Dernières critiques spectateurs

Portrait de Fab-4

Dauphin géant pas content !

Fab-4 (America's Most Wanted - 635 critiques)
6
 

Une scientifique spécialiste des Orques rencontre un pêcheur de gros calibres qui se lance alors à la poursuite d'un de ces mastodontes. Attention à la boulette, papa poisson va se fâcher...

J'ai un vague souvenir de ce film que j'ai dû voir petit, souvenir d'un Orque bien plus effrayant. Mais finalement à part quelques scènes ça reste assez soft. N'en reste pas moins que malgré ce que veulent bien nous faire croire certains ce Orca reste un Jaws-like. Si le film de Spielberg n'avait pas existé, je doute fort que celui ci aurait vu le jour également, enfin bref... Par ailleurs, je ne vois pas bien ce qu'il a d'éducatif ou e pédagogique vu que les agissements racontés de l'animal n'ont rien de scientifique, mais bon passons...

Quoi qu'il en soit, pour ma part, ce film n'est guère passionnant. L'histoire n'est ps super crédible, le rythme pas très emballant et la jeune Charlotte Rampling joue comme une carpe (comme d'hab').

Allez, ça reste quand même un film de genre animalier sympatoche mais je m'attendais à du grandiose. Merci pour la réalisation sous marine et la BO d'Ennio.

A découvrir pour sa culture du genre.

publié le 26/07/2017 - 19:53
Portrait de Fab-4

Braquage pour la "liberté"

Fab-4 (America's Most Wanted - 635 critiques)
6
 

Un hacker embauché malgré lui par un criminel pour un plan mystérieux et sacrément ambitieux.

Les acteurs sont plutôt OK dans ce film plein de rythme et d'action. L'écriture est elle assez confuse mais ça passe, un bon petit thriller quoi.

Reste que ça n'est pas prenant plus que ça même si ça monte gentiment en intensité. Je ne suis pas fan, il y a des manques à tous les niveaux. Pas mauvais mais sans plus...et puis cette scène du bus...hmm.

A découvrir.

publié le 26/07/2017 - 19:36
Portrait de Daroun53

Hey Nigaud !! fait mou...rire !!

Daroun53 (Graine de psychopathe - 103 critiques)
6
 

Excellente idée de base jouant sur la coulrophobie due à la mythologie urbaine chère aux films d’horreur.
On suit la transformation physique et psychique d’un homme maudit. Malgré un rythme lent, l'enchaînement du film reste assez cohérent et intéressant pour aller jusqu’au bout de l’histoire malgré le classicisme et poussif du genre omniprésent.
L’œuvre nous propose tout de même quelques scènes grand-guignolesque … bon très très peu hein t’enflamme pas …
Un autre point positif c’est la femme dudit homme qui a des réactions sensées et un caractère de battante….

publié le 26/07/2017 - 19:01
Portrait de Daroun53

Major oui major !!!

Daroun53 (Graine de psychopathe - 103 critiques)
6
 

Adapter une B.D ou pire un jeu vidéo au cinéma est toujours une tache compliquée...
Visuellement rien a dire...c'est qu'ils ont les moyens les mecs !!
Le problème là c'est que plus on avance dans le film plus on s'éloigne de l'oeuvre originale... Pourquoi pas me direz-vous... Mais du coup on tombe dans les vieilles habitudes hollywoodienne de la vengeance du bon méchant contre la conspiration gouvernementale... Bref vue et revue ... Alors que la force du scénario de base résidait dans le message qu'il véhiculait... Ici totalement disparu.... Dommage

publié le 26/07/2017 - 13:40
Portrait de Lebreihz

Voir Melbourne et mourir !

Lebreihz (I am Legend - 2214 critiques)

c'est un post nuck ! probablement un des tout premier !, et c'est normal , en 1959 on est en pleine guerre froide , donc la peur de la guerre nucléaire est très présente.

Pour autant ne vous attendez pas à voir des scènes de destruction à vous couper le souffle, ni des monceaux de cadavres, ce n'est pas le sujet ! la guerre nucléaire n'est jamais que l'arrière plan du film.

ce qui importe ce sont les relations que vont dévelloppées les personnages du film , Australiens et sous-mariniers Américains ,dans ce pays qu'est l'Austalie dernier havre sutr la terre épargnée par les radiations.

D'ailleurs le réalisateur a intelligement réalisé son film en misant sur cette aspect des choses, avec un casting assez époustouflant pour l'époque, rien que des pointures d'Hollywwod

C'est sur que le film prend un coté pessimiste assez facile ! et un peu mensonger ! . Les radiations qui vont atteindre l'Australie ! oui ! et ?, ce ne signifie pas non plus la mort obligatoire pour tous !

D'ailleurs le réalisateur fut taxé de "défaitisme" par les critiques de l'époque .

Mais qu'importe ! le réalisateur nous décrit alors une ambiance particulière, qui n'est point sombre ! bien au contraire . Ces gens vont tous mourir et ils continuent à s'amuser . Il y a quand même une séquence hallucinante lorsque ce jeune père explique à sa femme que si elle se sent mal il faudra songer à donner une pillule de cyanure au bébé ! c'est monstrueux en soit , mais le laisser crever de faim et de soif dans son landeau avec les cadavres de ses parents l'est encore plus !

Donc vous devinez que le film ne se terminera pas bien ! encore que le sous-marin qui s'en va à la fin du film laisse entrevoir de l'espoir, et l'espoir fait vivre !

publié le 26/07/2017 - 13:16
Portrait de Daroun53

Otis Redding mec !!!

Daroun53 (Graine de psychopathe - 103 critiques)
9
 

J'ai trouvé ce DVD dans une brocante il y a des années, depuis il ne m'a jamais quitté ainsi que quelques répliques !!!

Une pincée du film: Dobermann, trois gouttes de: C'est arrivé prés de chez vous, une bonne dose de: Arnaques, Crimes et Botanique puis shaker le tout pour obtenir un film bien frappadingue !!

Le tout servie par une B.O. au poil et des scènes fort appréciables de part leurs décalage pleinement assumé !!

publié le 25/07/2017 - 21:12
Portrait de Fab-4

Thaï Fight Club

Fab-4 (America's Most Wanted - 635 critiques)
8
 

Un petit génie des art martiaux se doit de retrouver la tête d'Ong Bak pour la grande cérémonie. Attention les yeux, ça va gifler !

Un film assez incroyable visuellement avec des chorégraphies de malade sans aucune triche et du coup diablement impressionnantes. Il déboîte le garçon, monsieur "coup de coude / coup de genoux".

L'écriture est plutôt sympa sans atteindre des hauteurs, ça a au moins le mérite d'être un tantinet drôle, typiquement asiat avec une bonne dose de coriandre. C'est bien ficelé.

Un film vraiment divertissant et très spectaculaire !

A voir !!!

publié le 25/07/2017 - 19:51
Portrait de Fab-4

Le Multi Vers (de terre)

Fab-4 (America's Most Wanted - 635 critiques)
5
 

Il veut devenir l'unique en éliminant ses autres lui dans des univers parallèles, ce qui le renforce.

Une sorte de Matrix-like dans la notion d'univers multiples et et de cascades irréelles...enfin un sous sous Matrix-like quand même.

Inintéressant et plutôt mal écrit, à la limite du ridicule dans certaines scènes d'action, le tout joué par des acteurs médiocres. Un film qui se la raconte grave mais au ras des pâquerettes... Mal fichu dans le fond et mal inspiré dans la forme, j'ai pas vraiment kiffé.

Je garderai de ceci l'intro et la scène finale ainsi que quelques bons morceaux rock dans la BO...bien maigre.

Très dispensable. A voir une fois éventuellement mais franchement ne vous forcez pas.

publié le 25/07/2017 - 19:41
Portrait de Fab-4

Rase tes pattes !

Fab-4 (America's Most Wanted - 635 critiques)
8
 

Une journaliste suit en reportage une bande de gangsters complètement barrés...

Une comédie avant tout, à ne surtout pas prendre au premier degré sous peine d'être déçu. Un genre de "C'est arrivé près de chez vous" (plus soft) aux dialogues efficaces et avec notamment un Julien Courbey hilarant dans son personnage hystérique.

Une belle photo et une image volontairement vieillie, tout ceci et vraiment bien réalisé, teinté de 70's US. La BO très adaptée est au poil avec aux manettes un certain JoeyStarr...

C'est drôle, c'est rythmé, c'est plein de guests. Un bon délire, simple mais original. Super divertissant malgré son côté un peu répétitif.

Un film injustement méconnu. A voir !!!

publié le 24/07/2017 - 19:02
Portrait de Lebreihz

L'eau ferrugineuse !

Lebreihz (I am Legend - 2214 critiques)

il y a de l'idée ! le scénario n'est pas vu et déjà vu !
Finalement un des fils conducteurs du film réside dans la symbolique des éléments !

ici en l’occurrence , il s'agit de l'eau !. L'eau d'une clinique privée réservée aux pauvres riches au bout du rouleau, située en Suisse !, pays de la pureté par excellence ! si vous avez déjà voyagé dans ce pays , la sensation de propreté et de pureté vous monte à la tête !, et ceci dès la frontière passée , quand les non-moins aseptisés douaniers Suisse , jugerons que vous êtes assez convenable à leurs yeux pour rentrer dans leur pays !

alors pourquoi donc tout les résidents de cette clinique refusent-ils d'en partir ?

L'eau est-elle miraculeuse ?, c'est ce que notre petit parvenu et petit pourri de banquier New-new-yorkais, va tenter de découvrir !

Lui qui essaie de faire revenir au bercail un pensionnaire , va aller d’intrigue en intrigue!

Je vous l'ai dit il y a beaucoup d'idées dans ce film, commencer par la façon dont cette clinique est présentée !

L'endroit est en fait un ancien château, surplombant un village , dont les habitants semble avoir la même sympathie que peuvent avoir les villageois de bistritz pour le château de Dracula a peu près !

Non ! point de vampire assoiffée de sang !, il n'y a que des gens polis, et tellement heureux ! même le directeur , qui dans sa blanche blouse possède les rudiments de la politesse et de l'hospitalité !

tout de même !, il semblerait qu'il ne soit pas possible de quitter cet endroit !, non pas que l'on vous retienne contre votre gré, mais on ne fait rien non plus pour faciliter votre départ !

Curieux personnage , également que cette fille qui en blanche colombe ! décidément !, dénote parmi tout ces vieux croulants !

Le film va être intéressant , mais hélas jusqu’à un certain point . Car il semblerait que le réalisateur ai décidé de rallonger son film outrageusement , par des séquences inutiles !

Fallait-il rajouter je-ne-sais-combien de tentatives d'évasions ,j, avec une visite au village ! histoire de justifier que les autochtone qui y vivent sont limite des consanguins dégénérés ?

Car finalement , et vous l'aurez compris il s'agit de pureté !, voir même de pureté raciale , quitte à commettre des actes contre nature !

ironique n'est-ce pas ! quand on y pense ! n'empêche que c'est le fil directeur du film !

publié le 24/07/2017 - 00:00
Portrait de Lebreihz

Un film à justifier

Lebreihz (I am Legend - 2214 critiques)

Dolphe Lundgreen ?, on le sait tous ; ce n'est pas une pointure du 7 ème art, loin de là.

L'homme est cantonné au film d'action de seconde zone, parfois il lui arrive quand même de tirer son épingle du jeu !

Là , il réalise lui-même son propre film, une mission de routine en principe en Roumanie , il s'agit juste d'assurer la protection d'un membre du congrès des Etat-Unis !

Et là le réalisateur se croit obligé d'untroduire des scènes de fusillades qui n'ont pas de fin , avec des assassins jusqu'au boutiste qui sont prêts à donner leurs vies pour atteindre leur objectif !

publié le 22/07/2017 - 23:48
Portrait de Lebreihz

on y est presque !

Lebreihz (I am Legend - 2214 critiques)

D'habitude je suis très sévère à l'encontre des films Français fantastiques.

Mais là je dois dire que je suis bluffé. Ce film c'est un quasi sans fautes, ce film émane d'un réalisateur qui semble maîtriser son sujet , c'est à dire réaliser un film avec une idée de départ et réussir à s'en tenir !

On est en France dans 20 ans ! le système économique s'est éffondré et avec lui l'état, résultat !, 18 millions de chômeurs et une population précarisée à l'extrême !

N'ayont pas peur des mots !, La France après des décénies d'abondance est devenue un pays du tiers-monde !

Et dans ce contexte , les multinationales font la loi ! remarquez maintenant aussi d'une certaine façon , sauf que là c'est explicit , et c'est légal !, même la police est privatisée !

Qui sait !, peutêtre que la France en prend tout doucement le chemin !

Pourquoi dans ces cas là les jeux semblent être l'exutoir , pour une population désenparée ?, vous savez ce que l'on dit ; "du pain et des jeux" , vous aviez une situation simillaire sous la Rome Antique !

Mais le coeur de l'histoire réside surtout dans ces jeux !. des jeux de combats , qui sont ni plus ni moins du "free-fight ", ou tout les coups sont permis, et surtout ou n'importe quel produit dopant est permis !

Bref , la déontologie et la morale ont disparu ! et une forme de dictature basée sur l'exploitation de la misère a vu le jour !

après tout, l'essentiel est pour les multinationales de s'imposer sur ce marché archi-juteux qu'est celui des produits dopants!, Pour vivre dans un tel monde , il faut pouvoir surpasser les conditions de travail infernales ,rappellez-vous , le film "outland" décrit une situation simmillaire !

Et pourtant un homme , va défier ce système !, me si lui en vit d'une certaine façon , car il est combattant "free fight" !

Franchement le résultat est au rendez-vous le film est sombre , très sombre , tourné exclusivement la nuit ! et ce Paris futuriste est très bien rendu !

publié le 19/07/2017 - 22:51
Portrait de Lebreihz

le dilemne du commandant

Lebreihz (I am Legend - 2214 critiques)

Si vous avez aimé '300, alors je pense que vous aimerez aussi ce film !

Car ça reprend le même contexte historique, c'est à dire les guerres Médiques,le film se situe en parallèle de "300", et c'est tourné de la me façon!

Ceci dit le réalisateur ne s'est pas embarrassé de la réalité historique !

Mais à la limite ce n'est pas la vocation du film !

C'est avant tout un incroyable duel entre Thémistocle , héro sans peur et sans reproche et Artémis , la grande corruptrice !

L'un dirige une armée inférieur en nombre, qui se bat pour la démocratie, l'autre dispose de moyens considérable et est l'archétype de l'empire du mal !

Et pourtant le plus faible est un redoutable stratège !

Même si il doit faire face à ce dilemme, celui du commandant, celui qui engage ses hommes dans des combats à mort, et devra par la suite affronter le regard de leurs proches !

publié le 17/07/2017 - 23:33
Portrait de Alol7

Un petit renouveau dans le genre

Alol7 (America's Most Wanted - 476 critiques)
7
 

Un film qui passe inaperçu et qui m'emballais peu (surtout qu'à la même période le gros décevant It Comes at night m'avait un peu refroidi sur les petites sorties horrifiques) mais il a fallu de bonnes critiques pour que je me laisse tout de même tenter. En effet, cette production apporte un peu de fraîcheur aux films de Zombies. Malheureusement, le film ne va pas complètement au bout de ses idées : sa deuxième partie de film chute dans le classicisme.

Tout d'abord, le film se démarque par son idée de départ intéressante : des jeunes zombies capables de préserver une forme d'intelligence. La plus douée étant Mélanie, une petite fille très polie et très sympathique. Capable de ressentir de l'émotion et de réagir en fonction d'autrui, c'est le personnage fort de ce long métrage, joué par Sennia Nennura avec brio.
La première partie dans la base est la meilleure : bien intéressant au départ dans le traitement des enfants et bien nerveux ensuite lorsque les zombies pénètrent dans la base.
Au moment où le petit groupe que l'on suit quitte la base, le film devient classique dans sa trame et c'est dommage. Le film a un rythme à dents de scie dont les passages à l'immeuble et ensuite dans le laboratoire mobile sont quasiment similaires. C'est à ce niveau que le film marque une baisse d'intérêt. Heureusement qu'il y a encore quelques bonnes petites surprises bien exploitées (le rôle de la petite fille pour passer au milieu des zombies, le petit groupe d'enfants contaminés et l'évolution en champignon de la contamination). Dans l'ensemble du film, on appréciera le vrai travail sur les personnages car même ceux qui peuvent paraître durs (docteur de Cadwell comme meilleur exemple) ne sont pas vraiment de vrais méchants car ils ont des raisons valables ; et de l'autre côté on a madame Justineau, agréable et se montre plus sensible vis à vis des enfants.
La fin nous fera poser des questions sur les réelles motivations de Mélanie.

Au final, The Last Girl est un film qui a eu de l'audace de proposer quelque chose de nouveau même si l'écriture s'est essoufflée en s'approchant de la fin. Hormis l'idée de départ, le film présente de bonnes choses par ci par là dont surtout un casting remarquable. C'est dommage que le film s'est rendu, vers la fin, superficiel alors qu'il avait parfois de la profondeur.

publié le 17/07/2017 - 12:50
Portrait de Gory Freddy

L'ami Nico ne s'est jamais autant ridiculisé !

Gory Freddy (I am Legend - 1704 critiques)
5
 

Que dire de ce film ?
Que l'affiche est prometteuse ?
Adrian Grenier, Johnathon Schaech, John Cusack, Nicolas Cage.

Mais que malgré tout son talent on voit mal le fluet Adrian Grenier (Entourage) tenir la tête d'affiche d'un film d'action avec des Johnathon Schaech, John Cusack et Nicolas Cage relégués au second plan.

Que la tronche de Nicolas Cage sur n'importe quel visuel laisse sérieusement perplexe et laisse envisager le gros dérapage nanar ?

...

Ben oui. Malheureusement !
Adrian Grenier joue très bien dans ce film, c'est indéniable, mais sa petite carrure pose problème quand on le voit rouster du people. Problème de crédibilité physique. Un peu de gonflette aurait aidé à mon avis.

Quant à notre ami Nicolas Cage c'est une catastrophe absolue !
Affublé d'un faux nez hyper mal fait et hyyyper visible, ainsi que d'une moumoute quasi irréelle, IL EST l'élément nanar du film qui en fait capoter tout le sérieux.
Il cabotine comme un cochon comme il aime le faire de temps à autre, complètement en roue libre, il n'arrive qu'à se ridiculiser avec son look de farces et attrapes. Lui censé être l'élément le plus inquiétant du film, il en casse sans cesse tout le sérieux désiré.

Un film qui se prend trop au sérieux d'ailleurs.
Intéressant sur de nombreux points, à de nombreux moments, il est finalement trop linéaire et sans surprise et est desservit par une mise en scène qui s'essaie à des effets visuels assez foireux.

'Arsenal' est parfois ultra violent (mais vraiment ultra !), totalement gratuit, et le montage s'ultra-speede portanawak à l'intérieur d'un métrage en fait assez mou sur l'ensemble.

Un film qui reste distrayant, intéressant et fun à certains moments, mais complètement raté c'est une évidence.

Et dommage d'autant sous-employer Johnathon Schaech qui a quand même une autre carrure que Adrian Grenier (heureusement son talent d'acteur le sauve);
et surtout, mais Nicolas Cage, mais ça sert à quoi ce faux nez collé à la truelle et cette moumoute improbable que même mon fils de 9 ans aurait eu honte de porter pour déconner à la kermesse de fin d'année ?!? C'est quoi le plan, l'utilité ????
On t'as maquillé en cachette pour rigoler et personne t'a montré ?
T'as fumé quoi encore mec pour livrer ta "grande performance" ?
Tu t'es vu quand t'as bu ?

publié le 17/07/2017 - 09:55
Portrait de Lebreihz

Comme ces temps-ci !

Lebreihz (I am Legend - 2214 critiques)

Je vous préviens vous allez avoir chaud en visionnant ce film, surtout si vous l'avez visionné aux alentour du 21 juin dernier , qui ont été parmi les journées les plus chaudes jamais enregistrée en France !

Effectivement il y a peu d'éléments dans ce film !, une île, des habitants qui se connaissent tous, un écrivain, sa femme et sa maîtresse , et un scientifique assez obscur qui n'est pas là par hasard !,

L'abération climatique que subit cette île , n’ayons pas peur des mots y est pour quelque chose !

néanmoins le film est très plaisant à suivre !l'histoire est linéaire et sans temps mort !

C'est finalement un huis-clos entre tout ce monde là qui crève de chaud , et dont certains semblent aussi être en chaleur eux-même !

Alors certes , le sujet du film comme vous l'aurez compris est ces foutus extra-terrestres !, que le réalisateur a choisi de montrer !

Était-ce nécessaire ?, pas sur ! l'leurs effrayantes capacités suffisent amplement !

publié le 16/07/2017 - 23:56
Portrait de Lebreihz

corpus christi

Lebreihz (I am Legend - 2214 critiques)

Je vous demande à tous d’oublier le parcours de l'acteur principal, ainsi que les nombreux navets et autres nanars dont il a put nous gratifier.

En fait Christophe Lambert sait jouer quand il a décidé de bien jouer ,et aussi quand il est bien diriger.

Dans ce cas, il se glisse parfaitement dans ce rôle assez sombre , en oubliant ses petits rires agaçant !

Certes c'est un scénario semblable à "seven".

Il s'agit d'un assassin redoutable et retors qui en fait n'est pas un SK ,pas au sens de la définition qu'en a fait le FBi.

Il y a un motif religieux dans le puzzle macabre et et à la fin vous allez le découvrir le puzzle monté de toutes ses pièces si je puis me ,permettre !, ça évoque à la fois une peinture de Dali e je ne sais quel sombre fantasme d'un fanatique religieux !

Avant cela se sera une plongée en eaux troubles, et là ou la différence avec "seven" est très nette , c'est que le film va virer brutalement au polar pur et dur, avec la chasse à l'homme habituelle!

On est loin de l'abomination finale de "Seven" quand le très inquiétant Kevin spacey ,annonce avec son sourire de béatitude exaltée , tel Bouda!, ce qu'il a fait à la femme de Mills! donnant au film un coté mystique très affirmé !

publié le 15/07/2017 - 23:47
Portrait de Fab-4

La Vomie

Fab-4 (America's Most Wanted - 635 critiques)
3
 

Je sors à peine du ciné et je n'ai qu'un conseil à donner, fuyeeeezzzzzz ce film !
Déjà que je n'avais que très moyennement apprécié l'original de 1932 mais alors là c'est le pompon...

Une histoire qui tient sur une page avec des dialogues simplistes pour des acteurs qui n'arrivent pas à rendre leurs personnages charismatiques. Seul celui de Vail sort du lot. La momie elle, est complètement ratée.

Ce film n'apporte aucune émotion, même pas un petit frisson ou un sursaut d'effroi. Il se base sur des clichés et plein de grosses cascades et effets tape à l'oeil, entre deux scènes mollassonne traînant en longueur...

Bref, sans grand intérêt, encore de l'argent jeté par les fenêtres. Et dire que la fin présage d'une suite...

A fuir.

publié le 15/07/2017 - 19:35
Portrait de Alol7

Un (film) cannibale au ventre vide

Alol7 (America's Most Wanted - 476 critiques)
2
 

Welcome to the jungle est un grand vide. Bon, je ne vais pas m'éterniser dessus : je vais être bref.

Le scénario est très basique : un groupe de deux couples partent dans la forêt de la Nouvelle Guinée pour enquêter et retrouver une personnalité disparue par là. Le début est catastrophique dans la mise en scène et l'enchaînement des scènes. Parfois les passages ne s'emboîtent pas comme il faut. Lorsque le groupe commence le voyage, ça va mieux. Le film est un peu plus intéressant en le regardant comme une aventure. Ça reste tout de même très long : il ne se passe rien. Il faut que les deux couples se disputent pour booster un peu cette production. Cette dispute reste tout de même inutile et ridicule : certains moments sont WTF ?! Quand ils se parodient entre eux : c'est extrêmement laid à voir. Cependant, la dispute va séparer les deux couples, ce qui avait de quoi être intéressant pour le coup.
C'est seulement dans les vingt dernières que l'on voit enfin les cannibales. Je vais gâcher votre joie mais il n'y aura rien à voir de spécial. Aucune scène de mort véritablement montrée en direct. Le film se contente de nous montrer des plans de membres mutilés mais juste des plans (pas de scènes ou d'attaques gores). Le plan de la jeune femme embrochée par la bouche est pas mal quand même.
Ce qui était intéressant grâce à la dispute des couples, c'est que le film nous propose deux points de vue différents mais malheureusement c'est presque du copier-coller. Les dialogues et les plans sont identiques. Heureusement, qu'il se passera plus de choses pour le deuxième couple parce que sinon je ne vous cache pas le foutage de gueule. Dans tous les cas, le film se précipite beaucoup trop pour tuer leurs personnages : la fin m'a laissé sans mots à tel point c'est brusque.
Vous l’aurez compris quoique le film essaie de bouger son scénario ou de proposer des changements, ce n’est jamais bon et parfois ça frise le ridicule.

Welcome to the jungle est donc un film qui sonne creux. Pas d'idées et qui perd son temps pour des choses inutiles pour se précipiter sur sa fin (même en se faisant du plagiat sur lui-même), qui était pourtant la plus intéressante et dynamique. Ne perdez pas votre temps, c'est bien pour un téléfilm sur MCM après minuit mais en aucun on doit voir ce genre de choses commercialisé. Il y a bien mieux en matière de cannibalisme.

publié le 13/07/2017 - 12:56
Portrait de Alol7

Une oeuvre prometteuse baclée

Alol7 (America's Most Wanted - 476 critiques)
4
 

Cell Phone est un film avec un pitch de départ et un casting très intéressants mais n'est pas bien exploité. Même si on se doute qu'il s'agit d'une série B, cette production méritait bien mieux (surtout dans sa deuxième partie).

Pourtant, le film démarre très bien avec une bien belle scène dans l'aéroport. Ce sera malheureusement la meilleure scène du film. Le reste dans sa première moitié se suivra sans mal et même avec un rythme à dents de scie, sera divertissant.
La seconde partie est nettement moins convaincante : encore moins de rythme. La scène du bar est inintéressante et certains nouveaux personnages sont insignifiants (le petit garçon par exemple). La scène finale est ridicule et prouve que cette production a clairement manqué d'idées.
Mise à part ça, j'ai bien apprécié Samuel Jackson : son personnage est très sympathique. L'actrice d'Esther était convaincante. John Cuzack n'est pas un acteur déplaisant mais son personnage au look, aux allures maquillé des yeux, sonne parfois faux.

Pourtant le sujet de départ était intéressant avec un virus qui se transmet à partir du téléphone. Avec la dépendance de la plupart des gens aujourd'hui pour cette machine (je ne juge pas je suis comme ça aussi), un sujet comme celui-ci était alléchant. Dommage qu'il n'y a pas de grands producteurs derrière pour ne pas bâcler cette affaire. Le casting principal était déjà assez bon. Cell Phone est donc une production décevante qui méritait une meilleure réalisation.

publié le 13/07/2017 - 12:22
Portrait de Vilikt

Cohérence / 20

Vilikt (Newbie - 1 critiques)
5
 

*ATTENTION CA VA SE POILER* (AH AH, t'as compris ?)

Je ne m'étais jamais énervé devant un film jusqu'à présent... Enfin si, un peu, mais jamais pour ce type de raisons.
Dans un sens on peut dire que ce film m'a marqué, mais pas vraiment dans le bon.

Ça partait pourtant bien, une bande de jeunes impétueux décident de s'adonner à l'urbex allemand option tortues ninjas (comprenez ici l'exploration des égouts) à la recherche d'un ancien bunker nazi où apparemment Jens Harder se serait invité il y a quelques temps.
On a donc un jeune éphèbe américain (Nick Eversmanse) se prénommant Denis (ah ne me demandez pas...) et 3 autres nénettes dont j'ai oublié le nom, l'une d'entre elle servant plus ou moins de copine à l'autre.
A cela s'ajoute un petit blond aux yeux bleus (ben voyons) qui jouera ici le rôle de guide dans les sous-sols de Berlin. Mais d'abord on passe dans une discothèque où l'on joue du Knorkator (Eh ouais ! "Pft" pour ceux qui cherchent) pour allez dans l'arrière boutique découvrir l'entrée du souterrain...

Bon, ça explore, ça regarde... putain que ça traîne ! Premier défaut du film : les longueurs. Puis premier petit coup de tension, la rencontre avec deux zonnards bien baraqu' et bien chelou... Que l'on ne reverra plus jamais.
Le jeu d'acteur pas trop dégueulasse réussi néanmoins à nous porter dans le schmilblick, on se demande même si tout ça n'est pas un genre de trac-nard orchestré par l'arien, surtout lorsque celui-ci dévoile la légende sur ces souterrains ayant plus ou moins servies de base secrète pour des expériences nazies. Souterrain qu'il avoue de son propre chef fréquenter depuis ses 14 ans...
Et pis bon, ça marche, ça patauge... blablabla... Et puis paf l'arien ! Accident, le blondinet dégringole du 3eme étage en se faisant une belle fracture ouverte. Là dessus l'équipe décide de se séparer, la partie A (les deux lesbiennes) ira chercher du secours, la partie B (les amoureux) veillera sur le pauvre éclopé .
Et là vous vous imaginez peut-être que les deux zonnards vont revenir ? Qu'ils font partie d'une bande de néo-nazis ayant décidée de réouvrir la boutique, n'étant pas d'accord sur deux/trois détails historiques ?

ET BEN NON !!!

"Bonjour madame, vous vous prénommez ? ... Originalité ? Ah non, désolé, on a pas besoin de vous ici. Jean-Jean, dégages-moi ça d'là !"

En fait, y'a un mec tout moche (Klaus Stiglmeier) qui se pointe face au futur mort et aux deux tourtereaux pour leur donner un coup de main. Ben tiens !
Allez va, te fatigues pas, film, on a déjà compris où t'allais...
Bref, je vous passe les détails, c'est clichés de merde sur clichés de merde. On sent vraiment que les personnages se font avoir parce que c'est écrit dans le scénar', putain... Dites moi à quel moment un mec menacé voyant sa copine se faire torturer, réussissant à prendre le dessus sur l'assaillant ne fait pas le nécessaire pour l'achever, bordel ? Et aussi quand une fille réussissant à s'échapper se retrouvant dans une station de métro décide d'attendre le prochain métro au lieu de sortir à la surface pour, je sais pas moi, trouver des GENS ??!!
Et là je ne vous parle que des deux détails qui m'ont vraiment foutus les nerfs...

Bref, au delà du scénario puant le copier/coller le film se sauve tout de même du ratage complet par son jeu correct, pas exceptionnel mais correct (mention spécial tout de même à Klaus Stiglmeier qui nous livre un serial killer ravagé du bulbe du côté de chez Swann) et ses ambiances plutôt convaincantes. La réa est loin d'être moche, mais le montage reste bien trop lent par moments.

A voir si vous n'avez rien d'autre à faire !

publié le 11/07/2017 - 00:46
Portrait de Lebreihz

Seuls et désespérant !

Lebreihz (I am Legend - 2214 critiques)

Décidément le cinéma Français !, surtout le cinéma fantastique va de mal en pis !

Que dois-je comprendre ,, qu'il y aurait à l'origine de ce projet des financeurs qui auraient imposés des acteurs issus de la "diversité" ?

Après tout pourquoi pas !, les Etats-Unis imposent bien dans leurs films des acteurs issu de leur propre "diversité" que sont des Denzel Washington , des Wesley snipes, des Morgan Freeman , et ainsi de suite !, ce que je veux dire c'est que tout ces acteurs que je viens de citer n'ont plus rien à prouver !, ils se sont imposés graçe à leurs talents !

Dans ce film-ci , les jeunes acteurs sont inexistant, il ne crèvent pas l'écran !

Pourtant à priori le film semblait être prometteur !.

La jeune se réveille dans une ville ou tout le monde a disparu , hormis quelques autres jeunes, et le spectateur se met brutalement à avoir faim d'explications !

C'est là que ça ne va pas du tout , car les personnages vont aller d'un endroit à l'autre , se permettant de d'utiliser ce qu'ils ne peuvent utiliser en temps normal , comme des chambres d'hotel de luxe ou des bagnoles de luxe, il n'y avait donc rien de plus économique à emprunter ?

Finalement le film laisse entendre que le monde entier est à nos jeunes !

le problème c'est que le film part dans un sens et puis dans l'autre , sans que l'on comprenne ou tout cela nous mène !

Alors figurez-vous que le film est bien noté de la part d'une élite journalistique auto-ptoclamée, car le film, dixit cette même élite ,"livre un message contre le néo-facisme "!

Une fois que l'on dit cela , que ne ferait pas t-on pour combattre cette bête immonde !

Quitte à pondre les films les plus minables possible !

publié le 09/07/2017 - 18:38
Portrait de Fab-4

"Diable !"

Fab-4 (America's Most Wanted - 635 critiques)
5
 

Un road trip inspiré de l’Odyssée. Trois bagnards en fuite (n'ayant pas inventé l'eau chaude) à la recherche de la fortune.

A cette époque, après les excellents et presque géniaux Fargo et Lebowski, les frangins Coen nous pondent cet ovni O'Brother qui ne m'inspire au final pas grand chose...

C'est drôle parfois oui mais trop rarement, beaucoup d'effets sont moyennement réussis. Et cette narration très théâtreuse lasse rapidement. Conceptuel certes dans l'écriture et le jeu d'acteur, mais au final ennuyeux, ça tourne en rond et on accroche difficilement au trip...

Pour le personnage de Clooney, pour quelques passages (Gomina, enregistrement,...) et pour la BO si on aime le genre.
Pour le reste, j'appelle ça du burlesque raté. A voir une fois éventuellement...

publié le 08/07/2017 - 10:03
Portrait de Fab-4

Abattoir humain

Fab-4 (America's Most Wanted - 635 critiques)
8
 

Ah Nid de Guêpes, j'avais pris une sacré claque en le découvrant à l'époque et je me fais une joie de le revisionner ce jour.

C'est l’histoire d'un concours de circonstances qui va aboutir à un huis clos voyant 's'affronter' un gang de voleurs, un vigile pas farouche, un groupe d'intervention et une bande de fou furieux de l'est... accroché vous, ça va pétarader !

L'attaque du VAB d'abord (énorme) puis toutes ces scènes d'action outrancières dans l’entrepôt, ça déchire ! Un carton balistique vraiment très bien réalisé. Accompagné d'une bonne BO et d'un bon casting, on obtient un film d'action qui n'a rien à envier aux références du genre.

Une tuerie d'action, tout simplement, et rien d'autre (ne fouiller pas trop le fond...).
Très bon divertissement, impressionnant.

A voir !!!

publié le 07/07/2017 - 19:24
Portrait de Syfer

excès de médiocrité

Syfer (Newbie - 5 critiques)

Hello amateur de film d’action, je suis de ceux qui peuvent pardonner des films d’action de série B voir Z ils font comme ils peuvent faute de budget conséquent de bon acteur sachant jouer correctement jouer leur rôle. Là où ça devient conséquent c pour les films genre XXX 3 qui possèdent un casting réellement intéressant avec une brochette d’acteur ayant fait leur preuve dans la catégorie film d’action mais pourtant ont frôle avec ce film la merde à gros budget le scénariste de série ce sont on réussit à intégrer l’équipe créative pour nous pondre ca.
Je me permets de spoiler ceux que ça dérange les spoils vous devriez pour une fois faire abstraction ayez du bon sens et lisez !!! ici la menace ce n’est pas une bombe ,une milice armée , un virus informatique de contrôle , en fait c’est tout cela à la fois ce qui donne au final du terrorisme avec des satellite (on contrôle un satellite afin qu’il se crash et explose sur un lieu spécifique de la planète (le bouleau d’un missile , ils se sont dit que ça semble plus cohérent et dangereux n’importe quoi ) je veux bien croire que ça sort de l’ordinaire mais soyons sérieux y ‘as pire comme menace et surtout plus compliquer à neutraliser la franchement les scénariste ou/et producteur sont de sacrés escrocs , ( Vin Diesel compris).
De nouveau le jeux d’acteur les dialogues, les scènes tout est fait pour qu’ effectivement ca paraissent cool et incroyable mais on a l’impression que le seul acteur qui s’amuse d’avoir tourné dans ça c’est diesel ( Tony jaa ne compte pas son perso doit être sous effet de cocaïne je ne voit que ça ) les coups son mollasson , vraiment c’est du n’importe quoi un gars disparait de son hybride moto scooter des mers mais on ne le voit jamais sortir de l’eau même le héros n’as pas compris et nous non plus mais ce n’est pas le pire un afflux« excès de médiocrité »
La pâte Vin Diesel en prend un coup le gars c’est le Steeven Segal du box-office j’ai l’impression il c perdu dans son jeux d’acteur a ne compter que sur sa musculature et son nom , a l’inverse d’un Dwayne Johnson ‘The ROCK ‘ qui fait des efforts varient ces rôles et ne semble pas coincés du c*l en interprétant sans doute oui toujours le gars a la musculature écrasant mais en variant le type d’interprétation pas comme un diesel ou encore pire un statham, qui eux cherchent à se rapproché des légendes Segal et Norris , pour il s’agit juste de changer le nom du héros dans leur films pour faire semblant qu’il ne s’agit pas de suite.

publié le 06/07/2017 - 22:38
Portrait de Fab-4

Négo VS Négo

Fab-4 (America's Most Wanted - 635 critiques)
8
 

Tout est dans le titre, notre héro est un négociateur... Ajouté à ceci une histoire sensible et un flic ripoux, et voilà que son coéquipier est victime à trop savoir... Notre négociateur va alors chercher à sauver sa vie et trouver la vérité en passant de l'autre côté de la barrière...

Un film original et captivant de bout en bout malgré sa longueur. Bien écrit et bien réalisé, on ne peut pas lui rapprocher grand chose. Peut être de ne pas avoir plus utilisé le thème culte "rise" de Armstrong qui ouvre l'oeuvre ;-)

Vraiment un très bon film, injustement oublié.

A voir !!!

publié le 06/07/2017 - 20:08
Portrait de Fab-4

Le mont pas très saint (...Michel)

Fab-4 (America's Most Wanted - 635 critiques)
8
 

Un père veuf et accessoirement notaire se voit confier une affaire de succession sous la pression de l'obligation du résultat. Il se retrouve alors sur un lieu où s'est joué un drame et où il n'est pas forcément le bienvenue...

Une belle surprise que cette Dame en Noir dont je n'avais pas entendu parler. Un film bien ficelé qui offre son lot de bonnes surprises.

L'esthétique tant visuelle que sonore est vraiment réussie. Une belle baraque (hantée) notamment ! La tension est bien présente et on a le droit à quelques sacrés bons moments de flip et de sursauts avec cette bonne vieille madame. L"ami "Harry Poter" reste imperturbable et pourtant ça monte en frayeur tout au long de l'histoire. Belle forme et belle ambiance !

Un bon film donc, à la réalisation très très réussie. Juste un peu dommage que le scénar soit en dessous...

A voir tout de même sans se priver !

publié le 04/07/2017 - 19:34
Portrait de Gory Freddy

Après l'avoir revu...

Gory Freddy (I am Legend - 1704 critiques)
7
 

Après avoir revu ce somptueux nanar, voilà ce que j'ai posté sur les sites marchands web:

Comment juger un tel film ? Un tel... truc ?!?
Ceux qui veulent du fun, de l'action numérique et décérébrée au seuil de l'improbable, voire de l'impossible; des acteurs en roue libre qui roulent des mécaniques jusqu'au ridicule et des dialogues d'une telle beaufferie qu'ils confinent au génie... vous allez adorer !
C'est hyper divertissant, complètement débile, mais hyper divertissant.

Ceux qui veulent un vrai scénario, un tant soit peu crédible voire rigoureux, avec de l'action certes qui déboîte, mais qui reste dans la réalité; le tout soutenu par des personnages avec un minimum de profondeur... fuyez, fuyeeez en courant en sautant en volant en hurlant, mais fuyeeeeeeez ou vous allez mourir de dépit !!!

Moi j'ai pris le film comme il se doit et pour ce qu'il vaut, un pur délire d'une connerie abyssale à déguster au 2nd degré, voire au 36e. Là, ça peut s'avérer totalement jouissif.

ATTENTION !
Pour ceux qui ne le savent pas, une célèbre enseigne de supermarchés (que je ne peux citer sinon je vais me faire censurer par le site) dont le nom commence par A, commercialise le Blu-Ray 2D avec un 2nd Blu-Ray contenant 28 mn de bonus supplémentaires (modules sur les tatouages, la post-production, et la poursuite sur l'océan).
Pour ceux qui n'auraient pas deviné le nom de cette enseigne, le renseignement se trouve en bas à gauche de la page 14 du dernier n° du mensuel "Les Années Laser" (le n° 243, juillet-août 2017).

Enjoy !! Pour ceux qui peuvent...

PS.
Je pense qu'ici je peux me le permettre: l'enseigne en question est Auchan.

publié le 04/07/2017 - 01:27
Portrait de Gory Freddy

"Tu t'fous d'ma gueule ?"

Gory Freddy (I am Legend - 1704 critiques)
6
 

Pour le pilote de la série, difficile de croire que ce soit Tobe Hopper aux manettes de cette préquelle télévisée.

Les origines de Freddy, mises en scène par Tobe Hopper ?
Voilà qui rendait immédiatement sacrément gourmand.

Résultat: scénario linéaire sans imagination, qui ensuite patine un peu dans le n'importe quoi, sous couvert de délires "à la Freddy"... les bonnes idées en moins.
Et Ils s'y sont mis à trois pour écrire ça !

Après, Tobe Hopper n'est pas responsable du scénario. Mais la mise en scène est tellement plate, impersonnelle et molle, qu'on ne reconnait à AUCUN moment la griffe du génie de "Massacre à la Tronçonneuse" ! Alors pour ce qui est de la tension...

Et des acteurs au rabais (hors Robert Englund, sous employé et jamais à visage découvert) n'aide pas.

Peu spectaculaire, pas de gore, mais le problème n'est tellement pas là. Le coeur n'y est pas. Et surtout pas celui de Freddy !
Comme dirait Freddy à Nancy, à la fin du 1er film: "Tu t'fous d'ma gueule ?"

A voir quand même par curiosité, et parce que ce n'est pas nul, juste hyper décevant au regard des attentes.

La suite, le 7e épisode de la série, se focalise sur les 2 soeurs jumelles, filles du Lieutenant ayant brûlé vif Freddy, déjà vues dans le pilote.
Légèrement meilleur que celui-ci, on reste encore dans le téléfilm dans le sens péjoratif du terme.
Mise en scène "fonctionnelle", quoique parfois inventive, on reste quand même dans le bas de gamme, qui ferait passer le plus mauvais Freddy (La Fin de Freddy) pour un Must Have.

A noter que les deux soeurs jumelles sont particulièrement jolies et jouent relativement bien.
Quant à Robert Englund, il peut se permettre de faire un peu plus le show, même si ses apparitions se font attendre.

A noter une séquence très réussie, digne d'un film, ou le bras de Freddy s'allonge jusqu'à sa victime potentielle.

A voir encore, par curiosité, et si on aime Freddy !

Conclusion:
Pour les fans en quête d'exhaustivité uniquement !!

publié le 03/07/2017 - 14:01
Portrait de Fab-4

C'est pas le nirvana...

Fab-4 (America's Most Wanted - 635 critiques)
3
 

Un créateur de jeu au bout du rouleau suite à la disparition de sa femme, entreprend d'effacer le jeu qu'il s’apprêtait à finaliser, le héro de ce dernier ayant acquit une conscience...

Un thriller SF étrange au concept original. Mais cette idée osée de proposer quelque-chose de nouveau, ainsi que la scène de chirurgie de Joystik et les jolies miches de l'actrice sont à peu prêt tout ce que l'on peut tirer de ce film, si ce n'est peut être une certaine esthétique.

Lambert est à son niveau, c'est à dire totalement neutre et sans aucun jeu. L'histoire est quant à elle complexe pour ne pas dire complètement tordue. L'ambiance est soporifique (je me suis d'ailleurs endormis la première fois que j'ai voulu le regarder), la BO inadaptée, les dialogues basiques. On s'y perd et on s'y ennui fortement...

A jeter...

publié le 02/07/2017 - 16:46

George A. Romero : le maître de l’horreur

Diaporamas