Maléfiques

4.0/10
Maléfiques

Critiques spectateurs

Réalisateur: Bill Eagles Avec Peter Gallagher, Peter Fonda, Jamie-Lynn Sigler, Jenna Boyd, Hannah Lochner

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Lebreihz Lebreihz
I am Legend - 2308 critiques
publié le 25/08/2013 - 02:53
2
 

Ce film n'a aucune cohérence

Euh !!! pour moi c'est un ensemble de séquence mise bout à bout les unes derrière les autres. Bon !, c'est du B, c'est sur, la réalisateur essaie par la présence de Fonda Fils, d'essayer d'attirer le chaland, en gros c'est une carte de visite. Remarquez je dis ça , mais cet acteur malgré tout une certaine prestance. Mis à par ça, le film est chiant à mourir, le femme de ce médecin disparaît, et voilà on soupçonne une sorte de secte maléfique. Et là on mélange pas mal de choses, et tout et n'importe quoi, y compris les tourments de son adolescente de fille. Quand à la fin j'ai tellement décroché du film, que je n'ai rien compris.
Portrait de Dante_1984 Dante_1984
I am Legend - 1124 critiques
publié le 01/01/2010 - 11:29
6
 

Trop long pour susciter l'engouement

La femme d’un médecin disparaît dans d’étranges circonstances sans laisser de traces. Simple liaison ou enlèvement ? Il apprend rapidement qu’il ne connaît pas si bien sa femme. Lors de ses recherches, il découvre son appartenance à une secte occulte. Avec l’aide d’autres personnes ayant également perdu une personne chère, ils vont tenter d’arracher leurs proches à cette puissante entité. Téléfilm composé en deux parties, Maléfiques propose sur le papier une histoire intéressante. Malheureusement, la qualité de la première partie est loin de susciter l’enthousiasme. Le réalisateur peine à trouver un rythme régulier et adéquat à l’intrigue. Les recherches du docteur sont peu palpitantes. On a l’impression d’assister à de piètres démêlés familiaux et politiques pour assouvir la soif de pouvoir d’un puissant homme. La quête principale est reléguée au second plan. De ce fait, on suit davantage le quotidien monotone des protagonistes. Le récit piétine inexorablement. Certains points de vue se révèlent inutiles et ralentissent le bon déroulement de l’histoire. Les origines de la secte ne sont nullement évoquées. A l’image de son fonctionnement et de ses pratiques ésotériques, le cinéaste nous laisse dans le flou le plus total. D’ailleurs, on ne voit pas véritablement la secte dans la première partie. On ressent juste sa vague présence à travers certains personnages. Nous avons droit à une mise en bouche assez calamiteuse et ce, malgré une histoire attrayante. Fort heureusement, la seconde partie se révèle de meilleure qualité. La vitesse de croisière est atteinte. Les différents points de vue sont mieux amenés et les péripéties en ressortent avec une certaine intensité. On déplore qu’il est fallu près de 100 minutes pour observer tout le potentiel de ce téléfilm. Même s’il reste des zones d’ombre évidentes, ainsi qu’un dénouement laissant présager une suite (peut-être), le constat final reste assez mitigé. Un scénario intéressant, des personnages bien interprétés et plaisant sauvent les meubles. On regrette le manque de tension permanent, la main invisible de la secte sur les plus puissantes instances demeure suggestive. Elle n'est en rien oppressante et angoissante. Un téléfilm à la durée moindre aurait été meilleur sur tous les points de vue.

Dernières critiques spectateurs

Thématiques