Critiques spectateurs de Sylvanhor

Pages

Planète Rouge

Planète Rouge

En bon fan de science-fiction et de Val Kilmer, c'est tout naturellement que je me suis intéressé à ce film. Les premières minutes m'ont fait un peu peur et c'est bien normal : planète rouge est une série B aux effets numériques un peu "cheap" mais qui bénéficie de décors assez réussis. Mais passé ce constat, le film se révèle distrayant et c'est avec un certain intérêt que l'on suit les aventures de nos astronautes, dans une histoire qui se contente du minimum. Les acteurs sont caricaturaux au possible et la morale bidon qui vient en conclusion prête à sourire. Un flop logique donc, mais qui sauve les meubles lors d'une soirée pluvieuse !

6.11111

Publié le 17 Juin 2008

Phénomènes

Phénomènes

Il est des réalisateurs qui ont du talent. Shyamalan fait partie de ceux-là. Même si j'ai parfois été sévère avec ses derniers films, que je considère médiocres (Signes, Le village et La jeune fille de l'eau pour lesquels j'ai été bien incapable de mettre plus de 4/10), on ne peut pas m'accuser de mauvaise foi. En matière de cinéma, je ne suis pas rancunier et je ne suis pas non plus du genre à tirer sur l'ambulance. Phénomènes en est le parfait exemple. Car Phénomènes est un bon film, que je conseille vivement ! Shyamalan a su se libérer (enfin) de sa marque de fabrique, tout en continuant de nous surprendre. Il a simplement choisi de le faire d'une autre manière. En d'autres termes, il a pris des risques. Et cela s'avère fichtrement payant. Il parvient à mélanger les genres avec habileté, je ne veux pas trop vous en dire, mais sur fond de film catastrophe, il instaure un climat assez lourd, qui lorgne du côté du survival, pour carrément se permettre l'incursion progressive dans le registre de l'épouvante ! Dans d'autres mains, l'ensemble aurait pu être grotesque, mais le shaker de Shyamalan est efficace : on veut comprendre, puis on fuit avec les protagonistes pour finalement être terrorisés par des phénomènes que le réalisateur se garde bien de nous expliquer par une chute facile. Et en cela, le pari est réussi. De plus, les amateurs de sensations fortes seront comblés car les scènes chocs le sont réellement ! Pour finir, Wahlberg joue bien et les seconds rôles ne font pas tâches. Seul le rythme du film pourra toujours en faire grimacer certains, mais c'est aussi un style qui est propre à Mr Night. On adhère ou pas. Mais si le film est bon... Aller, je ne vous en dit pas plus et conseille à tous les blasés de Shyamalan de saisir cette occasion de vous réconcilier avec Son cinéma.

6.95652

Publié le 15 Juin 2008

Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal

Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal

Hélas, trois fois hélas, j'ai le regret d'annoncer que pour la première fois, je ne vais pas faire d'éloges d'un film de Steven Spielberg. Le 4ème opus des aventures d'Indiana Jones est d'une déconcertante banalité, pour ne pas dire médiocre : le film du talentueux réalisateur américain ne surprend à aucun moment, tout a déjà été vu 1000 fois. Pis, Spielberg laisse sans voix tant il s'accommode de la facilité la plus indigne dans une histoire éculée qui suit les (gros) rails d'un scénario sans aucune profondeur, où le spectateur est dirigé sans trop comprendre où il va. Le concept de chaque scène est toujours le même, à savoir : un indice, une exploration, arrivée des méchants, retournement de situation. La même mixture que dans les précédents volets me direz-vous, le problème est que la magie n'opère plus, car le réalisateur ne semble a aucun moment vouloir s'embêter à travailler les rebondissements en question, allant même jusqu'à oser la redondance sur le thème de la trahison ! Incompréhensible donc, de la part d'un Spielberg étonnamment avare d'un quelconque effort scénaristique, lui pourtant si génial d'accoutumée. Face à ce constat amer, on pourrait en attendre beaucoup de l'habituel point fort du Maître : les effets spéciaux. Et bien même de ce côté, ça fleure bon le numérique et seuls les décors et les maquillages parviennent à convaincre. Quant à l'action, là aussi on reste de marbre, et ni cette fusillade dans la jungle, ni la descente en rafting n'arrivent à clouer le spectateur au fond de son siège. Un comble : l'ennui guète dans un Indiana Jones ! Alors, sévère le Sylvanhor ? Non, objectif : l'humour qui rendait notre Jonesy si attachant dans la mythique trilogie a pratiquement disparu. La salle de cinéma était comble et pourtant je peux compter sur les doigts d'une main les quelques rires hésitants et éparses lors des 2 heures de projection... Encore une fois, Spielberg se contente du minimum, comme si le public était devenu moins exigeant au fil du temps. Au final, seuls les acteurs tirent leur épingle du jeu, car les rôles sont bien interprétés, même si j'avoue que Ford semble plus vieillissant que Willis dans Die Hard 4 ! Mention spéciale à Cate Blanchett, méconnaissable et rudement froide. Pour conclure, j'ose tout de même ne pas croire à une simple opération marketing de la part de l'équipe Lucasart, malgré les tonnes de produits dérivés du film en vente actuellement dans les grandes surfaces. Peut-être suis-je naïf ? Quoiqu'il en soit, Indiana Jones n'avait pas besoin de ça.

7.10345

Publié le 30 Mai 2008

A History of violence

A History of violence

Très bon thriller que ce film de Cronenberg, même si les concours de circonstance qui découlent de l'histoire semblent peu probables (spoilons : franchement, avec tous ces morts autour de Viggo, pourquoi les flics ne l'embettent-t-ils point ?!). Mais cela n'a guère d'importance, car après tout, il s'agit là d'une simple fiction. A partir d'un scénario simple, le réalisateur bouscule les a prioris du spectateur en dévoilant la véritable nature de ses personnages. Et cela n'aurait sûrement pas été possible sans l'interprétation sans faille des acteurs réunis pour l'occasion, mention spéciale faite à Viggo Mortensen, qui séduit puis intrigue en incarnant son personnage malmené par l'ambiguité.

8.24138

Publié le 23 Mai 2008

Le Bal des vampires

Le Bal des vampires

Roman Polanski réussit un formidable film à la fois baroque et loufoque, desservi par des acteurs talentueux, un humour savamment dosé et des décors fabuleux (ces nuits hivernales, quel régal pour les yeux). Le seul petit reproche que l'on pourra lui faire est un léger manque de rythme à mi-parcours, mais rien de franchement rédhibitoire ! Ceux qui parmi vous connaissent la vallée de Chamonix reconnaîtront sûrement le Mont-Blanc en arrière plan lors d'une scène que je vous laisse le plaisir de découvrir...

8.72549

Publié le 23 Mai 2008

Mad Max : Au-delà du Dôme du Tonnerre

Mad Max : Au-delà du Dôme du Tonnerre

Ce troisième épisode n'a pas eu les faveurs du public pour la simple et bonne raison qu'il avait perdu de la folie et de l'outrance des 2 précédents volets. En effet, bien qu'on y retrouve Tina Turner, chanteuse talentueuse (B.O officielle) qui joue pourtant son rôle honorablement, on s'est peut être posé la question du but de sa présence : à des fins commerciales ou pas ?. Enfin, l'ambiance du film et notamment les personnages ont eu moins d'impact sur des spectateurs dont le souvenir des cinglés du 1 et du 2 est à jamais gravé dans les caboches ! Alors : Mad Max 3, un film aseptisé ? Même si il y a matière a disserter la dessus, ranger cet ultime épisode au rayon des mauvais films serait d'une manifeste mauvaise foi, car s'il est vrai que Miller divague un peu trop dans le désert et casse parfois le rythme, il réalise tout de même un très bon film d'aventure qui n'ennuie jamais. Surtout que la poursuite finale est une fois de plus à couper le souffle... à défaut d'être originale.

6.85714

Publié le 16 Mai 2008

Mad Max 2 : Le Défi

Mad Max 2 : Le Défi

Mad Max 2 n'est pas devenu culte parce qu'il dépeint un monde futuriste plus plausible que jamais avec le baril de pétrole à 120 $, ou une course poursuite finale d'anthologie, mais bien parce que George Miller a su donner tout le souffle épique dont le film avait besoin après son non moins excellent premier opus pourtant doté d'un budget ridicule. Le sous-genre SF post-apocalyptique n'est pas très représenté au cinéma mais le peu de films qui ont vu le jour sont tout de même de qualité (Mad Max, Waterworld, NY97 etc...) et on a de quoi s'en réjouir, nous les fans !

8.69444

Publié le 16 Mai 2008

Star trek : Premier Contact

Star trek : Premier Contact

Star Trek 1er Contact est mon... 1er contact avec l'univers de Star Trek et j'avoue ne pas avoir été déçu. Non pas que le film soit un incontournable SF, mais il use sans abuser de jolis effets spéciaux et d'un scénario simple et bien mené. On retrouve tous les ingrédients nécessaires pour passer un moment de cinéma agréable : des protagonistes assez crédibles, un peu d'humour et de l'action aux moments opportuns. Les plans dans l'espace invitent au voyage et nous font oublier le côté "cheap" des décors et des costumes. Du reste, c'est une série B et les plus intransigeants feront tout de même remarquer le manque de punch dont souffre la mise en scène par moment, et qui du coup nous rappelle que la transition -série vers film- n'est pas toujours évidente !

7.84615

Publié le 13 Mai 2008

REC

REC

Cette petite production espagnole prétend nous en mettre plein les mirettes et y parvient avec succès ! Non pas que le film soit dénué de défauts inhérents au genre (cette "journaliste", insupportable !), mais il arrive a créer un climat très réaliste et oppressant, avec une galerie de personnages malades aux cris stridents et dérangés comme on en voit si peu par les temps qui courent. Ceci dit, il faut reconnaître qu'il n'innove en rien et que le tout est une sorte de plat réchauffé, avec talent et sens de la mise en scène toutefois, à mi-chemin entre "28 jours plus tard" et "Blair Witch Project", 2 films que Rec surpasse en tout point. On ne va pas spoiler mais disons que ce "REC" est en quelque sorte ce qu'aurait du être Resident Evil dans les mains d'un réalisateur talentueux ! A bon entendeur...

8.59036

Publié le 12 Mai 2008

Die Hard 4 - Retour en Enfer

Die Hard 4 - Retour en Enfer

Le dernier Die Hard est un pur moment festif, c'est la crème de la crème de l'action non-stop. Bruce Willis n'a finalement pas trop vieilli et sa bonne gueule fait toujours plaisir à voir. Les seconds rôles sont également bien campés, avec tout de même un gros bémol selon moi : le vilain méchant, qui manque cruellement de charisme. C'était de toute façon difficile de passer derrière Allan Rickman, William Atherton et Jimmy Irons ! Le film est haletant donc, comme on pouvait s'y attendre, bien que la fin soit sans surprise. D'ailleurs, il semblerait que le réalisateur ait voulu trop en faire dans le dernier quart d'heure, notamment avec cette fameuse scène assez ridicule que je vous laisse découvrir par vous-même, où Bruce Willis chevauche vous-verrez-quoi. Sans cette surenchère inutile, le film aurait vraiment pu décrocher le 8, mais ne soyons pas fine bouche, ce dernier Die Hard conclu la série avec les honneurs, et c'est déjà très bien ! Yeepeekaye !

7.26923

Publié le 9 Mai 2008

Premutos

Premutos

Envie d'un bon gros délire bien craspec ? Vous avez sonné à la bonne porte ! Ca gicle ca cogne et sa rigole en pagaille, pour peu que vous fassiez avance rapide sur les nombreux temps morts du film. Ittenbach a plein de bonne idées, ses sfx sont plus qu'honorables bien que par moment ceux-ci prettent à sourire. Sur le plan goristique donc, c'est réussi. En revanche, et la c'est vraiment catastrophique, la mise en scène est digne d'une VHS familiale des années 80 ! Premutos n'est rien d'autre qu'une bonne tranche de déconnade entre copain et ses "qualités" cinématographiques pures sont proches du néant...

7

Publié le 30 Avril 2008

Signes

Signes

Décidément, les films de Shyamalan, c'est pas mon truc. Après un médiocre "le Village" et un encore pire "la Jeune fille de l'eau", c'est avec grande déception que je découvre ce "Signes" sur le tard. Le film est rude de molesse et tente par tous les moyens de nous convaincre que la foi est le seul salut de l'homme dans la douleur. Ironie : le finish est ahurrissant de médiocrité et l'histoire sombre dans un déluge d'immoralité ! Pauvres extra-terrestres, j'éspère que dans l'avenir, ils ne tomberont jamais sur ce film, sans quoi ils nous zigouilleront tous !

7.52632

Publié le 29 Avril 2008

Zodiac

Zodiac

Zodiac est le film même qui vous fait creuser la tête pour attribuer un titre coup de poing à votre commentaire sur horreur.net ! Loin de se la jouer polar cérébral et prétentieux, le nouveau Fincher est un nouveau coup de maître. En captivant le spectateur chaque seconde et chaque minute, il réalise l'exploit : Zodiac se termine au bout de 2h20 et vous n'en avez pas eu assez !

8.74194

Publié le 28 Avril 2008

Maniac Cop

Maniac Cop

Maniac Cop est sans doute le genre de film, il est vrai, qui a pris la poussière avec le temps. Des les premières minutes, on a envie d'être sévère, car le réalisateur nous gratifie de quelques invraisemblances à mourir de rire (ex: le cadavre de la première victime à la morgue, dont le pied bouge). Impardonnable ? Oui MAIS. Si le film fait souvent office de mauvaise blague avec ses situations peu crédibles et ses acteurs gauches (les fans de Bruce Campbell me lapident déjà), force est de constater que le spectateur est tenu en haleine par des meurtres nombreux et des cascades relativement spectaculaires. L'ennui est donc évité et le film arrive a se constituer un petit capital sympathie non négligeable lorsque le générique de fin apparaît. Un slasher comestible en quelque sorte...

7.18182

Publié le 28 Avril 2008

Shakma

Shakma

Vous voulliez mourir de peur ? Vous allez mourir de rire avec ce "Shakma", film nullissime qui alterne des scènes à se pisser dessus, grâce à une touffe de poils aux fesses roses surexcitée ! Les acteurs sont tout droit issus des feux de l'amour, préparez-vous à en prendre pour 10 jours en matière de rigolade avec les copains. Les 2 points vont vers les dresseurs de l'animal et aux familles des victimes.

6

Publié le 16 Avril 2008

Pages