Dernières critiques spectateurs

Day Watch

Day Watch

par Fab-4

Ouh là vous avez craqué les mecs... Enfin bon, comme on dit les goûts et les couleurs... ;-)

Je trouve cette suite encore plus indigeste que le premier. Déjà qu'on a du mal à suivre et à trouver un réel plaisir devant Night Watch, mais alors ce Day Watch, non merci.

On reprend les même et on recommence. C'est toujours aussi confus dans l'écriture et on n'a même plus envie de se casser les méninge. En plus c'est long... pour pas grand chose au final. L'émotion est quasiment inexistante, contrairement aux super FX sans intérêt pour l'histoire.

Des idées risibles, un scénario imbitable et de gros moyen technique. Ca nous donne deux films que l'on a déjà oublié...

A éviter, sauf si vous avez adoré le premier ou peut être si vous êtes russe :o)
Ca ne donne pas envie de lire les romans en tout cas...

Publié le 9 Décembre 2018

Night Watch

Night Watch

par Fab-4

Les soldats de l'ombre, ceux de la lumière et les autres... L'un de ces autres doit choisir entre ombre et lumière, au risque de rompre l'équilibre. Tin tin tin !

Un grand délire entre le bien et le mal fait pas des russes et adapté de bouquins russes. Au moins c'est pas commun et en effet (ce film et sa suite) sort des sentiers battus... pas pour le meilleur malheureusement.

La plupart du temps incompréhensible voir incohérent, c'est tellement tordu dans le fond que l'on a bien du mal à resté accroché. Pour nous faire passer la pilule on nous balance de gros effets spéciaux, en veux tu en voilà. Ils sont pas net ces roscoff (?). Même si la dernière partie éclaircie (un peu) ce ciel sombre, on n'est loin du grand film.

Original et ambitieux mais trop exagéré dans sa forme et déstructuré dans le fond.
Une curiosité, à voir une fois.

Publié le 9 Décembre 2018

28 Semaines Plus Tard

28 Semaines Plus Tard

par Fab-4

Se déroulant d'abord en parallèle du premier film, dans une maison de campagne où un groupe de survivants se barricade. Mais pas pour longtemps, ils vont devoir fuir ou périr...
28 semaines plus tard, l'un d'eux se retrouve à Londres où l'armée a organisé une sorte de quarantaine pour les rescapés. L'Angleterre entière a été contaminée mais désormais l'épidémie est maîtrisée, le nettoyage de Londres est en cours.... tout semble sous contrôle.

Ce second épisode surfe sur la vague du précédent mais il tombe rapidement de sa planche : sans être mauvais, il est moins bon a tous les niveaux. La réalisation est moins fluide et cette caméra qui gigote en permanence dans l'action c'est assez indigeste. Le scénario lui est d'abord bizarre puis bourré de petites incohérences. Au final ça nous donne une oeuvre moyennement convaincante et loin de l'ambiance du film de Boyle.

Sympa tout de même avec de réelles bonnes idée (mais mal exploitées). Dommage. 28 jours est génial ; 28 semaines et juste bien ; à se demander si l'on veut vraiment voir un 28 mois un jour...

A voir.

Publié le 5 Décembre 2018

Trench 11

Trench 11

par Lebreihz

Alors certes, il fallait s'en douter...que la célèbration du centenaire de l'armistice de 1918, allait être le prétexte pour réaliser des films ayant au moins pour cadre ce conflit !

Certes les tranchées, la guerre, les expériences génétiques sont de nature à succiter toutes sortes d'angoisses réelles ou supposées !

Dans un sens le film a un moins un intérêt :ncelui de metter en scène un homme du peuple , mineur dans le civil probablement qui n'a pas son pareil pour creuser tunnels et autres cavités . Sa personnalité ; simple !, s'oppose avec celles des officiers , qui bien que supérieurs hiérarchiques ne semblent, pas être dans le coup !

oui ! creusez des trous, sans se faire enterrer vivant ce n'est pas donner à tout le monde , veuillez dans ces cas là ne pas oublier votre canari après vous !

Dans le fond le film n'est pas tant que ça original , on y trouve de méchants boches , de gentils Allemands prêt à mourir pour que la folie des méchants boches ne s'accomplisse pas !

N'empêche que il ya de quoi s'interroger en effet , sur les ravages potentiels d'une arme biologique à cette époque . Il y eu rappellez-vous l'épidémie de grippe Espagnole qui fit plus de victimes que la guerre elle-même, certes la cause en était tout autre, mais imaginez que cela eut été du à une arme bactériologique mal maîtrisée...

Publié le 5 Décembre 2018

28 Jours plus Tard

28 Jours plus Tard

par Fab-4

Londres est plongée dans le chaos par des émeutiers revendiquant le respect des animaux. Un groupe de révoltés pénétré alors un laboratoire où sont enfermés des singes. Singes qu'ils libèrent malgré les mises en gardes du laborantin présent... Les bêtes déchaînées portent en elles un virus. Elles attaquent et tuent tous le groupe.
28 jours plus tard, un homme sort du coma dans un hôpital de la ville. Il est seul...

Danny Boyle fait de super films, originaux et fort ben réalisés. C'est un grand réalisateur et il nous le prouva encore une fois avec cette oeuvre qui a tout simplement relancé et revisité le genre "zombie" auparavant monopolisé par Romero. Bien d'autres films (et séries...) qui suivrons vont s'en inspirer.

Des scènes géniales comme l'église, le retour à la maison, la rencontre des rescapés etc... L'ambiance fin du monde est captivante et la BO, pure et impure à la fois, est magnifique. Le scénario est prenant ; c'est zen et gore, dur et sensible, sombre et mélancolique. Une sorte de road trip initiatique. Un film d'horreur au côté poétique très bien réalisé avec une dernière partie amorale qui en fait bien plus qu'un simple film de zombies. Les hommes sont pires que les hommes-zombie... J'aurais juste peut être espéré un autre clap de fin, un peu plus inventif.

Une tuerie ! A voir absolument !!!

Publié le 4 Décembre 2018

Vendredi 13

Vendredi 13

par Fab-4

Remake des premiers épisodes de la saga avec Nispel aux commandes qui s'était aussi chargé de dépoussiérer "Massacre à la tronçonneuse". Cette fois c'est moins réussie...

Franchement je suis déçu. C'est sombre, tellement sombre que l'on a souvent du mal à bien distinguer l'action, c'est énervant. Bien sûr c'est esthétique et bien réalisé mais je trouve que l'on perd également en ambiance. Bien sûr les scènes de meurtres sont sympa mais les persos sont bof. Bien sûr les acteurs sont bons mais au final...je m'ennuis.

Je ne m'y retrouve pas dans ce Jason remastérise : dans son rythme, son scénario, ses personnages, sa "lumière"... Comme pour Freddy, le remake de Vendredi 13 n'est pas aboutie.

Je le garde uniquement pour ma collection, comme celui de Freddy.

A essayer.

Publié le 2 Décembre 2018

Jason X

Jason X

par Fab-4

Nous sommes dans le futur (2008) est Jason a été capturé mais toutes tentatives pour s'en débarrasser définitivement sont vaines. Une scientifique décide de le cryogéniser mais l'affaire va déraper et ils se réveillerons tous les deux 400 ans plus tard, dans l'espace...

En attendant la vraie suite contre Freddy, on nous a pondu ce Jason de l'avenir qui n'a pas que des qualités. Même si la patte est moderne, il y a comme un sentiment de fait à la va vite. Heureusement ça ne se prend pas au sérieux et certaines exécutions sont très efficaces (azote...). Mais le reste est un peu mou quand Jason n'est pas en scène.

Un épisode pour nous faire patienter et je m'en souviens encore à l'époque... Une comédie d'anticipation horrifique sympa, pour un plus grand public. Une série B plus qu'un grand film mais y'a du bon si on est indulgent.

Amuse gueule à essayer.

Publié le 1 Décembre 2018

Jason va en Enfer

Jason va en Enfer

par Fab-4

Une femme seule débarque à Crystal Lake et se trouve un logis dans une cabane. Mais Jason rode et la prend en chasse. Alors qu'il s’apprête à l'estropier, des spots s'allument tout autour de lui !

Le réalisateur du tout premier Vendredi 13 reprend ici les commandes en tant que producteur. Peut être est ce pour cela que l'on n'a pas l'impression, pour une fois, d'assister à une suite directe d'un des épisodes précédents. La mise en bouche y est très bonne et nous ouvre les portes d'un film totalement en marge de la saga, ce qui peut déplaire je le conçois...

Perso j'ai vraiment apprécié ce Jason tordue et science fictieux mais pas mauvais pour autant. La narration est bonne avec une dose d'humour qui vire même un peu à la parodie et des gros clins d’œil à deux mastodontes (Evil Dead et Freddy) ainsi qu'au personnage Van Helsing. Un Vendredi 13 décalé.

Je trouve que cette vision originale redonne du goût à Jason par sa non présence (paradoxalement). Les incarnés ne se comporte pas tout à fait comme leur démon et le scénario tient debout avec cette histoire de famille. La Jasonite aiguë est en marche. Vraiment pas mal tout ça.

"Jason va en enfer" est très différent mais palpitant avec son second degré réussie, car on ne rigole pas "avec" Jason cette fois, contrairement à l'un des épisode précédents... Un bien bon film d'horreur jusqu’à la fin qui nous fait saliver d'avance...to be continued.

A voir !!!

Publié le 1 Décembre 2018

Vendredi 13, chapitre VIII : L'Ultime Retour

Vendredi 13, chapitre VIII : L'Ultime Retour

par Fab-4

Jason, se retrouve gisant sous l'eau au bord du lac suite à la fin incongrue de l'épisode précédent (réussie à part ça...). Il va être réveillé par la "foudre" qui la fera de nouveau revivre. En même temps pourquoi était-il mort, lui le ressuscité invincible ?
Jason décide alors de partir en ballade, loin de Crystal Lake. Ah oui, au fait, il a retrouvé son masque au passage. Comment ? Aucune idée.
On démarre donc avec deux belles incohérences.

On change de cadre ici ; une longue partie en semi huis clos dans un bateau puis une seconde partie en plein New York. Pourquoi pas, ça part d'un bon sentiment de renouveau et c'est vrai que c'est dépaysant. Dommage que ce soit l'une des rares bonnes idées du film...

Un tout petit Vendredi 13, parfois pathétique dans son scénario bof bof. Les personnages sont des têtes à claques et l'écriture comme la réalisation sont proche du mauvais. Même l'ambiance ne nous tient pas en haleine.

Ca devient plus intéressant lorsque notre tueur préféré débarque à New York mais c'est un peu tard pour sauver le bateau du presque naufrage. La fin est bonne et rehausse encore un petit peu le maigre niveau mais on est loin du grand Jason ou du grand film tout court. C'est même parfois totalement ridicule...

Parce que j'ai le coffret, je le garde mais pas dispensable. A voir une fois pour les mordus de slasher old school ou pour se faire toute la saga.

Publié le 30 Novembre 2018

The Predator

The Predator

par Geoffrey

J'avais entendu beaucoup de mal sur ce nouveau Predator... et je dois dire que je comprends pourquoi ! Trop d'humour, des punchlines plus ou moins drôles à chaque dialogue et un Predator qui n'a plus rien de mystérieux... Toutes ces critiques sont entièrement justifiées.

Pourtant, je n'ai pas passé un mauvais moment devant ce film. C'est rythmé et plutôt bien filmé, même si les trous scénaristiques sont légion et que le scénario en lui-même est parfois très con.

Mais The Predator fait le job au niveau actionner-bourrin-divertissant, pour peu qu'on se laisse porter par la vague.

Par contre, on est clairement très loin de la tension dégagée par les deux premiers films de la saga (oui, je suis un fan de Predator 2 qui, pour moi, est un digne successeur du film de McTiernan) 

Publié le 29 Novembre 2018