Last House on Dead End Street

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Punisher84

Ovni seul…

Punisher84 (I am Legend - 1390 critiques)
6
 
Des films bizarres, j’en ai vu un petit paquet dans ma vie. Le plus dégoutant étant CANNIBAL HOLOCAUST. Je n’ai pas aimé ce dernier car il ne voulait, à mon humble avis, rien dire. Au contraire du film que je viens de voir ! Apparemment très opportuniste, il délivre avant tout un constat certes bizarre mais décris de manière tellement intemporelle qu’il en devient envoutant dés le départ. Le film, si l’on peut appeler ça ainsi, décris de manière très atypique la folie d’un homme tellement rongé par la vengeance et la haine qu’il devient carrément un démon. Une saloperie que n’aurait pas reniée Pinhead si celui-ci avait vraiment existé. Si je le juge en tant que tel, le film de Roger Watkins mérite une attention particulière de ma part. Mais l’on dis tellement de choses comme par exemple qu’une partie du film serait réelle et aussi que tout le casting aurait été drogués durant le tournage. Je me pose alors la question de savoir si le réalisateur à vraiment voulu faire de l’art ou s’il a tout simplement voulu « déconner » en choquant son monde. A cause de cette ambiguité malsaine qui me laisse un goût amer, je n’ai pas réussi à me laissé aller durant le film. Je n’ai donc pas accroché en tant que tel. L’idée est excellente et le scénario vraiment dans le « trip ». Mais la manière de filmer et tellement par-dessus l’épaule que j’ai souvent trouvé le temps long. Encore une fois, je ne suis même pas sure que les comédiens soient vraiment des acteurs. L’amateurisme est certains mais le but de tout ce cirque est tellement nébuleux que tout le film s’en ressent. Bien sure, les séquences gores sont terriblement efficaces. La scène du démembrement est de loin ce que j’ai pu voir de plus sadique. Si le pari était de dégouter, il est alors entièrement relevé. Mais la question du « pourquoi » de tout ça se pose toujours. Comme certains de mes camarades l’on fait comprendre, la réponse à cette question est tellement impensable et introuvable que l’on ne sait dire avec justesse si le film mérite d’être tiré vers le haut ou vers le bas. Etant cinéphile, je me dois de justifier mon choix sur bases d’arguments. Pour l’époque, le scénario est ultra couillu. La mise en scène encore plus ! Une plongée dans l’horreur la plus viscérale en même temps qu’une introspection dans les bas fonds de l’âme humaine. Je ne suis fan de la pornographie mais je suis sure que THE LAST HOUSE ON DEAD END STREET n’est qu’un aperçu de la réalité. Notre monde est pourri et je suis sure qu’il y a des gens encore plus tordus que Roger Watkins. Que cela soit la zoophilie, le snuff ou même la pédophilie le film de Monsieur Watkins n’est pas aussi fort et dur que les genres que je viens de citer. Mais il les esquisses plus qu’aucun autre film ne l’a fait. Si sur le fond et la forme (certains points) le film fait réfléchir sur les aspects ignobles de l’undergound filmique, alors je dis oui. Si cela peut permettre de faire comprendre à quel point tout ce qui est déviant de la pornographie est mauvais et malsain, alors oui. Voilà donc un véritable ovni seul dans sa catégorie. Pas clair du tout mais qui délivre un message très dur que seul les esprits avertis comprendrons. A ne surtout pas mettre devant tous les yeux…
publié le 04/12/2009 - 00:33
Portrait de Anthropophagous

I'm director of this fucking movie !

Anthropophagous (America's Most Wanted - 367 critiques)
Tourné avec un budget minable en 1972 pour finalement sortir tardivement en 1977 ,"The Last House on Dead End Street" est une expérience cinématographique hors du commun. Longtemps objet de rumeurs folles ,ce film malade tourné sous amphétamines (toute l'équipe du film était droguée) fait toujours son petit effet de nos jours . Déjà ,pendant le visionnage du film ,on se dit "Mais qu'est ce que c'est que ce film ?" . Car oui des films comme celui-ci ,on n'en verra sans doute plus jamais.Pour la petite histoire , le métrage à été bloqué pendant plusieurs années à cause d'un procès,une des actrices voulait que son rôle disparaisse totalement du film ,car elle voulait vraiment commençer une "véritable" carrière,le film subit donc des coupes. A sa sortie ,le film de Roger Watkins n'a pas eu de chance encore une fois. Encore remonté et mutilé de façon abominable selon lui (la version longue est perdue à jamais) , le film de Watkins devient un véritable chaos filmique. En effet chronologiquement,l'histoire n'est pas dans l'ordre ,on saute d'une scène à l'autre sans réel souçi de cohérence narrative,beaucoup de scènes manque à l'appel ,les producteurs obligèrent Watkins à refaire un doublage ,qui au final à une post-synchro catastrophique... Mais les défauts de "The Last House on Dead End Street" deviennent des qualités . Possèdant une ambiance particulièrement dérangeante ,c'est un voyage au bout de la folie extrèmement éprouvant dont on ne sort pas indemne. L'image est granuleuse et sale,le son hurlant et étouffé ,le doublage surréaliste,la violence ,peu gore,mais très gratuite... Le film est un véritable trip,il vaut mieux le regarder tel quel,quitte à le détester. Il est d'ailleurs très dur (voire impossible) à analyser ,parce qu'on ne sais pas vraiment quels sont les véritables intentions du réalisateur. Choquer,oui ,mais pas seulement et ça c'est sûr. Car il possède des scènes énigmatiques (sortes de semi-céremonies païènes avant certains meurtres etc...) , des incohérences dû au remontage et certaines séquences à tendance visionnaires (Quand Terry Hawkins tabasse le producteur,c'est très représentatif du destin qu'aura le film ) "The Last House on Dead End Street" restera,même si on connait toute l'histoire maintenant,auréolé de mystère ,car pour moi,il ne s'analyse pas...
publié le 18/04/2009 - 20:06
Portrait de Dante_1984

Un OVNI malsain

Dante_1984 (I am Legend - 1124 critiques)
6
 
La première question quand on regarde ce film, c'est : "Mais c'est quoi ce truc ?". On hallucine littéralement face ce déluge de violence exacerbée. Mais surtout, même si les effets spéciaux (notamment le démembrement) peuvent paraître primaire, on ne s'en rend pas compte. Et ce, grâce à une ambiance glauque, claustrophobique et malsaine. Le côté granuleux de l'image ajoute à l'atmosphère poisseuse du film. La frontière entre le réel et le fictif est mince, sa réputation de snuff movie est justifié. Il m'est difficile de dire si je l'ai apprécié ou pas. Je pense que ce film est au-delà de ces considérations. Le principal sentiment qui m'accable pendant et après avoir visionné le film est un mal-être profond. Je lui mets donc une note médiane, ni bonne, ni mauvaise. Un film comme on n'en fera et verra jamais plus.
publié le 24/02/2009 - 22:32
Portrait de Scarecrow

Glauque? pas trop non...

Scarecrow (America's Most Wanted - 302 critiques)
4
 
Déçu. On dit du film qu'il est glauque, malsain, le cover du dvd indique film "culte", que du bon... Pas trop non! Déja, ça sent le mélange d'Orange Mécanique et TCM. Certains passages sont lourds, tres lourds. Le mec se prend pour un Alex delarge, mais c'est tres mal foutu. Puis, je vois pas le glauque, et le fameux choc que je devrais avoir ?!!! Malsain, oui, un peu... Gore, ouiii, certaines scenes sont crades, faut le dire pour du 1977. Ce qui remonte un peu plus ma note, enfin du moins, c'est la scène du pied de biche ( la même ambiance qu'ne scene de Delivrance...), le fouet du début, assez space, et bien sûr la perceuse, bien hardcore. Sinon, selon moi, c'est tout ce que l'on peut sauver... 15€ pour ça, ça fait mal.
publié le 19/02/2009 - 00:26
Portrait de Rockab

Sulfureusement sordide...

Rockab (Graine de psychopathe - 211 critiques)
10
 
Sulfureusement sordide...ça l'fait ça non comme titre? j'veux dire ça en jette, c'est la classe américaine, ça fait vibrer les tympans (ou plutot les yeux dans ce cas de figure...vu qu'on ne se parle que par écrans d'ordis interposés...)...Et bien si y'a bien un autre titre qu'en jette, et qui claque dans les airs comme comme un coup de martifouette sur la croupe d'une fétichiste menottée et baillonée dans le silence d'une cave humide et froide, c'est bien "Last house on dead end street"...Là ça fait froid dans le dos n'est ce pas...Dans la série des "Last house..." initiée par Craven, on a là le rejeton le plus malsain, le plus glauque, le plus sordide et même le plus torturé ! Vous voulez du craspec? approchez donc, admirez cette image granuleuse, cet amateurisme proche du snuff pur et simple, ces scénes (ou plutot scénettes, car je sais pas si vraiment scénario il y à ici) ou l'on peu voir , pêle mêle, des scénes de SM, de dissection, de soumission...ça vous donne une idée du produit? Et bah, une chose est sure, ça plaira pas à tout le monde, mais l'aura entourant ce film n'est pas volée, et le réalisateur (qui joue aussi le premier role), m'est avis que la police des moeurs devait le surveiller de près parce que rendre un devoir comme ça, c'est louche quand même...(même si il s'est reconverti dans le x par la suite...)
publié le 13/01/2009 - 19:48
Portrait de Goodmad

???

Goodmad (Serial Killer - 874 critiques)
"Mais qu'es que c'est ça?" ,on se pose la question et les types dans les bonus qui ont fait le film se posent la même question; des scènes bizarrse (même le réalisateur ne comprend pas forcément ce qu'il fait, c'était pour le fun quoi, pour faire plus "space"), de la violence purement gratuitz (je parle de la scène où la fille se fait couper en morceaux), et une scène étrangement insoutenable, la scène du pied de biche, mais elle sort d'ou cette scène, comment le réalisateur a fait ou a vu pour imaginer un truc aussi bizarre, inutile, incompréhensible mais insoutenable. Ce qui est intéressant avec cette scène, c'est qu'on sait pas pourquoi on est pas bien quand on la regarde. Bon comme pour "I drink your blood", les critiques sur la jaquette sont lourdement exagérées. A voir ou à eviter je ne sais pas quoi vous dire... A vous de voir, mais a ne pas réserver aux fans du gore et du flippant, vous ne trouverez pas votre bonheur...
publié le 12/01/2009 - 00:26

Derniers commentaires