Dernières critiques spectateurs

Summer Of Sam

Summer Of Sam

par Fab-4

Un été chaud à New-York en 1977. Un tueur en série sévis et terrorise. La mode est au disco et le punk émerge avec les Who. Et au milieu de tout ça une bande de jeunes dont Vinny, Richie et leurs petites amies...l'un est coiffeur, l'autre entretien une double vie.

Le film a pour ligne principale cette histoire vrai du tueur "Fils de Sam". Les scènes de meurtres y sont brèves mais violentes. C'est le principal attrait du film avec bien sûr la BO disco (et rock) entraînante, paradoxalement pendant toutes les scènes dures. La réalisation de tout ceci est bonne et les acteurs s'en sortent très bien.

Pour le côté moins positif, il faut dire que le scénario est un mélange de thème (tolérance, sexualité, média, drogue, violence,...) qui au finale ressemble plus à une bouillie de sujets qu'à une oeuvre vraiment intense. Et puis cela dure plus de 2h tout de même...mais bon on tient le coup, ça reste intéressant.

Un bon film qui vaut pour sa musique, pour le côté vrai de l'histoire de fond et pour la relation entre les deux héros principaux. Le reflet d'une époque également. Mais ne crions pas au génie n'on plus, ça n'est que du Spike Lee et ça se voit.

A voir.

Publié le 12 Novembre 2017

La Nuit de Tous les Mystères

La Nuit de Tous les Mystères

par Lebreihz

Bon ! on ne va pas se mentir ! La maison hantée , vous êtes tous comme moi , c'est à dire rationnel à 99 %, vous n'y croyez pas vraiment , remarquez.... je viens d'écrire "pas vraiment", ! car les 1 % de votre esprit irrationnel , lui y croit !. c'est d'ailleurs pour cette même raison que vous fréquentez de manière assidu "horreur.net" , pour jouer à vous faire peur !

Maintenant imaginez que l'on vous propose de passer une nuit dans une maison réputée hantée , contre une somme d'argent conséquente !, là je dis oui ! sans hésitation , même ,gratuitement sois dit en passant !

C'(est exactement ce que propose ce milliardaire excentrique et limite tordu à tout ces participants , qui n'ont a priori aucun lien entre eux !

Figurez-vous que j'ai un problème avec cette critique , car j'ai peur de vous en dire beaucoup trop et que ça foute en l'air la surprise du film !

Je vais donc évoquer plutôt le cadre de film et les acteurs , à commencer par Vincent Price , que l'on ne présente plus , tant l'homme avait un talent incroyable pour ce qui est de jouer les tordus et autres assassins rituels !

Je pourrait également évoquer cette satanée maison hantée , ou les le réalisateur y introduit une part de parodie de mauison hantée.

Ainsi que c"e scénario plus digne d'Agatha Christie que d'Edgar Poe !

parfois le film prend un coté assez ridicule , aussi ridicule que peut, être notre peur des manifestations de l’au-delà sois dit en passant , toutefois l'auteur de ces lignes a plusieurs fois regardé au dessus de son épaule lors du visionnage de certains films.

Souvenez-vous !, 1 % !

Publié le 11 Novembre 2017

Society

Society

par Fab-4

Je vais jouer dans la facilité sur ce coup, lisez la critique de "Soawn" plus bas pour comprendre ce que je pense de ce film...

En effet c'est sans grand intérêt, pas super bien foutu et assez incompréhensible dans le fond. Un truc bizarre qui aurait pu faire un très bon épisode des Comtes de la Crypte mais de la à en faire un film.

Allez, à voir une fois je dirais, pour sa différence. Mais rien ne vous y oblige...

Publié le 11 Novembre 2017

La Chambre des Oubliés

La Chambre des Oubliés

Une femme se retrouve avec son mari et son fils. Dans une maison a la campagne essayant d'oublié un drame personnelle. Alors qu'elle trouve une chambre caché à l'étage , très vite elle se met a avoir des hallucinations.

Du vue et revue , pas de profondeur dans le scenario. Pas de scène choc un film vite oublié. Comme la chambre.

Publié le 10 Novembre 2017

Jigsaw

Jigsaw

par Alol7

Etant très fan de la saga Saw, c’est à la fois entre excitation et inquiétude que je vois cet énième volet faire surface après plus de cinq ans après, marquant le retour de l’homme au puzzle. Sous un autre nom, le film se montre avant tout jouissif tant la nostalgique est grande de retrouver cette ambiance et cette musique qui lui sont propre. Mais n’est-ce pas là aussi un piège pour faire du réchauffé ? Arrivera-t-il à proposer de la nouveauté après autant d’années d’absence ?

Le premier tiers du film peut déjà presque nous faire grimacer : le premier jeu ressemble fortement au premier jeu de parcours de Saw 5. La scène, ensuite, des seringues rappelleront aussi aux vieux opus. On constatera que le film se présente exactement de la même manière que les anciens volets (une succession de jeux de tortures au sein d’un même parcours et une enquête policière derrière où tout se réunira vers la fin). A dire comme ça, oui ça a l’air bien trop simple mais le film arrivera à nous surprendre au fur et à mesure de l’intrigue. Au fil du film, de sacrées révélations font vraiment faire frémir. Lorsque Logan et Eleanor se retrouvent dans un lieu bien particulier, ce volet se réveillé enfin et commence véritablement à capter notre curiosité. Et puis tout simplement : quel plaisir de retrouver John Kramer dans ce nouvel opus !!! La morale de Saw est respectée et j’ai été d’ailleurs assez surpris qu’elle a été particulièrement appuyée ici (« avouez vos péchés », « confessez-vous », « je parle au nom des morts », « choisir entre le bien et le mal »). Si des gens osent encore dire que Saw est de la torture gratuite, c’est de la très grosse mauvaise foi ou sont sourds. Dans les précédents opus, la justice et le mérite de vivre était l’idée majeure de cette saga et ici elle a été totalement préservée. Devant certaines scènes fortes à la fin du film (la scène avec John Kramer et la scène finale par exemple), je n’ai pas pu m’empêcher de ressentir des frissons et de décrocher un sourire. (Oui parce que j’accorde beaucoup de l’importance à la justice, la vraie ; la valeur d’une seconde chance ; et surtout je ne tolère pas non plus la méchanceté gratuite et volontaire). La scène du jeu du fusil est classique dans son idée mais c’est toujours aussi bon. C’est l’une des raisons pour laquelle la scène finale est excellente mais il n’y a pas que ça. Comme tout twist final de Saw, c’est la fameuse cascade à révélations. Là où toutes les pièces du puzzle se réunissent pour ne faire qu’un grand morceau. Si d’un côté, on peut légèrement reprocher à un peu trop de similitudes au final du premier Saw (je n’en dis pas plus), on reste tout de même et encore bluffé par le finish. Arrivé le générique, on ne peut qu’encore s’exclamer de l’ingéniosité de l’écriture. Parce que ce n’est pas aussi simple et facile comme je l’ai résumé en une phrase au début de ma critique. Tous les volets se résument de la sorte mais on finit toujours par être surpris.

Bon au final, j’ai parlé que du scénario mais c’est son principal atout. Le reste, il faut l’avouer : c’est un peu du réchauffé. Les jeux commencent un peu à se ressembler (comme je l’ai dit plus haut avec les premiers jeux) et pas vraiment de nouveautés dans ce domaine. Peut-être le jeu avec la moto se démarque un peu mais j’aurais aimé voir un peu plus ce qui se passe dedans (avoir une meilleure prise de vue par exemple), c’est dommage. C’est gore sans plus et sans grande surprise mais on a de bons plans parfois (le plan de l’homme avec la tête coupée à l’autopsie et la dernière image gore du film).

Enfin, un petit détail mais qui m’a tout de même plu : la mascotte de Saw (la poupée) très bien mise en valeur aussi dans ce retour : de bons plans avec elle et une allure plus effrayante (ses yeux rouges plus illuminés).

Jigsaw est donc un bon (petit) retour en force de la saga Saw avec, je pense, un gros parfum de nostalgie de revivre l’ambiance qui a parcouru cette grande saga. Un peu réchauffé oui c’est vrai mais un volet encore très ingénieux dans son scénario. On est bluffé, on tombe sur le charme, on ne peut pas bouder certaines impressions de déjà-vu par-ci par-là. Les fans apprécieront sûrement ; et pour les autres, il y aura un peu d’avis mitigés. Ceux qui en avaient déjà marre de la saga et qui se lassent, peut-être qu’il ne vaut mieux pas le visionner. Ma question maintenant c’est : Est-ce que Jigsaw sera le premier volet d’une nouvelle saga comme le premier volet de Saw a été le premier opus de Saw ?

Bonus : Hannah Emily Anderson est une actrice vraiment très jolie à regarder.

Publié le 10 Novembre 2017

Zoombies

Zoombies

par Alol7

Zoombies est le genre de film avec une idée de base très alléchante et qui n’arrive qu’à attiser la colère après son visionnage. La colère parce qu’hormis le fait que le film est catastrophique sur tous les plans, c’est surtout un film réalisé en 2016 !!! 2016 !!! C’est intolérable et on va l’expliquer brièvement.

Le film démarre tout de suite avec des singes qui se font examiner mais très vite leur comportement est étrange : la première scène d’attaque et on voit tout de suite la qualité des effets spéciaux. Il faudra ensuite peu de temps pour constater que les dialogues sont pitoyables avec notamment un doublage Français très moche. Le film est rythmé c’est sûr avec des scènes d’attaques régulières mais aucune n’est là pour rattraper les autres. Toutes ces scènes sont horriblement mal faites, au point d’en voir clairement un décalage dans l’image (ou c’est caché pour camoufler les limites techniques). C’est loin d’être réaliste et pour un film sur des animaux zombies, les animaux (sans être contaminés) sont très mal faits (la scène des éléphants peut rendre beaucoup de spectateurs aveugles). Malgré un bon rythme, le résultat est tellement affligeant qu’on s’ennuie ferme (je me suis endormie quelques minutes devant et c’est bien très rare que ça m’arrive). Bien évidemment, les incohérences s’enchaînent à flots (la petite fille qui tue le koala sans explication parce que la scène n’était pas montrée; un éléphant qui écrase le bras d’un homme et ce dernier saigne juste mais après il peut porter une arme; un stagiaire qui tire au loin sur un grand oiseau avec un fusil à pompe).
Le seul point positif est la jeune femme Lizzy qui est l’unique personnage vraiment convaincant.

Zoombies est donc une insulte au cinéma. Comment peut-on sortir et (et pire encore) commercialiser des daubes pareils sans budget aujourd’hui, en 2016 ??? Il y a des vieux films avec des petits budgets bien mieux que ça. Un moment il faut arrêter de prendre les gens pour des pigeons. Le film est bien suffisant pour une chaîne télé comme Syfy (il y a beaucoup de films de ce type), mais pas à trouver à plus de 10€ en magasin ! C’est inadmissible ! Une catastrophe à éviter absolument !

Publié le 10 Novembre 2017

Geostorm

Geostorm

par Alol7

Geostorm est un bon film catastrophe qui se démarque un peu des autres productions.

En effet, l’histoire est simplement écrite (aux allures de série B) mais efficace. Cette production propose une nouvelle vision des films catastrophes. Nous ne sommes pas en présence d’un film aux catastrophes naturelles. Ici, c’est plus la science (fiction?) et la politique qui sont mises en évidence. Hormis des scènes catastrophes, le film présente des scènes dans l’espace avec le réseau satellite et des scènes sur Terre pour des aspects plus politiques. De plus, même si le film est fait avec simplicité, ça ne l’empêche pas d’être écrit sous de bons sentiments avec notamment des personnages attachants (une relation entre frères intéressante par exemple). Le film présente par ailleurs un bon petit casting avec un Gérard Butler convaincant et sympathique. Il y a donc de quoi susciter pas mal d’intérêts même si le spectateur se montrera très impatients de voir principalement les scènes catastrophes. C’est pour ça qu’il me paraît judicieux de le revoir plusieurs fois pour apprécier tous les ingrédients scénaristiques du film.
Au niveau visuel, le film est bien malgré des scènes parfois un peu courtes (ou parfois l’action coupée). Il y a des scènes de catastrophes plutôt nouvelles ou rarement produites (vagues de glace et le tonnerre). Visuellement, c’est bien fait et ça reste dans la veine de ce qui a été déjà montré jusque-là. Mais en même temps j’ai envie de vous dire : un tsunami c’est un tsunami, un tremblement de terre est un tremblement de terre. Il n’y a pas cent mille façons de montrer une même catastrophe.

Geostorm est donc un bon petit film catastrophe qui a su proposer quelque chose de différent. C’est pour ça que cette production, sans être exceptionnelle, a le mérite d’avoir fait cet effort de ne pas faire de copier-coller à ce qui a déjà été produit auparavant. Ce serait dommage de la part de certaines personnes (comme j’ai pu le lire avant la sortie du film) de lui porter un jugement sans l’avoir vu ou, pire encore, d’oser dire que ce genre de productions a fait son temps et dire qu’il est maintenant inutile (moi personnellement j’aime beaucoup les films catastrophes et je suis toujours gourmand d’en voir un au cinéma). Geostorm a donc pour moi, rempli son rôle de divertir tout en proposant un peu de nouveauté.

Publié le 10 Novembre 2017

Shocker

Shocker

J'ai adoré la première partie, le tueur est charismatique, le déroulé de l'histoire est excellente avec des meurtres, du sang, des membres découpés et une pointe de surnaturel, les quarante cinq premières minutes sont presque parfaite.

C'est ensuite que ça se gâte, ça devient selon moi du grand n'importe quoi.. Je suis sorti complètement du film, ça part dans tous les sens et plus rien n'a vraiment de sens tout simplement.. à croire même que Wes Craven a confié cette partie à Tobe Hooper tellement les similitudes sont proches du nullissime Spontaneous Combustion. J'ai franchement autant adoré la première partie que j'ai pu détesté la seconde, c'est dommage, GROS potentiel gâché pour Shocker.

Publié le 10 Novembre 2017

Dream Home

Dream Home

par Alol7

Dream Home avait tous les ingrédients pour être un bon film d’horreur mais qui est complètement maladroit dans sa manière de raconter son histoire. La narration est un fourre-tout où les scènes de meurtres sont trop coupées par des scènes du passé longues et inintéressantes dans le sens où elles arrivent très souvent pour casser le rythme.

Le film démarre avec une petite scène de meurtre sanglante et un générique de début assez long. En soit, tout ce que le film présente est globalement bon et intéressant. Sauf que tout est montré n’importe comment. Les scènes du passé coupent sans arrêt les scènes au moment présent. Les scènes du présent correspondent surtout au carnage. Un carnage dans deux appartements exactement. Les scènes du passé servent à montrer l’enfance de Cheng et à donner surtout une moralité et un sens à la tuerie ensuite. Le problème vient du fait qu’on prend presque aucun plaisir dans tout ce qu’on voit. Les scènes de meurtres ne durent même pas 5mn pour être ensuite coupées par des scènes du passé. Parce que même à travers ces scènes du passé, c’est un foutoir temporel (on est deux minutes en 2004 pour être ensuite trois minutes en 2001 pour revenir une minute en 2004). Ça empêche donc au film de dégager toute ambiance dans le présent.

Pourtant, ces scènes de meurtres sont plutôt bien et gores (le meurtre avec l’aspirateur est très suffocante). Ça n’empêche pas d’avoir une scène un peu invraisemblable (une victime qui se relève après qu’on lui a embroché la bouche d’une longue planche à bout pointue ; une réaction bizarre des policiers à voir cette même victime comme la véritable menace).

Dream Home n’est donc pas un mauvais film objectivement (bien au contraire) parce qu’il y a du bon contenu mais sa structure narrative m’a vraiment dérangé. Je n’ai accroché à presque rien parce que ce n’est pas assez posé et le scénario est un bordel temporel. Par contre, voir des boobs Asiatiques en full HD c’était bien sympa.

Publié le 8 Novembre 2017

13 Fantômes

13 Fantômes

Beaucoup de promesse pour au final pas grand chose. 13 fantômes est un petit film d'horreur, qui pourra éventuellement plaire à un public adolescent.

C'est pas mauvais mais c'est sans intérêt, le seul point fort c'est les jolies "fantômes" mais à part ça, absolument rien à se mettre sous la dent, sa tourne en rond et rien n'atteint le spectateur. c'est moyen..

Publié le 6 Novembre 2017