Vampire Girl vs. Frankenstein Girl

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Alol7

Kawai girl VS Gothic girl

Alol7 (America's Most Wanted - 505 critiques)
8
 
Vampire Girl VS Frankenstein Girl est un film gore Japonais convaincant pour le style que c’est. Le film ne fait pas que multiplier les scènes gores extrêmes et abusives, il propose des idées funs et intéressantes. En effet, l’histoire elle-même est déjà sympathique mélangeant histoire d’adolescents, romantique (avec un triangle amoureux) et une histoire reprenant deux thèmes du cinéma du genre (le vampire et Frankenstein). Les personnages sont variés et sympathiques (mention spécial pour le groupe de « suicidées »). La rivalité entre « Keiko » (fille rebelle gothique) et « Monamie » (fille douce, gentille et réservée) est amusante car cela paraît enfantin. Le film enchaîne ses scènes en jouant régulièrement ses différents personnages tout en maintenant un humour soutenu qui réussit bien dans la globalité. Au niveau du visuel, le film propose aussi de belles choses avec un travail de maquillage remarquable (la Frankenstein girl est bien faite) et une photographie appliquée. Les scènes gores sont jouissives mais ne montrent rien très nouveau dans ce domaine de films gores Japonais. Ces scènes avec l’action reste accompagnés d’un humour restant tout autant délire (avec la scène hilarante du bras qui fait hélicoptère). La scène marquante où Monamie danse sous les jets de sang avec une chanson sous un air romantique faisant penser à la chanson « Sing’in in the rain » est plaisante. Ainsi on se trouve devant une œuvre gore Japonaise jouissive et fun offrant de bonnes idées. L’histoire de ce groupe d’étudiants se mélange vraiment bien avec le fantastique. Les personnages sont variés et appréciables. L’humour est omniprésent et montré de différentes manières.
publié le 14/11/2012 - 21:38
Portrait de Warhammer

Déjanté

Warhammer (Serial Killer - 929 critiques)
8
 
Evidemment avec un titre pareil on sait à quoi s'attendre de la part des nippons, dés la scéne d'ouverture dans le genre gore et délirante c'est du rarement vu. Si vous avez aimé "tokyo gore police", alors vous aimerez ce film dans la même lignée, pas plus gore que ce dernier, mais encore plus drôle, de bons effets spéciaux, des personnages hilarants (le directeur de l'école qui se prend pour frankenstein, le concierge qui est en fait le "igor" local, sont à mourir de rire). Alors certes ça ne vole pas haut, mais j'en apprécie le côté totalement assumé et qui plus est, bien gore!! En un mot: Divertissant.
publié le 12/03/2012 - 13:42
Portrait de Punisher84

Suce-moi Igor

Punisher84 (I am Legend - 1390 critiques)
6
 
Malgré la bonne humeur qui se dégage du film, je n’arrive toujours pas à être aussi enthousiaste quand au V-cinéma. Ais-je une allergie particulière à son égard ? Je ne pense pas car j’ai beaucoup aimé Hard Revenge Milly et dans une moindre mesure, Chanbara Beauty. Alors ou est le problème ? Le souci, comme je le répète souvent, c’est que tout ce spectacle est bien beau mais reste trop vain. Le scénario est toujours très mince et le peu qu’il y en est n’est que facilité déconcertante dont les aboutissants sont devinables à des kilomètres. C’est toujours d’autant plus dommage car les effets spéciaux du spécialiste Yoshihiro Nishimura sont époustouflants. Il s’est ici fait réalisateur et c’est peut-être pour ça que Vampire Girl… fut pour moi le film du genre le moins dur à supporter. Comprenez qu’il y a toujours des longueurs agaçantes dans la mise en scène mais celles-ci sont juste moins nombreuses que d’accoutumée. Un défilé de scènes gores psychédéliques sous amphétamines et montées avec passion peut-elle être une raison suffisante pour porter le film sur des hauteurs plus hautes que celles de cette fausse tour Eiffel ? Pour trouver la réponse, il faudrait s’aventurer sur un terrain miné et très glissant. Je ne franchirais pas le pas. Mais je trouve injuste que tant de films (américains ou pas) sans scénarios soient si conspués alors que l’on est prés à tremper dans les oscars des bandes comme Vampire… Il y a du bon et du moins bon, certes. Cela n’empêche pas de faire la part des choses et une fois terminée, elle démontre sans conteste les limites de ce type de cinéma.
publié le 19/01/2011 - 20:23
Portrait de Dante_1984

Cut, cut, cut, wrist cut !

Dante_1984 (I am Legend - 1124 critiques)
8
 
Après le disjoncté Tokyo Gore Police, Yoshihiro Nishimura récidive de fort belle manière avec ce Vampire girl Vs Frankenstein girl en collaborant avec un réalisateur également très particulier : Naoyuki Tomomatsu (Stacy). Un titre évocateur des réjouissances qui nous attendent par la suite. Tout comme son prédécesseur, les premières minutes donnent le ton d’une expérience complètement folle. Le réalisateur ne déroge pas à la règle du grand n’importe quoi dans un joyeux festival de gores, de tripes et de combats survoltés. L’intrigue, toujours aussi simpliste, prend place dans un lycée japonais. Lieu des exactions d’un savant fou qui se prend pour le digne héritier du docteur Frankenstein en personne et le terrain de chasse d’une séduisante vampiresse aux allures de sainte nitouche. Nul doute que ces deux camps seront amenés à s’affronter et plus si affinités. Contrairement à ce que l’on avait pu constater dans Tokyo gore police, on remarque davantage de cohérences dans l’enchaînement des séquences. Même si l’histoire ne possède rien de fondamentalement originale (mis à part le tournoi de tailladages de poignets !), on peut saluer l’effort qui a été fait sur la narration. Le rythme s’en retrouve grandit. Le surréalisme est de mise et ce, dans la quasi-totalité des séquences. Démembrements, danse extatique sous une pluie d’hémoglobine, sans oublier un affrontement final des plus hallucinants, rien ne nous est épargner. A chaque instant, l’on se dit que les limites sont atteintes, voire dépassées, mais il ne faut pas plus de deux minutes pour nous prouver le contraire. Voir pareil déferlement d’incongruité à chaque minute se révèle tout simplement jouissif. N’oublions pas un foisonnement de clichés qui finit de parfaire une ambiance des plus saugrenues. Bref, Vampire girl Vs Frankenstein girl est le digne successeur de Tokyo gore police. Davantage soigné sur le plan narratif, il n’en reste pas moins que le film demeure toujours aussi barré. Un style décidément très japonais, parfois déstabilisant, mais ô combien jouissif si tant est que l’on adhère au concept du mauvais goût et du gore à outrance ; nul doute que les amateurs s’en donneront à cœur joie.
publié le 20/12/2010 - 16:53
Portrait de Crowdead

Tarré mais tellement fun et gore !

Crowdead (Graine de psychopathe - 231 critiques)
10
 
Film d'horreur japonais totalement barré (en même temps, venant de ce pays...) ou une etudiante vampire donne un chocolat plein de sang a un gars dont elle est amoureuse pour qu'il devienne lui aussi vampire. En paralelle, le prof de chimie/physique/biologie et sous directeur du lycée est en fait un psychopathe et rescussite sa fille (elle aussi amoureuse de notre heros en herbe) qui meurt apres un accident stupide (elle tombe d'un immeuble). Gore a tous les etages et geysers de sang sont au programme, avec quelques passages sous acide ou d'autres tellement fous qu'on se demande bien ce que les realisateurs ont pris (madame frankenstein s'arrache un bras et se le visse sur la tete pour faire une helice d'helicoptere et s'envole ; le rally du tranchage de veine au niveau du poignet ; des japonaises devenant noirs pour courir plus vite, sulfateuse craniale pour un méchant "sumo de l'enfer" ; patins a roulettes fait a base de sang coagulant au niveau des chevilles... je ne les fait pas tous, il y a un paquet de situations grotesques et fun). le film se laisse bien voir, avec plein d'humour, une musique epique et un rythme soutenu. Pour ce qui est des effets spéciaux, on passe du bon a l'ignoble. Un hit ou l'on rit tout le long. A voir absolument !
publié le 18/05/2010 - 23:05

Derniers commentaires