The Thaw

Portrait de Fab-4

Trop tard pour réagir

Fab-4 (Serial Killer - 726 critiques)
6
 

Une équipe scientifique étudie le comportement des ours lié au réchauffement climatique dans l'arctique canadien. Il vont y faire une découverte de mauvaise augure.

Un film fantastico-écolo qui, telles les conséquences de la fonte du permafrost, part d'un postulat sur la fonte des glaces mais avec des conséquences bien plus virulentes au sens propre du terme... Ceci est original et le cadre est intéressant.

Tout est très correcte dans ce métrage. De bonnes idées dans le texte et la réalisation. Mais il y'a comme une impression d'inachevé. C'est incomplet et ça navigue entre hauts et bas. Ca manque aussi de force et au final, de crédibilité.

Dommage, la trame de fond était top. Un film moyen plus, mais moyen tout de même.

A découvrir.

publié le 09/06/2018 - 10:53
Portrait de Lebreihz

Un père indigne

Lebreihz (I am Legend - 2298 critiques)

Bon allez ! ce que je vais vous écrire ne révèle en rien du film.....c'est un film sur le réchauffement climatique. Encore un me direz-vous !, oui mais sauf que là ce n'est pas forcément ce que vous croyez !

Durant cette décennie, étant donné la récurrence de nombreuses catastrophes climatiques réelles ou supposées, certains réalisateurs ont exploités le filon, en grossissant les faits....en imaginant un Armageddon climatique au sacro-saint états unis d''Amérique, en imaginant un scénario glaciaire totalement improbable, pourquoi glaciaire alors qu'au contraire la planète se réchauffe ?, eh bien tout simplement parce que c'est plus spectaculaire !D'autres réalisateurs plus ou moins talentueux se sont rués sur ce segment de marché en proposant des films loufoques ! parfois volontairement loufoques d'ailleurs et parois hélas non ! En fait on se croirait dans le jeux "civilisation" ou si vous gérez mal votre civilisation un message de mise en garde apparaît, remarquez au bout d'un temps la majorités des terres se retrouvent submergées.

Alors là c'est différent , c'est une bande d'écolos qui vont rejoindre leur mentor dans le grand Nord...et la
la fifille de ce dernier est de la partie. encore que ...."grand Nord" ne veut pas dire le Groenland , c'est une sorte d'ile ou sont dispersées ça et des plaques de glaces éparses , pour nous dire "attention , ça fond !"

Car en fait cet éminent professeur a tout sacrifié a sa carrière et a complètement négligé sa file.

Oui c'est différent car e dégel annoncé en fait pourrait avait d'autres conséquences, carrément inattendues d'ailleurs.

Curieusement le film fait penser un peu a "the thing".

et au bout d'un certains temps ça part un peu dans le couru d'avance et le réchauffé, c'est le cas de le dire !. Car finit les écolos super-potes et pacifistes, maintenant c'est l'heur de la suspicion et de la paranoïa, histoire de justifiée le comportement de pervers de l'un d'entre eux, et quasi-dictatorial en chef auto-proclamé !

Alors certes il y a de l'idée....en fait le complexe dans le film vient du fait que nos écologistes cherchent a alerter l'opinion publique mondiale du réchauffement climatique et d'arrêter de Polluer l'atmosphère avec ces foutus diésels, et peut-être aussi les feux de cheminées n'est ce pas.

mais voilà comment faire ?, z'aller pas dire aux gens que maintenant il faut qu'ils marchent au lieux d'utiliser la bagnole , en plus ça la fout mal car eux même sont venus sur cette île en....hélicoptère

Donc voilà pourquoi ne' pas provoquer un évènement " histoire de prouver quelque chose....C'est comme si un gouvernement décidait d'organiser un attentat terroriste, pour justifier certaines mesures contre ce même terrorisme (non ne voyez aucune allusion, ça voient juste de me traverser la tête).

Le film est pas mal du tout je crois que il vaut au moins le coup d'œil pour le personnage du scientifique interprété par Val Kilmer, c'est en fait un être fait de contradiction qui croit être un sauveur de l'humanité , mais n'hésite pas a trahir ses proches.

publié le 12/01/2015 - 02:20
Portrait de Nemo89

Une idée pour Hulot

Nemo89 (Copycat Killer - 59 critiques)
6
 
Alors attention, je pense souvent que quand un film est très engagé sur un thème important (ici sur la fin du monde dû au réchauffement climatique à cause de l'homme) il a tendance à ce prendre une de ces gamelles et à se perdre dans la bêtise la plus profonde avec comme slogan "je vous avais bien dit que...". Ajouté à cela, la notion de sacrifice pour le bien du plus grand nombre qui est remise en question tout au long du film. Imaginez quand ce dit film est catégorisé comme un film d'horreur, je vous dit pas comme je m'attendais au pire (dans le sens où film horreur n'égale pas film moralisateur ou donneur de leçons)

En soit l'histoire du parasite découvert dans la glace est très réussi. comme tout parasite, il se trouve un hôte, pond de jolie ½ufs qui finissent par éclore en réduisant à l'état de cadavre le pauvre porteur. Cela permet d'avoir des scènes assez sanguinolentes. Le fait de savoir qui est contaminés ou pas permet une certaine tension (mais n'arrive pas à égaler "the Signal"). S'ensuit le schéma habituel des films d'horreurs. Cela reste efficace et prenant.

Non pour moi le seul problème du film est son idée finale qui regroupe l'écologie et l'idée de sacrifice ATTENTION MEGA SPOIL: Le Dr Kruipen (qui est un écologiste très engagé ne l'oublions pas) se fait hôte pour faire une action violente pour faire bouger les personnes qui n'en n'ont rien à cirer de l'écologie. Cela agira comme un détonateur. Quelques morts et bam la planète est sauvée. Idée intéressante mais que j'aurais vu autrement. Et si ce parasite n'éradiquait pas plutôt tout le monde (telle la comète qui a tué les dinosaures qui efface d'un coup tout ce qui a été fait) En effet ce serait plus radical dans le sens où on se rend compte qu'il est impossible de faire changer les habitudes des personnes et ce même avec une action d'éclat. Du coupe le film se veut plus alarmiste voir fataliste d'un point de non retour. Fin de l'homme fin des problèmes de la terre. Mais bon à ce moment c'est le parasite qui détruirait tout donc il n'y aurait plus d'être vivant sur terre je vous l'accorde. Mais je trouvais plus intéressant FIN SPOIL

Donc voila un bon film qui s'engage mais qui je trouve ne va pas au bout de ses idées dans lesquelles il s'est investi.

publié le 31/07/2011 - 13:18
Portrait de Dante_1984

Réchauffement climatique et paranoïa

Dante_1984 (I am Legend - 1124 critiques)
8
 
Une équipe de scientifiques effectue des recherches en Arctique. Ils découvrent un mystérieux parasite. Alors que de jeunes étudiants viennent les assister, les évènements tournent au cauchemar. A l’heure où le réchauffement climatique est devenu une réalité, de nombreux films s’appuient sur cette thématique afin de donner une dimension écologique, voire politique à leur œuvre. The thaw en fait partie. Loin des clichés et d’un alarmisme gratuit, l’intrigue se construit autour d’un fléau nous menaçant. Un cataclysme d’une simplicité perfide, mais tellement efficace : un simple parasite. Capable de terrassé n’importe quelle espèce vivante et surtout la nôtre. Fortement inspiré par les modèles du genre tel que The thing, le film de Mark Lewis distille une ombre de paranoïa autour de ce complexe scientifique. Qui est contaminé ? Qui ne l’est pas ? S’il est aisé de le deviner pour le spectateur, cela est beaucoup moins évident pour les protagonistes. Pour certains, la résurgence de nos instincts primitifs est un fait. Pour d’autres, comprendre et tenter de ne pas paniquer face à une menace planétaire devient une nécessité. S’il y a un reproche que l’on pourrait faire au film, il s’agirait sans doute du casting. Hormis l’impérial Val Kilmer, les autres acteurs paraissent bien fades par rapport à leur doyen. En dehors de cela, The thaw est un métrage efficace qui titille notre conscience quant à notre mode de vie, ainsi que ces conséquences sur l’environnement. Nous ne sommes que des hôtes. La Terre ne nous appartient pas. Il serait peut être bon de le rappeler, même si la plupart font la sourde oreille ou refuse de constater les dégâts que nous avons causés. Dans notre arrogance, nous pensons que l’avenir de la planète dépend du nôtre. Grossière erreur, elle ne cessera de tourner si nous venons à disparaître. Le refus du sacrifice remet en cause notre avenir, mais pas celui de la Terre. Ceci étant dit, The thaw parvient donc à captiver l’attention du spectateur par le biais d’un scénario prenant, mais surtout grâce au sujet dont il s’est fait le porte-parole. Pessimiste ou réaliste, certainement les deux à la fois, voici un film à aborder avec pragmatisme et circonspection.
publié le 17/06/2010 - 09:36
Portrait de FesterCoffin

Bonne surprise

FesterCoffin (America's Most Wanted - 344 critiques)
8
 
Agréablement surpris par ce film intelligent et bien ficelé. Un peu de "The Thing" avec du "Horribilis"... Ca se suit vraiment très bien. Les décors, acteurs et effets spéciaux sont vraiment efficaces. Un bon bol d'air avec un Val Kilmer enfin de retour j'espère.
publié le 13/06/2010 - 16:46

Mon avis

Seifer (America's Most Wanted - 642 critiques)
10
 
Ce film et tout simplement superbe bref je suis rester sur le c ecouter pas les critique et foncer le voir et une fin super bref bon jusquau bout.
publié le 26/04/2010 - 11:09
Portrait de Punisher84

On est dans la merde…

Punisher84 (I am Legend - 1390 critiques)
8
 
Venant tout droit du dernier Horrorfest, le film de Mark A. Lewis peut se targuer de rester dans la ligne de qualité de cette série de films. Evidemment, ils ne sont pas tous aussi bons et certains se valent plus que d’autres. Comme par exemple le sous-estimé WICKED LITTLE THINGS. Et THE THAW en fait partie. Fera-t-il les frais de l’obscurantisme comme le film de J.S. Cardone ? Cela reste difficile à dire même si je pense que non. Car THE THAW est un bon film d’horreur intelligent auquel il manque juste un petit quelque chose pour dire de vraiment émerger. N’ayez crainte car pour une fois le scénario vaut largement le détour. Pour peu que l’on s’intéresse au réchauffement climatique, l’on prendra plaisir à suivre la pensée d’un scientifique très bien interprété par un Val Kilmer toujours égal à lui-même. Découvrant le cadavre d’un mammouth congelé, il s’en suivra alors un mystère qui sera très bien entretenu par les personnages. Malheureusement ce dernier baissera de régime lors des moments plus conventionnels du film. Entendons par là la survie d’un petit groupe en milieu hostile. Bien que commun et déjà vu, cet aspect n’en est pas pour autant « mauvais ». Au contraire, il est même très bien réalisé. Les quelques effets spéciaux semés avec parcimonie nous tiennes en haleine. Le tout en alternance avec le développement d’une intrigue vraiment mystérieuse. Et dont le dénouement n’est évidemment pas heureux. Je dirais qu’il existe un réel manque de surprise. Rien n’est téléphoné mais l’on aurait juste aimé plus de nervosité dans le script et dans les tenants et aboutissants de l’histoire. Un film plus long aurait-il été bénéfique ? Je pense que oui mais seulement dans d’autres circonstances. Reste quand même, et ce n’est pas rien par les temps qui court, un bon film d’horreur. Peu de gore mais un effet qui fonctionne en quasi-total harmonie avec le scénario.
publié le 24/02/2010 - 21:43

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Sur Horreur.net