé, c’est au-delà du possible. En plus d’avoir réussi l’impensable en terme technique, les deux réalisateurs nous ont assénés un gros crochet du droit à la consommation virtuelle ! Et en voyant plus loin, le gouvernement. Oui car l’idée du scénario est-elle si impossible que ça pour lutter à la surpopulation carcérale ? Une toute autre histoire. J’ai pas mal apprécié ce film pour plusieurs raisons. Tout d’abord, j’aime et surtout supporte cette manière virevoltante de filmer. Les caméras partent dans tout les sens mais l’action est toujours lisible à plus de 70%. Les 30 % restant étant ce brin de folie qui caractérise si bien Neveldine et Taylor. Alors soit on aime, soit on n’aime pas. Une fois le camp du oui choisi, on peut apprécier sans conteste un sens de l’action aussi tenace qu’un bulldog enragé qui vient de se taper un pittbull. Soyons clair, le film est un vrai jeu vidéo. Par contre, le scénario n’est pas aussi consistant que certains jeux très complexes. Mais le sujet sous jacent et le message délivré, aussi mince soit-il, sont assez percutant pour atteindre le but ultime : imprimer le cerveau et la conscience d’un maximum de spectateur et même les plus retors. De plus, il y a une pléiade de comédiens talentueux et moyennement célèbres. Ce qui fait du bien à la place des éternelles têtes d’affiches surexposées. A quand un véritable film d’action à la gloire de Gérard Butler ? Ne le mérite-t-il pas ? Il dégomme, dézingue et barbaque un maximum pour le plaisir de nos yeux coupables. Sérieusement, le film n’est pas à mettre entre toutes les mains car il reste très violent. Autant dans le fond que dans la forme. Mais je trouve que ce genre de scénario ingénieux devrait à l’avenir se trouver dans des mains plus expertes en matière de psychologie. Comme ça, les jeunes qui le verraient prendraient (peut-être) conscience que nous allons droit dans le mur et que le virtuel causera notre perte. Mais ça c’est mon avis et une fois de plus, cela reste une autre et longue histoire. Pour ceux qui ont vus l’un es deux Crank, il va s’en nul doute à dire que Gamer est de loin supérieur sur beaucoup de tableaux. Ecrire ou parler ne sert à rien, il faut le voir pour le croire.
Portrait de Sly29 Sly29
America's Most Wanted - 253 critiques
publié le 16/02/2010 - 01:35
8
 

Come get some!!!!!

Apres les tres bon et tres tarés "Hyper tension" avec l'ami Statham, voici le tout aussi déjanté Ultimate Game avec notre spartiate préféré. Tout aussi déjanté, soit, mais pas aussi déglingué que leurs précédents opus. Neveldine et Taylor nous offrent un film d'anticipation des plus virulant, avec un message qui peut vite se transformer en morale...ce qu'il n'y avait pas dans crank 1 et 2. Les scenes d'action sont étourdissantes de part l'utilisation d'une shaky cam assez destabilisante au départ. ça explose dans tout les sens, ça flingue à tout vas et il y des morts partout en l'espace de quelques secondes. On ne sait plus ou donner de la tête et on cherche ce cher Gérard Butler dans tout ce fatras. On espère qu'une seule chose: que ce beau bordel s'arrêtre pour pouvoir se reposer les rétine une minute. En dehors de ces passages épileptiques, le reste du film est plutot calme. Heureusement, car même si c'est un peu leur marque de fabrique (hyper tension" est tres nerveux également) force est de constater que cette réalisation n'est pas forcément adaptée a tout les films. Gégé est assez charismatique et bon acteur en même temps, mais mon préféré reste Micheal C Hall (Dexter) génial en jeune créateur des jeux vidéos dans lesquels évoluent les personnages. J'ai beaucoup aimé la danse à la "thriller" (completement hors sujet mais égallement bien en raccord avec l'esprit malade des réalisateurs) Le film n'est pas avare en barbaque également. Il y a un petit passage de John Léguizamo dans le film, venu dire coucou j'imagine parce qu'il ne sert a rien ici. En gros, un film d'action plutot barré, violent, et tout à fait dans le style nihiliste cher aux réals.
Portrait de Cryptkeeper Cryptkeeper
Copycat Killer - 32 critiques
publié le 09/02/2010 - 00:07
6
 

Décevant

"Cool, un film sur le jeux vidéos, et en plus avec Gérald Butler, ça va le faire!" me dis-je au début... Puis, une fois le dvd inséré dans le lecteur, on est face à une réalisation épileptique à coups de "shaky cam", chose que je n'apprécie pas vraiment! Cela faisait vraiment penser à "Hyper Tension", que je n'ai pas du tout aimé, pour ensuite me rappeler qu'il s'agissait des mêmes réalisateurs... Dommage, car les scènes d'action sont sympas (on se croirait dans Gears of War), mais c'est au niveau de l'histoire que la bas blesse: cela partait d'une bonne idée mais assez mal exploitée! De plus, les scènes dans le "society" sont trop longues, inutiles et dérangeantes. A force de trop vouloir faire de la provoc, ça ne ressemble plus à rien! Le film mérite juste la moyenne. A voir une fois cependant, pour les scènes d'action réussies. Mais dans le genre, j'ai préféré Death Race.
Portrait de Dante_1984 Dante_1984
I am Legend - 1124 critiques
publié le 26/01/2010 - 14:44
8
 

Le jeu-vidéo réalité est né

Comme l’indique l’introduction, Ultimate game se déroule « dans un avenir pas si lointain ». La nanotechnologie s’est largement démocratisée. L’homme a décidé d’en faire un outil pour révolutionner le monde du jeu vidéo. En effet, un joueur peut dorénavant contrôler une véritable personne par le biais de microscopiques nano-cellules. Nouvelle réalisation du duo responsable du déjanté Hyper tension, Ultimate game rappelle étrangement Running man et Death race. Outre, le cadre futuriste ambigu et sinistre, le film de Mark Neveldine retrace le parcours d’un homme cherchant par tous les moyens à contrecarrer un système barbare l’ayant pris dans ses filets. La frontière entre le virtuel et le réel n’existe plus puisque les joueurs contrôlent des hommes. Si Slayers se rapproche d’un Counter strike grandeur nature, Société est similaire à Second life, le côté scabreux en plus. Il est plutôt ironique de constater que le jeu vidéo est devenu un mode de vie à part entière alors que les instances de la censure (Famille de France) s’insurge avec la plus grande véhémence contre un loisir très populaire. C’est un peu comme les policiers. Ils sont toujours présents pour vous mettre un PV, mais les véritables chauffards courent toujours. Apparemment, on se retrouve dans le même cas. Les joueurs prennent un plaisir malsain à s’amuser avec des vies humaines sans se rendre compte de toute l’horreur se déroulant derrière leur écran. Une société aussi amorphe qu’aveugle qui semble aussi contrôlée que les victimes de ces jeux sadiques. On s’interroge alors sur la capacité des individus à rester maître de leurs actes. La manipulation est omniprésente. Elle ne revêt pas seulement l’apparat des nano-cellules. On la découvre également sous une forme vicieuse et perverse : la manipulation mentale. Seul, un puissant personnage tire les ficelles de tous les pantins grâce aux médias et à des discours idéologiques naïfs. Mais que se passe t-il si une marionnette coupe ses ficelles ? Fort de proposer un univers cyber-punk pernicieux où l’insouciance est le maître mot, Ultimate game est un film nerveux où se déroule une action frénétique de tous les instants. Une chose est sûre, si le jeu vidéo de demain ressemblera à ce qui est décrit dans le film, j’arrête de jouer.
Portrait de Sardaukar Sardaukar
America's Most Wanted - 318 critiques
publié le 22/11/2009 - 21:15
6
 

Counter strike...

... au pays de Second Life.

L'idée générale est bonne quand à l'anticipation du devenir des loisirs humains.

Mais bof, la sauce ne prend pas et l'ensemble reste moyen, avec des acteurs pas très convainquants, de l'action passable et une esthétique intéressante sans plus.

Bref un one shot de plus.

Vous souhaitez soutenir Horreur.net ? N'hésitez pas à faire un don, même symbolique, sur Tipee.
Vous souhaitez soutenir Horreur.net ? N'hésitez pas à faire un don, même symbolique, sur Tipee.

Thématiques