Critiques spectateurs de Inferno

Pages

Phoenix Forgotten

Phoenix Forgotten

A partir du moment où un film nous fait nous endormir, je pense que la critique doit être courte. Sans saveur, ennuyeux, sans âme. Aucun intérêt hormis une scène de fin qui m'a réveillé. Un found footage comme on en a déjà vu et revu et re-revu.

4.5

Publié le 21 Mai 2018

Psychose

Psychose

3 suite, un remake et une série télé. PSYCHOSE a tellement marqué les esprits qu'une véritable franchise est née. Alfred HITCHCOCK signe pour moi son chef d'oeuvre. Le film a bien vieilli effectivement. On retrouve le filtre noir et blanc ainsi que cette tendance d'acteurs qui dans un contexte moderne nous paraît du sur-jeu. Mais ça ajoute au charme du film. Par contre l'intrigue est parfaitement bien menée, le suspens est présent. Je suis bluffé par le ton actuel du film.

9.1791

Publié le 21 Mai 2018

Fragile

Fragile

Dès les premières secondes, JAUME BALAGUERO nous emmène dans son univers.

C'est efficace dès le début. C'est juste, c'est ambiancé avec un style propre, c'est captivant, penanant et on veut savoir la suite. Les personnages sont tous dessiné. Tout en relief et ça, ça nous donne envie de les suivre et de comprendre l'intrigue.

Je ne suis pas d'accord avec certaines critiques qui parlent d'un rythme mou. C'ets lent et non "mou". C'est le style du film et c'est maitrisé. Il n'y a pas de lenteur abusives mais peut-être un manque d'actions.

8.175

Publié le 9 Mai 2018

Alone

Alone

Il y a vraiment des moments où il faut confier des scénarios à d'autres réalisateurs. THIERRY POIRAUD a littéralement ruiné un scénario prometteur.

Le film commence de manière molassonne, les personnages bien joué par des acteurs pertinents, sont fâdes. On découvre de manière bâclées leurs histoiresà travers par moments des flash back innutiles et cassant un rythme déjà très pauvre.Un certain intérrêt apparaît lorsqu'on entre (enfin) dans le coeur de l'histoire et que la bande d'adolescent découvre qu'un "virus", "maladie", "épidémie", transforme les adultes en prédateurs. Et c'est là où le scénrario devient intéressant. Malheureusemet c'est mal traité, c'est mou, ça manque de rythme... On sent qu'on a cherché à faire un 28 JOURS PLUS TARD, mais ce fond de "love story teenager", la monotonie du film et l'absence d'ambiance en font qu'il en est loin...... TRES LOIN....

Et on décroche. Beau gâchis... C'est tellement dommage !

8

Publié le 8 Mai 2018

Le Beau-Père

Le Beau-Père

Il y a des films comme ça qui sont juste agréables à regarder. La relation entre les personnages, le fil narratif, la montée en puissance. Et c'est assez propre aux films des années 90 mi série B mi film où on ressent une véritable traque policière et une montée en angoisse progressive. Je pense qu'il y a aussi une sorte de nostalgie des années 90 pour un trentenaire comme moi qui revoit dans ces films l'époque où on pouvait monter en scooter sans casque, où le 100% jeans était à la mode et où l'image est comme filtrée à l'écran.

STEPFATHER est captivant car on suit à la fois en parallèle l'enquête d'un membre de l'ancienne famille traquant ce beau-père hystérique, les doutes monter de l'entourage et le vrillage total petit à petit de Jerry. On est pris dedans, on a juste envie de savoir comment tout ça va finir et les pétages de plomb de Jerry sont tellement jouissifs qu'on ne peut plus s'en passer.

Mais aussi typique de ces années 90, on ressent par moment quelques longueurs on cherche à faire prolonger trop longtemps des scènes qui auraient meritée d'être plus succintes.

Délicieux!

7.35714

Publié le 1 Mai 2018

The Collection

The Collection

Marcus DUNSTAN nous a habitué a un style gorissime rempli d'ingénieusité au niveau des tortures là où on pensait ne plus pouvoir inventer dautres choses. On pense notamment à SAW 3D ou PYRHANNA 2 qui ont a eux deux dû dépassser le recors d'utilisation de sang au cinéma et où toute la créativité de DUNSTAN est mise à exécution. Et dans ce sens, à elle seule la scène d'ouverture de THE COLLECTION vaut le détour.

Par contre c'est là le problème. Hormis nous plonger dans l'univers d'un psychopathe qui prend un plaisir sordide à infligerles plus grands sévices à ses véictimes, le film n'a pas d'autres intérêts. Avoir des scènes de torture audacieuses et nouvelles sont loin de suffir pour faire de cette réalisation un bon film. Cette juxtaposition de scènes de torture en devient même ennuyeux car chaque scène est basée sur un même rythme. C'est lent et monotone...

Pour la petite anégdote, j'avais vu ce film à sa sortie en 2012 et ce n'est qu'au cours des 15 denrières minutes que je me suis rendu compte que j'avais déjà vu ce film... Comme quoi ce film m'a tellement marqué. 

Un film qui n'a d'intérêt que des scènes de tortures, scènes qui n'empêchent pas de ressentir de sévères incohérence de scénarios et un rythme trop pauvre nous faisant lentement décrocher.

7.16667

Publié le 1 Mai 2018

Husk

Husk

Après une mise en bouche prometteuse avec un suspense, une intrigue et ambiance prenante, on se lasse très rapidement. Le film se laisse néanmoins regarder de par son rythme mais reste très prévisible.

6.44444

Publié le 20 Janvier 2014

Masks

Masks

Quand j'ai lu que MASKS[u/] était un hommage à Argento et au Giallo, j'étais loin de m'immaginer les innombrables codes que je retrouverai dans le film.

On retrouve le triptique "Policier, Horreur, Érotique" avec la légère touche de fantastique qui démarque Argento, les gros plans sur les yeux, lèvres, pas, mains en velours et bien sûr, le code couler bleu et Rouge. Bien sur j'en passe.

L'histoire est intéressante, je ne vais pas dire que ce soit le meilleur du film. Les acteurs sont bons. C'est surtout l'atmosphère propre au genre qui est très bien retranscrite. Des décors propre à l'angoisse et au merveilleux, une image brillante à souhait et des plans typiques.

Beau Giallo

7.75

Publié le 7 Août 2013

VHS 2

VHS 2

Pourquoi pas... Ca se laisse regarder, c'est fun, ludique, un peu flippant. Ces petits sketch sont tout à fait distrayant avec du bon et du moins bon... Mais pourquoi pas, je valide!!

7.77778

Publié le 2 Juillet 2013

Citadel

Citadel

Les premier 4/5è du film est simplement excellent. Sensation angoisse ressentie et partagée avec le personnage principal. Des décors propices à l'angoisse et une touche de mystère flippante. Réellement une bonne découverte et en ça je rejoins les critiques précédentes. Néanmoins, Un peu déçu après 4/5è du film. Le scénario prend une tournure inattendue renforcé par une certaine lenteur qui frôle la lassitude et qui m'a gênée. Il aurait fallu rester plus terre à terre. C'est une grosse faute pour moi.

Mais le film est flippant à souhait. Ça ne mérite qu'une bonne note!!

7.22222

Publié le 25 Juin 2013

The Mother

The Mother

Je ne comprends pas cet engouement général pour ce film. Certes, un scénario original est un bon plus pour un film, mais c'est très loin de tout faire. D'après moi, le départ en action est beaucoup trop rapide. Il n'y a donc aucun attachement aux personnages. Une présentation des personnages quasi inexistante. Tout va trop vite pour moi et manque de doighté et de travail.

Le jeu des acteurs est très moyen. Les enfants ne jouent pas assez la terreur et on sent une pointe de surjeu!

C'est uniquement un survival, porté, je l'avoue par un thème inédit mais comme je souhaite le souligner, cela ne fait pas tout!

8.05556

Publié le 24 Juin 2013

Father's Day

Father's Day

Film totalement barré!! Father's day est totalement décalé, incohérent à souhait mais assumé tout comme un manque de budget certain, ça part dans tous les sens. Je ne suis pas très fan de ce style de film mais après c'est mon avis. Mais je peux concevoir qu'il plaise. Le côté décalé ressemble plus à un Evil dead. C'est peut-être l'accumulation de gore qui me fait penser à ce film aussi. On a aussi une grosse influence de Argento, Grindhouse et Orange mécanique.

La B.O sort tout droit des films d'horreur des années 80 ce qui donne un certain cachet mais vieillit à mon gout le film.

Bref, un film un peu ovni, sur lequel on ne sait pas trop comment se prononcer. Ça part un peu dans tous les sens et frise la cacophonie sans rentrer néanmoins dans le ridicule.

6.8

Publié le 23 Juin 2013

Stoker

Stoker

Adepte du thriller psychologique, nous avons déjà pu découvrir le réalisateur Park Chan-wook grâce au fameux Old Boy. Ici il s'agit d'un style légèrement différent dans la mesure ou l'intrigue est faible et n'est pas au coeur du film. On reste néanmoins dans l'esprit de suivre l'évolution d'un personnage, en l’occurrence ici une adolescente bien singulière. [P] Image très soignée, jeu IMPECCABLE, film envoutant, haletant, intriguant. J'ai été captivé par l'évolution de la relation de ces trois personnages et le revirement de cette adolescente.

Une Nicole Kidman intemporelle et toujours aussi juste, une Mia Wasikowska convaincante et un Matthew Goode (A single Man) surprenant.

Seul bémol, un film prévisible mais compensé par une image, des décors, mise en scène et montage très travaillés.

8

Publié le 23 Juin 2013

Lords of Salem

Lords of Salem

Rob Zombie n ous avait habitué à un paysage Texan, poussiéreux, sale et c'est aec beaucoup d'appréhension que j'attendais la qualité d'image de son nouveau film qui nous plongeait dans un univers bien différent. Je dois à nouveau avouer que Rob Zombie m'a scotché sur la qualité de l'image, ambiance, atmosphère et sensation qu'il crée au spectateur C'est un des seul, peut-être même le seul qui arrive à me faire sursauter et réellement m'envahir d'un sentiment d'angoisse.

Le film est envoutant! Il y a beaucoup de renvoi à des textes bibliques, beaucoup d'images religieuses ce qui renforce la controverse et violence psychologique propre à Rob Zombie.

Un régal

6.5625

Publié le 24 Mai 2013

American Mary

American Mary

Personnages haut en couleur, atypiques et très bien dessinés!!! Image très soignée. Une bienséance maitrisée. Une tension permanente. Une thématique totalement nouvelle. [P] C'est réellement le genre de film qu'on ne voudrait pas qui s'arrête. [P] A voir absolument !

7

Publié le 13 Avril 2013

Pages