Jumeaux

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Lebreihz Lebreihz
I am Legend - 2308 critiques
publié le 27/04/2014 - 23:34
6
 

Arnold et ses complexes

Ah cet Arnold, ce bon vieux Arnold; Il semble avoir un complexe de ...supériorité, enfin en apparence car il se croit obligé de jouer dans des comédies assez douteuse , pour prouvez quoi ?, Eh bien qu'il est autre chose que ", que Monsieur Muscle", que son talent ne se résume pas au diamètre de ses imposants biceps.

Alors pour cela il se glisse dans un rôle assez facile , c'est ,à dire le fruit d'une expérience génétique réussi opposé à celui qui est la conséquence des déchets de la m^me expérience ! sous le couvert d'une comédie horrifique , c'est quand même un peu dangereux comme idée de départ. D'autan que proférer que l’intelligence est génétique, c'est carrément loufoque ça , il faudrait déjà définir ce qu'est l'intelligence !

Car c'est sur tout oppose Dany et Arnold, le physique, la taille les 1.57 M de Devito font ridicule face au 1 M 90 Arnold.

En soit il y a de l'idée, parfois ça peut -être fendard, surtout les démonstrations d'immoralités du second. Par contre il faut supporter les expressions de benêts (naturelles ?) du culturiste d'origine Autrichienne, franchement pénible !

Et puis le réalisateur introduit la dedans une histoire de gangster, ayant dérobé un prototype valant une somme inimaginable, que le petit escroc minable estime a 2 millions de dollars, voyez !vraiment pathétique le gars.

Bon le film est largement sauvé par ds interrogations sur des questions éthiques et morales ! de ce genre de chose , normalement c'est très légiféré...enfin en France !

Toutefois, notre Arnold plus tard trouvera la paix intérieur en revêtant un jour le costume de "gouvernator". A t-il résolu son complexe ?

Portrait de Nirvana Nirvana
Graine de psychopathe - 161 critiques
publié le 02/03/2009 - 16:43
10
 

Excellente comédie

Nous sommes en 1988, et Schwarzy se tire la bourre à Hollywood, encore tout auréolé du succès retentissant de Predator, un an auparavant. Mais l'ancien Mister Univers ne souhaite pas pour autant s'enfermer dans un seul genre, l'action, et décide de s'investir aux côtés du réalisateur Ivan Reitman dans la comédie, genre qui lui réussira d'ailleurs assez bien ... Jumeaux est une comédie bien ancrée dans la fin des années 80, dynamique, drôle et parfois tendre, s'appuyant sur un étonnant duo d'acteurs, dont un Danny DeVito déchaîné ! L'alchimie entre ces deux personnages, si différents en apparence, opère parfaitement, et Schwarzy se révèle excellent dans un registre inattendu, totalement impliqué dans son personnage empreint de bonnes intentions, mais tellement maladroit ... Une scène n'aura d'ailleurs pas échappé aux fans de l'acteur : celle où il marche dans la rue et passe devant une affiche de Sylvester Stallone. Schwarzy tâte alors ses muscles et se marre, genre Sly n'est qu'un rigolo ... Un clin d'oeil amical à la rivalité qui opposait les deux acteurs à la fin des années 80, tous deux références incontestables du cinéma d'action à Hollywood durant cette période. Schwarzy prouve ici qu'il est tout à fait capable de varier son registre d'acteur, s'investissant à fond dans son rôle et y prenant visiblement beaucoup de plaisir. D'ailleurs, il renouera avec le genre en 1990, dans Un Flic à la Maternelle, du même réalisateur, allant même jusqu'à s'auto-parodier dans le génial Last Action Hero en 1994. Un acteur au destin hors du commun, et à la filmographie remarquable !
Portrait de Thierry Thierry
America's Most Wanted - 394 critiques
publié le 15/02/2009 - 20:51
2
 

Lourdingue

Je garde un piètre souvenir de cette comédie lourde et tissée de préjugés pénibles, voire nauséeux.

Je mets deux points pour les acteurs, et c'est généreux.

Dernières critiques spectateurs

Thématiques