Shadowz - la plateforme de VOD

Critiques spectateurs de Spawn

Ryde

Ryde

Alors si l'envie vous prend de regarder ce film FUYEZ pauvres fous, vous allez mourir d'ennuie devant cette pellicule totalement vide de sens et insipide à souhait, c’est bien simple il ne se passe rien. C'est lent, c'est long , c'est mauvais en tout point rien mais absolument rien n'est à sauver dans cet étron cinématographique. Attention cet avis va comporter des spoilers, mais de toute façon vu que le film et un véritable trou noir ça ne gênera en rien votre vision si vous décidez malgré tout de jouer les déglinguos en vous mettant devant votre télévision. L'histoire commence normalement on nous présente deux personnages tous ce qu'il à de plus banal et on passe ensuite à deux autres, là on commence à se douter que l'un des deux est vraiment pas net, cela se confirme très rapidement. Il en aura pas fallut longtemps pour que le tueur commence ses méfaits, jusque là ça va a peu près, au bout de 16 mins on a le droit à un joli meurtre de sang froid avec un tueur plutôt méticuleux. Je me suis dit finalement je vais peut être passer un bon moment, mais malheureusement l'engouement du premier meurtre retombe pratiquement aussitôt puisque le film enchaîne longueurs sur longueurs. Donc après avoir dézingué la blonde délurée notre héros sérial killer à ses temps perdus va enchaîner les meurtres tout le long du film, seulement les mises a mort sont totalement plate et chiante. C'est mal filmé, mal cadré bref une mise en scène totalement foiré, compter pas non plus sur le gore pour essayer de rendre ça plus festif non là aussi on a le droit à rien. De plus notre psychopathe en puissance à le regard aussi profond qu'une huitre sous Temesta, c'est le vide totale, aucune expression sauf celle d'une boite crânienne vide. Le seul moment ou l'on voit de la rage sur son visage, c'est pas à cause de sa haine envers les victimes non je pense que c'est simplement que l'acteur s'en veut énormément d'avoir accepter de jouer dans ce Fi... chose pardon et là oui la rage est authentique. Les dialogues sont quand à eux tout aussi plat que le reste, n'attendez pas non plus de la profondeur la dedans ça a du être écrit entre deux insomnies des scénaristes, et de plus aucune explication ne sera fournie sur le pourquoi des motivations de l'explosé du bulbe qui trucide pratiquement tout ce qui bouge sans réel raison, et ce n'est pas les trois pauvres phrases,le seul moment du film ou les mecs on un minimum rechercher avant d'écrire et ce n'est pas folichon, de son monologue sans consistance qu'une réponse nous sera apporté. Le film enchaîne avec une mollesse incroyable des scènes totalement inutiles, des phases de dialogues ridiculement pauvres et des meurtres insipides. Il faut rajouter à cela pour finir d'enfoncer tout ce bordel, une VF complètement à côté de la plaque, j'ai rarement vu un doublage aussi mauvais, et pourtant j'en ai visionné du navet et du gros nanard qui tâche, mais là on tombe vraiment très très bas. En même temps peut on vraiment en vouloir aux doubleurs ? Quand même à l'expression des acteurs, du moins sont qui arrivent à en avoir, on sent tout de suite qu'il se font aussi chier que nous et qu'ils n'y croient pas une seconde, comment voulez vous que les doubleurs est envie de faire des efforts.
Donc en résumé ne perdez pas votre temps devant ça, il n'y a rien a voir, en plus d'une platitude incroyable on sent venir les choses et la fin aussi on la voit venir de très loin. Tout les responsables de cette immondices appelée Ryde devrait ne plus jamais revenir ni devant ni derrière une caméra, on nous doit 1h25 de vie.

6

Publié le 6 Novembre 2017

Don't Breathe - La Maison des Ténèbres

Don't Breathe - La Maison des Ténèbres

Je m'attendais pas à grand chose de cette série b, surtout que c'est à ce monsieur que l'on doit le remake de Evil dead... je ne vais pas m'étendre sur le sujet Evil dead sinon je vais écrire plein de gros mots. Donc passons à ce Don't Breathe qui sans être le film de l'année reste un très bon film de genre, une petite production qui n'a absolument rien à envier aux gros blockbuster, qui malgré un budget faramineux et ce depuis plusieurs années, sont quasiment tous fade et aseptisé.

Même si le début du film est loin d'être prometteur, oui on retrouve encore une tite bande de trou du cul pas très malin, mais force est de constater que très vite l'ambiance change et on est pas face à un slasher ou un survival lambda. Ne vous méprenez pas on est pas non plus en face d'un ovni, l'histoire se déroule très classiquement mais le scénario sans être le plus original est simple mais très efficace et surtout il n'y à pas d'incohérence comme malheureusement trop de film en sont victime a force de vouloir faire des retournements de situation totalement improbable. Dans ce Don't breathe on sera épargner par ce genre de connerie et là ou le scénario arrive à être aussi efficace c'est parce qu’il est parfaitement emmené par des acteurs très convaincants, fini les gros débiles des teenmovies sous acide aux réactions improbables. Ici les protagonistes sont simple mais diablement crédible, notamment notre grand méchant tueur qui lui fiche bien les chocottes. Je ne vais pas spoiler mais attendez vous à avoir de petits sursauts quand même.

Alors malgré tout un point noir demeure, même si on se laisse porté par l'histoire et que l'on ne s'ennuie pas, à mon sens le film aurait malgré tout gagner a être raccourcie légèrement, car là il fallait faire 1h30 donc ils ont fait un film d'une heure et demi, ce qui à donc pour inconvénient de nous donner droit malgré tout a quelques scène qui plombe un peu l’efficacité de cette pellicule. Alors ce n'est pas non plus aberrant mais cela aurait pu être évité et le film aurait encore gagner en intensité.

Sans être l'expérience horrifique de l'année, ce petit film qui ne fait pas dans la débauche de gore mais qui mise plutôt sur l'ambiance, a été pour moi une très bon divertissement

8

Publié le 30 Octobre 2017

Dante: Seigneur des démons

Dante: Seigneur des démons

Voici une superbe série animé qui nous fais passer un très bon moment. Un scénario vraiment très intéressant et qui nous fait réfléchir sur la nature du bien et le mal. Ici Dieu nous est présenté comme un être vraiment cruel et méchant, loin d'être le sauveur de l'humanité... Les démons quand à eux nous sont présentés comme bon et luttant pour la Terre. Ce manga nous offre donc une vision de Dieu et de Satan complétement différente de ce que l'on voit en générale et le tout est franchement bien ficelé et intelligent. La bande son est impeccable le seul véritable défaut a cette série c'est le dessin, pas vilain mais pour un mangas de 2002 ça reste un peu trop léger. Surtout les arrière plan, c'est quoi cette foutue aquarelle??? alors on a des personnage quoique dessiner très classiquement mais qui sont agréables. Le reste et surtout les fonds on se retrouve avec peinture aquarelle... c'est tout de même limite je trouve surtout que ça se voit beaucoup trop et ça gâche un peu, bon je suis d'accord que c'est pas catastrophique non plus mais bon c'est grandement dommage. Malgré le dessins pas vraiment à la hauteur, ce manga reste magnifique et très intéressant, à voir et revoir

9

Publié le 21 Novembre 2010

Le Grand Alligator

Le Grand Alligator

Pas grand chose à retenir de ce film en vérité, à part un gros lézard en plastique qui n'effraie en aucun cas si l'on excepte sa ridicule allure... niveau scénario faut pas en attendre beaucoup non plus, comme la plupart de ce genre de film d'ailleurs. Seul finalement certains acteurs arrivent a donner un peu d'intérêt à ce bis Italien. Bref en gros ne vous attardez pas devant votre écran

5.25

Publié le 18 Novembre 2010

Meurtres

Meurtres

Voilà un ti slasher assez surprenant dans son déroulement. Bon dès le début on s'attend donc à peu d'originalités, on se retrouve encore et toujours avec notre bande de jeunes trouduc venant passer un week-end dans un endroit ou personne de saint d'esprit n'irai y foutre les pieds... Donc jusque là rien de nouveau. Mais très vite cette sensation de réchauffé s'estompe au bout d'à peine 10 mins on rentre dans le tas, notre psychopathe se montre et ne fait pas dans le détails, il y va le salopiots et il s'y plait à charcuter de la jeunesse délurée. Mais malheureusement notre petite joie s'arrête aussi brusquement qu'elle a commencer, en effet après 30 mins de cette pellicule bah c'est le plat totale, il n'y a plus rien...le réalisateur comble le vide et fait des scène à rallonge et totalement inutile, je pense notamment à la séquence ou l'héroïne essaye de récupérer la clef derrière la porte... ça dure quasiment 5 mins, c'est long c'est chiant et ridicule surtout. Et 5 mins d'une scène, dont on aurait pus se passer, sur un film de 67 mins c'est tout de même un peu se foutre de la gueule du monde. En dernière partie de film, on part sur une chose totalement différente et limite complétement hors contexte, ceci dit l'idée n'est pas mauvaise du tout, mais encore une fois très mal exploitée. Honnêtement le film aurait pus fair largement 80 ou 90 mins sans problème et sans véritable longueur si cette idée avait été creusé correctement. Notre tueur en proie a des problème de couple.... si cette idée avait été exploiter sur toute la durer du film, plutôt que rapidement en 10 mins à la fin ça aurait vraiment donner un sens et de la consistance a ce petit slasher, et surtout ça nous aurait éviter de regarder pendant 5 mins une gourdasse qui essaye de choper une misérable clef. Le jeu d'acteur sans être nul ne fait pas d'étincelle non plus, la mise en scène et tout juste passable pas chiante mais pas excitante non plus et le gore bah y a rien a dire car peu présent finalement pour un film interdit au moins de 16 ans.... Bref sans être une calamité ce slasher se veut classique en essayant tout de même d'apporter un souffle nouveau du côté du tueur, du moins c'est l'impression que j'en ai eu.

6.61538

Publié le 5 Novembre 2010

L'Au-Delà

L' Au-Delà

Fulci... le maître du macabre... le poète du macabre, de jolie qualificatif pour un réalisateur de film de genre, alors les méritent t'ils vraiment? Selon moi, la réponse est oui. Lucio Fulci mérite amplement d'être qualifié de poète du macabre, et il le prouve encore une fois avec ce film, qui est l'une de ses œuvres la plus connue mais aussi certainement l'une des plus intriguantes et décousues. Le scénario du film a dut être écrit en six jours seulement, et le premier montage fut présenté au bout de trois mois, ce qui explique en partie le côté chaotique du film. Le budget déjà pas bien lourd alloué à la réalisation du métrage fut encore réduit par la suite et Dadanno Sachetti à qui on doit le scénario original dut le réécrire tout seul en un temps record, et il fallait aussi compter sur les grandes exigences de Fulci et des producteurs. A l'époque, la recette était simple, il fallait du gore, des zombies, encore du gore et encore des zombies, autant dire que c'était loin d'être simple d'obtenir un scénario parfait dans ces conditions. Le budget total de "L'au delà" s'éleva à environ 450 000 Dollars donc presque rien, ajouté à cela les réécritures forcée en cours de route, on peut pas dire que les meilleures conditions étaient réunie pour la bonne marche du projet. Néanmoins Fulci à su donner une dimension énorme et une ambiance des plus macabre au métrage. Grâce au talent et à un esthétisme toujours très soigné chez ce réalisateur, le film est une petite merveille du genre, et en ai devenu presque une référence du genre. Pour répondre à certaine personnes qui qualifient le film de totalement incohérent, sans continuité où les scènes n'ont aucun rapport entre elles, je vous dirais essayer de voir plus loin que le bout de votre nez. Effectivement le film est décousu, mais je pense que Fulci a surtout voulu accentuer l'aspect cauchemardesque et les frayeurs que peut ressentir Liza. A savoir donc: la confusion , la terreur, l'horreur et la folie. Quoi de plus normal alors que de nous montrer un film avec cet aspect. Le fait de réaliser cette histoire en évitant une véritable structure où un enchainement logique et très terre à terre, nous plongent certainement plus dans l'effroi et le cauchemar que peut vivre le personnage de Catrionna McColl. Personnellement je trouve que Fulci à su tirer parti des nombreux problèmes qu'il à pu rencontrer pour mener à bien ce projet, et de ses embuches qui auraient puent faire tous capoter il en à fait une force, et c'est ce qui fait que "L'Au Delà" est un très grand film, qui mérite vraiment son succès. Il est vrai aussi, qu'il y à des choses vraiment limites, notamment comme à pu le notifier l'internaute du dessous, par exemple quand le John McCabe tire comme un gland dans les zombies. Pourtant il comprend rapidement qu'il faut viser la tête mais comme par touché par une immense bêtise incontrôlable, il continue à vider malgré tout son chargeur dans le bide des macchabées affamés de chair humaines. Donc là effectivement pour le coup c'est plus que ridicule et franchement honteux. Mais hormis ce détail, il faut avouer que presque tout dans ce film et une réussite, un casting loin d'être vilain malgré quelques fautes notes, une musique qui prend au tripe et ne relâchant pas la tension, une qualité graphique et un esthétisme très soigné et du gore qui sans être réellement outrancier reste d'une grande efficacité, et certaine scène sont vraiment surprenantes, à l'image de l'attaque du chien, qui survient avec une telle brutalité, une telle férocité que l'on s'en trouve scotché au fauteuil. Cette scène est vraiment marquante, surtout que l'on ne s'y attend pas du tout. Bref, pour les amateur de Fulci, si vous ne l'avez pas encore vu jetez vous tout de suite sur ce petit bijoux du cinéma Bis Transalpins.

8.35897

Publié le 14 Avril 2010

The Visitation

The Visitation

Voilà une petite série b sans prétention qui se laisse gentillement regarder un jour où il n'y à rien d'autre. L'histoire assez simple a le mérite d'être bien construite et sans incohérence. même si ça n'atteint absolument pas des sommets, il faut lui reconnaitre une certaine valeur. Le casting lui aussi ne casse pas des briques et Furlong reste plutôt limité, on est vraiment loin de sa grande prestation dans le magnifique "Américan history X", mais malgré tout on peut pas dire qu'il soit à chier non plus, il fait ce pour quoi il est payé mais sans plus. Le réalisateur arrive à nous plonger dans cette histoire grâce à son ambiance inquiétante et au final on, se rend compte que l'on à prit un minimum de plaisir devant ce film. A voir si vous n'avez rien d'autre à vous mettre sous la dent

5

Publié le 13 Avril 2010

La Chair du Diable

La Chair du Diable

Effectivement ça fait du bien de retrouver Peter Cushing en grande forme, il nous ravi les yeux en nous offrant un grand jeu d'acteur. Il teins sont rôle à merveille et nous emmène là où il veut qu'on soit. Aidé par le tous aussi génial et charismatique Christopher Lee, ils vont à eux deux porté le film sur leurs épaules et nous offrir une grand moment de cinéma comme on les aimes. Le sujet de ce métrage et très intéressant et bien amené de bout en bout par le réalisateur: Peut on l'être humain du mal? Il faut dire que le sujet n'est pas forcément simple a traiter avec efficacité. Bah ici on peut dire que F. Francis à réussit son coup. Avec de l'imagination, du talent et un casting de qualité on peut faire de magnifique choses, ce qui est le cas présent. Bon attention le film n'est pas parfait non plus, mais il possède un charme fou et on ne décroche pas un seul instant de cette histoire. Bref, c'est un film à voir

7.5

Publié le 8 Avril 2010

L'Ile de la Terreur

L'Ile de la Terreur

Voilà donc un ti film qui se laisse voir mais qui ne casse pas des briques, loin de là. Bon déjà il faut dire ce qui est, il a pas vraiment bien vieilli et le scénario reste extrêmement léger à mon gout. Pourtant encore une fois il y avait matière a développer quelque chose de plus complexe et peaufiner le tout, là non, les mecs se contente simplement de nous expliquer vaguement que un savant ayant fait des recherches pour vaincre le cancer a malgré lui créer une espèce d'enzyme mutante qui bouffe l'ossature des humains et ne laisse qu'un tas de chair derrière eux. C'est tous ce que l'on saura de ça, le reste du temps on devra se contenter de voir notre troupe de héros, emmenée par Peter Cushing, cavaler un peu partout dans l'île pour trouver un moyen d'éradiquer la menace. Personnellement je trouve ça un peu léger. Les effets spéciaux on eux aussi subit les outrages du temps, mais reste assez amusant à voir quand même. Heureusement finalement que les acteurs sauvent l'ensemble de la chute totale, à commencer par notre bon Cushing, qui est tout de même plus en forme que dans le très limité "The blood beast terror" là on sent qu'il prend plaisir à incarner son personnage et il se permet même quelque petit trait d'humour bien venu. Le reste du casting n'a pas à rougir non plus, que se soit pour les rôles principaux que pour les interprètes de second plan, ils sont tous juste et campent très bien leurs personnages. Le film recèle quand même une certaine atmosphère inquiétante par moment qui vous met dans l'ambiance, pas à cause de la bande son par contre qui est assez en décalage et donc mal appropriée, mais grâce à une photographie bien sentie collant parfaitement à l'ambiance voulue et à une bonne mise en scène qui rehausse le tout. Finalement sans être mauvais non plus "l'ile de la terreur" est loin de valoir vraiment le coup d'œil, à réserver au inconditionnel de Cushing.

7

Publié le 7 Avril 2010

Le Vampire a Soif

Le Vampire a Soif

Si vous vous attendez à voir des vampires apparaître dans ce film vous serez déçu, car des vampire au sens où on l'entend généralement il n'y en a pas. Ici il sera question de papillon "mutant" se nourrissant du sang des humains, alors oui cela peut être considéré comme du vampirisme, mais c surtout pour donner un titre accrocheur et vendeur, ah la la vive les traductions française. Le film de Vernon Sewell n'a rien de bien exceptionnel, je dirait même qu'il reste plutôt plat et sans grand intérêt général. Autant l'histoire de base aurait pus être intéressante, quand même un savant qui crée une espèce de papillon mutant se transformant en jolie demoiselle et se nourrissant de sang humain, avait de quoi nous donner quelques bon moments. Malheureusement le tout reste très simpliste et sans réel profondeur. Le scénario se révèle assez limite dans l'ensemble malgré de bonnes idées parsemant malgré tout le film. On regrettera aussi l'absence d'effets horrifique ou du moins de moment de tension et d'épouvante. En effet, à aucun moment nous ne somme pris d'une quelconque angoisse, le film passe devant nos yeux sans que l'on n'y prête réellement attention, pas qu'il ne soit pas agréable à regarder, mais on arrive pas vraiment à rentrer dedans, non seulement la faute à son absence d'atmosphère et d'ambiance, mais aussi par la platitude de Cushing. Dans ce film finalement il ne passe qu'au second plan, son interprétation m'a semblé vide et sans conviction, ce qui est rare pour ce grand Monsieur. Ceci dit il n'est pas mauvais mais il manque quelque chose et au final se fait voler la vedette par Robert Flemyng dans le rôle de savant, qui il faut l'avouer nous offre une grande interprétation pleine de sensibilité et de justesse. Et il ne faut pas non plus oublier la très charmante (à l'époque) Wanda Ventham qui n'est pas en reste non plus dans son jeu d'acteur. The Blood Beast Terror est un film qui se laisse regarder mais qui malheureusement survole un peu trop le sujet sans jamais rentrer vraiment dedans, dommage car il y avait certainement du potentiel.

5.6

Publié le 6 Avril 2010

Death Valley

Death Valley

Voilà encore un énième film du genre sans grande intérêt; On y retrouve encore et toujours les mêmes choses, une bande de pote parte dans le fin fond du désert pour aller faire la fête et bien évidemment vont se retrouver face à une bande de dégénéré. déjà dès le début on sent venir l'entourloupe en les entendant discuter dans la bagnole, on se dit eux ils sont débile au plus haut point. Mais bon on commence a avoir l'habitude de ce genre de personnage, et je me suis mis à espérer que peut être pour une fois ça changerai... Bah non pas des masses en fait. Le point positif quand même, c'est que le réalisateur nous épargne des pseudo discours philosophique que l'on nous sert à chaque fois dans ce genre de prod. Finalement la où le film pêche totalement c'est pas sa platitude et son incroyable vide, il ne se passe quasiment rien. Aucune atmosphère inquiétante, aucun rebondissement digne de son nom, aucune profondeur et niveau gore c'est plutôt limite. Bref on se fait chier quand même les trois quart du temps devant ce film, on y voit simplement cinq jeunes qui se cachent d'une bande de trou de balle consanguins qui se prennent pour des durs, mais qui finalement ne réussissent qu'a faire marrer. Et pis franchement c'est vraiment risible et pas convaincant de bout en bout à l'image de la dernière demi heure SPOILER Comment deux pauvres mecs peuvent venir à bout de toute une bande de gars, armés jusqu'au dents connaissant le coin comme leur poche???? c'est tout même peu crédible FIN SPOILER Les acteurs quand à eux ne sont pas forcément mauvais, certains sont assez convaincant, mais franchement le héros a vraiment le charisme d'une moule et est plutôt mauvais. Bref Death Valley n'a rien à offrir de bon, passez votre chemin vous gagnerez du temps et de l'argent.

4.72727

Publié le 5 Avril 2010

Severance

Severance

Severance est un petit survival sans grande prétention qui alterne entre humour décalé et horreur pure. Le souci c'est que le film n'arrive pas vraiment à prendre ses marque et à se poser réellement. Malgré tout il reste efficace dans les deux domaines, l'humour n'est pas potache ni foireux, et les scènes gore sont plutôt convaincantes, disons qu'on a l'impression que le réalisateur hésite vraiment entre les deux et n'arrive pas à marier efficacement les deux genre. hormis ce problème de cohésion, le reste est de très bonne facture, un scénario pas forcément très original mais où pullule plein de très bonnes idées. Les acteurs s'amusent comme des ti fou et chaque personnages et très bien interprétés et sont convaincants. On regrettera finalement quand même que l'histoire des "terroristes" ne soit pas assez approfondie, finalement on en sait que trop peu et c'est dommage. Hormis quelques petits défauts, Severance reste un bon moment de cinéma et mérite le coup d'œil.

7.625

Publié le 5 Avril 2010

Bienvenue à Zombieland

Bienvenue à Zombieland

Voilà une petite comédie horrifique sur le thème des zombies comme il en vient de plus en plus depuis le cultissime Shaun of the Dead, souvent copier mais jamais égalé. Mais voici que Bienvenue à Zombieland pointe le bout de son nez et nous fait passer un merveilleux moments devant notre écran. Sans tomber dans la parodie pure et dure limite lourdingue, ce Zombieland alterne avec une grande efficacité les moments d'humour, d'horreur et de passion. Le réalisateur jongle parfaitement avec tous ces différents sentiments sans jamais tomber dans l'excès, tout y ai parfaitement bien dosé. Le casting sans prétention au départ nous offre une interprétation générale plus que honorable, les acteurs collent parfaitement à leurs personnages et font pratiquement un sans faute. Le scénario reste quand à lui très simple mais efficace et bourré de bonnes idées plus originales les une que les autres et très bien exploitées. En bref le film R.Fleischer et une franche réussite qui fait honneur au genre.

8.30769

Publié le 5 Avril 2010

Pandorum

Pandorum

Voilà une jolie surprise qui se déroule devant nos yeux. Je n'attendais pas grand chose de ce "pandorum" mais je ne fus pas déçu du tout. Bon ça ne fait pas d'étincelles non plus mais ça reste un très bon divertissement dans l'ensemble. Au niveau du casting le métrage s'en sort très bien, les acteurs sont bon et franchement très crédible, rien à dire la dessus. Le visuel est lui aussi fort agréable, le seul regret serait certains endroit du vaisseau qui à mon gout sont vraiment trop simpliste et léger. M'enfin bon ce n'est pas non plus très important, vu que le plupart du temps il y a très bon rendu. Ainsi que la plastique des créatures qui sont pas mal du tout. Finalement ce qui m'empêche de lui mettre une note plus élever c'est le scénario. Du moins le manque d'explication face à certains points qui aurait dut être plus mis en avant et plus fouillés. Car finalement on à l'impression qu'il manque quelque chose. Par contre, le final est vraiment bon, le retournement de situation est très bien pensé. Pandorum, sans être la révolution du genre, reste un bon spectacle qui se suit avec plaisir.

7.375

Publié le 23 Février 2010

Train

Train

En voilà un film qui n'y va pas avec le dos de la cuillère niveau gore bien craspec, on en à pour notre argent à ce niveau là, les âmes sensible s'abstenir. Malgré des tortures très réaliste infligées avec une extrême violence et une grande froideur par ces timbrés du scalpel, l'interdiction au moins de dix-huit ans me semble plutôt exagérée, et n'allez pas me dire que c'est à cause des scènes de sexe, et encore une seule, dans la boite libertine où l'on y voit trois bouts de tétons et une demi fesses que ça lui vaut cette interdiction. Mais il est vrai que le gore, et je vais me répéter, est tout de même très efficace. On se surprend même et plus d'une fois à serrer les dents face à ce que les explosés du bulbe infligent à nos pauvres jeunes. Déjà rien que l'entrée en matière avec la scène d'intro, vous êtes tout de suite plongé dans le bain. L'histoire en elle même n'est pas bien originale ni très réfléchie. Une bande de personnes monte dans un train et vont se faire zigouiller les uns après les autres par des personnes adepte des opérations à l'arrache. Vous l'aurez compris le scénario n'est donc pas vraiment des plus recherché, mais il à le mérite d'être simple et sans incohérences. Efficace, l'histoire va droit au but sans détour ni rebondissements farfelus. Malgré quelques petites longueurs qui trainent ici et là, on n'a pas le temps de s'ennuyer devant notre écran, l'histoire se suit avec grand plaisir. Là ou finalement le film pêche vraiment, c'est au niveau des acteurs et des comportement de certains personnages. Ils sont par moment complétement à la masse, peu crédible et hors contexte. Notamment une scène avec l'héroïne Alex, interprété par Thora Birch, où elle est totalement à côté de la plaque et décridibilise pratiquement l'ensemble de la séquence. Et quelques autres passages aussi où les acteurs font preuve de trop de légèreté par rapport à la gravité de la situation et on parfois des réactions incompréhensible. Finalement ce "Train" se révèle être une très bonne surprise, malgré le manque de profondeur flagrant, il n'en ai pas moins un bon moment de cinéma gore. Quand aux mauvaises langues le qualifiant de pompage à "Hostel" et "Saw", je ne voit pas où ils ont été chercher ça. Pour "Hostel" à la limite le côté fanatique du truc, et encore mais alors pour "Saw" va falloir m'expliquer là. Non mais faut être sérieux quand même, faut arrêter de dire tout et n'importe quoi en comparant ce qui n'est pas comparable, faut rester logique un minimum. Bref, "Train" et une petite réussite qui ravira les amateurs du genre.

6.43333

Publié le 18 Février 2010

Pages