Critiques spectateurs de Sylvanhor

Pages

L'Orphelinat

L'Orphelinat

Bon film d'épouvante, avec quelques scènes bien senties, notamment celle avec la médium dans la maison. Bon, en va rien divulguer, mais disons le franchement, devant l'Orphelinat, on passe un bon moment, qui crée pas mal de situations assez flippantes, même si rien de tout cela n'est bien nouveau. On regrettera d'ailleurs que Bayonna ne se soit pas suffisamment affranchit de l'influence de "l'Echine du diable" dans son film. Del Torro n'est pas loin ! On pourra toujours pester aussi sur la présence si éphémère du petit gosse masqué... Mais les acteurs sont tous convaincants et la fin du film n'est pas dénuée d'émotion. C'est tout sauf raté donc, même si l'ensemble ne réinvente pas le genre une seconde. Toujours est-il que le cinéma ibérique ne cesse de confirmer sa richesse en la matière !

8.59524

Publié le 26 Avril 2009

L'Incroyable Hulk

L'Incroyable Hulk

Et une superproduction hollywoodienne pour ado crétin de plus, basée une fois de plus sur un personnage issu d'un comic book, dans sa 84568ème adaptation, parcequ'à Hollywood, on sait que y'aura toujours des neuneus comme Sylvanhor pour mater le film... Une bonne dose d'images de synthèse immondes, un scénar ras des pâquerettes et une ou deux stars fadasses engraissées à coup de lingots devraient faire payer à des millions de spectateurs leur terrible faute de goût !

7.42308

Publié le 26 Avril 2009

Braquage à l'anglaise

Braquage à l'anglaise

Jason Statham rempile une nouvelle fois pour un nouveau braquage. A Londres ce coup ci. Ca change ! Bon, ça casse pas trois pattes à un canard, mais vu qu'on est rivé devant sa téloche en train de se demander comment toute cette histoire va se terminer alors qu'en réalité on n'en doute pas une seule seconde, on se dit que le film fonctionne, et c'est toujours ça de gagné !

7.25

Publié le 26 Avril 2009

Braquage à l'italienne

Braquage à l'italienne

Le spectateur lambda que je suis s'est laissé emporter par l'histoire plutôt convenue de ce film sans surprise mais honnête. Original, certainement pas donc, mais divertissant et accrocheur, sans aucun doute.

7.2

Publié le 26 Avril 2009

There will be blood

There will be blood

Subjuguante prestation de Daniel Day Lewis. There will be blood est un film à l'esthétique bluffante, qui dénote une réelle maîtrise du jeune Anderson derrière la caméra. Pourtant, même si l'emballage est séduisant, le contenu sonne un peu creux : l'intrigue, inexistante puisque le spectateur attend quelque chose qui n'arrive jamais, à tendance à s'éterniser : 158 minutes, c'est long. Dur dur de ne pas piquer du nez devant un film au potentiel gigantesque mais qui ne nous enlève jamais le doute d'être devant une démonstration stylistique un tantinet prétentieuse. Du reste, la B.O, bien que déroutante, la réalisation, et l'acteur principal se chargent, non sans sadisme, de rappeler que l’on n’est pas passé loin du coup de maître. Dommage qu'au final, on se sente devant There will be blood comme le gamin devant son derrick : émerveillé par un beau feu d'artifice mais sans le son.

8.2

Publié le 26 Avril 2009

Dark Crystal

Dark Crystal

Superbe film de fantasy réalisé par le magicien Jim Henson. C'est à la fois sombre et merveilleux, hypersoigné et d'une grande richesse. C'est aussi le résultat d'un travail colossal. Malgré les années qui passent, on n'oublie pas Dark Crystal après l'avoir vu et le film reste encore aujourd'hui l'une des pierres angulaires du cinema fantastique.

9.41176

Publié le 26 Avril 2009

Las Vegas 21

Las Vegas 21

Alors moi personnellement, je n'ai pas de problème avec les jeux d'argent, et j'ai d'ailleurs plutôt vu le film justement comme une critique de cet attrait immodéré pour l'appât du gain facile. En ce qui concerne le film lui-même, on a affaire à un bon divertissement, pas ennuyeux du tout, mais dont on sait qu'on l'oubliera très vite une fois la télé éteinte ! Rien de nouveau sous les tropiques donc, mais le plaisir de regarder un thriller bien mené et de retrouver Kevin Spacey dans un rôle ambigu qui lui va si bien. Pour ce qui est de la technique qui permet à ces jeunes gens de gagner, on y comprend rien mais on y croit dur comme fer, bien que l'image des surdoués dans le film soit clichéesque : ils ne rencontrent de difficultés en rien et sont toujours premier de la classe. Toute personne connaissant un surdoué dans son entourage sait qu'on est bien loin de la réalité, mais bon on s'en fout, nous ce qu'on veut, c'est un bon film à voir en mangeant sa pizza !

7.5

Publié le 16 Avril 2009

Dagon

Dagon

J'avais de gros doutes quant à la pertinence de ce film passé innaperçu lors de sa sortie (direct to dvd ?), mais il s'agit en réalité d'une bonne série B qui, si elle ne restitue point l'atmosphère noire des nouvelles du Maître de Providence (et, vous l'aurez deviné, accessoirement mon écrivain fétiche), remplit sa mission de série B bien barrée avec succès ! Cet univers humide restitué par Stuart Gordon nous gave d'eau jusqu'à plus soif... Les effets spéciaux sont sympas et les acteurs, pas folichons, s'en sortent comme ils peuvent. Dans le genre, on peut dire qu'on a vu bien pire !

7.41667

Publié le 16 Avril 2009

Bienvenue à Gattaca

Bienvenue à Gattaca

De la SF pour intello, dans le sens le plus noble du terme ! Ici pas de grosses explosions de supernova, ni d'attaque au laser thermoïonique ! Juste une réflexion intéressante sur la recherche de la perfection que l'Homme poursuit depuis qu'il foule le sol de notre bonne vieille Terre. Gattaca est un film qui est d'ailleurs assez lent, voir onirique et ce, sans doute, en partie grâce à l'extraordinaire partition de Michael Nyman d'une part, et à une esthétique à la fois retro et futuriste d'autre part. Cette ambivalence peut troubler, c'est ce qui confère à ce film d'anticipation une atmosphère assez unique. Les fans de SF, même les plus excités, ne devraient pas être déçus !

8.8913

Publié le 16 Avril 2009

Retour vers le Futur

Retour vers le Futur

Robert Zemeckis est, avec Spielberg, sans nul doute le meilleur de sa génération dans le domaine du cinoche à grand spectacle ! Apres "A la poursuite du diamant vert", c'est la consécration en 85 avec Retour vers le futur. Le réalisateur se lance alors dans une trilogie absolument loufoque et jubilatoire où les protagonistes, sympathiques et attachants, vont s'embarquer dans des aventures passionnantes à travers le temps et y rencontrer toutes sortes de problèmes redondants au fil des épisodes. Les acteurs s'éclatent, cela se sent et la bonne humeur qui se dégage de la saga est communicative : le public en redemande et les 3 episodes sont un triomphe (A noter qu'entre-temps, Zemeckis se permet de realiser son chef-d'oeuvre : Qui veut la peau de Roger Rabbit !). On pourra toujours pester contre la pléthore de publicités qui jalonnent chaque plan (surtout dans le premier volet), il n'en demeure pas moins que la série des Retour vers le futur est absolument indispensable à tout cinéphile qui se respecte, tant elle est emblématique de ce qui se faisait de mieux au cinéma dans les années 80.

9.28889

Publié le 15 Avril 2009

Les Contes de Terremer

Les Contes de Terremer

Difficile de ne pas faire de lapalissade en clamant haut effort que les studios Ghibli ont fait une fois de plus un boulot extraordinaire sur cette adaptation animée de la saga fantasy d'Ursula Le Guin, Les Contes de Terremer. En effet, impossible de ne pas se laisser conquérir pas toutes ces couleurs, cette fraicheur et la poésie que dégage le film sans jamais ennuyer. Du grand et du beau boulot donc, au service de l'imagination.

7.66667

Publié le 15 Avril 2009

No Country for Old Men

No Country for Old Men

Comment ne pas être sévère avec ce film qui, en voulant prendre à contre-pied son public, l'a littéralement abandonné en route ? NCFOM est effectivement une mauvaise blague des frères cohen, qui pour le coup sont vraiment d'une cruauté sans nom. Le film commence de la meilleure des façons du monde : Présence forte du toujours impeccable Josh Brolin, un Javier Bardem completement cinglé, des séquences à s'en mettre pleins les mirettes, un scénar et une histoire qui s'annoncent épiques. La poursuite Bardem/Brolin semble remplir la mission : celle d’un thriller épatant. Du grand cinéma, à la Cohen, à la Fargo. Et puis soudain : patatra. Non, je ne ferai pas de spoiler car se serai trop injuste, un "patatra" se vit, même s'il fait mal ! Et c'est à ce moment là, à ce moment précis ou le spectateur est laissé pantois devant son écran que le film lui fait l'effet d'un gros pétard mouillé. Car le problème n'est pas tant la fin, certes déroutante, mais plutôt la façon dont elle est traitée par les deux frangins qui se débarrassent de leur personnage central comme d'un vieux mouchoir. Effet de style ? C'est raté.

8.2

Publié le 21 Mars 2009

Gran Torino

Gran Torino

C'est le mot qui pourrait le mieux résumer Gran Torino, un film qui n'en fait pas des tonnes et qui sait prendre aux tripes le spectateur au bon moment. Clint Eastwood se fait vieux et l'assume pleinement dans la peau d'un vétéran devenu irrascible et raciste, en proie à une solitude destructrice. Une rencontre fortuite va changer les choses dans la vie du vieil homme. Sur un scénario simple, Eastwood nous gratifie d'une mise en scène irréprochable et de dialogues rusés avec la classe qui lui est propre. Même si l'histoire est pleine de bons sentiments et que l'ensemble peut paraître assez convenu et prévisible, Clint réussit un tour de force : il nous prouve que l'on peut être républicain et avoir du plomb dans la cervelle.

9.25

Publié le 21 Mars 2009

La Folle Histoire de l'Espace

La Folle Histoire de l'Espace

Mon titre racoleur en dit long : je suis resté complètement hermétique à ce film qui m'a à peine décroché un sourire toutes les demi-heures ! Et j'étais de bonne humeur pourtant ! Une vraie mauvaise surprise tant j'espérais me fendre la poire devant cette folle histoire de l'espace... Les gags sont rarement drôles, à l'exception, il est vrai, de quelques moments bien lourds plutôt rigolos (Le vaisseau au début, Jabba...). Mais pour le reste... Quel désert ! Aussi vide que l'espace.

7.92857

Publié le 21 Mars 2009

Calvaire

Calvaire

Dexter, sur le net les gens viennent de tous les horizons. Les campagnards présents sur le site sont ravis de savoir que tu les détestes. Le mépris affiché que tu leur portes dans ta critique (qui est publié comme un des meilleurs avis du mois de février, assimiles les personnages du film à ce que sont la rédaction n'ayant pas jugé tes propos "déplacés".) témoigne très certainement de ton inculture crasse sur le sujet. Tu les "campagnards" dans la réalité. Je te conseille à ce titre d'arrêter de regarder des films d'horreur au plus vite. Sache qu'à titre personnel, j'ai rencontré plus de gens sincères et accueillants à la campagne qu'en ville et qu'il serait souhaitable qu'une critique, aussi acerbe soit-elle, se fasse dans le respect des autres internautes et ne devienne pas un jugement de valeur.

NDGeo: Je valide ce commentaire car il me semble effectivement que sa réponse à Dexter est pertinente. (Désolé Dex mais étant moi-même campagnard, je suis on ne peut plus en désaccord avec toi. Mais chacun son avis sur la question) Toujours est-il que si celà tourne à la baston, tous les commentaires seront purement et simplement supprimés. Voilou

7.2449

Publié le 15 Mars 2009

Pages