Les Voyages de Gulliver

5.0/10
Les Voyages de Gulliver

Critiques spectateurs

Réalisateur: Rob Letterman Avec Jason Segel, Jack Black, Emily Blunt, Amanda Peet, Billy Connolly

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Seifer
America's Most Wanted - 642 critiques
publié le 28/06/2011 - 06:58
8
 

Mon avis

Ce film est rempli d'incoherences. Je n'ai pas vu l'ancient faudra me dire comment son amie est arrivé à rentrer dans la maison de poupee et comment gulliver en est sorti et pas mal d'autres scènes mal faites. Dans l'ensenble c'est regardable mais pas un grand film, il y a trop d'erreurs. La scene où il est dans la maison de poupee est la meilleur et la plus marrante du film mais dure juste quelques minutes. Donc voila regardez-le ci vous voulez mais c'est pas un grand film, c'est moyen.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Bliss91
America's Most Wanted - 545 critiques
publié le 12/05/2011 - 22:04
4
 

Mon avis

Attention: Version Trés Libre de l'oeuvre de Swift !

Les voyages de Gulliver met en scène Lemuel Gulliver à Manhattan, de nos jours.Gulliver est un gros raté préposé au courrier, geek, ayant de grosses difficultés à avoir une vie sentimentale avec une journaliste. il decide de la séduite en lui prouvant qu'il a des talents d'ecriture alors que c'est juste une tricherie...

Envoyé 3 semaines en mer dans les Triangles des Bermudes, il se retrouve entrainer dans une sorte de tornade et se réveille enchaîné au sol par des lilliputiens. Voilà donc l'histoire et c'est vraiment pas fameux du tout.

C'est meme affligeant on est dans une sorte de film pour enfants en bas age tellement qu'on a pitié des pitreries et autres boufonneries de Jack Black.

Les autres interpretes sont quasiment transparent et semblent s'ennuyer ferme à l'écran.

Comme si de mauvais acteurs ne suffisaient pas, on doit également subir un mauvais scénario. Sincerement c'est une vraie perte de temps et je suis en train de me dire qu'en parler c'est lui donner trop d'importance.

Mais meme en pensant que c'est un film pour enfant je l'ai trouvé vulgaire, betifiant à souhait et inbuvable...l'humour pipi-caca ne doit pas etre reservé aux gamins mais à bannir tout simplement je supporte plus ce genre de production puant...

Les seuls cotés positifs sont peut etre du coté des multiples réferences surexploités dans le film et les fx sont corrects.

Conclusion : Sauvez l'esprit de vos enfants !

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Dante_1984 Dante_1984
I am Legend - 1124 critiques
publié le 02/05/2011 - 09:53
6
 

Gulliver's land

Davantage cantonné aux films d’animation (Gang de requins et plus récemment Monstre contre aliens), Rob Letterman propose une relecture contemporaine du classique de la littérature. C’est donc en compagnie de Lemuel Gulliver, employé au service courrier d’un grand journal, que nous entamons ce périple. Par un improbable concours de circonstances, il va se retrouver piéger dans une tempête au cœur du triangle des Bermudes. Il fait naufrage sur l’île de Lilliput où l’accueil est pour le moins… petit. C’est ainsi que démarre l’aventure de Gulliver dans le pays le plus minuscule qu’il n’ait jamais visité.

Tout d’abord, il advient de préciser que l’histoire se centre uniquement sur Lilliput. Il y aura bien une incursion à Brobdingnag, le pays des géants, mais elle se révèle anecdotique et sans véritable intérêt puisque l’on ne verra que l’intérieure d’une maison de poupée et une salle mioche avec un complexe de supériorité. On pourrait regretter ce choix étant donné la richesse de cet univers. Néanmoins, l’idée est plutôt judicieuse de se concentrer sur un seul aspect des voyages de Gulliver étant donné que le film ne dure que 80 minutes. Peut-être aurons-nous droit à d’autres péripéties en compagnie du déjanté Jack Black ?

Toujours est-il que l’acteur demeure égal à lui-même en jouant le rôle d’un geek à qui rien ne sourit. L’esprit des voyages de Gulliver est donc dépoussiéré façon Hollywood en multipliant les gags grands guignolesques et les blagues potaches. Les clins d’œil cinématographiques sont également légion au cours du récit. Les inconditionnels de Jonathan Swift risquent de se retourner dans leur tombe (du moins pour ceux qui sont passés de vie à trépas) en contemplant le joyeux cirque qu’est devenu Lilliput. Pour ceux qui ne connaîtrait pas le livre, le film demeure agréable et bon enfant pour contenter un public familial et peu exigeant sur les enjeux et la fidélité de l’adaptation.

Bref, Les voyages de Gulliver version 2010 divisera les foules. D’un côté, le matériau originel est complètement dénaturé, voire édulcoré. Un sacrifice innommable pour les fans de la première heure. De l’autre, nous sommes en présence d’un divertissement qui saura détendre les esprits devant les facéties habituelles de Jack Black. Pour ma part, je laisse une note médiane pour montrer le sentiment partagé que l’on ressent pendant l’histoire. Si vous souhaitez une production sans prise de tête et sympathique, n’hésitez pas. A contrario, si vous désirez retrouver l’univers du livre, vous risquez d’être fortement déçu.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?