Dernières critiques spectateurs

Portrait de Alol7

Satanic Alol7 (America's Most Wanted - 466 critiques)

5
 

Ce n'est pas tellement le film en lui-même qui m'a attiré ici mais plus Sarah Hyland. Comme j'aime Modern Family, j'étais curieux de voir l'actrice dans un film d'horreur. Autant cette jeune femme sera vraiment convaincante autant le film le sera moins (en raison de sa première partie ridicule et inintéressante).

En effet, la première bonne moitié de film, il ne se passera rien. Pire les scènes sont parfois ridicules : les jeunes gothiques se menacent et s'embrouillent alors qu'ils s'intéressent à la même chose. L'ambiance de la première partie fait trop téléfilm d'horreur après minuit. Pourtant l'idée de découvrir des endroits où il y a eu des meurtres était intéressante mais le film nous montre les choses sans réelle intérêt ou sensation. Avant d'avoir la première scène horrifique, il faudra attendre bien longtemps. Même si le groupe de jeunes n'est pas déplaisant, ils seront au bout d'un moment lassant tant ce qu'ils feront seront la même chose (et les disputes et leur comportement pareils). L'Asiatique et Chloé (jouée par Sarah Hyland) seront les deux personnages les plus sympathiques et attachants (l'un pour son côté fun et joyeux; et la fille pour son côté moral et rationnel). Les autres ? La gothique blonde sera antipathique et ne semble pas aller au bout de ses passions (c'est la personne qui veut le plus découvrir des choses lugubres et quand elle est témoin de choses comme ça, elle tire une tête de dégoût à ne rien comprendre, contrairement de son mec Asiatique qui est fasciné ou qui en rigole; et ne parlons même pas du petit copain de Chloé qui se montre totalement vide de personnalité avec sa bouche presque tout le temps ouverte (il donne l'impression de suivre le troupeau comme un mouton).
Après heureusement que la deuxième partie relève un peu le niveau même si cela reste de nouveau très simple. Mais au moins ça bougera et il y a une petite ambiance inquiétante. Il y aura de bonnes idées, dans la scène finale notamment. Une atmosphère stressante dans l'immeuble abandonnée ; des disparitions à la Blair Witch, et une image glaçante et à la fois intriguante qui fera un clin d'œil à une scène au début du film qui était déjà étrange (qui trouve son explication du coup) dont fera partie Chloé. Dommage que cette dernière passera tout le temps à hurler de peur pour tout vers la fin : elle nous fatiguera un peu les oreilles.

Satanic n'invente donc rien de nouveau et se montre comme un téléfilm horrifique dans sa plus grande partie (c'est d'ailleurs un film de Netflix si je comprends bien au vue de l'affiche). Pour un petit film d'horreur à voir à la télé, cette production se regarde pour sa fin certes légère mais qui relève le niveau du film avec quelques bonnes idées et une petite ambiance horrifique. Si vous aimez Sarah Hyland comme moi, le film passera mieux parce qu'en plus d'être jolie, elle est convaincante et crédible dans son rôle.

publié le 25/05/2017 - 13:05
Portrait de Alol7

A Serbian Film Alol7 (America's Most Wanted - 466 critiques)

6
 

Vu comme un film hyper choquant pour beaucoup, je me le suis vite procuré. Après visionnage, je reconnais que ce film est trash mais il ne m’a pas dérangé plus que ça. Je vais m'expliquer.

Tout d'abord, l'histoire est équivalente à une production pornographique. Ça commence comme un porno et ça se continuera toujours comme cela pour en finir en dramaturge. Les dialogues tournent quasiment qu'en bas de la ceinture. Ça ne m'a pas dérangé car je me doutais à quoi m'attendre mais du sexe omniprésent sous quelque forme qu'il soit ne choque plus au bout d'un moment.
Ensuite, la mise en scène est sans aucun doute le plus gros souci. Toutes les parties les plus hardes (dans sa deuxième moitié de film) sont montrées soit en vidéos, soit en souvenirs retrouvés. Ce n'est pas diffusé en live. Vous comprenez bien que l'effet n'est pas le même. Être témoin d'une scène choquante en directe ou voir une scène choquante aux informations en différé sont deux choses différentes. La mise en scène est trop travaillée et fait donc trop film et pas assez réel. Le mélange entre le présent et les souvenirs dans la dernière demie heure gêne le spectateur d'être véritablement posé. Je vais vous choquer mais ce film m'a parfois plus fait rire qu'autre chose. Certains BDSM sur Internet sont bien plus crus que cette production et me rendent plus mal à l'aise. Moi je suis plus choqué par un "Grotesque" ou un "Cannibale Holocauste" par leur réalisme et leur torture en live comme si on était témoin. On se sentait mal à l'aise d'accepter de regarder ça alors qu'ici on regarde des faits déjà produits.
Enfin, le dernier souci vient du personnage principal : il est trop une victime et trop peureux. Dès le début, il est inquiet dans quoi il est lancé. Le film aurait été beaucoup plus malsain et dérangeant s'il avait été fou et dangereux (du sexe). En plus, quand il est drogué, il a clairement une tête à faire peur donc il l'aurait pu l'être au naturel. Ça aurait pu avoir plus d'impact : je n'ai pas compris ce choix scénaristique.

Je critique beaucoup le film mais ça n'empêche pas qu'il soit une grosse expérience et qu'il soit intriguant (dans sa folie). Les dernières scènes sont hardcore (le sexe violent avec décapitation est excellent) et la scène finale malade (mais même avec la tête cachée, on connaissait l'identité des deux victimes qui se faisaient agresser sexuellement). Beaucoup mentionnent la scène du bébé : sérieusement vous y aviez vraiment cru ? Moi non. L'idée est gravement malade certes mais on reste dans l'imagination la plus totale. A ce compte-là, dans nos têtes on peut penser à toutes les horreurs les plus inimaginables possibles pour se choquer tout seul. Mise à part cette idée, la scène est mal faite. Le réalisateur du film (dans le film) qui présente ça à son acteur qui le regarde avec un petit sourire au coin en mode "alors tu en penses quoi mon gars ? Ça te choque ? Tu vois, on est des oufs". Sérieusement, enfermez-moi alors mais j'ai rigolé. Parfois c'est trop tourné à la plaisanterie car même la fin tragique on ne la respecte plus lol.

A Serbian Film est donc pour moi un film trash oui mais pas malsain jusqu'au bout. Trop de mise en scène et peu de réalisme. Pour ma part, cette production m'a plus amusée que choquée. Regardez Grotesque (le film Japonais) ou Cannibale Holocaust, là c'est choquant et dérangeant parce que c'est vraiment réaliste. Il y a un peu de tout, de tout ce qui est malsain dedans. Ici c'est que du sexe et une touche de délire. C'est une pornographie à thème rien de plus. On n’y croit pas vraiment.

publié le 25/05/2017 - 12:34
Portrait de Alol7

Swimming pool : la piscine du danger - The Pool Alol7 (America's Most Wanted - 466 critiques)

5
 

The Pool est un film d'horreur à la base intéressant grâce à son cadre un peu nouveau dans le genre (une piscine). Malheureusement, ce sera le seul point intéressant du film car le reste se montre très léger.

Tout d'abord, la scène d'introduction nous montrera tout de suite le look du tueur. On sera bien déçu : rien de très flippant. Même pour un costume d'Halloween, c'est médiocre. Bon ceci dit, on appréciera son arme : la machette (qui va sans rappeler Jason).
Ensuite, le scénario n'a rien de spécial : un groupe de jeunes qui se retrouve pour une soirée de fin d'année. Bon il y aura quelques moments de plaisanterie ou des histoires de cœur pour nous faire patienter. Le plus gros charme de cette production réside dans son décor : une piscine. Le soir et de manière désertique, c'est tellement classe mais aussi à la fois glauque.
Au niveau des meurtres, c'est encore malheureux qu'après 2000, on nous propose encore des productions qui ne montrent pas directement les mises à mort. Même les Vendredi 13 étaient plus sanglant. C'est honteux. Alors oui c'est vrai que la scène du toboggan était pas mal mais le plaisir n'est en aucun total : c’est trop imaginé.
Enfin, la révélation de l’identité du tueur est un peu décevante (les fans de Scream apprécieront sans doute) mais ses raisons sont bonnes.

The Pool est donc un film intéressant et glauque que par son décor. Pour le reste, ce sera très moyen et n’aura un contenu sanglant équivalent aux vielles productions des années 70 ou 80.

publié le 25/05/2017 - 12:13
Portrait de Lebreihz

Tireur d'Elite: Rechargé Lebreihz (I am Legend - 2193 critiques)

Tiens ! encore le congo !, comme le film de l'autre jour "derrière les lignes ennemies".

Sauf que là l'histoire est bien sur différente, et surtout sans Thomas becket !, le célèbre sniper que l'on ne présente plus !

Içi en fait c'est du fiston dont il s'agit ! qui ne veut pas entendre parler de son père ! Car oui voyez-vous , notre homme est un soldat ! , un vrais ! qui considère que de faire un carton pleine tête à une bonne distance sans prendre de risque relève de la lächeté !, Oui ?, mais en même temps les snipers on est bien content de les trouver quand on en a besoin ! , mais alors dans ce cas que dire des pilote d'avions-bombardier ou de pilotes de drone ?

Et surtout il est encore plus en rogne contre ces foutus snipers quand l'un d'entre eux à décimer son unité , très fort le gars il tire , il recharge et il tire, je n'ai jamais eté militaire , mais à mon avis ça , ce n'est pas possible !

Et là l'intérêt du film va résider dans le fait de savoir qui est ce fameux sniper, et surtout pour qui il bosse , parce que , sans vouloir offenser les rebelles de je ne sais quelle faction Congolaise , que le tireur ne peut pas être l'un d'entre eux !, mais plutôt de son propre camps !

Et là notre homme va devoir oublier ses principes à la noix ! et reprendre le flambeau de son sniper de père !

Déja l'intrigue est nettement plus construite , moins évidente que le film sus-nommé et puis elle permet d'explorer les sombres faces d'un confit oublié !

Et puis surtout les scènes d'ambuscade sont très bien faites

publié le 24/05/2017 - 23:39
Portrait de Lebreihz

Need For Speed Lebreihz (I am Legend - 2193 critiques)

Need for speed , pour ceux qui ne connaitraient pas !, comme j'en serai surpris !, c'est un jeu vidéo qui consiste à se tirer la bourre sur des routes ouvertes à la circulation , comme Driver !, bref un jeu de caisse !

alors, certes adapter le jeu , au cinéma, vous vous en doutez , ne peut produire qu'un film au scénario minimaliste avec une bonne dose de n'importe quoi !

Certes tout n'est que cliché !, c'est encore les mécanos , véritables génies de la mécanique opposés au magnat qui ne possède jamais qu'un compte en banque bien garni !

Voyez-vous ici le but est de préparer une caisse gorgées de chevaux, tout en se la jouant devant les gonzesses en exhibant son engin , je parle bien sur de la rutilante mécanique!

Donc voilà , l'ensemble du film est consacré à l'automobile , et toutes les occasions sont bonnes pour rouler à des vitesses , y compris en ville, qui théoriquement vous vaudraient , à vous faire confisquer le véhicule, et à vous retrouver en prison !

Mais , rassurez-vous , ça n'arrivera pas, car il semblerait qu'au pays de l'oncle Sam , les flics sont totalement absents !

Il faut dire que nos gars sont épaulés par un de leur pote qui de son avion les rencarde, sur ce qui ce passe au sol !, d'ailleurs il sait tout piloter celui-là que ce soit un cesna monomoteur à l'hélicoptère Apache , en passant par un Bell Ranger

Alors bien sur , pour étoffer le scénario le réalisateur s'est cru bon de rajouter un drame, Un accident mortel , qui coute la vie au meilleur ami du héro et dans lequel est impliqué le méchant et peu scrupuleux fortuné !

Mais que voulez-vous ! le sang versé appel la vengeance ! et voilà que notre gars sorti de taule , loin de se remettre en question , car il a également sa part de responsabilité en acceptant de disputer une course illégale sur route ouverte , remet ça !, le but étant le participer à une autre course illégale sur route ouverte !

Vous voyez ce que je veux dire , il n'y a pas une once de crédibilité !, et après tout le film ne revendique pas cela non plus , si la compétition , légale !, celle la et factuelle vous intéresse , il y a le film "Rush" !

le film est à, prendre comme un défouloir , et se mettre à la place des pilotes , qui ne n''on d'autre but que de ressentir de l'adrnaline à titiller la zone rouge de compte-tour , après tout chacun son trip !.

Toutefois le réalisateur, conscient que son film , risque d'être vu par un jeune public , aurait pu de faire comprendre par une manière ou une autre , soit explicite !, par un message d'avertissement au début du film , ou par un ajout dans la trame scénaristique , du danger que cela représente de rouler à tombeau ouvert en dehors des circuits prévu à cet effet.

On ne demandera pas non plus au réalisateur de se lancer dans un film relatant la vie des traumatisés des accidents de la route en centre de rééducation !, faut pas pousser , mais de faire en sorte que certains comprennent que le film est du second degré !

publié le 21/05/2017 - 18:38
Portrait de Lebreihz

Blair Witch Lebreihz (I am Legend - 2193 critiques)

Euh Comment dire ! ce n'est pas un remake !, c'est une suite , et une suite logique du premier épisode , le volet n°2 semble avoir été éclipsé.

En fait le film est très bien fait , tout le monde joue bien !, c'est effrayant !.

Mais voilà quel est l'intérêt . En gros on envoie le petit frère à la recherche de sa soeur disparue 17 ans auparavant ! outre l'asctuce scénaristique ou escroquerie marketinf , c'est selon !, on se demande à quoi finalement ce film sert.

On se permet d'espérer que dans 20 ans, un autre réalisateur décide d'envoyer les petits cousins ou arrières neveux des membres de l'équipe de secours disparue, ou alors ce serait vraiment du found foutage de gueule !

publié le 19/05/2017 - 21:21
Portrait de Lebreihz

Deranged Lebreihz (I am Legend - 2193 critiques)

Vous avez soif ?, Vous pensez au diabète ?, non pas forcément mais plutôt une cause parasitaire !

Trève de plaisanterie , mais ce film catastrophe s'inscrit dans la lignée des films catastrophe Coréen, genre que les Coréens du Sud saven très bien maitriser !

L'histoire est fort simple, il s'agit d'un parasite qui se transmet par l'eau et qui contamine tout ceux qui en ont été en contact.

Rien de nouveau sous le soleil Coréen me direz-vous!, mais n'empêche que ces gens savent décidément bien décrire une situation de crise !

Pourquoi je dis cela , eh bien de nombreux films émanant de ce pays ont souvent ce genre de sujet, est-ce le fait que ce pays soit depuis 70 ans sous la menace de son voisin du Nord , comme l'actualité nous le démontre ces jours-ci ?

Curieusement le film laisse également voir une autre facette de ce pays , cellle de la corruption ! Car vous allez très vite comprendre que la présence de ce vers dans les eaux de ce pays n'est pas due au hasard.

Et là le film devient très intense surtout vers la fin !

publié le 17/05/2017 - 22:08
Portrait de Lebreihz

Furie Lebreihz (I am Legend - 2193 critiques)

Alors je ne vais pas ajouter tellement plus de chose que la critique du staff du site .

Effectivement les années 70 semblent avoir fait le lit des scénarios traitant à la fois de pourvoirs psychique et de conspiration , est-ce le retetissant scandale du Watergate qui inspira beaucoup de réalisateurs en ce sens ?

Moi ce que je voudrait surtout évoquer c'est l'aspect terrifiant des personnages dotés de tels pouvoirs surtout quand on les cherche trop à les exploiter , ça évoque le terrrifiant Morlar dans le film la menace avec ventura et burton !

Car finalement ce père, interprété par Kirk Douglas cherche à arraché des griffes de cette organisation gouvrenementale son fils.

Là on se dit que de toute façon la chair de sa chair , fils dont il est très proche n'aura plus rien à voir avec celui qui fut autrefois son fils !

Et comment ! on a l'impression de se retrouver avec une entité qui serait à la fois un Damien l'Antéchrist et le fameux morlard précédement cité

Donc vous devinenez tous que ce film ne va pas bien se terminer !

N'empêche que la fin ! un véritable moment de cynisme, remet finalement les pendules à l'heure !

publié le 12/05/2017 - 22:53
Portrait de Gory Freddy

Comic Book Confidential Gory Freddy (I am Legend - 1699 critiques)

7
 

Un documentaire prometteur qui finalement se révèle très inégal... à mon avis.

Si certains intervenants sont intéressants, y'en a d'autres dont on se fout sévère et dont les interviews sont franchement ennuyeuses.

Alors d'accord j'ai une franche préférence pour les comics de super-héros et d'horreur, mais si seulement les autres avaient des choses à dire vraiment intéressantes sur le développement de la culture comics...

Et l'ensemble paraît plus survolé qu'autre chose, sans ligne directrice rigoureuse, avec des séquences qui se tirent longueur (notamment des passages de BD montrés et lus), sans raisons "utiles" qui m'aient vraiment interpellées.

Ce docu a gagné 2 prix à l'époque... bon, pourquoi pas...
Disons que j'étais mal luné hier en regardant ça...

6.5/10

publié le 12/05/2017 - 12:54
Portrait de Lebreihz

Apollo 13 Lebreihz (I am Legend - 2193 critiques)

Alors ce film c'est bien simple c'est à ranger dans la catégorie non pas science-fiction , mais plutôt science réelle et sérieuse !

On est en Avril 1970, et la Nasa décide d'envoyer une autre mission sur la Lune, mission de routine pense-t-on!, qui d'ailleurs n'intéresse ni les médias , ni le grand publique.

Et là pour une raison purement technique , patatra ! la misson est annulée , ce qui pourrait désespérer l'équipage , quoique quand ils se rendent compte que le retour sain et sauf n'est plus garanti, ça paraît bien secondaire finalement de marcher sur la lune.

Et devinez-quoi ?, du coup la Terre entière s'intéresse à la mission !

Alors bien sur je vous préviens vous n'allez pas tout comprendre , le jargon technique est assez compliqué !

Mais peu importe ! l'essentiel du film se concentre surtout sur les hommes !, des hommes aux nerfs d'acier , croyez-moi !, des mecs qui paniquent pas ! que se soit l'équipe de la Nasa comme l'équipage !

Souvent on se demande , pourquoi on envoi la haut certains et pas d'autres !. Certes , on pourrait parler de leurs compétences techniques et de leurs aptitudes physiques, mais aussi de leur mental !.

Ils sont à trois dans 3 metre carré, imaginez un peu que l'un soit prit de panique ! et il y a de quoi en effet. J'ai déja écrit pas mal de choses sur le voyage spatial tant le sujet me passionne , mais psychologiquement se sentir si loin de la terre doit être particulièrement stressant .

On se demande souvent pourquoi l'Homme n'a peu progresser en conquête spatial depuis la Lune ?, la réponse est je crois fournie par ce film , on ne saurait mettre en danger la vie d'êtres humains dans des missions approximative !

publié le 11/05/2017 - 11:29
Portrait de Geoffrey

Quelques Minutes Après Minuit Geoffrey (America's Most Wanted - 150 critiques)

9
 

Un film splendide, émouvant et plastiquement très réussi. Impossible de rester insensible devant cette histoire qui rappelle malheureusement de tristes souvenirs à beaucoup d'entre nous (putain de cancer !). 

La structure du film m'a fait penser au Labyrinthe de Pan, dont la charge émotionnelle est aussi puissante.

Bref, jetez-vous sur ce film de J.A. Bayona, c'est du tout bon !

publié le 10/05/2017 - 11:03
Portrait de Geoffrey

Get out Geoffrey (America's Most Wanted - 150 critiques)

9
 

Un formidable film d'horreur politique sur le racisme, rien de moins ! Le mal-aise d'un homme noir lâché au milieu d'une meute de blancs est incroyablement bien rendu. Ce film devrait être d'utilité publique.

J'ai peur de trop en dire, tant la surprise marche bien et marque le spectateur. Ce film est une pure réussite dans tous les domaines (cette utilisation du son !). Chef d'oeuvre ? 

publié le 10/05/2017 - 11:00
Portrait de Lebreihz

Contracted Lebreihz (I am Legend - 2193 critiques)

A première vu ce film rappel un peu un film Canadien , dont j'ai oublié le nom ou une jeune fille se décompose vivante.

Mais ce film-ci est quand même mieux présenter , le scénario st déjà beaucoup plus consistant.

De quoi ça parle ?, vous me direz qu'il suffit de lire le résumé ! , quoique ! le film parle plutôt d'homosexualité et pas sous son meilleurs aspect .

Car en fait oui ! le maladie inconnue que contracte cette jeune lesbienne après un rapport sexuel non-protégé avec un inconnu est une sorte de SIDA en vitesse très accéléré .

Et la le film décrit une communauté bien loin des clichés, de ce que les médias tentent de nous faire croire , c'est à dire celle du "tout le monde il est beau , tout le monde il est gentil".

Une fois que la maladie très spectaculaire de l'héroïne du film apparaît au grand jour , eh bien notre jeune lesbienne n'intéresse plus personne y compris et surtout son amante ou sa maitresse , c'est comme vous voulez ! dont la relation est finalement aussi toxique que la maladie. Au fond l'identité du contaminateur a peu d'intérêt !

Oui c'est comme si une relation homosexuelle n'avait que d'intérêt que lorsqu'elle est sexuelle , l'amour platonique n'aurait donc aucun intérêt.

Alors certes le film va assez loin dans le crade !, il vous faudra avoir le cœur bien accroché et supporter non pas des scènes gores , mais plutôt gênantes.

Alors il y a t-il une condamnation de l'homosexualité de la part du réalisateur !, personnellement j'en doute !, pas dans un monde ou critiquer un homosexuel vous faut pratiquement des poursuites judiciaires

publié le 08/05/2017 - 13:54
Portrait de Gory Freddy

Officer Downe : Le Justicier Gory Freddy (I am Legend - 1699 critiques)

7
 

Un film con comme la lune et fier de l'être, hyper bordélique, qui va difficilement vous rendre plus intelligent, mais en tout cas sérieusement vous défouler tant il est justeboutiste, se branle total du politiquement correct et multiplie le mauvais goût et les effets gores du plus bel effet.

Ici la racaille est traitée avec toute la finesse méritée !
Ça va tellement loin dans le gratuit, la justice expéditive qui ferait passer Bronson pour un aimable puceau, qu'on ne peut le prendre autrement que comme une comédie.
Et d'ailleurs c'est tourné comme tel à mon avis.

Certaines séquences sont vraiment délirantes, et celle avec les bonnes soeurs qui vendent des armes qui se font réduite en miette par notre fervent "croyant" en la justice expéditive, est juste un monument (http://www.dailymotion.com/video/x5lgvw3_defouraillage-de-nonnes_shortfilms) !!!

La mise en scène, si elle est dynamique et assez inventive, pêche tout de même par un excès d'effets psychédéliques, sympas au départ, mais tellement suremployés qu'ils en deviennent énervants et nuisent à l'ensemble.

Très con, merveilleusement très con, délicieusement très con, le film aurait tout de même gagné à avoir un scénario plus soigné et moins linéaire.

Un bon divertissement pour demeurés tout de même.
Inégal, mais avec quelques séquences vraiment gigantesques !!!!

publié le 08/05/2017 - 12:42
Portrait de Lebreihz

En Territoire Ennemi 4: Opération Congo Lebreihz (I am Legend - 2193 critiques)

Ah ! de cette franchise je ne connais que le premier épisode, qui m'avait plu d'ailleurs !. Oui car en fait ça nous permet de revisiter des lieux de conflits autour du monde , en cours ou ancien !

Tenez ! ici il s'agit de la guerre civile qui ravage la Congo depuis de longues années, conflit qui a déjà tué près de 6 millions de civils.

Mais bon la finalité de ces films n'est pas non plus de dénoncé tel ou tel conflit ou interpeller l'homme de la rue !.

Non !, il s'agit de montrer avant tout de l'action !

Là ça va plutôt mal ! car justifier l'envoi d'un commando de Navy Seal dans un tel bourbier , il fallait avant tout trouver un prétexte !

Qu'a cela ne tienne ! une sombre histoire de revente d'Uranium aux Méchants Iraniens fera l'affaire !

Et tant pis si tout ce beau monde semble ignorer que l'uranium brut ne sert à rien fait !, tant qu'il n'est pas enrichi !, ce qui est très compliqué à réaliser ! et heureusement ! sans quoi même le moins doué des terroristes aurait déjà un arme atomique planqué dans sa cabane de jardin !

Donc voilà !, l'essentiel est l'action , les "pan pan tue tue !"et puis voilà !

En fait on s'ennuie assez vite !, et si l'essentiel repose à deviner qui est "malin" , vous allez très vite le savoir , tant c'est évident !

publié le 01/05/2017 - 22:11
Portrait de Gory Freddy

Kickboxer: Vengeance Gory Freddy (I am Legend - 1699 critiques)

7
 

Un film aux combats vraiment très impressionnants et souvent bien filmés.

Alain Moussi est un très bon choix martial, et joue honorablement la comédie.
Jean-Claude Van Damme est marrant dans le rôle du mentor, et tire son épingle du jeu, même si parfois il se regarde jouer et en fait un peu trop.

Néanmoins, difficile d'expliquer pourquoi, malgré un montage dynamique, une espèce de torpeur s'installe régulièrement entre les combats et pendant les scènes "psychologiques".

La faute probablement à un scénario trop linéaire, une direction d'acteurs peu rigoureuse, et à des dialogues relativement pauvres, qui n'atteignent jamais le niveau de ce qu'ils aimeraient transmettre.

A voir néanmoins pour des combats qui en mettent plein les mirettes, et font mal, très mal...

publié le 30/04/2017 - 23:59
Portrait de Lebreihz

London Boulevard Lebreihz (I am Legend - 2193 critiques)

Disons que ce film fait penser à la fois à un film de gangster et aussi à un film comique Britannique .

le scénario est fort simple !, il sort d'une longue peine de prison et veut se ranger des voitures , mais voilà entre une soeur vénale et un "ami" aussi fiable qu'une planche pourrie , c'est dur de changer !

même sa liason avec une star du cinéma ne change rien à l'affaire !

En fait le film a du mal à trouver son sujet, pourtant l'acteur principal Collin Farrem , impécable dans le rôle de petite frappe endurcie apporte beaucoup au film

publié le 30/04/2017 - 14:08
Portrait de Alol7

Power Rangers Alol7 (America's Most Wanted - 466 critiques)

Pensant à un produit totalement commercial, j’étais totalement réticent à découvrir cette nouvelle version de Power Rangers. Mais les souvenirs de mon enfance pour le film de 1995 et l’avis général de cette production, m’a vite fait changé d’avis. Avant de me lancer dans cette nouvelle version, je me suis refait celle de 1995 pour me remettre dans l’ambiance et pour mieux apprécier l’évolution. Clairement, les créateurs de ce Power Rangers 2017 ont tout mon respect : le rendu final est bluffant. Le scénario est très travaillé (pour notamment bien présenter les personnages), et monter en puissance de minute en minute, tout en offrant un visuel très soigné.

Le film commence d’abord par nous présenter doucement les personnages principaux. Il nous faudra peu de temps pour décrocher notre premier sourire du film. Parce qu’il ne faut pas oublier que Power Rangers c’est aussi une petite touche d’humour : pendant tout le film on sera servi de bonnes situations amusantes. Pour en revenir aux personnages des Power Rangers, ils seront bien travaillés : ils auront chacun leur personnalité et leur passé mais seront tous unis par leur courage (et j’ai envie de dire par leur folie). Ces petits jeunes seront très sympathiques, attachants et touchants. Le film a vraiment passé beaucoup de temps à les approfondir quand on voit le temps qu’il faudra pour qu’ils deviennent véritablement des Power Rangers.
Et puis, vient le moment tant attendu ! Les Power Rangers apparaissent enfin ! Quels frissons ! Et à partir de ce moment, le film est complètement jouissif : on en a plein la vue. Jusqu'à la fin, ce sera de l'action non-stop et qui montera en puissance bien évidemment. Quelles sensations énormes quand la musique "Go Power Rangers" retentit lorsque les Power Rangers foncent dans leur machine vers l'ennemi. Chaque plan est autant jouissif les uns que les autres. En l'espace de 30 minutes, on n'oublie qu'on existe et on regarde ces héros avec les yeux émerveillés. La petite musique de fin qui rappellera la version de 1995.

Mon seul petit regret vient de la méchante : menaçante et un bon look je suis d'accord mais un peu trop seule et j'ai trouvé l'actrice sans plus. Un mal pour un bien étant donné qu'on appréciera encore plus nos héros. Ceci dit, son robot doré géant est magnifique.

Power Rangers est donc une sacrée surprise. Les producteurs ont totalement respecté la série mais ont tout autant respecté les fans. Juste merci qu’aujourd'hui on peut encore penser plus aux spectateurs qu'à l'argent. L'ambiance Power Rangers a été respectée, le scénario est bien écrit et les effets spéciaux sont somptueux (enfin ce qu'il fallait pour cette série). C'est une production quasi parfaite et on a déjà envie de voir une suite bien méritée. S'il vous plaît, les jeunes qui ont grandi avec des films comme Transformers ou Pacific Rim, ne comparez pas Power Rangers à ces films ! Bien évidemment que cette production n'invente rien de nouveau mais il est avant tout nostalgique pour les générations 90.

publié le 30/04/2017 - 13:14
Portrait de Alol7

Save the Green Planet ! Alol7 (America's Most Wanted - 466 critiques)

Save the Green Planet est une production très alléchante sur le papier mais qui ne l'est pas comme voulu. Alors je m'explique : le synopsis nous spoile trop l'intrigue du film et porte notre intérêt sur l'arrivée des extraterrestres qui ne l'est pas. Pourtant, le but du film est tout autre.

En effet, du début jusqu'à presque la dernière demi-heure de film, le spectateur est dans le doute si le personnage principal Su-ni dit vrai ou s'il est fou. Ce qui est intéressant c'est la profondeur des personnages, notamment le personnage principal qui a un passé douloureux. Il est tout autant incroyable la manière dont le film mélange les genres : c'est parfois loufoque, drôle et d'autres fois glauque ou touchant. C'est impressionnant que le spectateur puisse passer par toutes les émotions sans que le film tombe dans le ridicule ou sans perdre de sa crédibilité. De plus, hormis une intrigue assez intense, le film nous pose une petite morale où les extraterrestres sont vus comme le jugement dernier des terriens.
La fin est vraiment touchante et voir même un peu dure et choquante (pour le petit couple).

Save the Green Planet est donc un petit chef d'œuvre audacieux et un peu loufoque qu'on pourrait croire à la production Nippone et pourtant non. Mais que se passe-t-il alors quand à ma petite déception ? Le synopsis du film en est donc la cause (et même la jaquette du DVD). On nous fait attendre quelque chose qui n'est pas le coeur du sujet (l'arrivée des extraterrestres) et nous en dévoile trop (l'existence des extraterrestres). Le film paraît donc long car notre intérêt est tout autre et que le suspense ne joue donc plus sur nous. Le résumé du film aurait dû poser la problématique si les extraterrestres existent vraiment ou est-ce la folie de Su-ni afin de laisser le spectateur de tout découvrir par lui-même. Dommage que le problème ne vient pas directement du film en lui-même mais de sa présentation. Une rediffusion s'imposera pour plus apprécier les enjeux de cette production.

publié le 30/04/2017 - 13:02
Portrait de Alol7

31 Alol7 (America's Most Wanted - 466 critiques)

Je l'attendais avec tellement d'impatience ce nouveau film de Rob Zombie. Entre l'idée des clowns tueurs et les superbes photos de film, ce 31 nous mettait l'eau à la bouche sans avoir le droit d'y boire. Tous les codes de Rob Zombie sont de réunis dans sa nouvelle production : une ambiance old school, des personnages bien fournis, des dialogues salasses et une photographie soignée. Si tout ce qu'on aime chez Rob Zombie y est, on retrouve toujours des mêmes défauts : une production encore trop basique (ni trop gore ni effrayant). Ceci dit, même si le résultat n'est pas à la hauteur de mes attentes, le film reste sacrément fun.

En effet, le pitch de départ est intéressant. Ça permet surtout de laisser une grande ouverture à toutes péripéties et de soutenir un bon rythme. Bon commençons par le premier bon point : les personnages. Comme toujours avec Rob Zombie, ses personnages sont bien fournis. Que dire des excellents clowns tueurs et surtout et au grand surtout à Sick-Head (le clown nain, nazi et qui parle Espagnol). Le plan des frères à la tronçonneuse est une image hyper bad ass. Le clown final a une attitude qui peut faire penser au Joker dans Batman. Un kiff extrême tous ces clowns ! Qui plus est, les dialogues sont pervers et salasses. Le film est clairement jouissif et amusant.
La photographie est très soignée (autant dire que ça m'a fait totalement oublié que je regardais un DVD sur une télé full HD) et comme à l'habitude de Rob Zombie, il nous propose un bel univers horrifique. En matière de meurtres, on regrettera que ce ne soit pas aussi percutant que le look des tueurs.

Même si je trouve que c'est sans doute l'œuvre la plus sanglante du réalisateur, ça reste encore très classique (rien de nouveau à proposer). De plus, on regrettera aussi que tous les tueurs clowns ne sont pas assez mis en avant. Il y en a au final un peu trop pour que chacun puisse faire un réel carnage (6 tueurs pour 6 personnes, il y a clairement un problème de rapport). Les deux frères avec leur tronçonneuse, la seule fille clown et le clown final ne sont pas assez mis en valeur pour ma part. En mentionnant le clown final dans ma précédente phrase, c'est donc évident que la fin est décevante.

Ce nouveau film de Rob Zombie n'est donc pas à la hauteur des attentes MAIS le côté délirant sauve largement cette production. Malgré sa simplicité ou ses quelques lacunes, cette production reste bel et bien fun : on se fend la gueule à plusieurs reprises. Et puis on appréciera de nouveau de découvrir encore un film d'horreur un peu "old-school" (la patte de Rob Zombie).

publié le 30/04/2017 - 12:50
Portrait de Alol7

Boogie 3D Alol7 (America's Most Wanted - 466 critiques)

8
 

Boogie est un dessin animé auquel je n’avais jamais entendu parler mais sa jaquette a piqué ma curiosité dans les opérations Blu-Ray de mon magasin. Les critiques à son sujet m’ont décidé en moins de deux de me le procurer. Boogie est une jouissance comme je les aime : violent, humour noir, trash et pas correct. Pendant presque une heure et demie, c’est que ça !

Avant toute chose, ne tentez même pas (absolument pas) la voix française de cette production : c’est vrai que c’est immonde. On dirait une voix d’enfant (comme le personnage Titeuf) mais avec une voix rock pour être bad ass mais qui ne colle pas du tout au personnage et enlève toute crédibilité pour le coup. Sérieusement, j’ai pensé que les gens exagéraient et que je supporterai quand même la VF : après le générique de début, j’ai passé la Vostfr. Cette dernière est à l’inverse vraiment excellente !
Boogie est très plaisant visuellement, qui a du sacré relief même en 2D. Les aspects visuels et l’ambiance feront vraiment penser à Sin City. Il ne faudra pas de temps pour rentrer dans le vif du sujet et rentrer dans cet univers décalé et trash de Boogie. La production enchainera violence et humour trash (noir comme sexiste) pendant toute sa durée. Il faut honnête que le travail et l’imagination autour de cette déconnade est remarquable car il faut tenir pendant 1h30 environ. Et ça même si on ressent un léger essoufflement en s’approchant de la fin (qu’on ne pourra bien évidemment pas en tenir vigueur à tel point on aura été gâté). Si le rythme est totalement soutenu par une préférence d’offrir de l’action et de l’humour à gogo, c’est au détriment de son scénario. Oui certes, l’histoire n’a rien de spécial et se montre très simpliste mais cela reste largement convenable et suffisant. Personnellement, ce Boogie n’a rien de moins qu’un Transporteur de Jason Statham dans son écriture par exemple. Je regrette un peu la scène finale au Tribunal où c’est trop du n’importe quoi dans sa réalisation qui nous empêche de voir correctement ce qu’il se passe.

Boogie est donc une sacrée bombe cinématographique jouissive ! Entièrement rythmé, fou et délirant, ce dessin animé est réservé pour les gens qui aiment l’humour noir et décalé.

publié le 28/04/2017 - 12:11
Portrait de Alol7

Kong: Skull Island Alol7 (America's Most Wanted - 466 critiques)

Kong est un film auquel on peut s’attendre à un des films de cette année 2017 mais cette production ne prouvera juste qu’on ne peut pas faire un bon film sans des personnages et des dialogues un minimum soignés. Kong est bluffant visuellement mais ça en restera là.

Tout d’abord, il faudra fermer les yeux sur une scène d’introduction catastrophique digne d’un bon nanar Syfy. Il ne faudra que quelques minutes pour sentir la lourdeur des personnages. Oui les personnages sont lourds. Pendant tout le film, les réactions des personnages seront, ridicules, horribles et contradictoires même. Des exemples : les soldats qui tirent sur toutes les créatures inoffensives sans réfléchir alors qu’ils ne vont pas tirer sur des espèces de dinosaure volant qui capture leur camarade ; le soldat qui se sacrifie en dégoupillant les grenades doit être dans Escale à Nanarland. On pourrait s’attarder longtemps sur le personnage le plus stéréotypé : Preston Packard, joué par Samuel L Jackson. J’aime pourtant l’acteur mais là son personnage c’est de l’exagération pure et dure. A peine, il aperçoit Kong et il le regarde comme son plus grand ennemi de toujours. Sérieusement, ce personnage est détestable à souhait. Quelque part, si on réfléchit un peu : ce film montre toute la logique et la bêtise humaines. La petite troupe fait péter des bombes sur l’île avec des animaux en dessous mais Kong est un gros salopard quand il les attaque pour défendre le territoire.
Les dialogues sont ridicules et tournent parfois en (mauvaises) plaisanteries (très souvent ça ne fait pas rire) : le film est très lourd !!! Le film ne se prend pas assez au sérieux et se présente trop au deuxième degré. Je ne cache pas avoir soupiré quelques fois pendant le visionnage.

Malgré cela, c’est dommage de détruire d’excellentes idées visuelles. La première scène d’attaque de Kong est époustouflante. Des plans d’images (au ralenti notamment) avec des hélicos en face d’un gigantesque Kong devant le couché de soleil sont somptueux, avec un son exquis. La scène finale est tout autant excellent avec un impressionnant combat de Kong. Les scènes d’actions au milieu seront pas mal non plus mais elles sont mal écrites car elles sont toutes quasiment sans intérêt, ne servant que de remplissage.
Au niveau de l’histoire sur Kong, cela restait intéressant : il avait un rôle de protecteur sur l’île (on pensera à Godzilla). Kong sera vraiment le seul personnage aimé de ce film, au milieu de tous ses idiots (James Conrad et la fille Mason seront tout de même les plus supportables).

Au final, ce Kong Skull Island ne sera à retenir que pour son aspect visuel (avec sa scène de début et sa scène de fin). Tout ce qui a au milieu est du grand remplissage sans intérêt et ridicule (voir insupportable). La version de King Kong de 2005 est certes un poil moins impressionnant mais aura une bien meilleure histoire et des personnages plus aboutis. On avait clairement l’un des meilleurs films du cinéma de tous les temps avec l’histoire de Peter Jackson et le visuel de ce Kong : frustrant ?!

publié le 28/04/2017 - 11:52

Seoul station Babau (Copycat Killer - 19 critiques)

De par sa critique de la société sud-coréenne Seoul Station est bon film d'horreur politique. La situation des sans-abris, prostitués et autres marginaux oubliés de la société constituent la toile de fond de cet animé de zombies.
Les amateurs des films de Roméro apprécieront.

publié le 12/04/2017 - 20:20

When the Lights Went Out gamora (Newbie - 2 critiques)

5
 

When the lights went out (2012)

En 1974, Jenny et Len emménagent dans le Yorkshire ( Angletterre) mais très rapidement, leur fille de 13 ans va être hantée par le fantôme d'une petite fille. Leurs cauchemars ne fait que commencer quand un deuxième fantôme, plus maléfique encore, arrive.

Très peu connu en France par un réalisateur qu'il l'est tout autant, "When the lights went out" reprend une célèbre histoire de poltergeist des années 60 pour planter le décors et le scénario. Ne connaissant pas du tout l'histoire originelle, je ne peux donc pas juger de la qualité de la retranscription cinéma mais ce que je peux juger, c'est le contenu du film. d'abord, le film à un certain charme, un petit côté "So british" assez attirant. Malgré l'acting un peu faiblard et des jumpscares quelque peu prévisibles, ce métrage instaure un climat anxiogène, et signe certaines scènes assez perturbantes voire terrifiantes. Malheureusement, le potentiel du film n'est pas totalement exploité et certains effets spéciaux retire le réalisme, où plutôt le surréalisme de l’œuvre, pour devenir un film trop démonstratif, alors qu'on aurait pu se contenter de moins.

Bien que le film ait ses qualités et ses défauts, cette pellicule est toujours sympa à regarder si on ne l'a jamais vu.

PS: un peu déçu car l'affiche laisser présager un film totalement différent, plus beau visuellement.

publié le 03/04/2017 - 17:13

The Poughkeepsie Tapes gamora (Newbie - 2 critiques)

8
 

- Véritable petit ovni d'une rare intensité, The poughkeepsie Tapes représente parfaitement le genre de film qui fait peur à la grande Hollywood. En effet, son côté subversif et immoral a fait de ce film une œuvre boudée par la critique, ignorée par le grand public et difficilement trouvable sur le circuit.... à tord. Mêlant Found footage, Faux-documentaire et Fake-snuff, The poughkeepsie Tapes dépeint avec un réalisme troublant, l'épopée macabre d'un sérial-killer intelligent, froid, méticuleux et profondément dérangé. Réalisé par un John Erick Dowdle ( En quarantaine, Devil, Catacombe) qui officiait là son premier film d'horreur ( il sortit 2 autres films avant, dont une comédie), ce métrage est une petite perle de terreur pure de par son côté Underground ( probablement inspiré par la trilogie August Underground), et terriblement perturbant (similaire à Megan is missing). Bien que la qualité de l'image et de l'acting n'est pas élogiant, le film arrive à choquer avec une force déconcertante. Plus qu'une simple pellicule d'une noirceur certaine, le réalisateur inclut la nécrophilie, le viol ou encore le meurtre d'enfants pour augmenter la crudité des images, et associé à cela, l'incapacité des forces de l'ordre, la paranoïa général et les dégâts psychologiques subits par les victimes.

Une œuvre déstabilisante, d'une violence psychologique et graphique insoutenable et réellement perturbante, nous laissant bouche-bée. A couper le souffle, cette fresque horrifique reste indéniablement marquée dans les esprits et fait partie des meilleurs found footage que le cinéma ait pu nous donner à ce jour.

publié le 03/04/2017 - 17:07
Portrait de Lebreihz

Snowpiercer : Le transperceneige Lebreihz (I am Legend - 2193 critiques)

Alors certes il ne faut pas voir dans ce film une once de réalisme !

Vous me rétorquerez que la science fiction est par essence de la ...fiction !

Mais peu importe !, ce film est un symbole a lui tout seul. Déjà il évoque la hiérarchie sociale.

ce train tourne autour du monde sans arrêt, et les classes sociales qui composent ses passagers sont répartis de la queue du convoi , les "intouchables". curieusement cet aspect là du film vous rappel un peu les trains de la mort de la solution finale , et l'élite en tête de convoi, et ce mystérieux timonier (sans rapport avec un l'autre "grand timonier"), que personne ne rencontre jamais.

Et puis ce train qui fait le tour du monde sans arrêt, c'est en fait le mouvement perpétuel !, le cycle du monde , le cycle de la vie , bref un film plein de symbole.

Plein de symboles !, oui ! et aussi plein de surprises , car comme vous l'aurez compris les intouchables de révoltent, et c'est normal , les opprimés finissent toujours par se révolter contre leurs oppresseurs, surtout quand ces derniers ne peuvent justifier du pourquoi de l'oppression .

Et la nos opprimés , tout en remontant le convoi vont de surprises en surprise , en rencontrant toutes sortes de personnages loufoques.

car en fait le film loin d 'être sombre, est limite parodique !

Et c'est avec un intérêt croissant que vous spectateurs ! voudront savoir qui est qui est donc à la tête de ce train.

Et la les choses seront encore plus surprenantes

publié le 02/04/2017 - 22:04
Portrait de Nandrolone

Le Commando des Morts Vivants Nandrolone (America's Most Wanted - 643 critiques)

J'ai trouvé ce DVD en occasion à cinquante centimes sous le nom "Zombie Commando". Sur le site un film du même nom existe déjà et j'étais prêt à proposer une nouvelle fiche lorsque que je me suis rendu compte qu'en fin de compte il était déjà présent sous le doux nom "Le commando des morts vivants", son vrai titre.. Encore une arnaque d'éditeur pour créer la confusion avec le film de 2006.

Je n'ai pas grand chose à dire sur ce film, la première partie sur le bateau est intéressante et plein de promesse, l'ambiance stressante qui s'installe est très sympathique. Ensuite sur l'île c'est très ennuyeux, le film devient une succession de plan fixe sur l'environnement, sur les fuites des protagonistes et sur les zombies Allemand, la fin est bâclé et sous exploité.

Un film sans intérêt et pas passionnant pour un sou, mais malgré tout dans le fond c'est pas mauvais, c'est un film bien dans son époque, glauque, au grain d'image similaire à Massacre à la tronçonneuse, et à la musique minimaliste (et un poil soporifique). ça se regarde..

publié le 02/04/2017 - 17:11
Portrait de Fab-4

Les Rivières pourpres 2: Les anges de l'apocalypse Fab-4 (America's Most Wanted - 617 critiques)

2
 

Ah les rivières pourpres...tellement de promesses et au final pas grand chose à ce mettre sous la dent.

Le premier n'est déjà pas une grande réussite même si ça n'est pas un mauvais film. Perso, c'est pas trop ma tasse de thé, un seul visionnage m'aura suffit. Le prometteur Kassovitz n'aura finalement rien fait de mieux que La Haine dans sa carrière...

Pour ce second épisode, on prend également un réalisateur à la maigre carrière, Olivier Dahan. A part La Môme, ça ne vole pas bien haut dans sa filmo, et ce n'est pas ces Rivières Pourpres 2 qui va élever le niveau...

C'est parti !
Réno qui se crois dans Matrix au début. Puis des baston ridicule. L'apparition d'un Johnny qui ne l'est pas moins... Ceci dans une écriture décousue, sans génie, sous une lumière dégueulasse...
Ah tiens des moines ninjas...Quoi ???
Bon allez stop, 40min devant ça c'est déjà bien trop !

A la poubelle les Rivières Pourpres 2 (et le 1 part avec pour moi, insuffisant). Une saga inutile, contentez vous du livre.

publié le 01/04/2017 - 11:52
Portrait de Lebreihz

Bangkok Revenge Lebreihz (I am Legend - 2193 critiques)

ça aurait pu être un film avec Seagal ou Vandame , car le scénario évoque plutôt un DTV. C'est un tueur à gage qui se voit proposer des contrats d'exécution parmi les membres de la pègre de la ville.

Pègre étroitement liée à la prostitution d'enfants mineurs , ce qui semble être une véritable industrie à Bangkok

Curieusement la comparaison avec les films que j'ai évoqué s'arrête là , car le film bascule dans le fantastique , assez gratuitement d'ailleurs.

Il y a-t-il une volonté sous jacente de dénoncer cet odieux trafic d'êtres humains ?, même pas !, pour ça il d'autres films sur le sujet beaucoup plus abouti !

publié le 31/03/2017 - 21:22
Portrait de Alol7

Monster House Alol7 (America's Most Wanted - 466 critiques)

Monster House est un dessin animé qui m’a rebuté à sa note globale des spectateurs mais l’ayant vu en Blu-Ray à petit prix j’ai voulu quand même me le tenter. Au final, je peux comprendre son appréciation générale étant donné qu’il a du mal à réellement cibler son public : l’histoire est plus pour les adultes alors que les personnages enfants sont plus destinés pour les enfants. C’est dommage ce petit déséquilibre car il aurait carrément pu être un bijou dans la lignée de Coraline de Tim Burton.

Dans un premier temps, le design des personnages (style jeux vidéo) fera un peu bizarre mais on s’habituera au bout des dix premières minutes. On l’oubliera très vite en raison de la véritable force du film : son scénario. En effet, dès le début, on se retrouve vite confronté au vieux voisin et à son inquiétante maison. La première partie de cette production est intéressante car elle est intriguante et dispose d’une petite atmosphère inquiétante. La deuxième partie bouge plus en mélangeant l’angoisse, le fantastique et un peu l’action. Je fus vraiment et agréablement surpris par le secret que cache la maison du vieillard : c’est glauque. Clairement les fans de productions horrifiques (comme moi) pourront être satisfaits de l’écriture de ce dessin animé mais ne convient pas à des enfants.

Le bémol de ce petit dessin animé vient du fait des personnages enfants justement un peu trop enfantins (leurs réactions) qui crée un petit déséquilibre avec le côté un peu plus sombre de l’histoire du dessin animé. Je reconnais malgré tout que dans sa première partie, certains moments m’ont bien fait rire et amène cette œuvre un bon mélange entre horreur et humour. Cependant, la deuxième partie fait tout de même moins rire et devient un peu plus lourd. Au fait, c’est surtout Chamallow qui a des réactions les plus gênantes car le garçon principal et la fille sont plutôt corrects.

En résumé, Monster House est un dessin animé horrifique vraiment bien écrit et très beau visuellement (quand on s’habitue au design des personnages) qui aurait été encore mieux si le choix de son public était totalement assumé. L’humour est parfois trop enfantin mais l’histoire est un peu trop angoissante et même glauque (voir le secret de la maison) pour les enfants. Ne boudons tout de même pas, hormis ce léger déséquilibre, il y a un superbe travail de fait sur Monster House et beaucoup d’imaginations.

publié le 28/03/2017 - 13:22