Flu birds - Les Ailes de la terreur

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Nandrolone

Flu Birds Rangers

Nandrolone (Serial Killer - 698 critiques)
4
 

J'ai acheté ce DVD grace à sa sublime jaquette... Qui n'a pas grand chose à voir avec le film ! Flu Birds est inégal, voguant du navrant au tout juste moyen, le scénario est à chier et oublie une partie de l'intrigue en route, Quid de la propagation du virus ? De la mise en quarantaine de l'hopital ? Et pleins d'autres choses..

Les oiseaux ridicules en images de synthèse merdique ressemble plus aux monstres des power Rangers qu'a des oiseaux. Les acteurs sont terriblement mauvais, seule Sarah Butler sort du lot grace à sa croupe de folie, que je n'ai pas arrêté de mater.. Non de dieu, ce petit cul... Reste trois ou quatre plan gore de qualités (la moitié du budget du film certainement) et une musique unique mais pas mauvaise..

publié le 29/05/2015 - 04:19
Portrait de Satyr

Saloperie d'oiseau

Satyr (America's Most Wanted - 494 critiques)
Que dire de ce film, pas grand chose à vrai dire , rien à en retenir , rien qui puisse réellement le sauver, tant le tout est insignifiant, un casting de choix qui représente bien ce tout justement, des effets spéciaux lamentables, et en plus d'une jaquette mensongère comme dit précèdemment. C'est ennuyeux, certains acteurs notamment celui qui joue Johnson est irritant au possible mais visiblement tout le monde s'en fout et prend son pied à jouer si mal que ça. On a tout de même droit à quelques plans gores mais qui sont pourris eux aussi, et c'est bien dommage, le réalisateur nous afflige de plans déplorables, enfin voilà , tout est débile, mauvais. Un film à éviter à tout prix, ou alors juste pour se faire une opinion vite fait , mais mieux vaut ne pas s'attarder sur une telle daube qui ne représente aucun intérêt tant sur le fond que sur la forme.
publié le 06/07/2010 - 19:45
Portrait de Punisher84

Mon père est podologue

Punisher84 (I am Legend - 1390 critiques)
2
 
Des séries b, j’en ai déjà vu un paquet. Des films débiles passables grâce à leur côté involontaire, j’en ai aussi vu pas mal. Mais un « machin » comme ça… Car je ne sais pas comment nommer cet assemblage d’images affreuses. Je ne peux pas appeler ça un film car il n’y a pas de scénario. Et je le dis au sens le plus propre du terme. Pour ceux qui voient une histoire dans le fait d’une bande de jeune d’ados délinquants essayant de survivre face à des oiseaux venus de nulle part, ils se trompent. Car les personnages ne sont présent que pour servir de nourriture aux stars de cette chose : les oiseaux. Ceux-là mêmes qui soit-disant passant ressemblent plus à des ptérodactyles qu’à des volatiles. (=jaquette pourrie !). Cette affirmation saute aux yeux dés les cinq premières minutes. Et là encore je ne plaisante pas. Racolage, vol, piratage, inceste,… Un éducateur pour sept jeunes atteints de la sorte. Avouez quand même qu’il y a rarement eu plus opportuniste. Car en deux temps trois mouvements, notre groupe de jeunes zéros se fait attaquer alors qu’ils étaient en train de jouer à un jeu censé promouvoir l’esprit d’entraide entre jeunes. C’est fout ce que bander les yeux d’un obèse et de le diriger à longue distance peu rapprocher les gens… Et ce n’est pas fini, loin de là. Car en plus de s’enfoncer dés les premières minutes, le film de Leigh « Transmorphers » Scott abbat toutes ses cartes. En un mot ? Affreux. J’ai rarement du supporter des effets spéciaux aussi miteux. Même en plans rapprochés ! Il ne nous reste juste que quelques timides plans gores. Et il ne fallait pas non plus compter sur quelques justifications que ce soit, non. On ne saura jamais d’où vienne ces monstres et ni comment ils sont devenus comme ça. Ils sont là pour faire chier le monde et meurt en une explosion finale. Ce que je viens d’écrire n’est pas un spoiler car en fait, je viens de vous rendre service (rires). Si je vous dis « Mon père est podologue et j’habite en banlieue. », que dites vous ? Faux. Il fallait dire Flu Birds Horror ! En plus de tout le reste, il gagne la palme des dialogues foireux, inappropriés et hilarants. Sur ce dernier aspect, le film gagne son seul point de mérite. Échouant sur tout les tableaux, je ne peux que conseiller de vite aller voir ailleurs. A moins que vous vouliez avoir envie de rire bêtement. Le temps est si précieux de nos jours…
publié le 12/06/2010 - 20:26

Derniers commentaires