Conan

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Beast Beast
Copycat Killer - 33 critiques
publié le 06/02/2014 - 09:55
8
 

Swords and leather

Et un re-boot de plus, un (c vrai que toutes nos histoires et personnages fetiches sont remixés et rebootés : çe qui prouve que les producteurs veulent continuer a faire du blé sur des franchises animés ou de films sans en créer de nouvelles... purée! Mais ceci est une autres histoire...) bon c'est vrai qu'on re-perd du temps sur l'enfance de cimmerien meme si c plutot bien fait...en effet Tulsa Doom et le pére de Conan ca me suffisait, jason Momoa correspond plutot bien au perso ça c bien aussi... et puis ça cogne, ça tranche mais il y a de la sorcelerie... du barbare ou quoi! bon soyons indulgent et prenons ce film comme une chronique de ces temps reculés où les mers charriaient des flots de sang et blablabi...pour moi c un film a mater avec plaisir, un défouloir malgré une histoire un peu lège, j'm'en fiche tant qui il y a de l'acier pour décapiter du sorcier... par Crom!
Portrait de Warhammer Warhammer
I am Legend - 1058 critiques
publié le 16/08/2012 - 13:04
6
 

Barbant

Je ne ferai pas l'injure de comparer ce Conan au chef-d'oeuvre absolu qu'est celui de John Milius, tellement c'est incomparable en bien des points. D'ailleurs ce Conan version moderne est bien loin de Schwarzy où il fait presque petit garçon à côté. Du reste l'histoire en elle-même est ridicule avec le cliché habituel de la romance à deux sous qui ne sert à rien,malgré une mise en scéne dynamique et une violence constante,on ne peut pas dire que j'ai pris mon pieds devant ces aventures visuellement plutôt réussit mais qui manque indéniablement de charme mais c'est l'époque qui veut ça. Mitigé pour moi donc, mais pas mauvais.
Portrait de Karnageddon Karnageddon
Copycat Killer - 16 critiques
publié le 12/06/2012 - 14:04
6
 

Rien ne vaut l'original...

Fan inconditionnel du premier opus, pour ses persos, ses décors et la magnifique musique de Basil Poledouris, ce n'est pas sans une certaine appréhension que je me suis lancé dans le visionnage de ce remake. Déjà, l'acteur principal... je le connaissais très bien (j'ai adoré SG Atlantis) pour son rôle de Ronan (un peu lourd comme perso). Je me suis donc dit, peut-être faut-il un mec lourd pour jouer le nouveau Conan... Ben, y'a pas photo, entre schwarzy et Momoa, le plus crédible reste le premier...

Rien à redire sur les décors et les bastons et sur le scénario (quoique un peu décousu par moments). Le problème vient du traitement des personnages. La gonzesse est mignonne, mais pas crédible pour deux sous dans ce registre. Les potes de Conan... pas un seul n'atteint la dimension épique des personnages du film original.

Et Conan, celui qui devait incarné le métrage à lui tout seul, ben, il est aussi transparent que la nuisette de ma voisine du premier! être un gros baraqué bourrin ne fait pas tout! Je ne pensais pas un jour faire des éloges à schwarzenegger (y'a deux "g" je crois) pour son jeu d'acteur, je me trompais.

Pour le reste:

Ici on a de l'humour gras, des scènes volontairement gores, qui n'amènent rien de plus au film, des personnages plats, un acteur principal aussi expressif qu'une moule marinière en rut. Seul le méchant sort un peu du lot...

Mention spéciale pour le gamin, au début, dans le genre Psychopathe à faire peur, il a la palme!

Portrait de AqME AqME
America's Most Wanted - 604 critiques
publié le 22/02/2012 - 13:51
4
 

Du barbare lisse

Certaines personnes disent qu'il ne faut pas toucher à certains personnages. Je ne suis pas d'accord. En effet, si c'est fait avec talent ou avec culot, je dis pourquoi pas. Ce fut le cas avec le Sherlock Holmes tant décrié de Guy Ritchie que j'ai trouvé fort sympathique, notamment grâce à la prestation de l'excellent Robert Downey Jr. Maintenant, il est très difficile de passer après des films ayant marqué toute une génération de lecteurs et de spectateurs comme ce fut le cas avec Conan premier du nom, campé par un Schwarzie encore fringuant. C'est Marcus Nispel qui va tenter de passer après John Millius et quand l'annonce du casting est arrivé, tout le monde s'est écroulé en voyant le jeune Jason Momoa. Cela annonçait déjà le pire... et les trentenaires ou quadragénaires, fans du premier ont boycotté d'entrée de jeu le film. Alors, curieux, je me suis lancé dans le visionnage de ce film que tant de gens ont jugé sans l'avoir regardé. Avaient-ils raison? Cette haine envers tous les remakes est-elle justifiée? Le film est-il aussi violent et flamboyant que le livre de Howard?

Il est tout d'abord assez vrai que je peux donner raison à tous les méfiants quand ils ont vu le casting. Jason Momoa n'est pas du tout taillé pour ce rôle. On voit son envie de bien faire, son envie d'être violent et sans pitié, mais malgré cela, on ressent une certaine retenue. La plupart du temps, il casse des gueules à grands coups d'épée tout en gueulant lui aussi. Lors des scènes calmes, il ressemble à un pauvre adolescent beau gosse qui veut niquer de la prostituée à gros nichons. Personnellement, je ne l'ai pas trouvé convaincant. Mais celui que j'ai trouvé encore moins convaincant, c'est cet ignoble acteur qu'est Stephen Lang. Déjà méchant dans Avatar, le voilà de retour avec un maquillage ridicule et un masque en os qui ressemble à celui de masque de mort du cancer dans les chevaliers du zodiaque. Cet acteur est ridicule et ne possède pas une once de charisme pour jouer un méchant sanguinaire et violent. Je ne parle pas de Rose McGowan, méconnaissable et surement la meilleure actrice dans le métrage car elle joue la fille du méchant mais elle est encore plus méchant que lui. La sublime Rachel Nichols n'est que l'ombre d'elle même et n'est pas mis à son avantage, il faut comprendre par là que l'on ne la voit jamais à poil...Seul Ron Perlman sort son épingle du jeu comme à son habitude. Pour le reste, les méchants sont vraiment faibles, ils se font buter avec une facilité déconcertante et ont vraiment des tronches de handicapés mentaux. Bref, au niveau du casting, ça laisse à désirer et on voit vraiment la mode actuelle à foutre des mecs imberbes et des gonzesses stéréotypées.

Pour le scénario, c'est assez difficile de juger si on n'a pas lu le roman de Robert Howard et je fais partie de ceux qui ne l'ont pas encore lu (je compte m'y mettre). On commence avec une histoire de masque détruit à la seigneur des anneaux avec une vilaine prophétie, puis la naissance de Conan sur un champs de bataille. On le voit adolescent en train de buter des indigènes riquiquis poussant des aboiements. Puis on voit son père se faire tuer par le grand méchant sous ses yeux. Bien entendu, le petit garçon grandit avec la vengeance au c½ur. Il va alors tout faire pour retrouver et buter les méchants qui ont buter son père. Scénario simple et direct. Mais des passages sont franchement débiles et on frôle le délit de culture avec certaines scènes. Je prends un exemple simple, Conan veut libérer des esclaves, et pour cela, il défonce le camp en jeter des rochers immenses sur le camp. Mais comme il est trop fort, il ne tue aucun esclave! Les raisons du méchant à être aussi méchant sont aussi idiotes et cela ne le rend pas pour autant sympathique. On reste dans un manichéisme parfait. Ensuite, si certaines scènes sont vraiment belles, notamment avec des décors assez sublimes, il faut dire que cela côtoie une médiocrité affligeante. La scène de sexe très puritaine est digne d'un Alone in the dark, manque plus que la musique de Youssou N'Dour, les scènes de bataille sont très banales et le sang numérique donne un effet presque comique à tout cela. Il est évident que les effets spéciaux sont très beaux notamment avec les hommes sables, mais cela n'empêche pas de se faire grandement chier durant ces scènes. La pire étant la bataille finale, incompréhensible et tremblotante.

Au final, Conan le remake, ou le reboot, est une grosse déception au même titre que le choc des titans. Des décors et du vide sans un effort scénaristique. Si les effets spéciaux sont beaux et que l'action est au rendez-vous, tout cela laisse un gout d'amertume car la volonté de toucher un grand public est trop présente. Ne cherchez pas non plus du lyrisme ou de la poésie, car la place est plutôt à l'argent et au spectaculaire. Malheureusement, on est très loin de la flamboyance et de la sauvagerie barbare. Si à cela on rajoute un casting foireux sauvé par deux acteurs secondaires, on ne peut que donner raison aux détracteurs de ce film. Certains diront distrayant, d'autres diront spectaculaires, moi je dirais juste ennuyeux et bancal.

Portrait de DorianGray DorianGray
I am Legend - 2000 critiques
publié le 27/01/2012 - 11:06
8
 

Conan et Remakeman !

Conan marque réellement la création de l'héroïc Fantasy moderne par Robert E Howard (2 Guns Bob) ... jusqu'à ce que l'enfoiré de Sprague de Camp se permette de mettre la main sur la série et la remodèle à son goût ... Sous Howard, Conan n'était pas un barbare inculte et bodybuldé, mais plutôt un aventurier dur et grognon, rejetant toute forme de civilisation ... un être associal et tranchant, mais pas le seringué que l'on s'imagine trop souvent ... de ce point de vue, aucun des trois films ne respectent l'idée de base, donc pourquoi tant de bruits autour de ce dernier volet ? (ATTENTION, critique littéraire qui pourrait être chiante !!!)

Au niveau scénario, même s'il apparait basique, on reste dans un idéal plus ou moins semblable à celui de Howard : un âge pseudo-préhistorique, des aventures mèlant fantastique, batailles, tueries, amoures ... oui mais voilà, par moments, ce film touche et louche véritablement plus vers les histoires merdiques de Sprague de Camp ... de fait, l'héroïne adapte en profondeur l'adage "sois belle et tais-toi" (ce qui peut, parfois, malgré tout, faire du bien), le barbare est bien ce gros hypertrophié des muscles sans grande cervelle, le monde est héroïque, certes, mais si peu sombre, les batailles sont épiques (bwouais, on a connu mieux), soit, mais peu réalistes ... LE gros problème de ce scénario, c'est que si l'on se réfère aux livres sortis, les scénaristes ont toujours eu tendance à adapter le Conan qui est issu des livres de Sprague de Camp et non de Robert E Howard ... comment s'étonner dès lors de cette vision herculéenne des choses ? Il suffit de connaître ses classiques littéraires pour savoir à quoi s'attendre, c'est tout ... ouais, c'est tout ... c'est vite dit ... l'intelligence de notre époque n'est certes plus celle de l'époque de Bobby ... mais tout de même, nos jeunes n'acceptent plus avec acharnement les mêmes bêtises qu'autrefois ... ce qui fait qu'un scénario qui pouvait passer pour acceptable auparavant devient une fameuse connerie de nos jours ... ce Conan n'échappe pas, malheureusement, à cette règle ! De fait, le scénario de ce film, s'il est passable, ne casse pas trois pattes à un canard et s'effondre souvent dans des approximations malheureuses et dans des racourcis trop rapides ! Si vous voulez du vrai Conan, lisez Conan le Cimérien en version expurgée (chez Bargelonne) ... sinon, il faudra vous faire à cette vision manichéenne des choses.

Les acteurs ? Ben ... le casting est pour le moins inégal ... Rose McGowan est la meilleures à n'en pas douter ... adepte du sado-masochisme, de la souffrance (une séide de Pinehead), du meurtre et pourquoi pas de l'inceste (pas assez abordé je trouve personnellement) ... Stephen Lang s'en sort également plus ou moins honorablement malgré quelques crispements de mâchoires légèrement trop gros ... mais bon, on ne va pas ninailler, il est quand même bien meilleur que dans l'évitable AVATAR ... Rachel Nicholls, je l'ai dit, ne sert strictement à rien ... on est loin d'une Red Sonia ... celle-ci crie à qui mieux mieux pour "faire vrai", roule des yeux, fait la moue ... une pure conne ... c'est son rôle, elle n'y peut rien ! Et puis ... il y a ... Jason Momoa ... attends ... le gars qui jouait les noeuds dans "Alerte à Malibu" ... c'est assez basique, hein ?! Oui, bien une idée de son époque ... même Schwarzy avait une gueule et un coté sombre et glauque ... tandis que là ... M'enfin, parait qu'on aurait pu subir Kellan Lutz ou Jared Padalecki ... donc, l'un dans l'autre, c'est du calibré banal mais passable ... le problème restera que les vilains sont plus croustillants que les zzzzentils couillons, même s'ils peinent à survivre à James Earl Jones (quio pourtant n'en foutait pas une dans son film !!!) ...

La réalisation générale est assez bonne, loin des merdes habituelles de Nu Images (Cyborg Cop de mes deux, Shark Attack les grosses couilles de Van Dien, les daubesques Spiders et Spiders II, Octopus I et II dans ton cul ... etc, etc ...) et possédant tout de même quelques effets spéciaux particulièrement bien amenés ... je m'étonne d'ailleurs de la disparité de cette société de production qui passe de la merde infinie (les Immortels de la nuit) et un film comme celui-ci ... il y a un monde de différence qui laisse malgré tout la voie libre à de petits films sympathiques comme ce dernier de survivre ... l'image est sans doute le seul problème car elle manque singulièrement de noirceur et de fatalisme ... sinon ... bon, pour un remake, l'essai est plus ou moins réussi ... même si pour Nispel, cela devient gênant ... il devient singulièrement un "remakeman" ...

EvilAlien666
Copycat Killer - 45 critiques
publié le 22/01/2012 - 15:29
2
 

A peine vu, déjà oublié

Il aurait fallu enlever le mot barbare dans le titre car ce film est une grosse machine hollywoodienne toute lisse. Après son remake de "Vendredi 13", j'avais déjà des doutes sur le talent de Marcus Nispel, ils se sont confirmés avec ce film. Dommage, car Jason Momoa a un gros charisme et il aurait pu faire un excellent Conan.
Captain Nono
America's Most Wanted - 327 critiques
publié le 30/12/2011 - 12:39
4
 

Moi Conan, toi Jane...

Avec l'excellent remake de Massacre à la Tronçonneuse (2003) et le prometteur mais inabouti Pathfinder (2007), le teutonique Marcus Nispel a déjà démontré d'indéniables qualités à la réalisation, notamment en matière de mise se scène et d'esthétique. Son ancien job de directeur artistique dans la publicité y est peut-être pour quelque-chose... Aussi était-ce avec un relatif optimisme que j'attendais la sortie de ce remake du film éponyme - référence ultime de l'héroïc-fantazy dans les années 80.

N'ayant jamais lu l'oeuvre originale de Robert E. Howard, je serai bien incapable de dire laquelle des deux adaptations cinématographiques est la plus fidéle au roman. Ce que je peux dire par contre, c'est que la première adaptation, sortie en salles il y a une trentaine d'années (!) recèle une bien plus grande authenticité, et ce à tous les niveaux, que son homologue de 2011. Arnold Schwarzenegger avait marqué Hollywood dans le rôle du puissant guerrier Cimmérien, autant par son imposante présence physique que par son charisme naturel. Un rôle majeur qui avait d'ailleurs définitivement lancé sa carrière. Que dire de ce Jason Momoa ? Impressionnant physiquement, y a pas à chier ! Un regard de bovin sénile en passe d'être charcuté à l'abattoir, mais sacrément viril et finalement pas si mauvais dans son genre... Dommage que l'insipidité affligeante des dialogues ne l'aide pas à développer de manière intéressante son personnage, réduit ici à la simple et basique expression d'une machine à découper du vilain.

Le film souffre en effet d'un cruel manque d'inspiration et d'originalité au niveau des dialogues, des personnages, et plus largement du scénario. Ce dernier n'est finalement qu'un simple prétexte à une succession de scènes d'action, parfois réussies car très violentes, mais expédiées de telle façon qu'elles n'entraînent aucun élan dramatique ni un quelconque souffle épique. Les personnages secondaires sont quant à eux plutôt insignifiants, à l'exception notable du personnage de Marique, sorte de sorcière cruelle interprétée par Rose McGowan. Même les "gueules" telles que Stephen Lang et Ron Perlman déçoivent. Le premier car trop stéréotypé, le second car sous-exploité. Un bon point par contre concernant l'esthétique des personnages, mais c'est largement insuffisant pour combler les nombreuses lacunes dont souffre le métrage.

Cette version 2001 me fait finalement penser à une vulgaire série B sans âme, qui privilégie la plastique au détriment de toute autre considération artistique. Un blockbuster commercial calibré pour un large public de néophytes peu exigeants, si ce n'est en matière d'action. Décevant et à peine divertissant...

Portrait de Aragami Aragami
Copycat Killer - 39 critiques
publié le 18/12/2011 - 12:11

Un nanar même pas sympa

Alors la on atteint le font de la nullité en matière de remake . Conan original fait partie de mon top 10 et j'ai lu toutes les nouvelles. R.E. Howard doit se retourner dans sa tombe.
Portrait de Sardaukar Sardaukar
America's Most Wanted - 318 critiques
publié le 29/11/2011 - 07:56
4
 

Zzzzzzzz…

… ce film est le somnifère ultime.

On va pas se le cacher, le ou les problèmes de se films se situent dans… tout. Interprétation, Histoire, Action, Bande originale, … rien ne tient la comparaison avec l’originale qui a fait de Arnold Schwarzenegger ce qu’il est. Ne perdez pas votre temps, regardez l’original il est TRES bien. En revanche, si vous êtes insomniaque, ce remake est LA solution. Personnellement j’ai bien dormi pendant et après…

Bref, passez votre chemin, y’a rien à dire de plus.

Portrait de Runner44 Runner44
Graine de psychopathe - 82 critiques
publié le 08/11/2011 - 21:51
4
 

Remake......ou pas!!

Attention, ce commentaire contient des Spoilers.

Ca y est j'ai enfin vu ce fameux Conan qui n'aura de commun que le nom avec celui de 1982!!! J'ai été pas mal déçu par cette version 2011, d'une part parce qu'il n'a vraiment rien à voir avec le film de John Milius et d'autre part parce qu'il n'y a aucun élément héroïc fantasy. Ce film n'a aucun charme, le conan 2011 est un gros bourrin et c'est tout!! Je trouve que le conan qu'incarnait Swarzy était beaucoup plus "abouti" (solitaire et silencieux, énigmatique et charismatique, assoiffé de vengeance et il ne souriait pratiquement jamais). Pareil pour la prêtresse au sang pur qu'il doit escorter, elle n'aura pas non plus le charisme de Valéria qui savait manier l'épéé!! au contraire à part hurler tout le long du film, c'est tout ce qu'elle sait faire, on se croirait presque dans un Indianna Jones où la blonde du 2ème volet n'arrête pas de crier dès qu'elle se cassait un ongle (ce qui convenait parfaitement à ce film) mais ici ça prend pas malheureusement. On regrettera donc la petite équipe composée d'un barbare, d'un voleur, d'un magicien et d'une guerrière. Pour les paysages, ils sont pour la plupart numériques.... dommage. Au niveau des effets spéciaux c'est bien fait (notamment les personnages de sable) mais je regrette la scène où il tombe sur une espèce de pieuvre dont on ne verra jamais la tête, juste les tentacules et qu'il n'achèvera même pas!!!!!!! et le combat final n'en parlons pas!!!! Le mec a réussi à reconstituer le fameux masque diabolique qui donne à qui le porte des pouvoirs surhumains on s'attend donc à voir je sais pas une transformation en une bestiole ou une force herculéene.... Hé bien non!!! Rien... Sérieux je l'ai trouvé ridicule ce soi disant méchant et là encore une fois rien à voir avec le charismatique James earl Jones qui lui se transformait en python géant (et sans masque!!!). La seule qui (à la limite) sort son épingle du jeu est Rose Mc Gowan (le Boulevard de la mort, Planète terreur) diabolique à souhait. Bref vous l'aurez compris rien à voir avec son ainé et largement moins bien à tout niveau... aussi bien au niveau de l'histoire, de l'interprétation, des paysages et même de la musique!!!

Pour finir quand j'ai vu le chef du village des prêtres j'ai cru un moment que Michel Serrault était revenu d'entre les morts!! lol

Pages

Thématiques