Voices - Someone behind you

8.0/10
Voices - Someone behind you

Critiques spectateurs

Réalisateur: Ki-hwan Oh Avec Yun Jin-seo, Park Gi-woong, Lee Ki-woo, Ham Yu-seon, Kim So-eun

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Victoryanne Victoryanne
Graine de psychopathe - 149 critiques
publié le 07/10/2010 - 12:15
6
 

Pas convaincue

Si l'idée de départ semblait très bonne et nous laissant espérer de bons gros sursaut dans un climat de parano c'est en fait a mon sens assez décevant. On suspecte tout le monde et on a raison car dès que quelqu'un s'approche de Ga In il veut la tuer... m'okayyy on a de l'action mais niveau peur et suspens on y repassera tellement c'est prévisible. De plus, plus on avance dans le film et plus il s'embourbe et perd sa ligne conductrice et sa crédibilité par la même occasion. Ca se regarde, mais c'est sans plus
Portrait de Dante_1984 Dante_1984
I am Legend - 1124 critiques
publié le 17/09/2010 - 10:05
10
 

Ne faites confiance à personne

Ga-in, une jeune étudiante sans histoire, voit depuis quelques temps les membres de sa famille mourir dans des circonstances tragiques. Seraient-ce de simples accidents ou une terrible malédiction qui frappe les siens ? Alors qu’elle ne peut faire confiance à personne, elle décide d’enquêter. Adaptation du manga éponyme, Someone behind you marque la première incursion de Ki-Hwan Oh dans le cinéma d’horreur. Une tentative qui n’est certainement pas vaine puisque son film créé la surprise à tous les niveaux.

Premier constat, aucune présence de spectres aux longs cheveux noirs dans les parages. Il me semble essentiel de signaler ce point car le film traite d’une malédiction familiale. Qui dit malédiction en Asie, dit fantôme… qui a oublié de prendre un shampoing. Dans la mouvance actuelle, il est parfois difficile de ne pas dissocier l’un de l’autre, cela est d’autant plus vrai pour les productions asiatiques. Pour ceux qui fuiraient en croyant se retrouver devant une énième Sadako, Someone behind you n’est rien de tout cela. Au contraire, le cinéaste prend au dépourvu le spectateur en partant du principe que pour tuer la prochaine victime, l’entité – appelons-la comme cela – peut s’insinuer dans n’importe quel corps. Ainsi, personne n’est à l’abri et Ga-in doit constamment demeurait sur ses gardes.

Tout cela est très intéressant, mais comment instaurer un climat à la fois paranoïaque et angoissant dans l’histoire ? La trouvaille du réalisateur se révèle d’une simplicité désarmante, mais ô combien génialissime. Pour entretenir la tension, il part d’une scène banale, prenons par exemple un dialogue anodin, puis lorsque notre vigilance se trouve au plus bas, il nous surprend avec un événement extraordinaire. Le résultat est déconcertant d’efficacité. A l’instar des personnages, malheureux témoins de la scène, on se retrouve dans le même état d’esprit. Interloqué par le choc subit, on ne parvient pas à réaliser ce qu’il vient de se passer. Une approche abrupte qui ne laisse pas indifférent au traitement. Par conséquent, il est très aisé de s’impliquer dans l’histoire. On demeure constamment sur nos gardes. N’importe qui peut revêtir l’habit du tueur. Cela est tellement oppressant que l’on a l’impression de subir l’impuissance de Ga-in de plein fouet.

Vous l’aurez compris, Someone behind you n’est pas un énième film d’épouvante destiné à un large public. Non, il se révèle bien plus subtil que cela. Constamment sur le fil du rasoir, le récit alterne entre thriller psychologique (la caractérisation des personnages est assez poussée), où l’on se demande véritablement s’il n’y a pas une explication rationnelle pour résoudre le nœud de l’histoire, et le fantastique teinté d’horreur. Les scènes de meurtres se veulent violentes et sanglantes. Sans jamais pencher la balance vers l’un ou l’autre de ces aspects, le réalisateur parvient à créer une osmose quasi-irréprochable entre tous ces éléments.

En conclusion, Someone behind you est une véritable surprise. Grâce à une approche singulière et latente de la malédiction, le cinéaste parvient à créer une atmosphère poisseuse où le danger permanent rôde là où on l’attend le moins. Assurément le meilleur film de cette sélection 2009 de l’After dark horrorfest.

Marc.mlc
I am Legend - 1114 critiques
publié le 03/04/2010 - 20:18
8
 

Méfiez vous de vos proches!

Film de possession corréen, "Someone behind you" possède une idée de basse assez perverse. En effet, peu à peu les proches de l'héroïne deviennent tarés et projettent de la tuer. Le métrage est assez sanglant et posséde une ambiance paranoïaque qui fonctionne. Le final est surprenant et fait froid dans le dos. Bref, ce métrage corréen est incontestablement une bonne pioche et en plus, on échappe aux fantomes aux cheveux longs pour une fois ! A voir!

Dernières critiques spectateurs

Thématiques