Emilie: L'Enfant Des Ténèbres

8.0/10
Emilie: L'Enfant Des Ténèbres

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Punisher84 Punisher84
I am Legend - 1390 critiques
publié le 26/11/2009 - 20:53
8
 

Italian Way

C’est tout à fait par hasard que je suis tombé sur ce film. Avant son achat, je n’avais même pas l’idée de son existence. Et si cela avait été le cas, je ne pense pas que j’aurais été enchanté. Car les versions de L’EXORCISTE mélangées à celles de LA MALEDICTION sont légions. Mais je fus attiré par le cadre de l’histoire. Du Royaume-Uni à la magnifique Italie, ce scénario de possession démoniaque sous fond de drame familiale avait tout de la petite série b sympa des années ’70. Etant italien de nature, je ne suis pas particulièrement fans de ses grands films transalpins tels qu’INFERNO et autres. C’est aussi pourquoi je n’attendais finalement pas grand-chose de ce film. Le réalisateur est un inconnu qui n’a réalisé que le giallo COSA AVETE FATTO A SOLANGE (par rapport à mon genre favori, bien sure). Bingo ! Cet ovni certainement passé inaperçu est une belle petite réussite. Notamment grâce à la personnalité envoutante de son interprète principale. La jeune Nicoletta Elmi. Quoi que parfois bizarre à cause de l’ « italian way », la mise en scène est quelque peu perfectible. Quelques moments véritablement lents qui ne donnent pas l’impression de servir le film. L’amourette entre Michael et Joanna en est le meilleur exemple. Mais le metteur en scène Massimo Dallamano a su donner à on film un esprit envoutant. Grâce aux jolis décors d’une Italie rurale qui donne envie mais surtout grâce à un sens acquis de la frayeur. Tableaux anciens, médaillons ancestraux, anciens faits divers non résolus,… Voilà qui fait des scènes de frousses du film des séquences plus efficaces qu’il n’y parait si l’on prend le temps de regarder. Efficace est le mot qui convient le mieux pour un film qui mérite à être connu. Mais comme dans la plupart de ce genre de bandes italiennes, c’est qu’il y a toujours cette curieuse impression de manque. Comme si un bouquet garni faisant toute la différence n’était pas là. Personnages pas assez approfondis ? Non car la relation père/fille par rapport au drame est correcte et que les quelques flashs back nous aides à nous rapprocher des personnages. Peut-être est-ce une simple question de goût mais il n’empêche que je conseil ce film à quiconque a envie de regarder ailleurs en retournant 34 ans en arrière.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?